Les Troyennes (Sénèque)

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher

Ce texte est en cours d’édition. Sa présentation n’est pas terminée, il est possible qu’il contienne des fautes d’orthographe ou de typographie, et il peut en manquer certaines parties. Vous pouvez cependant participer à son élaboration au cours de votre lecture.

Les Troyennes
Traduction par E. Greslou .
C. L. F. Panckoucke (2pp. 117-119).
PERSONNAGES


HÉCUBE.
ANDROMAQUE.
ASTYANAX.
HÉLÈNE.
AGAMEMNON.
PYRRHUS.
ULYSSE.
CALCHAS.
CHŒUR DE TROYENNES.
TALTHYBIUS.
UN VIEILLARD.
UN ENVOYÉ.
POLYXÈNE, personnage muet.

ARGUMENT.

Après la ruine de Troie, les Grecs voulant retourner dans leur patrie, sont arrêtés par les vents contraires. L’ombre d’Achille, apparue pendant la nuit, déclare qu’ils ne pourront mettre à la voile qu’après avoir apaisé ses mânes, et immolé sur son tombeau Polyxène, qui lui avait été fiancée, et qui avait servi de prétexte pour I’assassiner. Agamemnon, épris de cette jeune princesse, ne souffre pas qu’on La sacrifie. Une dispute s’élève à ce sujet entre lui et Pyrrhus ; mais Calchas, consulté, répand que le sacrifice de Polyxène est indispensable, et qu’il faut eu même temps faire mourir Astyanax. Ulysse emporte cet enfant que sa mère avait caché, et le précipite du haut de la porte Scée. Polyxène, vêtue et parée comme pour la cérémonie d’un mariage, est conduite par Hélène au tombeau d’Achille, et immolée par Pyrrhus.