Les Doïnas/XVI

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Le Tatare, chanson du XVe siècle (première édition 1853)
Traduction par J.-E. Voïnesco.
Les DoïnasJoël CherbuliezLittérature roumane (p. 61-62).




XVI

LE TATARE

CHANSON DU XVe SIÈCLE


Pauvre Tatare, retiens ton cheval ;
Pauvre Tatare, serre-lui la bride ;

Pauvre Tatare, quitte le rivage,
Ne cherche pas à passer le Dniester.
Car, par le signe sacré de la croix,
De vous deux, en deçà de la frontière,
On ne retrouvera pas même la trace…
Pauvre Tatare, pauvre Tatare !

Pauvre Tatare, laisse-nous en paix ;
Pauvre Tatare, arrête, ne passe pas ;
Pauvre Tatare, ne me force pas
De te briser la tête en dix morceaux ;
Car, du haut de cette colline,
Si je lançais ma grande massue,
Vrai Dieu ! je pleurerais de pitié sur ton sort,
Pauvre Tatare, pauvre Tatare !

Pauvre Tatare, où est ton glaive ?
Pauvre Tatare, où donc ton cheval ?
Pauvre Tatare, où donc ton orgueil ?
Ne t’ai-je pas dit de rester sur ton rivage ?
Hé ! ne savais-tu pas, mon voisin,
Ce qu’est le Roumain en colère ?…
Les corbeaux te dévorent maintenant,
Pauvre Tatare, pauvre Tatare !