Lettres et Fragments (Maurice de Guérin)/« Les siècles ont creusé clans la roche vieillie »

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Lettres et Fragments (Maurice de Guérin)
Journal, Lettres et Poèmes, Texte établi par G.S. TrébutienDidier et Cie, libraires-éditeurs (p. 166).


[Automne de 1832.]

Les siècles ont creusé dans la roche vieillie
Des creux où vont dormir des gouttes d’eau de pluie ;
Et l’oiseau voyageur qui s’y pose le soir
Plonge son bec avide en ce pur réservoir.
Ici je viens pleurer sur la roche d’Onelle
De mon premier amour l’illusion cruelle ;
Ici mon cœur souffrant en pleurs vient s’épancher…
Mes pleurs vont s’amasser dans le creux du rocher…
Si vous passez ici, colombes passagères,
Gardez-vous de ces eaux : les larmes sont amères.


——