Les oeuvres poétiques de Clovis Hesteau de Nuysement 1578/Le trefle presageant

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche


Les oeuvres poétiquesAbel l'Angelier (p. 120).

LXX.



Le trefle presageant l'orageuse tempeste,
Dresse pour s'exempter de l'injure du sort,
Ses feuilles comme un cercle : esperant que l'effort,
N'outragera le chef de sa debile creste.

Ainsi moy prevoyant ce que le Ciel m'appreste,
Et vainement fuyant la cause de ma mort :
Alors que la fureur me bourrelle plus fort,
Mon poil en ceste horreur se dresse sur ma teste.

Mais rien ne me deffend de mon sort inhumain,
Car pour doubler ma peine il fait que de ma main,
Me donnant mille coups du repos je me prive.

Il me rend furieux en mon adversité,
Et suis (ô fier destin) comme un flot irrité,
Qui court bruyant sa mort à l'escumeuse rive.