Les oeuvres poétiques de Clovis Hesteau de Nuysement 1578/La forte passion

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche


Les oeuvres poétiquesAbel l'Angelier (p. 121).

LXXII.


La forte passion ne relasche mon ame,
Bien que mon front chagrin se desride joyeux :
Car le contraire effect de l'effort amoureux
Luy donne esgallement & la glace & la flame.

Si le Soleil aymé qui me brusle & m'entame,
N'attire de mon sein deux ruisseaux par mes yeux :
Et si je ne pallis d'un languir ocieux,
Je ne suis pourtant hors de sa premiere trame.

Mon ame nuict & jour mille pensers conçoit,
Tirant de mon tourment l'espoir qui me deçoit,
Pour plaire à mon dommage à l’œil qui m'a sceu prendre.

Si je sui vif & mort, transi & consommé,
Si mes os sont glacez, & mon sang allumé,
Quelle humeur peut sortir d'un roc & d'une cendre.