Les oeuvres poétiques de Clovis Hesteau de Nuysement 1578/Je suis las de penser

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche


Les oeuvres poétiquesAbel l'Angelier (p. 107).

XL.



Je suis las de penser que ma triste pensee,
De tant de vains pensers ne courbe sous le fais :
Je suis las de penser qu'aux soupirs que je fais,
Mon ame loing de moy d'un sanglot n'est lancee.

Qu'en pensant aux beautez dont elle est offencee,
Au bel œil, au beau poil, aux gracieux atraits,
Au sousris, au discours, aux genereux effects,
Elle n'erre imitant la Thyade insensee.

Que mes pieds de pas vains ne sont ore agravez,
Que mon cueur n'est dissous de tant de coups gravez,
Et ma plume ou ma voix usez sous tes louanges.

Mais amour me fait voir que mon heureux penser,
Et mon ame, & mon cueur, ne peuvent s'offencer
D'adorer un object qui est digne des Anges.