100%.png

Lettre de Ninon de Lenclos à Charles de Saint-Évremond (« Monsieur de Charleval vient de mourir… »)

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche


XCVIII. Lettre de Mlle de Lenclos à Saint-Évremond, 1693.


LA MÊME À SAINT-ÉVREMOND.
(1693.)

Monsieur de Charleval vient de mourir1, et j’en suis si affligée que je cherche à me consoler, par la part que je sais que vous y prendrez. Je le voyois tous les jours ; son esprit avoit tous les charmes de la jeunesse et son cœur toute la bonté et la tendresse désirable, dans les véritables amis. Nous parlions souvent de vous et de tous les originaux de notre temps : sa vie et celle que je mène présentement avoient beaucoup de rapport ; enfin c’est plus que de mourir soi-même, qu’une pareille perte. Mandez-moi de vos nouvelles. Je m’intéresse à votre vie à Londres, comme si vous étiez ici : et les anciens amis ont des charmes, que l’on ne connoît jamais si bien que lorsqu’on en est privé.


NOTES DE L’ÉDITEUR

1. Charleval mourut le 8 mars 1693, âgé de soixante-treize ans. Voy., sur son sujet, les Mélanges de Vigneul-Marville, t. I, p. 241, 243, de la seconde édition, de Rouen, 1701.