Les Noces de Bouchencœur

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche



PERSONNAGES

Bouchencoeur

Anatole Grandcassis

Reculé, secrétaire de la marie

Formose

Un Traiteur

Un Portier

Un Commissaire

Arthémise, veuve de Mouchette

Cocotte

Un Tambour

Catherine, bonne de Bouchencoeur

Première demoiselle d'honneur

Deuxième demoiselle d'honneur

Deux invités

Les Demoiselles d'honneur de la veuve Mouchette

Invités, commissaires, Garçon traiteur, Tambours


ACTE I

Le théâtre représente un jardin de guinguette. Une porte avec grille au fond. Portes latérales conduisant aux deux salons qui portent cette inscription SALON DE CENT COUVERTS.


Scène I


Le Traiteur puis trois tambours de la Garde Nationale

Le Traiteur, à la cantonade.
Allons, chaud, chaud, mes enfants ! à vos fourneaux ! (en scène) La journée sera bonne ! c'est aujourd'hui samedi... et M. le maire de Ménilmontant ne marie que le samedi... C'est une bonne idée, parce qu'on a le dimanche pour se reposer... Le père

Reculé
, le secrétaire de la mairie, un vieux sourd... qui n'entend pas, m'a dit qu'il y avait aujourd'hui quatorze mariages; alors j'ai acheté trois veaux, v'lan!... Ah! dame! c'est que le veau est comme il faut !... A Ménilmontant, il n'y a pas de belles noces sans veau! (on entend un roulement de tambours) Qu'est-ce que c'est que ça?... Tiens ! des tapins

Premier Tambour, paraissant dans le jardin, à la cantonade

Par ici. les amis!... je connais la maison !


Quatre Tambours, entrant

Voilà ! Voilà !...


Chœur.

Air de la croix d'or (Pilati)

Rapataplan !

Tambours flambants,

Fête

Complète !

Rapataplan

En même temps

Menons/menez plaisirs et roulements !



Premier Tambour

Je paye le coup de rafraîchissoir' appelant Le Traiteur)

Ohé!... père l'Omelette!


Le Traiteur

Comment, père l'Omelette?


Premier Tambour

Cinq litres !... et du bon !... nous avons chaud... nous venons de faire l'école des tambours !


Le Traiteur

Ah ! Oui !... raflafla ! raflafla !... voilà un exercice embêtant !...


Les Tambours

Hein?...


Le Traiteur

Pour les voisins !...

{{Personnage|Deuxième Ta mbour|c}}

Nous arrivons des fortifications.


Premier Tambour

Et maintenant nous voilà aux fortifiants ! Tous rient


Le Traiteur

Ah ! farceurs !... ils sont gais, Les Tambours !... Ces messieurs désirent-ils du veau?


Les Tambours

Pourquoi du veau?


Le Traiteur

Dame, c'est rafraîchissant !...


Premier Tambour, , lui portant des bottes.

Ah ! tu fais le malin, toi !...


Le Traiteur

Non ! c'est pour rire !... Entrez là !... on va vous servir.


Chœur

Air de la croix d'or (Pilati)

Rapataplan !

Tambours flambants,

Fête

Complète !

Rapataplan

En même temps

Menons/menez plaisirs et roulements


Personnage


Scène II

Le Traiteur, Personnage


Le Traiteur

Cinq litres au n° 4 !...


Bouchencoeur, lisant l'enseigne

Salon de cent couverts... voilà mon affaire!... (appelant)

Garçon ! garçon !


Le Traiteur

Monsieur?


Bouchencoeur

Mon ami, vous voyez un homme palpitant... et très-pressé !... Je me marie dans cinq minutes !


Le Traiteur

Une noce ! bravo !...


Bouchencoeur

Je retiens votre salon de cent couverts.


Le Traiteur

Combien êtes-vous?


Bouchencoeur

Dix-neuf.


Le Traiteur

Diable ! vous allez être bien gênés !


Bouchencoeur

Comment?

{{Personnage|Grandcassis|c |entrant}} Garçon ! garçon !


Le Traiteur

Monsieur?


Grandcassis

Mon ami, vous voyez un homme très-embêté, je me marie dans cinq minutes


Le Traiteur

Deux noces!


Grandcassis

Je prends votre salon de cent couverts.


Bouchencoeur

Pardon... il est retenu.


Le Traiteur

J'en ai plusieurs... (à Grandcassis) Combien êtes-vous?


Grandcassis

Quatorze.


Le Traiteur, à part

Sapristi! ils n'y tiendront jamais! (haut) Si ces messieurs veulent commander le repas?...


Bouchencoeur, cherchant

Ah ! oui !... voyons... qu'est-ce que nous allons manger ?... (à Grandcassis) Avez-vous une idée, vous, monsieur ?


Grandcassis

Certainement, j'ai une idée!


Bouchencoeur

Alors, je prends l'idée de monsieur... Vous me servirez la intime chose.

{{PersonnageD|Gran dcassis|c| au traiteur}}

Qu'est-ce que vous avez ?...


Le Traiteur

Tête de veau, foie de veau, poitrine de veau, pieds de veau, oreilles de veau, mou de veau, queue de veau...


Bouchencoeur

Mais c'est un veau complet !...


Grandcassis

Je vais arranger ça. Nous ne voudrions pas mettre plus de trois francs à trois francs cinquante par tête.


Bouchencoeur

C'est aussi dans mon prix.


Grandcassis

Y compris le vin ordinaire.


Bouchencoeur

Le vin extra...


Grandcassis

Le café...


Bouchencoeur

Le pousse-café...


Grandcassis

La rincette !...


Bouchencoeur et Grandcassis, ensemble

Et cœtera ! et cœtera ! et cœtera !


Le Traiteur, à part

Diable !...


Grandcassis

Quant au menu, j'ai crayonné un petit projet ... (il tire un papier qu'il lit) Primo... un beau saumon... sauce aux câpres !


Bouchencoeur

Ça me va !... avec beaucoup de câpres !...


Grandcassis

Secundo... une dinde truffée...


Bouchencoeur

Avec beaucoup de truffes !...


Grandcassis

Tertio... un buisson d'écrevisses...


Bouchencoeur

Avec beaucoup d'écrevisses !...


Le Traiteur

Pour trois francs par tète?


Bouchencoeur

On vous a dit : trois francs cinquante... n'équivoquons pas!...


Le Traiteur

Et vous voulez des dindes truffées ?... merci !... je ne peux pas.


Grandcassis

Cependant... hors barrière...


Le Traiteur

Non !... c'est impossible !...voyez ailleurs !...

Il remonte un peu

Bouchencoeur

Diable !... (à Grandcassis) Dites donc... si nous supprimions la dinde truffée?

{{Personnage|Grandcassis| c}}

Par quoi la remplacer?


Bouchencoeur

Je puis vous offrir une belle longe de veau... avec des capucines dessus... et des carottes autour.


Grandcassis

Ah !oui !... c'est une bonne idée!...


Le Traiteur

Quant au saumon... j'en ai un.


Grandcassis

Ah !...


Le Traiteur

Un magnifique, mais il n'est pas frais; je ne voudrais pas vous tromper.


Bouchencoeur

Sapristi !... (à Grandcassis) Dites donc... si nous supprimions le saumon ?


Grandcassis

Si nous supprimons tout ?...


Le Traiteur

Je vous servirai, comme poisson... une belle tète de veau en tortue !...


Grandcassis

Toujours du veau !...


Le Traiteur

Avec des capucines dessous... et des écrevisses dessus.


Bouchencoeur

, Ah ! oui !

{{Personnage|Le Trai teur|c}}

Ce qui alors remplacerait le buisson d'écrevisses...


Grandcassis

Mais il ne restera plus rien !...


Le Traiteur

Fiez-vous à moi, je vais vous confectionner deux amours de petits dîners...


Bouchencoeur

Allons!... et tâchez que les sauces soient un peu relevées !... mettez-y du piment, nom d'un petit bonhomme !...


Le Traiteur

Soyez tranquille !... (à part) Je vais leur couper mes trois veaux en deux !... ça pousse à la mélancolie !...


Chœur

Air : Loterie (Kriesel)

Courons/courez vite à la cuisine

Restaurateur sans rival;

Pour vous/nous plaire il/j' imagine

Le Traiteur sort par la gauche



Scène III


Bouchencoeur, Grandcassis



Bouchencoeur

Monsieur, je ne vous le cacherai pas... je suis bien ému...

{{Personnage|Grandcassis| c}}

Je comprends ça ! quand un père marie sa fille...


Bouchencoeur

Sa fille !... mais c'est moi qui me marie... en personne naturelle !...


Grandcassis

Vous? ah ! farceur !... je vois votre affaire !... nous réparons nos vieux péchés !... Votre liaison doit porter de la flanelle !


Bouchencoeur

De la flanelle !... à dix-huit ans?...


Grandcassis

Dix-huit an !... Elle a dix-huit ans?... Mon compliment !... vous avez des chances !...


Bouchencoeur

Figurez-vous que j'étais arrivé jusqu'à mon âge sans avoir jamais été amoureux... j'avais bien eu des aventures par-ci, par-là... mais je n'avais jamais été ce qui s'appelle amoureux... et j'ai trente et un ans.


Grandcassis

Ah !ouat !...


Bouchencoeur

Mettons quarante... un jour... Nous avons cinq minutes... vous permettez?...


Grandcassis

Allez ! allez !... je ne suis pas pressé, moi.

{{Personnage|Bouchencoeur| c}}

Un jour, je me rendais à Argenteuil...


Grandcassis

Tiens ! Argenteuill... ça me rappelle une anecdote... j'étais dans la campagne...


Bouchencoeur

Je continue.


Grandcassis

Moi aussi ! je cueillais des petits bluets... tout à coup, je rencontre un âne... (à lui-même) qui s'appelait Casimir...


Bouchencoeur, à part

Il est ennuyeux avec son âne!...


Grandcassis

Cet animal portait deux paniers... dans l'un, était une fraîche jeune fille et dans l'autre des œufs... probablement moins frais... Tout cela trottinait devant moi... lorsque... patatras ! un des paniers se défonce !...


Bouchencoeur

Et les œufs passent au travers?...


Grandcassis, en riant

Non! pas les œufs !...


Bouchencoeur

Quoi?...


Grandcassis

Veuillez continuer !


Bouchencoeur

Elle est bête, son histoire !... (haut) Je me rendais donc à Argenteuil... pour faire ma provision de vin...


Grandcassis

Ah ! cristi !

{{Personnage|Bouc hencoeur|c}}

Vous n'aimez pas le vin d'Argenteuil?


Grandcassis

Oh ! si !... il y a des circonstances où je le préfère à l'eau de Sedlitz !...


Bouchencoeur

J'arrive sur la grande place... C'était un dimanche, on couronnait une rosière... elle montait triomphalement sur l'estrade... tandis que la musique des sapeurs-pompiers jouait l'air de Jenny l'ouvrière.


Grandcassis

Bel air!...

L'orchestre joue en sourdine l'air de Lenny l'ouvrière.


Bouchencoeur

« Cocotte|... lui disait M. le maire d'une voix émue... Argenteuil vous contemple !... Soyez toujours sage et vertueuse !... conformez-vous toujours aux règlements de l'administration municipale, concernant le glanage, le grapillage, l'échenillage et le balayage !... et un jour viendra, Cocotte, où vous pourrez devenir l'épouse d'un honnête monsieur... (s'attendrissant), d'un employé aux contributions indirectes. »

La musique s'arrête.

Grandcassis

Sapristi !... c'est touchant !...


Bouchencoeur

Que vous dirai-je? ce discours rural, la vue de Cocotte. les sapeurs-pompiers, l'air de Jenny l'ouvrière !... j'étais pincé !... un feu inconnu circulait dans mes veines.


Grandcassis

Quel phosphore !...

{{PersonnageD|Bouchencoeur|c|, avec chaleur}}

Je bondis sur l'estrade... et, à la face d'Argenteuil épaté, je demandai la main de Cocotte !... Elle me fut accordée sur l'air de la Grâce de Dieu !... Voilà l'histoire de mes chastes amours !...


Grandcassis

Ça ferait un joli sujet de pendule !...


Bouchencoeur

Je le crois... Et vous, voyons... êtes-vous bien amoureux ?...


Grandcassis

Je me flatte que non !...


Bouchencoeur

Cependant, vous allez vous marier...


Grandcassis

Ah permettez! ce n'est pas encore fait !...


Bouchencoeur

Vous venez de commander le repas !...


Grandcassis

Je commande le repas... c'est vrai !... je compte même le manger; mais je ne me marierai probablement pas !


Bouchencoeur

Ah bah !


Grandcassis

Pardon, si je m'épanche...


Bouchencoeur

Épanchez-vous !... nous avons encore trois minutes !


Grandcassis

Je me nomme Anatole de Grandcassis...

{{Personnage|Bouchencoeur| c}}

Et moi, Martial Personnage|Bouchencoeur...


Grandcassis

Je pourrais avoir soixante mille livres de rente... mais je ne les ai pas... je suis employé au gaz... je gagne quarante-neuf francs par mois.


Bouchencoeur

C'est sec !...


Grandcassis

Sur lesquels l'administration a la bonté de nous retenir cent sous pour nous faire une pension de retraite...


Bouchencoeur

Ah ! C'est très-bien !...


Grandcassis

Qui commencera à courir 1er janvier 1984.


Bouchencoeur

1984 !... Vous n'y serez plus !...


Grandcassis

C'est l'observation que j'ai faite mais on m'a répondu Alors vous n'aurez plus besoin de rien !... »


Bouchencoeur

Bigre ! ils sont forts dans le gaz !...


Grandcassis

Monsieur, j'ai un défaut... je dirai plus, j'ai un vice !... j'aime les petites brioches à un sou, toutes chaudes !...


Bouchencoeur

Moi, ce sont les prunes à l'eau-de-vie !... il n'y a pas de mal à ça !...

{{Personnage|Grandcassis| c}}

Attendez la suite... Chaque matin, en me rendant au gaz... je m'arrêtais dans une petite boutique, aux abords de la porte Saint-Denis...


Bouchencoeur

Connu !...


Grandcassis

Je donnais mon sou, j'avalais ma brioche... c'était réglé !... Mais voilà qu'un jour... je fouille à ma poche... c'était le 31 du mois.


Bouchencoeur

Aïe !...


Grandcassis

Pas un radis !...


Bouchencoeur

Oui, le 31 n'est généralement pas la Saint-Radis; ça me rappelle qu'un jour en omnibus...


Grandcassis, l'interrompant

Ça m'est égal !... la marchande, une forte brune... pas jeune... me dit d'un petit air mielleux : «  Monsieur, vous êtes une pratique... ne payez qu'à la semaine... »


Bouchencoeur

Ah ! c'est une brave femme !...


Grandcassis
Attendez la suite. Bientôt, je pris au mois, puis au trimestre, puis au semestre... Je régalai tout le monde... les passants... les imbéciles... Je vous aurais rencontré...

Bouchencoeur, touché

Oh!... cher ami!...

{{Personnage|G randcassis|c}}

Au bout de trois ans... la veuve Mouchette... ma pâtissière...


Bouchencoeur

Joli nom !...


Grandcassis

Me fit entrer dans son arrière-boutique et me déroula une petite note de vingt-quatre mille six cent vingt-trois brioches...


Bouchencoeur

Sans boire !


Grandcassis

Total : douze cent trente et un francs, quinze centimes.


Bouchencoeur

Nom d'une pâtisserie !...


Grandcassis

Je lui avouai ma débine en me jetant à ses genoux... elle ne me releva pas... au contraire !


Bouchencoeur
Ventre-Saint-Gris !...

Grandcassis

Elle passa sa grosse main dans ma chevelure... et me dit « Monsieur Grandcassis... je ne vous le cacherai pas, j'ai un sentiment pour vous depuis votre première brioche... Je suis veuve, accepteriez-vous ma main? »


Bouchencoeur

Bigre ! vous me racontez là le quatrième livre de l'Enéide !... le plus croustilleux...


Grandcassis

Vous l'avez lu?...


Bouchencoeur

Jamais !...

{{Personnage|Gra ndcassis|c}}

Moi non plus !... Elle ajouta de sa voix mielleuse : « Monsieur Grandcassis, dans le cas où ce mariage souffrirait quelques difficultés... je me verrais forcée... pour la régularité de mes livres... de vous faire conduire à Clichy ! »


Bouchencoeur

À Clichy.


Grandcassis

J'étais pris ! elle me tenait comme une araignée dans sa toile !... j'eus la faiblesse d'accepter !


Bouchencoeur

Voilà ce que c'est ! on commence par une brioche et on finit par une boulette ! ô jeunes gens !


Grandcassis

Il y a un mois, la veuve Mouchette me traîna à la mairie du sixième... Le repas était commandé...


Bouchencoeur

Eh bien?


Grandcassis

Arrivé devant M. le maire, je n'eus pas la force de dire : « Oui !... » mais je dis « Non !... » trois fois !


Bouchencoeur

Qu'arriva-t-il?


Grandcassis

On mangea le repas... puisqu'il était commandé...


Bouchencoeur

Naturellement !...

{{Pers onnage|Grandcassis|c}}

Quinze jours après, elle me retraîna à la mairie du septième, même jeu !... même repas !...


Bouchencoeur

C'est canaille ! mais on est nourri !


Grandcassis

Enfin, aujourd'hui, nous voici à Ménilmontant; elle es père que la banlieue lui sera plus favorable, car elle est passionnée, cette pâtissière... mielleuse et passionnée !...


Bouchencoeur

Que comptez-vous faire?...


Grandcassis

Toujours la même chose... puisque ça m'a réussi !


Bouchencoeur

Ah ! Sacrebleu ! je demande à voir ça !


Scène IV


Les mêmes, Cocotte



Cocotte, paraissant au fond, en costume de mariée

Arrivez donc, monsieur Bouchencœur ! la noce vous attend !...


Bouchencoeur

Ah ! ma fiancée ! mon ange ! la rose d'Argenteuil!...


Grandcassis, saluant

Mademoiselle...

{{Person nageD|Cocotte|c| avec une révérence}}

Monsieur...


Grandcassis

Ah ! mon Dieu !... (À part) Ma jeune fille à l'âne !


Cocotte, à part

Le monsieur que j'ai rencontré !...


Bouchencoeur

Vous vous connaissez?...


Grandcassis

C'est-à-dire... je me suis trouvé avec mademoiselle...


Cocotte

Oui !...


Grandcassis

Chez le deuxième adjoint...


Cocotte, , à part

Il est bien mieux que mon mari !


Grandcassis, à part

Elle est gentille !... (Haut, à Cocotte) Oserai-je vous demander comment se porte M. Casimir?


Cocotte

Hélas ! nous l'avons perdu, monsieur !


Grandcassis

Oh ! ce pauvre Casimir !


Bouchencoeur
Un de ses parents, sans doute... un oncle ! (Tirant son mouchoir) Ce pauvre Casimir !... soyez tranquille,

Cocotte
, nous le pleurerons ensemble !...

Cocotte

C'était une si bonne bête !...

{{PersonnageD|Bouche ncoeur|c| étonné}}

Ah !...


Grandcassis

Et d'une jolie couleur... abricot !...


Bouchencoeur

Ah !...


Cocotte

Et fort !... il ne suait jamais...


Bouchencoeur

Certainement... c'est une qualité... chez un oncle !


Cocotte

Casimir, mon oncle?... (Elle rit) Ah ! ah ! Ah !


Grandcassis, riant

Ah! ah! ah !


Bouchencoeur, riant aussi sans comprendre

Ah ! ah ! ah ! ( À part) Il parait que ce n'est pas son oncle !...


Cocotte

A propos, monsieur Bouchencœur, je voulais vous demander une chose...


Bouchencoeur

Parlez, mon étoile !...


Cocotte

Quel âge avez-vous ?


Bouchencoeur, avec aplomb

Trente et un ans !... Pourquoi me demandez-vous ça ?


Cocotte

Oh ! pour rien: c'est que le vétérinaire d'Arge nteuil a dit en parlant do vous. « J'ai regardé ses dents... il ne marque plus. »


Bouchencoeur

Le butor !... est-ce qu'il me prend pour une bête à cornes ?...


Grandcassis

Eh! eh! (cri de détresse dans la coulisse) Anatole ! Anatole !...


Cocotte

Ah ! mon Dieu !...


Bouchencoeur

Ces cris ?...


Grandcassis

C'est le timbre de la veuve Mouchette... la pâtissière !...




Scène V


Les mêmes, Arthémise, Formose, puis Reculé

Arthémise, entre, poursuivie par Formose. Elle est en costume de mariée.



Arthémise

Laissez-moi, monsieur, vous me compromettez !...


Formose

Un mot !...


Arthémise, apercevant Grandcassis

Ah ! C'est lui ! (se réfugiant dans ses bras) Anatole, protégez-moi !

{{PersonnageD|Bouchencoeur|c| à part}}

Elle est mûre !...


Grandcassis
, à la veuve

Contre qui ?...


Arthémise

Contre M.Formose, votre ami... qui me poursuit jusqu'ici... pour me dire des choses d'amour !


Grandcassis

Lui?...


Arthémise, vivement

Ne le tue pas !...


Grandcassis

Soyez tranquille !... (à Formose, lui donnant une poignée de main) Ça va toujours bien ?...


Formose

Pas mal, et toi ?


Arthémise, à parti, indignée

Il fraternise avec son rival !...


Cocotte, à Bouchencoeur

C'est sa mère, cette grosse dame-là ?


Bouchencoeur

Non !... c'est sa fiancée !


Cocotte, à part

Il se marie ?


Formose, suppliant

Arthémise !


Arthémise

Assez, monsieur Formose ! vous êtes un b on jeune homme, mais je ne vous aime pas, ce n'est pas ma faute. Une femme est une lyre qu'il faut savoir faire parler, et vous n'avez pas su me faire parler.


Formose

Qu'est-ce que vous avez à me reprocher ?


Arthémise

Que voulez-vous? je vous trouve petit, grêle, chétif, tandis que Grandcassis, il est beau, il est noble, il est majestueux !


Reculé, entrant

Mais dépêchez-vous donc, mes enfants ! monsieur le maire vous attend !


Bouchencoeur

Le secrétaire de la mairie !...


Grandcassis, à part]

L'exécuteur des hautes-œuvres !...


Reculé

Nous avons de l'ouvrage aujourd'hui !... quatorze mariages !


Bouchencoeur

Je demande le n°1.


Grandcassis

Et moi le 14.


Reculé

Oh ! ce ne sera pas long !... On range les futurs conjoints sur une seule ligne... M. le maire lit la formule... tout le monde répond: « Oui... » et vous -êtes unis en bloc !...


Bouchencoeur, à Reculé

Au tas, comme les pommes !...

{{PersonnageD|Reculé|c| qui n'a pas entendu}}

Vous m'invitez à dîner?... Avec plaisir!...


Bouchencoeur

Moi?... permettez...


Reculé

Merci... je ne fume jamais!...


Bouchencoeur

Ah! mais il est sourd comme une moule!


Reculé

Allons, en route! en route!...


Bouchencoeur, prenant le bras de Cocotte

Chère Cocotte!


Grandcassis, à part

Voilà le moment d'arrêter les frais...


Arthémise, tendant la main à Grandcassis

Anatole !...

Tous remontent.

Grandcassis, s'arrêtant, avec explosion

Eh bien, non!... eh bien, non !... je ne peux pas !... je n'irai pas!...


Cocotte et Formose

Que dit-il ?


Arthémise

Encore !...


Bouchencoeur, à part

Je l'attendais!...

Arthémise[c

Un malentendu!... partez devant... nous vous rejoignons...

{{Personnag e|Formose|c| à part}}

Tout espoir n'est pas perdu !...


Chœur

Air : Quittons le Moulin (Olivier, Basselin, Pilati)


Arthémise

Malgré ses regrets,

Vrai, si je l'osais,

Je ferais des frais

Et l'embrasserais.

Il a tant d'attraits,

Pour lui je fuirais

Jusqu'au Kamtchatka,

Ou plus loin que ça.


Cocotte

Ah ! si je pouvais,

Vraiment, si j'osais, Je reculerais

Et je m'enfuirais.

Sans aucuns regrets Je m'exilerais

Jusqu'au Kamtchatka,

Ou plus loin que ça.


Cocotte, à part

Ah ! si je pouvais,

Vraiment, si j'osais,

Sans aucuns regrets

Je la lâcherais.

Oui, je filerais,

Et je m'enfuirais

Jusqu'au Kamtchatka,

Ou plus loin que ça.


Bouchencoeur, regardant Cocotte

Ah ! si je pouvais,

Vraiment, si j'osais,

Je ferais des frais

Et l'embrasserais.

Pour ses doux attraits

Je m'exilerais

Jusqu'au Kamtchatka,

Ou plus loin que ça.


Formose, regardant Arthémise

Ah! si je pouvais,

Vraiment, si j'osais,

Je l'emporterais

Et je m'enfuirais

Sans aucuns regrets

Je m'exilerais

Jusqu'au Kamtchatka,

Ou plus loin que ça.


Reculé

Couples pleins d'attraits

Mes livres sont prêts,

Venez, sans délais,

Y signer en paix.

Aux femmes

Pour vos jolis traits

Je m'exilerais

Jusqu'au Kamtchatka,

Ou plus loin que ça!

Bouchencœur, Cocotte, Formose et Reculé, sortent par le fond.




Scène VI


Arthémise, Grandcassis



Arthémise

Eh bien, Anatole !... ça fait trois! est-ce que vous comptez me faire essuyer tous les arrondissements de Paris et de la banlieue ?....

{{Personnage|Grandcassis| c}}

Mère Mouchette... croyez que les circonstances...


Arthémise

Quelles circonstances? Je suis libre ! je suis riche, j'ai un excellent fonds de commerce?...


Grandcassis

Oh ! ce n'est pas la richesse qui vous manque !...


Arthémise

Dites que je ne vous plais pas ! et que vous ne me trouvez pas... gentillette !


Grandcassis

Je ne dis pas cela !... mais, vrai!... ça ne se peut pas!... j'ai un fort papillon pour le célibat!...


Arthémise

Très-bien! alors, j'ai amené un monsieur qui rôde aux environs... c'est mon homme d'affaires !... il est en règle... Le fiacre qui nous a amenés est prêt à vous reconduire.


Grandcassis

Où ça?


Arthémise

Ma main ou Clichy... choisissez !...


Grandcassis

Ah! c'est comme ça?... vous le voulez?... Eh bien,... partons pour la mairie !


Arthémise

Un instant !... je ne veux pas subir une avanie semblable à celle des sixième et septième arrondissements.


Grandcassis

Ah! petite rancunière!...

{{Personnage|Arthémise| c}}

Je suis lasse de payer des repas de noce... que vous mangez toujours... sans m'épouser jamais!


Grandcassis

Il faut bien qu'un homme se nourrisse!...


Arthémise

Je vous préviens que je suis capable d'un coup de tête!... et cette fois... si vous dites: « Non!...» j'ai pris mes précautions!...


Grandcassis, intrigué

Ah! vous avez ?... lesquelles ?...


Arthémise, tirant un grand couteau de son corsage

Voici la chose!...


Grandcassis

Un yatagan!...


Arthémise

Si vous hésitez!... foi de veuve Mouchette! je vous le plonge dans le sein!...


Grandcassis, à part

Mâtin!... le mariage au couteau!...


Arthémise

Et après !... après... je me perce moi-même... sous les yeux de mes demoiselles d'honneur... comme Cléopâtre...


Grandcassis

Permettez!... Cléopâtre... d'abord, c'est un aspic!... elle s'est poignardée avec un aspic!


Arthémise, avec exaltation

Que m'importe!... que m'importe!... L'amour est mon excuse, partons!... et pas de bêtises !...

{{Personnage|Grandcassis| c}}

Marchons au supplice !


Ensemble

Air du duo des Puritains (Bellini)


Grandcassis

O triste sacrifice!

Il faut qu'il s'accomplisse !...


Arthémise

O charmant sacrifice!

Il faut qu'il s'accomplisse !...


Formose, entrant. Parlé.

Arthémise !...


Arthémise, le repoussant

Arrière, faible insecte !...


Suite de l'Ensemble Grandcassis et Formose

J'en aurai la jaunisse !

Suis-je ahuri !

Pauvre/c'est son mari


Arthémise

Oui, qu'on se réjouisse

C'est bien fini,

C'est mon mari !

Grandcassie et Arthémise sortent par le fond.



Scène VII


Formose
Ah ! elle m'appelle insecte !... ah ! elle me trouve grêle, chétif et pas majestueux ! et elle en épouse un autre à mon nez, à ma barbe ! Ô la haine!... ô la vengeance!... ô la Corse ! A partir d'aujourd'hui, j'aborde les rôles de M. Chilly... carrément !... je m'attache à la destinée de cette femme pour la torturer, pour la piétiner !... Voyons !... que pourrai-je faire pour lui être bien désagréable?... un jour de noces...

Grandcassis
, mon voisin, laisse généralement sa clef chez le portier... Si je coupais deux douzaines de brosses dans le lit conjugal?... Non!... ce n'est pas assez !... Si j'introduisais des hannetons dans sa table de nuit... des écrevisses dans son oreiller... et une omelette... peu cuite... sous sa couverture?. Non! Non !... c'est fade !... c'est terre à terre !... Ô la haine ! ô la vengeance! Ô M. Chilly !...



Scène VIII


Formose, le Premier Tambour



Le Tambour, sortant de la gauche et reconduisant ses camarades

Sans adieu, camarades, je vous rejoins; je vais payer la consommation.

Les Tambours sortent, excepté le premier.

Formose, à part

Un tambour!... oh quelle idée !... (l'appelant) Psit !


Le Tambour

Bourgeois ?


Formose

Veux-tu gagner un bon pourboire?


Le Tambour

Qu'est-ce qu'il faut faire ?


Formose

Travailler la nuit !...


Le Tambour

A quoi?


Formose

Tu le sauras... Viens avec ta peau d'âne... Voici la noce qui sort de la mairie... file par là !


Le Tambour, prenant sa caisse

On y est !

Il sort à droite.

Formose

0 la haine !... ô la vengence! ô M. Chilly !...

Il sort par la droite avec le tambour.




Scène IX


Bouchencoeur, Cocotte, Reculé puis Arthémise, Grandcassis, et leurs invités, puis Le Traiteur
.
Bouchencœur entre en donnant le bras à Cocotte. Il est suivi de Reculé et de sa noce. Grandcassis entre gravement en donnant le bras à Arthémise ; il est suivi de sa noce, composée de vieillards et de vieillardes.

Chœur

Air Les Gaulois et les Francs

Gai ! Mariez-vous !

Gai ! M ariez-vous !

Espérance !

Bonne chance !

Gai ! Gai ! mariez-vous,

Le bonheur, c'est d'être époux !


Bouchencoeur

De l'hymen quel avant-goût !

J'éprouve un plaisir précoce !


Arthémise

Ah ! je suis tout à la noce !


Grandcassis, à part

Moi !... je n'y suis pas du tout !



Chœur, Reprise

Gai ! Gai ! Mariez-vous/marions-nous


Bouchencoeur

Enfin, nous voilà mariés !... je frétille !...


Grandcassis, à part, très sombre

C'est fait !... condamné à perpétuité !... je m'appelle Mouchette II !


Bouchencoeur

Cocotte... vous avez dit « Oui !... » vous ne vous en repentirez pas !... Je vous dirai quelque chose ce soir...


Cocotte

Quoi ?


Bouchencoeur, avec intention
Oh ! non ! ce soir !...

Arthémise

Anatole !... vous êtes rêveur?...


Grandcassis

Je ne suis pas rêveur... je suis embêté... voilà tout.

{{Personnage|Bouche ncoeur|c}}

Mes enfants, en attendant le dîner, je propose de jouer à nous cacher dans les bosquets.


Arthémise, légèrement

Ah ! oui ! jouons à nous cacher !...


Grandcassis

Mais taisez-vous donc !


Le Traiteur, entrant

Messieurs... vos veaux sont servis!


Bouchencoeur

Qu'est-ce que c'est ça, vôvô?...


Le Traiteur

Je veux dire : le diner est servi !...


Tous

A table! à table!...


Chœur

Reprise de l'air

Gai ! Gai ! Mariez-vous/marions-nous

Espérance,

Bonne chance!

Gai ! Gai ! mariez-vous,

Le bonheur, c'est d'être époux !

Bouchencœur et Cocotte entrent à droite, suivis de leurs invité. La noce de Grandcassis entre à gauche ; Grandcassis reste sur le devant.

Scène X


Grandcassis, Arthémise

Arthémise, prêtre à entrer à gauche, s'arrêtant

Eh bien, vous ne venez pas?...


Grandcassis

Merci... je n'ai pas faim!


Arthémise

Cependant, vous aimez bien les repas de noce, ordinairement...


Grandcassis

Oui, je les aime... les jours où je ne me marie pas!


Arthémise

Anatole !... tu m'en veux donc toujours?


Grandcassis

D'abord, madame Mouchette, je vous prie de ne pas me tutoyer.


Arthémise

Puisque nous sommes unis !...


Grandcassis

C'est égal... c'est trop tôt!... c'est beaucoup trop tôt ! Vous êtes veuve... vous devriez savoir ça !


Arthémise

Boudeur ! moi qui avais une si bonne nouvelle à vous annoncer !


Grandcassis

Une bonne nouvelle? (vivement) Est-ce que le divorce serait rétabli?...

{{Personnage|Arthémise| c}}

Ah! méchant!... voulez-vous savoir ce que c'est?...


Grandcassis

Oui...


Arthémise

Eh bien, demandez-moi pardon... Qu'un baiser soit le gage de notre réconciliation.


Grandcassis

Un baiser? ahl non !... c'est trop tôt !... c'est beaucoup trop tôt !


Arthémise

Allons!... je suis bonne... et cette nouvelle... je vais vous la dire... (Avec feu) car je vous aime, moi!


Grandcassis, à part, se reculant

Saperlotte !... je me fais l'effet d'un goujon en tête-à-tête avec un brochet !


Arthémise

Anatole... vous pouvez relever la tête!... on ne vous accusera plus de m'avoir épousée pour ma fortune!


Grandcassis

Comment?...


Arthémise

Vous êtes riche! votre tante Fifrelin a rendu son âme... en vous laissant six mille livres de rente !


Grandcassis, avec joie

Six mille!... alors je vous rembourse... je m'exonère... je demande à être exonéré.


Arthémise

Trop tard!...

{{Personnage| Grandcassis|c}}

Pourquoi ne m'avez-vous pas dit cela plus tôt?


Arthémise

Tiens !... vous n'auriez peut-être pas voulu m'épouser!...


Grandcassis

Je le crois fichtre bien!... mais depuis quand savez-vous cela?


Arthémise

Ne vous fâchez pas !... depuis quinze jours...


Grandcassis

Quinze jours!...


Arthémise

La femme de votre concierge...me remettait toutes vos lettres...


Grandcassis

Mais c'est une trahison! une infamie! ce mariage ne compte pas !... j'irai trouver l'autorité!...

Bruit des deux noces dans la coulisse.

Arthémise

Silence !... on vient...




Scène XI


Les Mêmes, Bouchencoeur, Cocotte, Reculé, Le Traiteur, Invités des deux noces.

Les deux noces, entrant par les deux côtés

C'est affreux ! ce n'est pas mangeable !

{{Personnage|Bouchencoeur| c}}

Depuis une heure, nous ne mâchons que du veau!... un jour de noce!


Le Traiteur

Mais je vous assure...


Bouchencoeur

Votre maison n'est qu'une gargote! qu'on fasse avancer les voitures... j'emmène ma femme !


Tous

Partons !... Partons !...


Arthémise, émue, à part

Voici l'heure !


Reculé

Un instant!... ça ne se fait pas comme ça! Les dames partent d'abord avec leurs demoiselles d'honneur.

Il fait placer les demoiselles d'honneur derrière les épouses.

Grandcassis

Ah! oui!... c'est une bonne idée!


Reculé

Et quelques minutes après...


Grandcassis

Trois ou quatres heures !...


Reculé

Les époux suivent; voilà l'usage !


Arthémise

A bientôt, Anatole, à bientôt !


Grandcassis

Bonsoir ! bonsoir !...

{{PersonnageD|Reculé|c| à Cocotte}}

Où demeurez-vous?


Cocotte

Je n'en sais rien... Demandez à mon mari...


Reculé

C'est juste ! (Se trompant et s'adressant à Grandcassis) Où demeurez-vous?



Grandcassis

15, rue des Petits-Augustins. Voilà ma carte.


Reculé, à Bouchoncœur

Et vous?


Bouchencoeur

15, rue des Grands-Augustins. Voilà ma carte.


Reculé

Je vais vous faire une corne...


Bouchencoeur

Hein ?


Reculé

Pour vous reconnaître.


Tous

Partons ! Partons !


Ensemble

AIR final des Grands seigneurs chez Ramponneau (Auber)

Célébrons ce gai mariage;

Rions, chantons, c'est le bonheur!

Amusons-nous, faisons tapage,

Le plaisir rend le cœur meilleur.

Cocotte


Scène XII


Bouchencoeur, Grandcassis, Le Traiteur, puis Reculé



Bouchencoeur, transporté

Enfin !... le doux instant approche


Grandcassis

Je payerais cher un billet de garde !...


Bouchencoeur

Je sens mon cœur qui bat! qui bat!... qui bat!... Et vous?


Grandcassis

Moi ?... je suis riche... demain au petit jour, je paye mes vingt-quatre mille brioches... et je pousse une pointe sur l'Amérique!...


Bouchencoeur

Sans votre femme?


Grandcassis

Parbleu !... Mais le difficile... est de gagner sans accident le petit jour !...


Bouchencoeur

Ah ! voilà ! moi, je ne le pourrais pas !...


Grandcassis

La veuve Mouchette... manque de conversation...


Bouchencoeur

Lisez-lui quelque chose...

{{Personnage|Grandcassis| c}}

Je crois qu'une lecture bien sentie de nos grands poètes ne la charmerait qu'imparfaitement.


Le Traiteur, apportant un flacon à Bouchencœur

Monsieur, voilà...


Bouchencoeur

Ah ! Merci !...


Grandcassis

Qu'est-ce que c'est ça ?


Bouchencoeur

Chut!... c'est un flacon d'essence de myrte... c'est anacréontique... En usez-vous?


Grandcassis

Voulez-vous me laisser tranquille, avec votre myrte !... Tiens !... vous me donnez une idée !...


Bouchencoeur

Laquelle ?


Grandcassis

Avant de rentrer, je vais me faire servir un vaste plat de choucroute!...


Bouchencoeur

Ça ne passera pas!...


Grandcassis

Tant mieux ! c'est ce que je veux ! la veuve Mouchette sera obligée de me faire du thé toute la nuit !... en attendant l'aurore aux doigts de rose...


Bouchencoeur

Ah ! voilà nos voitures !

{{Personnage|G randcassis|c}}

Elles ont eu bien tort de se déranger!


Reculé, entrant

Messieurs, quand vous voudrez...


Bouchencoeur

Vite ! vite !... Cocotte va m'attendre!...


Grandcassis

Allons manger de la choucroute!

Ils sortent. Musique jusqu'au baisser du rideau.

Reculé

Bonne nuit, messieurs.


Bouchencoeur, dehors, au cocher

Cocher ! au galop !...


Grandcassis, de même

Cocher!... au pas!...




Scène XIII


Le Traiteur, Reculé



Reculé

Allons !... tout s'est bien passé !... j'ai conduit la vieille chez le vieux...


Le Traiteur

Hein?...


Reculé

Et la jeune chez le jeune !...


Le Traiteur

Mais ce n'est pas ça!... c'est le contraire!...


Reculé, se frottant les mains

Oui, je suis assez content de ma journée!...


Le Traiteur, remontant

Il faut les prévenir... (on entend le bruit des voitures qni partent) Trop tard!... (à Reculé) Eh bien, vous avez fait là un drôle de mic-mac!...


Reculé, chantant

Il faut des époux assortis...


ACTE II

{{didascalie| Un appartement complètement nu : alcôve vide, une bougie allumée sur la cheminée à gauche.|c}}


Scène I


Formose, le Tambour, puis le Portier

Formose, entrant, à la cantonade

Par ici, tambour.


Le Tambour, entrant avec sa caisse

Voilà, voilà, bourgeois !


Formose

Tu as bien retenu mes instructions?


e Tambour

Parfaitement... Vous m'avez dit de battre un roulement chaque fois que j'entendrais le bruit d'un baiser... l'idée est bizarde!


Formose

C'est pour un Anglais qui se marie et... le tambour lui fait plaisir...


le Tambour

Ah bien! Moi... ça m'embêterait.

{{Personnage|Formose| c}}

Je ne te demande pas ça. Entre là, avec ta caisse; enferme-toi, et n'ouvre à personne... il y a vingt francs pour toi.


Le Tambour

Vingt francs !... sufficit ! (à part, en entrant dans un cabinet à droite) C'est égal... l'idée est bizarde!

Il disparaît.

Le Portier, entrant, un bougeoir à la main

Ah! vous voilà, monsieur Formose?


Formose, à part

Il était temps!...


Le Portier

Il me semblait vous avoir vu passer avec un tambour ?...


Formose

Oui... il est monté au-dessus...


Le Portier

Il sera allé chez le plumassier, qui est sergent-major...


Formose

M.Grandcassis m'avait prié de déposer quelque chose chez lui... (montrant la porte par laquelle le tambour est entré) J'ai déposé... (regardant autour de lui) Tiens! Tiens!... où donc sont les meubles?...


Le Portier

M. Anatole a vendu tout son noyer hier matin...


Formose

Comment!... même le lit?


Le Portier

C'est par là qu'il a commencé...

{{PersonnageD|Formose|c| à part}}

Un jour de noce? tiens c'est drôle !...


Le Portier

Je présuppose qu'il habitera sous le même toit que ma dame son épouse...


Formose, à part

C'est pourtant bien chez lui qu'Arthémise doit venir...


Le Portier

Alors je me suis permis de louer son appartement... à une dame seule... ses meubles sont dans la cour...


Formose

Vraiment?... Faites-les monter... et la dame aussi!...


Le Portier

Très-bien! je préviendrai les commissionnaires...


Formose, à part

Des locataires !... ça sera encore plus drôle !... Bonne nuit, veuve Mouchette ! Je reviendrai demain matin chercher de vos nouvelles ! Ah ! je suis un insecte ! (au portier) Adieu !


Le Portier
Bien des bonsoirs, monsieur

Formose
.
Formose sort par le fond en gesticulant.




Scène II


Le Portier, puis Cocotte, avec deux demoiselles d'honneur



Le Portier

Qu'est-ce qu'il donc à se tortiller?... C'est égal !... je ne suis pas content de M.Grandcassis... il ne m'a seulement pas envoyé une lettre de faire part !... un homme qui m'a dû jusqu'à des quatorze francs !...

Il disparaît un moment dans la chambre à gauche, Cocotte entre en costume de mariée, suivie de ses deux demoiselles d'honneur.

Ensemble

AIR du Cabaret de Lustucru

C'est l'heure des amours,

C'est l'heure du mystère,

Et la nuit tutélaire

Nous prête son secours.


Le Portier

D'où viennent-elles, celles-là?... (haut) Qui demandez-vous ?...


Première demoiselle

Nous amenons la mariée...


Le Portier

Ah bah !... ici?...


Deuxième demoiselle

Sans doute... chez son mari !...


Le Portier

Je veux bien, moi!... (à part) Elle est gentille, mame Natole !

II sort.

Scène III


Cocotte, les deux demoiselles d'honneur

Cocotte

Mon Dieu ! que j'ai peur !... Mesdemoiselles, ne me quittez pas !...


Deuxième demoiselle

Allons, du courage, Cocotte!...


Cocotte

Lorsque je suis partie, ma tante Trinquart pleurait... et elle m'a embrassée en disant: « Pauvre enfant!... pauvre enfant!... ».


Deuxième demoiselle

Et tous les messieurs riaient... Est-ce drôle


Cocotte, mystérieusement

Il paraît qu'avant d'être reçue femme mariée, ou vous condamne à des épreuves terribles!...


Les deux demoiselles, frissonnant

Ah !...


Cocotte

Comme pour la franc-maçonnerie... Puis on vous fait jurer le secret le plus absolu... C'est pour cela que les Demoiselles ne savent jamais rien!...


Première demoiselle

Oh!... tu nous le diras, toi?...


Deuxième demoiselle

Oh oui, n'est-ce pas?...

{{Personnage|Première demois elle|c}}

Tu n'as rien à craindre... M. Bouchencœur parait t'aimer...


Deuxième demoiselle

Et il a l'air d'un bien brave homme!


Cocotte

Oui, mais qu'il est laid, mon Dieu !


Première demoiselle

Il t'a fait meubler un palais de velours et de palissandre... (regardant autour d'elle) Tiens!... où est-il donc, son palissandre?


Cocotte, se retournant

Ah!... pas un meuble!...


Première demoiselle

C'est la pièce d'entrée... Les appartements sont par là sans doute...


Deuxième demoiselle

Allons, adieu!... Nous viendrons voir tout cela demain...


Cocotte, effrayée

Vous me laissez seule?...


Première demoiselle

On nous a bien recommandé de ne rester que cinq minutes... Adieu, Cocotte...

Elle l'embrasse d'un coté, la deuxième demoiselle de l'autre. On entend un roulement de tambour à droite.

Toutes trois, poussant un cri

Ah!...


Cocotte

Qu'est-ce que c'est que ça?

{{PersonnageD|Deuxième demois elle|c| très-effrayée}}

Je n'ai rien entendu!...


Cocotte

J'ai trop peur !... emmenez-moi !...


Première demoiselle

C'est impossible !...


Deuxième demoiselle

Adieu, Cocotte !...

Les deux demoiselles s'embrassent, deuxième roulement de tambour ; nouveau cri des trois demoiselles, Cocotte se sauve à gauche, les deux autres par le fond.




Scène IV


Le Tambour, seul, passant la tête

Plus personne !... C'est égal ! c'est une drôle de consigne qu'on m'a donnée là!... Hein?... du bruit?... c'est milord qui rentre avec son épouse... à mon poste!... et soignons la chamade !

Il entre à droite.




Scène V


Grandcassis, , seul; il porte un pliant sons son bras et un bougeoir. Musique sombre

Voici l'instant funèbre... Je ne cacherai pas que j'y vais comme un chien qu'on fouette !... J'ai mangé quatre portions de choucroute ! et je ne sens rien !... ça passe !... ça passe très-bien !... j'ai un déplorable estomac !... Voyons !... quel âge peut avoir cette veuve Mouchette ? elle déclare vingt-neuf ans... mettons en quarante-huit... encore deux ans !... et elle aura cessé de faire partie de la garde nationale !... c'est triste d'avoir une femme rayée des contrôles pour cause de maturité publique !... Ce qui me console, c'est l'absence de tout mobilier... Là où il n'y a pas de meubles... la mariée perd ses droits...Je me suis acheté ce petit pliant pour mon usage personnel !... Si la veuve est gentille... mais la... bien gentille... je le lui prêterai... nous nous assoirons au quart d'heure... (ouvrant le pliant, qui est très-étroit) Si toutefois elle peut y entrer !... Elle est là qui m'attend... palpitante et rugissante !... Dois-je la prévenir de mon arrivée? Ma foi, non ! J'ai le temps !... je vais fumer une pipe !... mon tabac est par là... (il se dirige vers le fond) Espérons que la fumée lui sera désagréable !...

Il entre au fond à gauche.




Scène VI


Le Portier, suivi de deux Commissionnaires, ils portent un divan, une toilette et un fauteuil

Le Portier

Là !... doucement... posez ça là !... (les commissionnaires posent le divan à gauche, la toilette à droite, et le portier pose le fauteuil, à droite. - A lui-même) Je crois que ça fera plaisir à M. Natole... Est-ce bête de vendre ses meubles le jour où on se marie !... (aux commissionnaires) Allez chercher le reste... et prenez garde au lit... il est en palissandre !...

Les commissionnaires sortent.

Scène VII


Le Portier, Grandcassis



Grandcassis, rentrant et fumant

Espérons que la fumée lui sera désagréable.


Le Portier, à Grandcassis

Monsieur...


Grandcassis

Quoi?


Le Portier, lui montrant le divan d'un air satisfait

Voilà!...


Grandcassis

Qu'est-ce que c'est que ça?


Le Portier

C'est le mobilier de la nouvelle locataire.


Grandcassis, exaspéré

Je n'en veux pas!... Un divan?... ah! mais non!


Le Portier

Mais, monsieur... Cependant vous avez permis...


Grandcassis

Rien !...j'ai l'appartement jusqu'à midi !... je suis chez moi !... un pliant me suffit !... le propriétaire n'a pas le droit de m'augmenter !...


Le Portier

Ne vous fâchez pas!... Je vais dire aux commissionnaires de remporter...

{{Personnage|Gr andcassis|c}}

Dépêchez-vous!... et plus vite que ça!

On aperçoit dans le fond les commissionnaires qui portent des matelas.

Le Portier

Voulez-vous me permettre seulement de déposer le lit dans un coin?


Grandcassis, bondissant

Le lit! le lit! (lui donnant un coup de pied) animal!


Le Portier, se sauvant

Aïe !

Il disparaît.




Scène VIII


Grandcassis, puis Cocotte puis un Commissionnaire

Cocotte, en entrant

Quel singulier appartement!...


Grandcassis, à part, sans regarder

La Mouchette! (Cocotte entre) Voici le quart d'heure de Rabelais!... (haut) La fumée de tabac ne vous incommode pas?


Cocotte, le reconnaissant

M. Anatole!...


Grandcassis

Hein? Cocotte !... chez moi !...

{{Personnage|Cocotte| c}}

Chez vous?... comment, monsieur, je suis ici chez vous?

Grandcassis, à part

Seul, avec elle!...


Cocotte

Je veux partir, monsieur... je veux aller retrouver mon mari!...


Grandcassis, , suppliant

Oh ! pas encore !... il n'est pas tard !... restez !... nous parlerons de Casimir... de ce pauvre Casimir...


Cocotte

Casimir !... à quoi pensez-vous?...


Grandcassis

A quoi je pense?... (à part) Oh ! si Bouchencœur le savait... il ne rirait pas !... la Mouchette non plus !...


Cocotte

Monsieur, faites-moi avancer une voiture...


Grandcassis, à part

La laisser partir?... jamais!


Cocotte

Je veux m'en aller!...


Grandcassis

Cocotte... je suis un galant homme, prêt à donner .ma vie pour vous épargner la peine d'aller chercher un fiacre...


Cocotte

Eh bien?...


Grandcassis

Eh bien, je n'irai pas !...

{{Personnage|Cocotte| c}}

Comment?...


Grandcassis

Car, si vous manquiez à remplir les formalités voulues... vous seriez perdue... déshonorée!... Argenteuil se voilerait la face !...


Cocotte

Quelles formalités?...


Grandcassis

Cocotte
... le mariage n'est pas ce qu'un vain peuple pense!... Le monde a ses usages...

Cocotte

Je ne comprends pas!...


Grandcassis

Qui est-ce qui vous a amenée ici?...


Cocotte

C'est le père Reculé.


Grandcassis

Là!... vous voyez bien... un homme respectable! et vous osez soupçonner ce vieillard!...


Cocotte

Il se sera trompé d'adresse...


Grandcassis

Non, Cocotte, il ne s'est pas trompé!... et, s'il vous a conduite ici, c'est qu'il devait vous conduire ici.


Cocotte, , étonnée

Ah ! bah !...


Grandcassis, à part

Elle la gobe très-bien!... (haut) Cela vous étonne, naïve enfant... Quand une jeune fille est mariée, vous vous figurez sans doute qu'il n'y a plus qu'à la conduire au domicile conjugal?


Cocotte

Dame!... à Argenteuil...


Grandcassis

A Argenteuil, ce sont des Auvergnats ! n'en parlons pas !... mais à Paris... il est un usage... antique et solennel !... Le mari fait choix d'un homme recommandable... comme moi... aux mains duquel il confie sa rougissante compagne...


Cocotte

Tiens! pourquoi donc?...


Grandcassis

Mais pour lui faire comprendre, paternellement, ses devoirs de maîtresse de maison.


Cocotte

Ah ! oui !... les épreuves !... pour la faire admettre...


Grandcassis, d'abord surpris

Plaît-il?


Cocotte

On m'en avait parlé...


Grandcassis

Ah!...


Cocotte

Mais je croyais que c'était le mari lui-même...


Grandcassis

Oui... en province !...


Cocotte

Comme ça... c'est vous qui allez me dire quelles épreuves?...


Grandcassis

Mon Dieu, oui!... mon Dieu, oui!...


Cocotte

Eh bien, c'est drôle... j'ai moins peur !...


Grandcassis

Ne craignez rien... placé près de vous par la confiance de monsieur votre mari... je tâcherai de me rendre digne de l'honneur...


Cocotte

Par exemple, je vous prierai de supprimer le tambour !...


Grandcassis

Le tambour?...


Cocotte

Oui... ça me fait sauter!...


Grandcassis

On supprimera le tambour. Veuillez d'abord vous débarrasser de votre fichu...


Cocotte

Ça !... ce n'est pas difficile... voilà! c'est fait !...

Elle le plie et le pose sur la chemin..

Grandcassis, à part

Dieu!... les belles épaules!... (par réflexion) Une chose qui serait bien embêtante... là... mais. bien embêtante... ce serait de voir entrer la veuve Mouchette comme une trombe!.. Où peut-être son fiacre à l'heure qu'il est?...

{{PersonnageD|Cocotte|c| redescendant}}

Eh bien, après?...


Grandcassis

Maintenant... la couronne... le bouquet...


Cocotte

Comment?...


Grandcassis

C'est indispensable!...


Cocotte

Ah bien, non!... je garde ma couronne.


Grandcassis

Cependant, il y a un programme, ou il n'y en a pas!... comprenez bien!... Je ne suis pas ici pour mon plaisir, moi... c'est une complaisance que j'ai...


Cocotte
Je le sais, monsieur Anatole, et je vous en remercie. (à part) Comme il est sévère!... (lui remettant sa couronne et son bouquet) Êtes-vous content ?... 

Grandcassis

Ça commence!... (il remonte porter la couronne et le bouquet sur la toilette. à part) Où peut être le fiacre de la mère Mouchette? (redescendant avec un démôloir et des papillotes qu'il a trouvés dans la toilette) Maintenant, nous allons passer à la seconde épreuve...


Cocotte, étonnée

Qu'est-ce que c'est que ça?


Grandcassis

L'épreuve des papillotes... Vous allez...


Cocotte

Devant vous?... jamais!...

{{Personnage| Grandcassis|c}}

Placé près de vous... par la confiance de monsieur votre mari...


Cocotte

C'est inutile... je ne veux pas...


Grandcassis

Puisque c'est dans le programme !...


Cocotte

Ça m'est égal...


Grandcassis

Alors, mademoiselle, j'en suis désolé... mais je ne con- nais que mon devoir... je me vois forcé de faire mon rapport...


Cocotte

Votre rapport?


Grandcassis

Lequel sera déposé aux archives... et le conseil décidera...

Fausse sortie.

Cocotte

Ah! mon Dieu!... le conseil?...


Grandcassis

Mademoiselle, j'ai bien l'honneur...


Cocotte, haut, le rappelant

Ne vous en allez pas, monsieur... donnez... je vais les mettre...


Grandcassis, lui remettant les papillotes

Dans votre propre intérêt... je vous le conseille... Moi, ça m'est égal... je ne suis pas ici pour mon plaisir...

{{Personnage|Cocotte| c}}

Je sais bien que c'est une complaisance...

Elle remonte vers la toilette, et se coiffe.


Grandcassis

A la bonne heure !... (regardant Cocotte se coiffer) Est-elle gentille ! Ah ! je ne suis pas riche !... mais je donnerais cinquante mille paires de mouchettes pour un cil de ses yeux...


Cocotte

Ne vous impatientez pas... je finis...

Elle passe à gauche.

Grandcassis

Très-bien...


Cocotte

Est-ce tout?...

Elle s'assied sur le divan.

Grandcassis

Oui... maintenant, causons... (avec sentiment) Ah ! Cocotte !...


Cocotte

Monsieur Anatole?...


Grandcassis

Voulez-vous causer?...


Cocotte

Je veux bien, monsieur Anatole...


Grandcassis, tendrement

Vous souvient-il du jour...?


Un Commissaire, , entrant

Voyou, bourgeois... faut que j'enlève le divan.

{{Personnage|Cocotte et Grandcassis|c}}

Hein ?...


Grandcassis

Plus tard!... tu diras à cette dame que je l'autorise à le laisser ici...


Le Commissaire

Ça ne me regarde pas... On m'a dit d'enlever... j'enlève... Ouste !...

Il soulève le divan avec brutalité. Grandcassis et Cocotte se lèvent. Le commissionnaire charge le divan sur son épaule et sort.

Grandcassis

«Ouste!...» » butor, va!... (à Cocotte) Tenez !... asseyez-vous sur ce fauteuil...


Cocotte

Volontiers!


Grandcassis

Et moi, sur ce pliant... (il s'assoit) tout près de vous!... je suis très-mal... mais enfin!...


Cocotte

Je commençais à être lasse...


Grandcassis

Cocotte !...


Cocotte

Monsieur Anatole?...


Grandcassis

Causons... Voulez-vous causer?...


Cocotte

Je veux bien, monsieur Anatole...

{{PersonnageD|G randcassis|c| tendrement}}

Cocotte, vous souvient-il du jour... ?


Le Commissaire, en entrant

Le fauteuil, à présent!...


Cocotte, se levant

Encore !...


Grandcassis

Ah! mais... c'est embêtant!...


Le Commissaire

On m'a dit d'enlever... j'enlève!... Ouste!...

Il sort en emportant le fauteuil et le pliant.

Grandcassis, à part

Faire la cour sur une patte... comme les hérons!... ça manque de gaieté!...

Ils se promènent de long en large.

Cocotte

Monsieur Anatole... je voudrais pourtant bien m'asseoir...


Grandcassis, lui offrant son bras

Appuyez-vous sur moi... Causons!... voulez-vous causer ?... Cocotte... vous souvient-il du jour où je vous rencontrai sur les rivages d'Argenteuil?...


Cocotte, pendue à son bras

Oh! oui!...


Grandcassis

Vous étiez sur votre âne... et moi, suivant à pied... j'imitais son silence... autour de vous rangé... Tout à coup Casimir...


Cocotte

Butta contre une grosse pierre et fit un faux pas...

{{Personnage| Grandcassis|c}}

L'aimable enfant!...


Cocotte

Et vous avez eu la bonté de me relever... et de me consoler. parce que j'avais cassé mes œufs...


Grandcassis, amoureusement

Elle n'a rien oublié!...


Cocotte, même jeu

Oh ! non !... aussi, chaque fois que je rencontre un âne... je pense bien à vous, allez!...


Grandcassis, transporté

Ah ! que vous êtes bonne!...

Il l'embrasse sur le front. On entend un roulement de tambour.

Cocotte

Ah ! mon Dieu !...


Grandcassis

Qui est-ce qui a fourré des tambours dans ma cuisine?...



Scène IX


Cocotte, Grandcassis, le Tambour



Grandcassis

Et de la garde nationale encore!...


Le Tambour

Milord est-il content?


Grandcassis

Quoi? Milord?... d'où tombe t-il, cet- animal-là ?...

{{PersonnageD|Le Tambour|c| tendant la main}}

C'est vingt francs.


Grandcassis

Vingt francs?... allez vous coucher !...


Le Tambour

Ah! mais je n'entends pas ça!...


Grandcassis

Vous, vous m'embêtez!

Il le repousse dans le cabinet et ferme la porte.




Scène X


Les Mêmes, Le Portier

Le Portier, entrant vivement

Monsieur... c'est une dame .qui demande à vous parler.


Grandcassis, redescendant avec effroi

Sapristi !... la veuve Mouchette !...


Le Portier

Non, monsieur... c'est la nouvelle locataire.

Il sort.

Grandcassis

Comment?... ah que c'est bête! (à Cocotte) J'ai cru que c'était ma femme!...


Cocotte

Votre femme !... mais elle en train de mettre ses papillotes.


Grandcassis

Comment?


Cocotte

Eh bien, oui... ses épreuves...


Grandcassis

Quelles épreuves?


Cocotte

Comme moi... chez M. Bouchencœur.


Grandcassis

Na plaisantons pas.


Cocotte

Elle est chez lui... comme je suis chez vous... c'est dans le programme !


Grandcassis

Cornebœuf! ma femme!... on a beau avoir épousé une vieille... on n'est pas flatté...


Cocotte

Qu'avez-vous donc ?


Grandcassis, poussant un cri

Ah !... Et Bouchencœur qui a pris un bain de myrte !... vite ! partons ! Courons !


Cocotte

Qu'est-ce qui vous presse ?


Grandcassis

Comment, ce qui me presse?... Quand je vous dis qu'il s'est trempé dans le myrte!... Sera-t-il encore temps, mon Dieu !

{{Personnage|Ensemble| c}}

AIR Ah ! quelle airnahle fête (Rossioi)

Ah!... Dépêchons, le temps presse,

Maudit jour de tracas

Ah!... La chose m'intéresse,

Partons avec ̃vitesse

Car/son l'honneur est là-bas

Pendant l'ensemble, Cocotte prenant son écharpe, sa couronne, son bouquet et s'enfuit seule.



ACTE III

Chez Bouchencoeur
Un appartement richement meublé. - Porte au fond. - Une croisée. de chaque côté de la porte. - Portes latérales au troisième plan. - A gauche, au premier plan, un guéridon. - Au deuxième plan, une console portant une lampe allumée. - A droite, une cheminée avec pendule et candélabres. - Au premier plan, à droite, une petite porte. - Chaises, fauteuils, sonnette.

Scène I


Arthémise, deux demoiselles d'honneur


Arthémise, en costume de mariée, est introduite par ses deux vieilles demoiselles d'honneur.

Chœur

AIR du Cabaret de Lustucru

C'est l'heure des amours,

C'est l'heure du mystère,

Et la nuit tutélaire

Nous prête son secours !


Arthémise

Mon Dieu ! que je suis émue ! je tremble comme une feuille de rose que l'aquilon va détacher!


Première demoiselle

Calmez-vous!...


Arthémise

C'est impossible! mon pauvre cœur bat!


Première demoiselle

Ce sont les trois étages...


Arthémise

Oh ! non ! ce ne sont pas les trois étages !... (baissant les yeux) C'est la situation !... Grandcassis va venir...


Deuxième demoiselle

Voyons, du courage !... vous avez déjà été mariée une fois, M. Mouchette...


Arthémise

Mouchette ne compte pas !... je ne l'ai jamais aimé !...


Les deux demoiselles

Ah bah!...


Arthémise

Je puis le dire... maintenant qu'il n'est plus !... c'était un homme sans poésie... il ronflait comme une trompe !... (avec sentiment) Aussi, j'apporte à mon Anatole la primeur d'un cœur novice, c'est pour cela que j'ai cru pouvoir réarborer la fleur d'oranger... Écoutez !... Ah! mon Dieu !...

Elle chancelle.

Les deux demoiselles, l'assistant

Qu'avez-vous donc?


Arthémise

Rien! il m'avait semblé reconnaître le pas d'Anatole !...


Première demoiselle

Voulez-vous que nous restions près de vous?

{{PersonnageD|Arthémise|c| vivement}}

Non !... ah ! non !...


Deuxième demoiselle

Si vous avez peur?


Arthémise

J'ai peur... mais je sais me faire une raison... (les congédiant) Bonsoir, mesdemoiselles, bonne nuit!...



Reprise du cœur précédent

C'est l'heure des amours,

Etc.

Les deux demoiselles sortent poussées par Arthémise
.




Scène II


Arthémise, seul

J'ai cru qu'elles ne s'en iraient pas !... (posant la main sur son cœur} Tic tac ! tic tac ! tic tac ! je ne sais pas ce que j'ai aujourd'hui... je suis comme une enfant!... (regardant l'ameublement) Tiens!... c'est très-gentil, ici!... quelle jolie pendule! Paul et Virginie s'abritant sous un cocotier! Paul, c'est Grandcassis, je suis Virginie... et cet appartement, c'est le cocotier! Et moi qui croyais Anatole gêné... il aurait pu vendre tout cela et me payer... il ne l'a pas fait... donc il m'aime!... Ô merci, mon Dieu ! (on entend du bruit au dehors) C'est lui!... c'est Anatolel... (mettant la main sur son cœur) Tic tac! tic tac!... dérobons-lui ma rougeur!

Elle éteint la lampe. La scène devient obscure.

Scène III


Arthémise, Bouchencoeur



Bouchencoeur, entrant, à part]

Cré coquin de myrte!... cette odeur me barbouille!


Arthémise, à part; elle tousse

Hum ! Hum !


Bouchencoeur, à part

Elle!... pauvre ! petite j'ai peur de l'effaroucher!...

Il frappe doucement à la porte.

Arthémise, d'une voix très forte

Entrez !...


Bouchencoeur, à part

Mâtin!... elle a un bon creux! (haut, cherchant dans l'obscurité) C'est moi!... où es-tu?... où es-tu?


Arthémise, à part

Tiens ! il est enrhumé ! (haut) Coucou !...


Bouchencoeur, à part
Elle joue à cache-cache! (appelant) Cocotte ! ma Cocotte !

Arthémise, à part

Il m'appelle sa Cocotte !... Mouchette m'appelait son petit chien bleu !... quelle différence (haut) Par ici! par ici!... (rencontrant la main de Bouchencœur et la serrant avec force) Je t'attendais, enfant, je t'attendais !...


Bouchencoeur, criant

Aïe !... (à part) Quelle poigne !... je crois qu'elle sera d'une bonne santé !


Arthémise

Parle-moi ! parle-moi !...


Bouchencoeur

Oui !... (à part) Cré coquin de myrte (haut) Si nous allumions!...


Arthémise

Oh non, je ne veux pas que tu me voies rougir !


Bouchencoeur, à part

C'est juste!... une rosière!...


Arthémise

D'ailleurs l'ombre plaît aux amants ! où es-tu?... tu te dérobes toujours !...


Bouchencoeur

Voilà!


Arthémise

Ta main... dans la mienne!...

Elle lui prend la main et la serre vigoureusement.

Bouchencoeur
Aïe !...

Arthémise

Tu trembles, enfant?


Bouchencoeur

Non ; mais vous serrez trop fort !


Arthémise

Parle-moi !... parle- moi !...


Bouchencoeur

Oui... figurez-vous que je me suis imprégné de myrte...

{{Personnage|Art hémise|c}}

Je sais que tu aurais pu vendre tes meubles... et tu ne les as pas vendus!...


Bouchencoeur

Plaît-il?...


Arthémise

Alors, tu m'aimes, n'est-ce pas?


Bouchencoeur, à part

Tiens! pour une rosière!... (haut) Eh bien, oui, Cocotte... oui, Cocotte!...


Arthémise, lui prenant la tête

Oh! merci!... (l'embrassant au front avec transport) Tu es beau! tu es beau!...


Bouchencoeur, se dégageant, à part

Sacrebleu! est-ce qu'elles sont toutes comme ça, à Argenteuil ?...


Arthémise

Tiens ! voilà ma couronne ! tiens! voilà mon bouquet ! Prends !...

Elle les lui donne.

Bouchencoeur

Si nous allumions?


Arthémise

Oh! non!... l'ombre! l'ombre!... où est ma chambre?


Bouchencoeur

Là !... à droite... permettez-moi de vous y conduire.

Il l'accompagne et lui dérobe un baiser sur le cou.

Arthémise, avec pudeur

Ne me suivez pas!... je vous défends de me suivre! (avant de sortir et avec grâce) Je sonnerai!

Elle disparaît à gauche.

Scène IV


Bouchencoeur, seul

Elle sonnera ! diable ! (allumant une bougie sur la cheminée) Cocotte est une rose. mais une rose du Bengale qui se souvient de son soleil! (regardant autour de lui) Personne ! profitons de ce moment de solitude pour procéder à mon petit maquillage... (il s'approche de la console à gauche et s'accommode) D'abord, une couche de blanc... après, une couche de rouge... et ensuite je me dessinerai quelques veines. Le visage de l'homme est comme un appartement : il faut de temps à autre boucher les crevasses et rafraîchir les peintures !... j'ai envie de me planter un petit signe sur la lèvre... (la sonnette de gauche s'agite avec impatience) Mazette! déjà! (criant) Voilà! voilàl. où est ma crème de riz?. (La sonnette s'agite avec impétuosité) Voilà ! Voilà ! Sapristi !...est-ce qu'elles sont toutes comme ça, à Argenteuil?... Vite ! ma coiffure !...

Il ôte sa perruque et la peigne.




Scène V


Bouchencoeur, Cocotte

Cocotte, entrant par le fond

Enfin ! j'ai pu m'échapper !...


Bouchencoeur, se retournant

Hein? elle!... on n'entre pas !

Il remet vivement sa perruque à l'envers.

{{Personnage|Cocotte| c}}

Comment, monsieur, vous portez perruque?...


Bouchencoeur, à part

Elle m'a vu! (haut) Non! je faisais ma raie... et alors... Comme c'est plus commode... Sacrebleu on n'entre pas comme ça! on frappe!


Cocotte

Mais je sonne depuis deux heures !


Bouchencoeur

Parbleu!... je l'ai bien entendu!... je ne suis pas sourd!... Rentrez, que diable! j'ai besoin d'être seul!


Cocotte

Ne vous fâchez pas!... je rentre... (à part) Oh ! qu'il est laid !

Elle entre à droite sans être vue de lui.

Bouchencoeur, seul

Ah mais !... décidément, elles n'ont pas de patience, les rosières d'Argenteuil ! (apercevant dans la glace sa perruque à l'envers) Oh ! Saprelotte !... et ma perruque... à renvers ! (il la rajuste) Me voilà dépoétisé !... j'ai perdu mon charme !...



Scène VI


Bouchencoeur, Grandcassis



Grandcassis, dans la coulisse

Il faut que je lui parle !... il le faut !...


Bouchencoeur

Hein?... qu'est-ce?

{{PersonnageD|Grandcassis|c| entrant}}

Ah ! le voilà !


Bouchencoeur

Vous chez moi! à cette heure!


Grandcassis

Mon ami, répondez-moi franchement...


Bouchencoeur

Quoi?...


Grandcassis

Quel événement!... c'est le père Reculé... un sourd... Parlez!... la femme que vous avez trouvée ici...?


Bouchencoeur

Ah mon ami !... charmante !... délicieuse !...


Grandcassis, terrifié

Ah! mon Dieu!


Bouchencoeur

Quand je suis entré... elle était sans lumière...


Grandcassis

Cristil !...


Bouchencoeur

Elle m'a dit « Tu es beau! tu es beau!... » Elle m'a embrassé... elle m'a pris la tête... et...


Grandcassis, se laissant tomber sur un fauteuil à droite

Ah !...


Bouchencoeur

Eh bien !... qu'est-ce que vous faites?... Il se trouve mal, à présent!... (le secouant) Monsieur! Monsieur! … Ah ! mais il est embêtant!... j'ai affaire !... (appelant) Catherine ! Catherine !

{{PersonnageD|La bonne|c| paraissant adroite, premier plan, avec un balai qu'elle pose près de la cheminée}}

Monsieur!...


Bouchencoeur

Aide-moi à rouler ce monsieur dans l'office.


La bonne

Comme il est pâle!...


Bouchencoeur, tout en soutenant Grandcassis
Tu lui feras boire du vinaigre!... pourvu qu'il n'aille pas faire une maladie chez moi!... (Grandcassis disparaît à droite, premier plan, soutenu par la bonne. - Seul) En voilà un animal! il vient secouer ses nerfs dans mon domicile... un jour de noces! (la sonnette de droite s'agita) Voilà! voilà! pauvre

Cocotte
! (la sonnette do gauche s'agite à son tour avec rage. Duo prolongé des deux sonnettes) Hein?... par là aussi !... deux sonnettes pour un homme seul! Qu'est-ce que cela veut dire?...




Scène VII


Bouchencoeur, Arthémise



Arthémise, entrant, un cordon de sonnette à la main. Elle est en peignoir.

Ah çà monsieur, vous êtes donc sourd?...


Bouchencoeur, stupéfait

Madame Grandcassis!


Arthémise, de même

Bouchencœur!

{{Personnage |Bouchencoeur|c}}

Mais expliquez-moi...


Arthémise, croisant vivement son peignoir

Ne me regardez pas !...


Bouchencoeur

Vrai! je n'y pensais pas!...


Arthémise

Que venez-vous faire ici, dans ma chambre nuptiale... à une pareille heure?


Bouchencoeur

Comment, dans votre chambre? mais vous êtes chez moi!...


Arthémise, chancelant

Chez vous?... ah ! mon Dieu ! et tout à l'heure, croyant parler à Anatole... Ah!

Elle se trouve mal et tombe sur un fauteuil à gauche.

Bouchencoeur

Allons! bon!... à l'autrel ! mais ce ménage-là ne me laissera donc pas tranquille! (appelant) Catherine !... il doit rester du vinaigre!...


Arthémise, se relevant vivement comme poussée par un ressort

Monsieur, c'est un rapt!... un guet-apens!... je m'adresserai aux tribunaux !


Bouchencoeur

Mais, madame...


Arthémise

Ne me regardez pas!...


Bouchencoeur

Eh je n'y pense pas !...

{{Personnage|Arthémise| c}}

D'abord je ne vous connais pas! je ne veux pas d'un vieux mari !...


Bouchencoeur

Ni moi d'une vieille femme!... j'épouse une rosière et on me livre une veuve !... c'est de la falsification!...


Arthémise

Insolent ! quand je pense qu'il a eu l'audace de m'embrasser !...


Bouchencoeur

Vous!... c'est vous!...


Arthémise

Monsieur!... je vous défends de me retenir!...


Bouchencoeur

Moi?... (criant) Cordon, s'il vous plaît!...


Arthémise

Où est Anatole? je veux aller retrouver Anatole!... que va-t-il penser ?...


Voix de Grandcassis, en dehors

Merci!... ça va mieux!...


Arthémise

Lui! ici? comment se fait-il? Silence, monsieur!... qu'il ignore vos vivacités!...


Bouchencoeur

Les vôtres!... permettez!...




Scène VIII


Arthémise, Bouchencoeur, Grandcassis


{{PersonnageD|Grandcassis|c| entrant}}

Arthémise!


Arthémise, se précipitant dans ses bras

Lui!... toi!... Anatole!...


Grandcassis

Arrière, madame!...


Arthémise

Quoi!... tu me soupçonnes ... moi?... je te jure qu'il ne s'est rien passé que d'honorable ...


Bouchencoeur, embarrassé

Absolument rien !...


Arthémise

Demande à M. Bouchencœur...


Bouchencoeur, balbutinant

Certainement!... Nous avons passé la soirée à jouer aux dominos...


Arthémise

Aux dominos.


Grandcassis, soupçonneux

Aux dominos?...


Bouchencoeur

A preuve que j'ai gagné six sous... à madame...

{{PersonnageD|Arthémise|c| vivement}}

Et que je les ai perdus!...


Bouchencoeur

Les voilà!... (il les montre) C'est une preuve, ça!


Grandcassis, les comptant et les empochant

Deux... quatre... six!... (à part) Disent-ils vrai, mon Dieu!... (Haut) Et après?...


Arthémise

Et après... comme il se faisait tard... et qu'on ne pouvait pas trouver de voiture...


Bouchencoeur

Madame...


Grandcassis, avec ironie

S'est mise en peignoir...


Arthémise

Pas davantage!...


Bouchencoeur

Voilà!... voilà tout!...


Grandcassis

Mais cette femme qui vous a dit « Tu es beau! tu es beau!... ».


Bouchencoeur

C'est Cocotte!...


Arthémise
C'est

Cocotte
! … d'abord je trouve monsieur extrêmement laid!...

Bouchencoeur

Moi aussi... c'est-à-dire...


Arthémise

Comment aurions-nous pu nous tromper... rien qu'à la voix!... celle de monsieur est affreuse !...


Bouchencoeur

Et la taille !... la taille de madame est monstrueuse !...


Grandcassis

C'est juste !...


Arthémise, offensée

Plaît-il?...


Grandcassis

Ainsi... ce baiser...


Bouchencoeur

C'est Cocotte! …


Arthémise

C'est Cocotte!


Grandcassis

Ah !... je respire !...


Cocotte, appelant dans la coulisse

Monsieur Bouchencœur !


Grandcassis

C'est elle !...


Arthémise, à part

Ciel !...


Bouchencoeur

Sapristi!... elle va tout déranger!...


Scène IX


Les Mêmes, Cocotte

Cocotte, entrant, une perruque à la main

Comment, monsieur, encore une perruque!


Bouchencoeur, la prenant vivement et la mettant dans sa poche

Une s'agit pas de ça !... (lui faisant des signes) N'est-ce pas, ma chère amie, que nous ne nous sommes pas quittés de la soirée?...


Cocotte, baissant les yeux

Vous savez bien que si, monsieur Bouchencœur...


Arthémise et Bouchencoeur, toussant pour l'avertir

Hum ! Hum !...


Cocotte

Je ne pouvais pas être ici... puisque j'étais chez M.Grandcassis...


Grandcassis

Aïe!...


Arthémise

Comment?...


Bouchencoeur

Qu'entends-je?... vous étiez chez M.Personnage|Grandcassis?...


Cocotte

Mais oui!... on m'y a conduite... de votre part...



Bouchencoeur et Arthémise

De sa/ma part ?

{{Personnage| Grandcassis|c}}

Hum ! hum !...


Bouchencoeur

Parlez!...


Cocotte

Vous savez bien!... les épreuves...


Bouchencoeur

Quelles épreuves?


Cocotte

Les épreuves du mariage


Grandcassis, à part

Patatras !...


Cocotte

C'est vous qui aviez choisi M. Anatole?


Bouchencoeur

Moi?...


Cocotte

Ah! il a été bien bon pour moi!...


Grandcassis

Hum! hum!… (à part) La voilà partie !


Cocotte

Je lui ai donné mon bouquet, j'ai mis mes papillotes, et …


Arthémise

C'est horrible!...


Bouchencoeur

C'est ignoble!...


Cocotte

Il m'a dit que c'était pour vous faire plaisir !...

{{Personnage|Bouch encoeur|c}}

Me faire plaisir :... Rentrez ! petite malheureuse !...


Cocotte, reculant

Ah ! mon Dieu !


Bouchencoeur

Rentrez!... nous causerons tout à l'heure!...


Cocotte

Qu'est-ce qu'il a?

Elle disparaît gauche.




Scène X


Bouchencoeur, Grandcassis, Arthémise



Arthémise

Ah! je suffoque! (à Garandcassis) Monsieur, c'est une infamie !


Bouchencoeur

Une ignominie!


Arthémise

Me tromper !


Bouchencoeur

Le jour de mes noces !


Grandcassis, riant

C'est un petit malheur... mais convenez que c'est drôle !


Bouchencoeur

Ah ! vous le prenez comme ça? vous blaguez papa?... Eh bien, nous n'avons pas joué aux dominos !...

{{Personnage|Grandcassis| c}}

Hein?...


Bouchencoeur, tendant la main

Rendez-moi mes six sous !... (triomphant) Nous avons en aussi nos petites épreuves.


Grandcassis, foudroye

Qu'entends-je?


Arthémise

C'est faux !


Bouchencoeur

Elle m'a dit « Tu es beau!... tu es beau!... » Elle m'a embrassé... elle m'a pris la tête. Enfin nous sommes quittes!


Grandcassis, Arthémise

Quittes !


Arthémise

Ne le crois pas!...


Bouchencoeur, à part

Comme ça, il ne me blaguera pas.


Arthémise, à Bouchencoeur

Monsieur!... monsieur!... expliquez-vous !... je vous somme de raconter les faits!... tous les faits! ...


Bouchencoeur

Vous le voulez?


Arthémise

Oui!


Bouchencoeur

Je commence!... Le bocage était sans lumière... le rossignol était sans voix... nos deux mains se rencontrèrent dans l'ombre...

{{PersonnageD|Arthém ise|c| avec explosion}}

Anathème et malédiction !... cet homme est un monstre !... Anatole !... mon Anatole !...


Grandcassis

Ne touchez pas, madame!... il n'y a plus rien de commun entre nous !

il remonte la scène.

Arthémise

Où vas-tu?


Grandcassis

Chez mon avoué !


Bouchencoeur et Arthémise

Son avoué?...


Grandcassis

Je vais lui commander ua bon petit procès en séparation !


Arthémise, jetant un cri

Ah!...


Bouchencoeur

Tiens ! c'est une idée !... je l'appliquerai à Cocotte !


Arthémise

Écoute-moi !


Bouchencoeur

Arrière, veuve Mouchette!

Il sort par le fond.

Arthémise, éclatant

Ah! c'est comme ça!... il refuse de m'écouter! (à Bonchencoeur) Et c'est toi qui es cause... Ah! nous allons voir!...

Elle saute sur le balai qui se trouve dans un coin, elle en casse la tête en mettant le pied dessus et s'avance sur Bouchencoeur en exécutant un brillant moulinet.

{{Personnage|Bouchenco eur|c}}

Madame !... pas de violence !...


Arthémise, menaçant

Ah ! gueux !... ah ! Gredin !

Elle le poursuit derrière les tables, de droite à gauche, en tournant.

Bouchencoeur

Elle joue du bâton !... au secours ! au secours !


Ensemble

AIR : Cest trop d'impertinence

Il faut que je t'assomme,

Infâme suborneur !

Si je ne suis pas homme,

Du moins, j'en ai le cœur.


Bouchencoeur

Mais c'est qu'elle m'assomme !

En vérité j'ai peur...

On croirait voir un homme

Qui frappe de tout cœur !

Bouchencœur disparaît par la porte à gauche.




Scène XI


Arthémise, puis la bonne

Arthémise, seule.
Il fuit, le lâche ! … (elle jette son balai et éclate es sanglots) Ah! ah! ah! pauvre faible femme !... Anatole me croit coupable !... il a parlé d'un procès !... J'irais m'asseoir sur les bancs de la police correctionnelle, entre deux gendarmes, côte à côte avec Bouchencœur !... un homme si laid !... je serais condamnée !... Jamais !... jamais !... mon parti est pris !... (elle sonne) On parlera de moi dans l'histoire !...

La bonne, paraissant

Madame a sonné ?


Arthémise

Apportez-moi du thé... et un réchaud de charbon allumé...


La bonne

Un réchaud?...


Arthémise

C'est pour le thé.


La bonne

Madame désire-t-elle du sucre ?


Arthémise

Non !... pas de sucre !... (à la bonne) Allez !... (la bonne sort. à part, avec amertume.) Il n'y a plus de sucre pour moi .dans ce bas monde !... Demain, on lira mon nom dans la Gazelle des Tribunaux !... (s'attendrissant) à côté de celui des petits enfants qui mangent continuellement des allumettes chimiques par imprudence !...


La bonne, rentrant avec un plateau et une théière sur an réchaud, elle pose le plateau sur la table à gauche.

Voici le thé, madame; où faut-il placer le réchaud?


Arthémise

Donnez...

Elle prend le réchaud.

La bonne

Je vais ouvrir la fenêtre...


Arthémise, vivement

Non !... je l'ouvrirai moi-même...

{{Personnage|La bonne|c}}

Mais, madame...


Arthémise

C'est bien, sortez!...


La bonne, prend la bougie allumée et l'emporte
Je m'en vais... (à part) Qu'est-ce qu'elle a?...
Elle sort par la droite.

Arthémise, seule elle pose le réchaud près de la table

L'heure est solennelle!... dois-je me déshabiller? ... Non!... dans ma robe de fiancée!... ma couronne sur la tète!... (par réflexion) C'est peut-être une bêtise... que je vais faire là?.. .

Voix de

Formose
, dans la coulisse

Madame y est?... très-bien!


Arthémise

Du monde !... je ne veux pas qu'on surprenne... où cacher ?... Ah !... là !... sous cette console...

Elle place le réchaud sous la console.




Scène XII


Arthémise, Formose, puis Cocotte
et Bouchencoeur, puis Grandcassis|c}}



Formose, entrant

Comment! vous ici?


Arthémise, à part

M.Formose!


Formose

Je vous dérange, peut-être ?

{{PersonnageD|Arthémise|c| embarrassée}}

Non!... du tout!... c'est que... j'allais déjeuner... (à part) Comment le renvoyer ?


Formose

Moi aussi, je suis invité... Tiens ça fume ici.


Arthémise, vivement

C'est le thé !


Formose

Du thé? ... ah!... j'en accepterai une tasse...

Il s'assoit.

Arthémise, à part

Voilà qu'il s'assoit !


Cocotte, entrant, suivie de Bouchencoeur

Non ! non ! non !... je ne signerai pas !...


Bouchencoeur, tenant un papier et une plume

Si, madame, vous signerez ! (flairant autour de lui) Quelle drôle d'odeur ! ça sent le chou !


Arthémise

Qu'est-ce donc?


Cocotte

C'est monsieur qui veut absolument me faire signer une demande en séparation !


Arthémise

Le sacripant!


Formose

Déjà !


Cocotte

Un lendemain de noce ! Qu'est-ce qu'on penserait de moi à Argenteuil ?

{{Personnage|Bouchencoeur| c}}

Il ne s'agit pas d'Argenteuil !... voici la plume, dépêchons-nous !


Cocotte, arrachant la plume et la brisant avec rage

Non ! non ! Non !


Bouchencoeur

Madame !...


Grandcassis, entrant par le fond avec un papier à la main et un plume derrière l'oreille

Je viens de chez mon avoué !


Arthémise

Anatole !


Grandcassis

Arrière, madame !... il m'a donné une consultation


Bouchencoeur

Qu'est-ce qu'il a dit? parlez.


Grandcassis
Nous sommes parfaitement dans notre droit !... il y a injure grave et... (à part, flairant autour de lui) Tiens ! ça sent le haricot de mouton !... (haut, présentant le papier à

Arthémise
) Veuillez prendre connaissance...

Arthémise

Qu'est-ce que c'est que ça ?


Grandcassis

Une petite demande en séparation.

Formose se lève.

Arthémise

Jamais!

Elle déchire l'acte.

Cocotte

Jamais !

Elle déchire l'acte.

Grandcassis

Prenez-y garde, madame!... si vous voulez du scandale. nous en ferons !... Nous... nous... Il bâille sans pouvoir achever sa phrase.


Bouchencoeur

Oui... nous verrons si... si...


Grandcassis

Eh bien!... eh bien!...

Il s'assied.

Bouchencoeur

J'ai envie de dormir !...

Il s'assied.

Arthémise

Ma tête tourne !


Bouchencoeur

Les meubles dansent!


Arthémise

Ah ! je me rappelle !... là !... un réchaud de charbon allumé !...


Tous

Un réchaud?...


Cocotte

Au secours!

Ils gigotent tons les cinq en criant.

Tous, abasourdis

Au secours! au secours!

{{dida scalie|Air du Miserere (il Trovatore. Verdi)|d}}


Arthémise

La mort m'environne !


Tous

Nous somm's flambes !


Formose

Déjà l'heure sonne !


Tous

Nous somm's flambes !


Bouchencoeur

Mon âme frissonne !


Cocotte

Mourir, c'est affreux !


Tous, avec éclat

Nous somm's flambés !


Grandcassis

Cré nom ! je succombe


Tous

Nous somm's flambés !


Grandcassis

Je sens que je tombe !

Dormons dans la tombe !

Vivons dans les cieux !


Bouchencoeur, à Cocotte

N'ayons qu'une tombe !

Pour nous deux !

{{Personnage|Cocotte| c}}

Ah ma pauvre Cocotte,

Oui, c'en est fait de moi !


Grandcassis

Un souvenir, un souvenir de toi !

Cocotte, bonsoir, oh! Saprelotte !

Bonsoir! bonsoir


Tous

Nous somm's flambés !




Scène XIII


Les Mêmes, Reculé



Reculé, en dehors frappant

Ouvrez donc!... ouvrez donc!...

Il parait à la porte.

Tous

Ah !... de l'air !... de l'air !...

Ils se lèvent, et courent aux fenêtres dont ils cassent les carreaux.

Bouchencoeur

Ah !... ça va mieux !...


Grandcassis

Je respire !...


Tous

Il était temps !...


Reculé, , tirant des papiers de sa poche

Mes enfants, je vous apporte la copie de vos actes de mariage...

{{Personnage|Bouchencoeur| c}}

C'est cet animal qui est cause de tout !


Grandcassis

Vieille bruce!...


Bouchencoeur

Vieux crétin!...


Reculé

Merci !... j'ai pris mon café... (lisant) « Primo... Acte de mariage entre Anatole Grandcassis et Félicité Cocotte... ».


Bouchencoeur

Hein?


Grandcassis

Cocotte!...


Cocotte, descendant virement près de Grandcassis

Est-il possible!...


Reculé, lisant

« Secundo... Entre Martial Bouchencœur et Arthémise, veuve Mouchette... ».


Arthémise, courant près de Bouchencœur

Mais non !...


Bouchencoeur

Qu'est-ce qu'il chante?...

Bouchencœur et Grandcassis ont arraché chacun leur acte de mariage à Reculé
.

Grandcassis, avec joie

Mais ça y est !... c'est écrit... il m'a marié avec Cocotte !...

{{Personnage|B ouchencoeur|c}}

Et moi avec la veuve !....


Arthémise

Horreur !...


Bouchencoeur

J'allais le dire...


Reculé

Vous êtes contents ?


Cocotte, Bouchencoeur et Arthémise

Comment se fait-il... ?


Grandcassis

Je comprends nous étions quatorze à la mairie... il s'est trompé!...


Formose

Il s'est empêtré dans les futurs !...


Grandcassis

Ô Providence !...


Bouchencoeur

Oui, mais ça ne compte pas !...


Arthémise

Ce mariage est nul!...


Grandcassis

Si le mariage est nul, nous sommes libres... alors j'épouse Cocotte!


Cocotte

Oh ! je veux bien !...

{{Personnage|Bouchencoeur et Arthémise|c}} Sapristi !...


Grandcassis

D'ailleurs... ne vaut-il pas mieux rester comme le hasard... qui est aveugle... et sourd... nous a placés?


Bouchencoeur et Arthémise

Mais permettez...


Grandcassis

C'est infiniment plus moral!...


Bouchencoeur

C'est plus moral... mais c'est moins drôle... ça n'est même pas drôle du tout !


Arthémise, à part, regardant Bouchencœur

Un petit vieux... avec une perruque !... ce n'est pas là le jeune homme que j'avais rêvé !...


Grandcassis, embrassant Cocotte

Ah! Cocotte!... chère petite femme!... soyez tranquille! j'achèterai des meubles... et nous causerons de Casimir.


Bouchencoeur, se résignant

Allons!... chère madame Mouchette...


Arthémise, croisant sa camisole

Ne me regardez pas!...


Bouchencoeur

Ah! mon Dieu!... (à part) Est-ce que j'aurais épousé une sinécure? Cré coquin de myrte !


Choeur

Air : Quadrille des Lancieris

Puisque tout est bien

Qui finit bien,

Eh bien

Soyons heureux,

Joyeux ;

Car tout est pour le mieux !