Les Responses d’Epictète aux demandes de l’empereur Adrien

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche


Responses à l’empereur Adien
Traduction par Guillaume du Vair (1591)

LES RESPONSES D'EPICTETE AVX DEMANDES DE L'EMPEREVR ADRIAN.[modifier]

Qvi eſt la choſe que vous de deſcouurez pas pour l'auoir deſliée, mais regardez-en le corps & vous la connoiſtrez ? Vne miſſiue. Qu'eſt-ce qu'vne miſſiue ? Vn meſſager muet. Q'eſt-ce que la peinture ? Vne fauſſe verité. Pourquoy le dites-vous ainſi ? Pour ce que nous voyons des pommes, des fleurs, des herbes, des animaux, de l'or, de l'argent peints, où il n'y a rien de tout cela. Qu'eſt-ce que l'or ? La proye de la mort. Qu'eſt-ce que l'argent ? Le giſte de l'enuie. Qu'eſt-ce que le fer ? L'inſtrument commun de tous les meſtiers. Qu'eſt-ce que l'eſpée ? Ce qui gouuerne les armées. Qu'eſt-ce qu'vn gladiateur ? Vn meurtrier ſans crime. Qui ſont ceux qui ſont malades en ſanté ? Ceux qui ſe chargent des affaires d'autruy. Dequoy eſt-ce que les hommes ne ſe laſſent point ? De gagner. Qu'eſt-ce que l'amitié ? Concorde. Qu'eſt-ce qui nous ſemble le plus long à venir ? Ce que nous eſperons. Qu'eſt-ce que l'eſperance ? Le ſonge d'vn homme eſueillé, vn incertain euenement à celuy qui l'attend. Qu'eſt-ce que l'homme ne ſçauroit apperceuoir ? La volonté d'autruy. En quoy pechent les hommes ? A deſirer. Qu'eſt-ce que la liberté ? Innocence. Qu'eſt-ce qui eſt commun aux peuuvres & aux Rois ? Le naiſtre & le mourir. Qu'eſt-ce qui eſt tres-bon & tres-mauuais ? La parole. Qu'eſt-ce qui plaiſt à l'vn & deſplait à l'autre ? la vie. Quelle eſt la meilleure vie ? La plus courte. Qui eſt la choſe plus certaine ? La mort. Qu'eſt-ce que la mort ? Vne ſeureté pour iamais. Qu'eſt-ce que la mort ? Ce que perſonne ne doit crainre s'il eſt ſage, l'ennemie de la vie, ce qui a puiſſance ſur tous les animaux, ce que les peres craignent, ce qui nous rauit nos enfans, ce qui donne lieu aux teſtamens, ce qui fait parler de nous apres que nous n'y ſommes plus, ce qui nous donne les dernieres larmes, ce qui fait qu'on nou met en oubly : c'eſt le brandon du bucher funebre, la cherge du ſepulchre, le titre du monument, & la fin de tous les maux. Pourquoy couronne-t'on les morts ? Pour monſtrer qu'ils ont paſſé le combat de ceſte vite. Pourquoy leur lie-on les pouces ? Pour monſtrer qu'ils ne ſçauroient plus faire de reſiſtance. Qu'eſt-ce qu'vn crieur de corps ? Celuy que chacun fuit, & perſonne ne peut euiter. Qu'eſt-ce que le bucher funebre ? La demande & le payement de ce qui eſt deu. Qu'eſt-ce que la trompette ? Ce qui nous exhorte au combat, le ſignal du camp, le ſignal des tournois, l'entrée des jeux, la deploration des obſeques. Qu'eſt-ce qu'vn monument ? Des pierres grauées, l'amuſement des paſſans qui ſont de loiſir. Qu'eat-ce qu'vn pauure homme ? Vn puis deſert où chacun regarde en paſſant, & le laiſſe comme il le trouue. Qu'eſt-ce que l'homme ? C'eſt comme une eſtuue : la premiere chambre en eſt tiede, où l'on ſ'oingt. Car on oingt les hommes quand ils naiſſent. La deuxieſme, où l'on ſue, c'eſt l'enfance. La troiſieſme, l'eſtuue ſeche, où l'on endure de faſcheusſes vapeurs, c'eſt la ieuneſſe. La quatrieſme, où l'on prend l'eau froide, c'eſt la vieilleſſe, qui nous prononce à tous vne meſme ſentence. Qu'eſt-ce que l'homme ? C'eſt comme vne pomme.

Nos corps comme les fruicts aux arbres attachez,
Ou meurs tombent en terre, ou verds ſont arrachez.

Qu'eſt-ce que l'homme ? Vne chandelle expoſée au vent. Qu'eſt-ce que l'homme ? L'hoſte du lieu où il eſt, l'image de la loy, une fable de calamité, la proye de la mort, vn paſſage de vie, & la plus part du temps le iouet de la fortune. Qu'eſt-ce que la fortune ? Vne femme de bonne maiſon, qui s'abandonne à des valets. Qu'eſt-ce quela fortune ? Vn but que l'on touche ſans y viſer, vne eſchoitte des biens d'autruy. Elle faict lumière où elle vient, & ombre d'où elle s'en va. Combien y a-il de ſortes de fortunes ? Trois : vne aueugle qui ſe fourre par tout, vne folle qui donne & oſte auſſi toſt, vne ſourde qui n'oit point les prieres des miſerables. Qu'eſt-ce que les Dieux ? C'eſt comme les images qui ſe voyent en nos yeux, vne diuinité qui reluit en noſtre entendement. Si nous les craignons, c'eſt grayeur; ſi nous nous contenons de mal-faire pour leur reſpect, c'eſt religion. Qu'eſt-ce que le Soleil ? La lumiere du monde, qui apporte & emporte le iour, avec laquelle nous meſurons les heures. Qu'eſt-ce que la Lune ? Le ſecours du iour, l'œil de la nuict, le flambeau des tenebres. Qu'eſt-ce que le Ciel ? Vn comble ſans meſure. Qu'eſt-ce que le Ciel ? Vn air pur. Qu'eſt-ce que mes eſtoilles ? Le deſtin des hommes. Qu'eſt-ce que les eſtoilles ? le liure des pilotes. Qu'eſt-ce que la terre ? Le grenier de Cerés Qu'eſt-ce que la terre ? Le réſeruoir de la vie. Qu'eſt-ce que la mer ? Vn chemin incertain. Qu'eſt-ce qvn nauire ? Vne maiſon errante. Qu'eſt-ce qu'vn nauire ? Vne hoſtellerie qui va par tout. Qu'eſt-ce qu'un nauire ? Une choſe qui eſt en la puiſſance de Neptune, vn tableau des ſaiſons de l'année. Qu'eſt-ce qu'un marinier ? Vn amoureux de la mer, vn deſerteur de la terre, vn qui meſpriſe & la vie é la mort, vn vaſſal des ones. Qu'eſt-ce que la ſommeil ? L'image de la mort. Qu'eſt-ce que la nuict ? Le repos des laſſez, & le gain des brigands. Qu'eſt-ce que le lict ? Le lieu où ſe veautrent ceux qui ne peuuvent dormir. Pourquoy peint-on Venus toute nue ?

Bien a-t'on peint Venus, & les Amours tous nus :
Car ceux qui s'y ſont pleus, tels en ſont reuenus.

Pourquoy Venus eſt-elle mariée à Vulcain ? Pour monſtrer que l'amour s'enflamme d'vne ardeur. Pourquoy Venus eſt-elle louche ? Pour ce que l'amour voit tout de trauers. Qu'eſt-ce que l'amour ? le tourment d'vn cœur oiſif. Es enfans c'eſt pudeur, és filles c'eſt honte, és femmes c'eſt fureur, és ieunes hommes c'eſt ardeur, és vieillards c'eſt riſée; en ceux qui ayment pour s'en mocquer, c'eſt malice. Qu'eſt-ce que Dieu ? Ce qui embraſſe tout. Qu'eſt-ce que ſacrifice ? Offrande de portion de nos biens. Qu'eſt-ce qui ne reçoit point de compagnon ? La Royauté. Qu'eſt-ce que regner ? le partage des Dieux. Qu'eſt-ce que l'Empereur ? Le chef de la lumiere publique. Qu'eſt-ce que le Senat ? l'ornement de la ville, & la ſplendeur des citoyens. Qu'eſt-ce que la Soldat ? Le mur de l'Eſtat, la defenſse du pays, vne glorieuſe ſeruitude, la marque de la puiſſance. Qu'eſt-ce que Rome ? La ſource de l'Empire du monde, la mere des nations, celle qui poſſede tout, le domicile commun des Romains, la conſecration de la paix eternelle. Qu'eſt-ce que la victoire ? La fin de la guerre, & le deſir de la paix. Qu'eſt-ce que la paix ? Vne tranquille liberté. Qu'eſt-ce que la Palais ? Le temple de la liberté, la lice des plaideurs. Qu'eſt-ce que les amis ? Des ſtatuës d'or. Qu'eſt-ce que des amis des Grands ? Ce ſont des citrons dont l'eſcorce eſt belle & agreable, mais il y a bien de l'amer au dedans. Qu'eſt-ce que des flatteurs ? Ce ſont des poiſſons qui fuiuent l'amorce.

FIN DES RESPONSES D'EPICTETE[modifier]