Les Éblouissements/Glauque matin, chaos d’azur

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Comtesse Mathieu de Noailles ()
Calmann-Lévy, éditeurs (p. 159).

GLAUQUE MATIN, CHAOS D’AZUR


Glauque matin, chaos d’azur
Opaque et dense comme un mur !
L’écumeux et mol paysage
Comme une armée au bleu visage,
Comme l’élancement des flots,
Comme des chevaux au galop,
Bondit sur mon regard qu’enivre
Cet effort du jour qui veut vivre !
Je revois le jeune Univers ;
Jouir autant qu’on a souffert !
Quelle ivresse en moi se déploie,
Ce sont mille écharpes de joie !
Ô tendre espace, ô fraîche odeur,
Clarté laiteuse du bonheur,
Vague d’azur, d’azur suivie...
Que je vous aime, douce Vie !