Les Démoniaques dans l’art/p8

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

LE POSSÉDÉ DE GÉRASA
Miniature. Manuscrits de l’empereur Otton conservés a la cathédrale d’Aix-la-Chapelle[1] (XIe siècle)

Le possédé représenté dans cette miniature demeurait dans les tombeaux et avait les pieds et les mains liés (Saint-Marc, ch.  V, 4). Aussi voit-on au bas de l’image quatre tombeaux. Le malade est debout, mains et pieds liés, vêtu d’une ceinture de couleur sombre devant le Sauveur qui lève la main et ordonne au diable de le quitter. Un petit fantôme aux longues ailes sort de la bouche du pauvre homme, et dans le bas on voit des figures semblables du diable à cheval sur trois cochons qui s’élancent dans l’eau, tandis qu’un quatrième cochon est déjà porté par les vagues.

Nous n’avons rien à ajouter à la description précédente qui est celle qu’en donne M. Stephan Beissel dans son très intéressant ouvrage sur les manuscrits d’Aix-la-Chapelle comparés aux évangéliaires de Trêves, de Gotha, de Brème et d’Hildesheim, dans lesquels le même exorcisme est représenté d’une façon analogue.



Lesdemoniaquesdanslart-p027-le fils possede.png
LE FILS POSSÉDÉ
Miniature. Manuscrits de l’empereur Otton conservés à la cathédrale d’Aix-la-Chapelle (XIe siècle).

LE FILS POSSÉDÉ
Miniature. Manuscrits de l’empereur Otton consbrvés a la cathédrale d’Aix-la-Chapelle (XIe siècle)

Cette miniature est pour nous d’un beaucoup plus grand intérêt que la précédente. C’est, à notre connaissance, la plus ancienne figuration de possédé présentant quelques-uns de ces caractères de réalité si remarquables, et que les grands artistes de la Renaissance ont su rendre avec tant de bonheur, ainsi que nous le verrons plus loin. Le jeune homme est au milieu d’une crise, le tronc violemment courbé en arrière, la tête et les membres contractures. Il est soutenu par son père qui le présente au Christ. Derrière le père, sur trois rangs, cinq hommes et une femme appuient sa demande de secours. Tandis que le père est représenté comme un homme riche avec une barbe blanche, des chausses rouges et un habit jaune descendant jusqu’aux genoux, le fils ne porte qu’un long vêtement blanc d’étoffe légère.

L’attitude donnée ici par l’artiste au jeune possédé mérite d’être signalée. Ce renversement en arrière doit être rapproché de l’arc de cercle si fréquent chez les hystériques. C’est l’attitude donnée par Le Dominiquin à son jeune possédé du Miracle de saint Nil au sujet duquel nous entrerons plus loin dans de plus longs développements.

  1. Les images des manuscrits de l’empereur Otton ont été reproduites par la photographie dans un ouvrage récent dont nous devons la connaissance à l’obligeance du Dr Schuster d’Aix-la-Chapelle et intitulé : Die Bilder der Handsckrift des Kaisers Otto in Münster zu Aachen, etc… Von Stephan Beissel S.-J. Aachen Rudolph Barth., 1886. — C’est à cet ouvrage que nous empruntons les détails que nous donnons ici.