Mozilla.svg

Les Fleurs du mal/1868/La Prière d’un païen

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Spleen et idéal
Les Fleurs du mal (1868)Michel Lévy frèresŒuvres complètes, vol. I (p. 213).

LXXXVI

LA PRIÈRE D’UN PAÏEN


Ah ! ne ralentis pas tes flammes ;
Réchauffe mon cœur engourdi,
Volupté, torture des âmes !
Diva ! supplicem exaudî !

Déesse dans l’air répandue,
Flamme dans notre souterrain !
Exauce une âme morfondue,
Qui te consacre un chant d’airain.

Volupté, sois toujours ma reine !
Prends le masque d’une sirène
Faite de chair et de velours,

Ou verse-moi tes sommeils lourds
Dans le vin informe et mystique,
Volupté, fantôme élastique !


Attention : la clé de tri par défaut « priere d un paien » écrase la précédente clé « priere d'un paien ».