Les Plantes potagères/Cardon

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Vilmorin-Andrieux
Vilmorin-Andrieux & Cie (p. 58-60).


CARDON
Cynara Cardunculus L.
Fam. des Composées.


Synonymes : Cardonnette, Chardonnerette, Chardonnette.
Noms étrangers : angl. Cardoon. all. Cardy, Carde, flam. Kardoen, Cardonzen. dan. Kardon. ital. esp. et port. Cardo.


Europe méridionale.Vivace. — Malgré les noms botaniques différents qui leur ont été donnés, il semble que l’artichaut et le cardon doivent appartenir tous les deux à la même espèce, dans laquelle on aurait développé par la culture, ici les côtes des feuilles, là le réceptacle des fleurs. Le cardon est plus grand que l’artichaut, d’une végétation plus vigoureuse, mais les caractères botaniques et l’aspect général des deux plantes présentent la plus grande analogie.

Chez le cardon, la tige, élevée de 1m,50 à 2 mètres, est cannelée, blanchâtre ; les feuilles sont très grandes, pinnatifides, d’un vert un peu grisâtre en dessus, presque blanches en dessous, armées dans plusieurs variétés, à l’angle de chaque division, d’épines à trois pointes très acérées, jaunes ou brunes, longues de 5 à 15 millimètres. Les côtes des feuilles, très charnues, constituent la portion comestible de la plante. Les fleurs, à écailles généralement pointues, ressemblent, en plus petit, à celles de l’artichaut. La graine est grosse, oblongue, un peu aplatie et anguleuse, grise, fouettée ou rayée de brun foncé ; un gramme en contient 25, et le poids du litre est de 630 grammes ; sa durée germinative est de sept années.

Culture. — A la différence des artichauts, qu’on multiplie presque toujours par œilletons, les cardons s’obtiennent toujours de graines, qu’on sème d’ordinaire au mois de mai, en place, dans des poquets remplis de terreau, et espacés de 1 mètre environ en tous sens. On peut semer plus tôt sur couche en godets, mais cette pratique offre peu d’avantages, le cardon ayant amplement le temps de se développer pendant l’été et l’automne, et n’étant pas de ces légumes qu’on cherche à obtenir avant leur saison ordinaire. Il faut avoir soin de tenir la terre propre et de donner des arrosements abondants pendant l’été. Comme ce n’est pas avant le mois de septembre que les cardons prennent assez de développement pour que les pieds se rejoignent, on aura soin, pour utiliser le terrain, d’intercaler une autre culture dans les rangs.

Avant de consommer les cardons, on blanchit les côtes en liant toutes les feuilles ensemble, et en entourant le tout de paille, qu’on fixe avec d’autres liens ; on butte le pied, et l’on attend trois semaines environ : au bout de ce temps, les côtes sont à point et doivent être cueillies ; laissées plus longtemps, elles courraient le risque de pourrir. Le cardon craint les gelées ; il faudra donc, avant l’arrivée des grands froids, arracher et mettre dans la serre à légumes ce qui doit servir à la provision d’hiver.

Usage. — On mange comme légume, principalement pendant l’hiver, les côtes blanchies des feuilles intérieures, ainsi que la racine principale, qui est grosse, charnue, tendre et d’une saveur agréable.


CARDON DE TOURS.


Noms étrangers : angl. Prickly solid cardoon. esp. Cardo espinoso.


Cette variété est une des moins grandes ; les côtes en sont très épaisses et très pleines ; par contre, elle est la plus épineuse de toutes, ce qui ne l’empêche pas d’être celle que préfèrent les maraîchers de Tours et de Paris.

Cardon de Tours Vilmorin-Andrieux 1883.png Cardon plein inerme Vilmorin-Andrieux 1883.png
Cardon de Tours.
réd. au quinzième.
Cardon plein inerme.
réd. au quinzième.


CARDON PLEIN INERME.


Noms étrangers : angl. Smooth large solid cardoon. all. Vollrippige ohne Stachel Cardy. ital. Cardo gigante a coste piene. esp. Cardo inerme de pencas llenas.


A peu près complètement dépourvu d’épines, un peu plus grand que le C. de Tours, à feuilles et côtes plus longues, celui-ci peut atteindre 1m, 20 à 1m,30 de hauteur. Les côtes sont toujours plus larges et moins épaisses que celles du C. de Tours, mais elles deviennent plus facilement creuses si la plante souffre tant soit peu de la sécheresse ou du manque de nourriture. Le feuillage est un peu moins découpé et un peu moins blanchâtre que celui du C. de Tours.



CARDON D’ESPAGNE.


Synonyme : C. de Quaira.
Noms étrangers : angl. Long spanish cardoon. all. Spanische Cardy. ital. Cardo grosso precoce di Spagna. esp. Cardo comun.


Grande variété cultivée surtout dans le Midi, à feuilles amples et larges côtes. Elle n’est pas épineuse, mais les côtes n’en sont pas aussi pleine que celles des précédentes.


CARDON PUVIS.


Synonymes : G. à feuilles d’artichaut, C. à flèche.


Cardon Puvis Vilmorin-Andrieux 1883.png
Cardon Puvis.
réd. au quinzième.

Variété très distincte et complètement dépourvue d’épines ; feuilles très larges, très amples, fort peu découpées, d’un vert assez foncé ; plante vigoureuse, à larges côtes, généralement demi-pleines. On la cultive principalement dans les environs de Lyon ; elle atteint la même taille que le C. plein inerme, mais elle a plus d’ampleur dans toutes ses parties.


CARDON A COTES ROUGES.


Noms étrangers : angl. Red-stemmed cardoon. all. Rothrippige Cardy. esp. Cardo de pencas rojizas.


Variété assez voisine du C. d’Espagne, dont elle diffère surtout par la teinte rougeâtre de ses côtes, qui ne sont en général que demi-pleines.