Les Baisers/L’Étincelle

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche


L’ÉTINCELLE


 
Donne-moi, ma belle maîtresse,
Donne-moi, disois-je, un baiser,
Doux, amoureux, plein de tendresse…
Tu n’osas me le refuser :
Mais que mon bonheur fut rapide !
Ta bouche à peine, souviens-t-en,

Eut effleuré ma bouche avide,
Elle s’en détache à l’instant.
Ainsi s’exhale une étincelle.
Oui, plus que Tantale agité,
Je vois, comme une onde infidelle,
Fuir le bien qui m’est présenté.
Ton baiser m’échappe, cruelle !
Le desir seul m’en est resté.