Les oeuvres poétiques de Clovis Hesteau de Nuysement 1578/Amour pour foudroyer

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche


Les oeuvres poétiquesAbel l'Angelier (p. 91).

XIII.



Amour pour foudroyer les hommes & les Dieux,
Non du feu dont Vulcan en sa caverne basse,
Le tonnerre sifflant sur son enclume amasse :
Ainsi d'un autre incogneu au monde spacieux.

Ardantement jaloux de voir que des hauts Cieux,
De son bras rougissant Jupiter seul terrace,
Le sommet des rochers qui le contremenace :
Rabaissant leur orgueil d'un esclat furieux.

Dans mon chaut estomac il feit une fournaise,
Il prist vostre froideur, & ma cuisante braise,
Les rayons de voz yeux, mes souspirs, & mes pleurs :

Et du tout mis ensemble il forgea son tonnerre,
Ses esclairs, ses nuaux, pleins d'eaux, vents et chaleurs,
Dont ore hommes & dieux foudroyant il atterre.