Les Gaietés/Les Picards

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Les GaietésAux dépens de la Compagnie (p. 62-63).


LES PICARDS.

Air : La Marmotte a mal au pied,
Ou : Le pas redoublé.


Célébrons les Picards têtus,
Ennemis de la fraude ;
On sait qu’ils ont maintes vertus
Et la tête fort chaude.
Qu’un tendron leur lance un regard,
Passent-ils jamais outre ?
Vive un Picard ! vive un Picard !
Quand il s’agit de… tête

Un peuple boit, un peuple rit,
Tout Parisien s’amuse ;
Honneur au Gascon pour l’esprit,
Au Normand pour la ruse.
Chacun a son mérite à part,
Ne dites point que j’outre :
Vive un Picard ! vive un Picard !
Quand il s’agit de… tête.

Que de moines, que de soldats,
A vus naître la Somme !
Sur ses bords brillent mille appas
Faits pour échauffer l’homme ;

On y fait bâtard sur bâtard,
En buvant à pleine outre.
Vive un Picard ! vive un Picard !
Quand il s’agit de… tête.

Mars, selon des auteurs connus,
Naquit en Picardie ;
Et cent fois y vit par Vénus
Sa valeur enhardie.
Elle criait, lorsque son dard
Perçait tout d’outre en outre :
Vive un Picard ! vive un Picard !
Quand il s’agit de… tête.