Lexique de l’ancien français/26

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche


  • mastellette, s. f., sorte de poisson.
  • masterel, s. m., petit mât.
  • mastiche, adj. f., de mastic.
  • mastiché, p. pas., employé à mastiquer.
  • masticin, adj., de mastic.
  • mastin, s. m., domestique, valet ‖ faire le mastin, prendre un air humble, servile.
  • mastinaille, s. f., troupe de mâtins.
  • mastinel, s. m., mâtin, gros chien.
  • mastiner, v. a., maltraiter comme un chien ‖ mater.
  • mastis, s. m., sorte de plante, le thymus mastichina.
  • masuage, s. m., tenure pour laquelle on payait un cens annuel ‖ jardin maraîcher.
  • masuier, s. m., tenancier d’une maison pour laquelle il payait un cens annuel ‖ procureur d’un couvent ‖ économe qui a soin de la maison ‖ maraîcher.
  • masurage, s. m., masure, maison ‖ redevance due pour une maison.
  • masure, s. f., demeure ‖ maison et terres qui en dépendent ‖ ruines d’une maison ‖ muraille.
  • masurel, s. m., syn. de masure.
  • masurete, s. f., petite masure.
  • masurie, s. f., syn. de masure.
  • masurier, s. m., tenancier d’une masure pour laquelle il devait un cens annuel.
  • masurin, s. m., syn. de masure.
  • 1. mat, adj., abattu, vaincu ‖ accablé ‖ affaibli ‖ affligé, humilié, triste, consterné ‖ faire mate chiere, avoir une mine triste.
  • 2. mat, s. m., action de mater, de rendre mat, victoire.
  • matagot, s. m., T. d’injure tiré du nom de Matthieu Got, chef des Anglais dans le Perche au xve siècle ‖ sorte de singe.
  • matagrin, s. m., maillet.
  • matassiner, v. a., danser comme des matassins.
  • matassinerie, s. f., danse des matassins.
  • 1. mate, s. f., lait caillé.
  • 2. mate, s. f., métier des voleurs, des filous, des matois qui tiraient ce nom d’un lieu nommé la Mate, où ils se rassemblaient pour faire leurs complots ‖ savoir le tour de la mate, être habile à voler.
  • matefaim, s. m., espèce de crêpe, d’omelette.
  • matefelon, s. m., nom d’herbe, l’ophioglosse.
  • mategrifon, adj., destiné à dompter les Grecs.
  • mategrin, adj., très dévot.
  • matelin, s. m., fou, insensé.
  • matelotage, s. m., métier de matelot.
  • matement, adv., d’un air abattu, avec accablement.
  • 1. mater, v. a., fatiguer ‖ p. pas., mort ‖ endolori.
  • 2. mater (se), v. réfl., s’obscurcir.
  • materace, s. f., trait d’arbalète.
  • materas, s. m., gros trait d’arbalète.
  • materiablement, adv., matériellement.
  • materiel, adj., adonné aux travaux manuels ‖ considérable.
  • materiement, s. m., matière.
  • materier, v. n., faire provision de bois.
  • materieusement, adv., avec de bonnes matières, avec art.
  • materique, adj., matériel.
  • materne, adj., gros, goitreux.
  • materon, s. m., gros bout de la massue.
  • mathe, s. f., fosse, tombeau (Roquefort).
  • mathelineux, adj., qui a le mal Saint-Mathelin, fou, en démence.
  • mathematique, s. m., mathématicien.
  • matherot, s. m., buffet.
  • matiere, s. f., qualité, nature, caractère ‖ raison ‖ enseignement.
  • matin, adj., du matin.
  • matinee, s. f., matines.
  • matinel, s. m., repas du matin, déjeuner.
  • matinet, s. m., dim. de matin, le point du jour ‖ adv., de bon matin.
  • matineus, adj., matinal.
  • matinier, adj., matinal, du matin ‖ oriental ‖ s. m., chantre ou chapelain à gages, qui assiste à matines et aux autres offices.
  • matinot, s. m., matin.
  • matir, v. a., mater, dompter, abattre ‖ flétrir ‖ v. n., se flétrir ‖ p. pas., flétri.
  • matise, s. f., honte, confusion.
  • matison, s. f., action de faire échec et mat au jeu d’échecs.
  • matisseüre, s. f., flétrissure.
  • matois, s. m., matin.
  • maton, s. m., lait caillé, fromage mou ‖ grumeaux formés soit par le lait, soit par les œufs, soit par toute autre sorte d’aliments ‖ fig., caillot.
  • matonner, v. a., coaguler, cailler, caillebotter.
  • matrasser, v. a., frapper à coups de materas ‖ fig., esquisser, ébaucher grossièrement.
  • matremoine, s. m., mariage ‖ les biens de la mère.
  • matricule, s. f., bourgeon.
  • matronal, adj., de matrone.
  • mattabas, s. m., sorte d’étoffe d’origine orientale.
  • maturable, adj., qui fait mûrir.
  • mature, adj., mûr, posé, sensé.
  • matureement, adv., avec maturité.
  • maturer, v. a., mûrir, faire venir à maturité, à point ‖ v. réfl., mûrir ‖ p. pas., mûr.
  • matutin, adj., du matin.
  • maubasti, adj., difforme.
  • maubec, s. m., mauvaise langue.
  • maubruslé, adj., qui éprouve de la souffrance par l’effet de la brûlure.
  • maubrusni, adj., mal dissimulé, mal déguisé.
  • maubué, adj., mal lavé, malpropre.
  • maucertain, adj., mal assuré, changeant.
  • mauclerc, s. m., mauvais clerc, surnom qu’avait reçu le comte Pierre de Bretagne parce qu’il avait jeté le froc aux orties.
  • mauconvenable, adj., mal assorti, disparate.
  • maucoulouré, adj., décoloré.
  • maucourant, adj., qui court mal.
  • maucouvert, adj., mal couvert.
  • maucrestien, s. m., poire de bon chrétien, grosse poire d’hiver.
  • maucuré, adj., mal nettoyé.
  • maudisant, adj., médisant.
  • maudissable, adj., digne d’être maudit.
  • maudomage, s. m., dommage, inconvénient, ennui.
  • maudormir, v. n., mal dormir.
  • maufait, adj., contrefait.
  • maufeu, s. m., mauvais feu, feu d’enfer.
  • maufretin, s. m., espèce de maladie.
  • mauge, s. m., gros bâton.
  • maujoin, s. m., benjoin.
  • mauldiction, s. f., malédiction.
  • maulubec, s. m., peste.
  • maumonté, adj., qui a une mauvaise monture.
  • mauprest, adj., qui n’est pas préparé.
  • maureglé, adj., déréglé.
  • maurenommé, adj., qui a un mauvais renom.
  • maurepos, s. m., manque de repos ‖ mauvais état.
  • mausadeté, s. f., état de celui qui est maussade.
  • mausoigneux, adj., négligent.
  • mausoin, s. m., mauvais soin, mauvaise administration.
  • mausole, s. m., mausolée.
  • mausoliien, adj., du roi Mausole.
  • mausoutilus, adj., mal avisé.
  • mautaindre, v. a., mal teindre.
  • mautriz, s. f. V. Meretris.
  • mautroux, adj., estropié.
  • mauvenu, adj., venu pour son malheur.
  • mauvenure, s. f., mauvaise herbe.
  • mauvestu, adj., mal vêtu.
  • mauviart, s. m., mauvis.
  • mavinzin, s. m., sorte de monnaie.
  • maxille, s. f., mâchoire.
  • mazere, s. f., sorte de coupe. Cf. Madre.
  • mazerel, s. m., sorte de pierre à bâtir.
  • meage, s. m., droit de passage.
  • meance, s. f., nom d’une fête religieuse.
  • 1. meant, s. m., espace vide entre les plates-bandes.
  • 2. meant, prép., moyennant, au moyen de ‖ par meant, moyennant.
  • meaulement, adv., particulièrement.
  • mecanierement, adv., à la manière d’un artisan.
  • mecaniqual, adj., d’artisan, mécanique, matériel.
  • mecanique, adj., servile, roturier, d’artisan ‖ s. m., homme de profession servile, ouvrier, artisan, laboureur.
  • mecaniquement, adv., comme vit un artisan ‖ comme on traite un artisan.
  • mecaniquerie, s. f., chose vile, basse.
  • mecaniqueté, s. f., action d’un homme mecanique, action sordide ‖ caractère bas, mesquin.
  • mecaniser, v. n., exercer un métier ‖ v. a., avilir, ravaler.
  • meceain, adj., de Metz, ayant cours à Metz ‖ s. m., monnaie ayant cours à Metz.
  • mecheron, s. m., dim. de mèche.
  • mechoacon, s. m., tabac.
  • mechointe, s. f., sorte de pierre précieuse.
  • mecinal, adj., qui sert à la guérison.
  • mecinant, p. prés., qui exerce la médecine.
  • mecinaud, adj., médicinal.
  • mecine, s. f., remède ‖ enchantement.
  • mecinement, s. m., remède ‖ secret magique, enchantement.
  • meciner, v. a., soigner, traiter, panser.
  • mecter, s. m., sorte de laine.
  • mede, s. f., hydromel ‖ pierre précieuse de couleur verte.
  • medecable, adj., propre à guérir.
  • medecin, s. m., l’annulaire.
  • medecinable, adj., médicinal, propre à guérir ‖ qui peut être guéri.
  • medecinal, adj., qui sert à la guérison ‖ doigt medecinal, l’annulaire ‖ s. m., remède ‖ a la medecinale, conformément à l’ordonnance du médecin.
  • medecine, s. f., femme exerçant, la profession de médecin.
  • medecinement, s. m., remède ‖ enchantement.
  • medeciner, v. a., soigner, traiter, panser ‖ diriger, instruire ‖ s. m., action de pratiquer la médecine ‖ p. pas. et adj., médicinal.
  • medecineresse, s. f., femme exerçant la profession de médecin.
  • medecinerie, s. f., médicament.
  • medecineur, s. m., celui qui guérit, médecin.
  • medelan, adj., milanais.
  • medeps, adj., même.
  • mediacion, s. f., intermédiaire.
  • mediane, s. f., veine médiane ‖ veine du pli du coude, veine de saignée.
  • mediant, adj., qui est au milieu.
  • mediateure, s. f., intermédiaire.
  • mediatie, s. f., médiation.
  • medicamental, adj., qui concerne les médicaments.
  • medicastrie, s. f., charlatanisme.
  • medicinalment, adv., en termes de médecine ‖ par ordonnance de médecin.
  • medicinee, s. f., médecine, onguent.
  • medier, v. n., servir de médiateur ‖ v. a., faire le milieu de ‖ diviser en deux moitiés ‖ p. pas., dont le milieu est fait.
  • medieté, s. f., proportion.
  • medimne, s. f., mesure de blé.
  • medin, s. m., monnaie d’Égypte.
  • mediocrer, v. a., modérer.
  • mediocrité, s. f., modération.
  • mediomatrique, adj., de Metz.
  • medionné, adj., médiat.
  • 1. medique, s. m., médecin.
  • 2. medique, s. f., sainfoin.
  • mediqué, adj., mêlé de substances médicinales.
  • medir, v. a., guérir.
  • mediterrain, adj., situé au milieu des terres.
  • mediterrienne, adj. f., Méditerranée.
  • medlefe, s. f., T. de pratique, maléfice, méfait.
  • medler, v. a. V. Mesler.
  • medois, adj., médique ‖ a la medoise, à la mode des Mèdes ‖ s. m., Mède.
  • medulle, s. f., moelle.
  • medy, s. m., médecin.
  • 1. mee, s. f., huche.
  • 2. mee, s. f., moitié, milieu.
  • meeril, s. m., épis restés dans le champ.
  • * meesse, s. f., botte (d’osier, de chanvre).
  • meffi, s. m., défiance, suspicion.
  • 1. mege, s. m., médecin.
  • 2. mege, adj. V. Mi.
  • megedux, s. m., grand-duc.
  • megeicel, s. m., mégissier.
  • megeieur, s. m., médecin.
  • megeïs, s. m., composition d’alun, de cendre et d’eau ‖ peau mégissée ‖ peau en général.
  • megeissier, v. a., fabriquer avec une peau mégissée.
  • megement, s. m., médicament, remède.
  • megeresse, s. f., femme qui exerce la médecine.
  • megerie, s. f., moitié des fruits ou des revenus.
  • megial, adj., passé au megeïs.
  • megier, v. a., soigner, traiter médicalement.
  • megime, s. m., peau mégissée.
  • megin, s. m., peau mégissée.
  • megisseur, s. m., mégissier.
  • megnage, s. m., mangeaille.
  • megre, s. m., sorte de poisson, la sciène aigle de Cuvier.
  • meiane, s. f., cordage.
  • meille, adj. f., jaunâtre.
  • meillor, adj. ; avoir le meillor, l’avoir meillor, avoir du meillor, avoir le dessus, la victoire ‖ le meillor, le meilleur parti ‖ adv., mieux.
  • meillorement, s. m., amélioration.
  • meillorer, v. a., améliorer, réparer ‖ v. réfl. et n., s’améliorer, se mieux porter.
  • meïsme, adj. ; en meïsme, en même temps ‖ a meïsme, sur le fait, tout près ‖ de meïsme, loc. prép., parmi, au milieu de, à travers ‖ a meïsme de, sur le point de ‖ a meïsme que, en même temps que, pendant que ‖ selon que ‖ meïsme le pas, aussitôt ‖ meïsme la voie, le long du chemin ‖ meïsme la manere que, de même que.
  • meissiau, s. m., méteil.
  • meiteiee, s. f., moitié.
  • meitere, s. f., mesure de terre.
  • melage, s. m., droit sur les pommes.
  • melancolic, adj., bilieux.
  • melancolie, s. f., bile noire ‖ mauvaise disposition ‖ mauvais traitement ‖ taquinerie, agacerie ‖ imagination, idée, rêverie.
  • melancolier, v. a., attrister, chagriner, rendre mélancolique ‖ v. n., s’attrister, se chagriner, être mélancolique.
  • melancolieus, adj., bilieux ‖ triste, chagrin, maussade, mélancolique, irritable.
  • melancolieusement, adv., avec mélancolie, mélancoliquement.
  • melangienne, s. f., herbes qu’on met dans la salade.
  • melanterie, s. f., minéral caustique, terre noire comme l’encre ‖ herbe servant de drogue.
  • melchisedech, s. m., ostensoir.
  • meldrer, v. a., améliorer, réparer, entretenir.
  • melekin, adj., s’appliquant à or, désignant un or pur, ainsi nommé du mot arabe melech qui signifie roi, parce que les princes musulmans s’en servaient pour certaines de leurs monnaies.
  • melenchiron, s. m., ictère noir.
  • melette, s. f., perce-oreille.
  • melgoire, adj., de Melgueil.
  • melicrat, s. m., hydromel.
  • melide, adj., de miel ‖ s. f., sentiment doux, satisfaction, joie.
  • melilote, s. f., mélilot.
  • melin, adj., jaunâtre.
  • melioratif, adj., qui sert à améliorer.
  • melioration, s. f., amélioration.
  • meliorissement, s. m., amélioration.
  • meliorité, s. f., caractère de ce qui est meilleur.
  • mellat, s. m., espèce de jeu.
  • melle, s. f., boucle, anneau.
  • mellegreus, s. m., froment qui pousse en abondance dans les plaines de sable voisines de la mer, appelées mielles dans la Manche (L. Delisle).
  • mellesme, adj., meilleur.
  • melletier, s. m., marchand de melles, poisson de la Seine.
  • mellifier, v. n., faire du miel ‖ p. pas., adouci.
  • melliflu, adj., d’où coule le miel ‖ doux comme le miel.
  • mellifluant, adj., doux comme le miel.
  • mellifluence, s. f., douceur.
  • melliflueusement, adv., avec une douceur comparable à celle du miel.
  • melliflueux, adj., doux comme le miel.
  • mellindre, s. f., sorte de pâtisserie.
  • melline, s. f., noisette.
  • melliturgie, s. f., fabrication du miel.
  • melloir, s. m., claie en osier servant à faire sécher des fruits au four.
  • mellosé, adj., emmiellé, garni de miel.
  • melodial, adj., mélodieux.
  • melodie, s. f., musique ‖ instrument de musique ‖ agrément, charme.
  • melodiement, s. m., mélodie.
  • melodier, v. n., faire de la musique.
  • melodieus, adj., beau, tant pour la vue que pour l’ouïe.
  • melodieuseté, s. f., mélodie.
  • melodise, s. f., mélodie.
  • melodisé, adj., mélodieux.
  • melonnier, s. m., plante qui produit le melon.
  • melortie, s. f., sorte de pierre précieuse de couleur verte.
  • membrable, adj., digne de mémoire.
  • membrance, s. f., mémoire, souvenir ‖ T. de droit, mémoire juridique.
  • membranule, s. f., petite membrane.
  • membre, s. m., partie d’un fief ‖ article ‖ corps constitué d’une ville communale ‖ tribunal ‖ anneau.
  • membré, adj., membru ‖ T. de blason, se dit d’un animal dont les membres sont d’un autre émail que le corps ‖ composé.
  • membrer, v. réfl., se souvenir ‖ v. impers., revenir à la mémoire, souvenir ‖ p. pas., qui se souvient ‖ sage, prudent ‖ renommé, illustre.
  • membreux, adj., membru.
  • membrison, s. f., souvenir.
  • memento, s. m., mémoire.
  • memoire, s. f. et m., bon sens ‖ au plur., souvenirs ‖ estre en memoire, se ressouvenir ‖ avoir memoire en, penser à ‖ coutume ‖ occiput ‖ reliques.
  • memorablement, adv., en gardant bonne mémoire ‖ de mémoire.
  • memoracion, s. f., mémoire.
  • memoracle, s. m., monument commémoratif.
  • memoral, adj., mémorable.
  • memoratif, adj., qui se souvient, qui a de la mémoire.
  • memorative, s. f., commémoration ‖ mémoire, siège de la mémoire.
  • memorer, v. a., rappeler ‖ se souvenir de ‖ v. réfl., se souvenir.
  • memoriable, adj., illustre.
  • 1. memorial, s. m., tout ce qui rappelle le souvenir d’une chose ‖ acte judiciaire contenant les faits des parties, les jugements, les procès-verbaux ‖ certificat.
  • 2. memorial, s. m., celui qui rédige le memorial, greffier.
  • 3. memorial, adj., commémoratif.
  • memorialement, adv., mémorablement.
  • 1. memorier, s. m., greffier.
  • 2. memorier, v. a., rappeler, commémorer, raconter ‖ v. n., présenter un mémoire.
  • memorieux, adj., qui a de la mémoire.
  • memorisation, s. f., action de rappeler.
  • memoriser, v. a., commémorer.
  • memphite, s. f., pierre de Memphis.
  • menable, adj., mobile.
  • menaçable, adj., menaçant.
  • menaçablement, adj., d’une manière menaçante.
  • menacement, s. m., menace.
  • menaceor, s. m., celui qui menace ‖ adj., menaçant.
  • menaceresse, s. f., celle qui menace.
  • menaceusement, adv., d’une manière menaçante.
  • menaceux, adj., menaçant.
  • menacier, s. m., menace.
  • menate, s. f., sorte de pierre précieuse.
  • mencalde, s. f., mesure de terre produisant un menchaut de blé.
  • menchaudee, s. f., mesure de superficie valant à Douai 33 ares, à Condé 24 ares 27, à Valenciennes 22 ares 98, dans le Cambresis 100 verges, dans le Hainaut 80 verges.
  • menchaut, s. m., sorte de mesure pour les grains ‖ mesure de terre produisant un menchaut de blé.
  • mençoignete, s. f., petit mensonge.
  • mençongeable, adj., menteur, en parlant de personnes ‖ faire mençongeable, donner un démenti à ‖ mensonger, en parlant de choses.
  • mençongeablement, adv., mensongèrement.
  • mençongement, adv., mensongèrement.
  • mençongeor, s. m., menteur.
  • mençongerie, s. f., mensonge.
  • mençongeus, adj., mensonger, faux, inexact ‖ menteur.
  • mençongeusement, adv., mensongèrement.
  • 1. mençongier, adj., menteur, faux, déloyal, en parlant de personnes.
  • 2. mençongier, v. n., mentir ‖ v. a., dire mensongèrement ‖ s. m., mensonge.
  • mendace, s. m., mensonge.
  • mendacieusement, adv., faussement.
  • mendacieux, adj., menteur ‖ mensonger.
  • mendacité, s. f., mensonge.
  • mende, s. f., faute, souillure.
  • mendement, s. m., amendement, amélioration.
  • mendeus, adj., faux.
  • mendi, adj., mendiant, indigent ‖ dépourvu, dénué ‖ épuisé, en parlant de choses.
  • mendiance, s. f., mendicité, pauvreté.
  • mendicant, adj., mendiant.
  • mendiement, s. m., mendicité.
  • mendien, adj., mendiant ‖ privé.
  • mendiener, v. a. et n., mendier.
  • mendier, v. n., être privé ‖ v. a., faire des emprunts à.
  • mendieté, s. f., mendicité, pauvreté.
  • mendieur, s. m., mendiant.
  • mendif, adj. et subst., mendiant.
  • mendiquer, v. n., mendier.
  • mendistiet, s. f., mendicité.
  • mendois, s. m., monnaie des évêques de Mende.
  • mendresse, adj. f., moindre ‖ a désigné des religieuses appelées autrement mineures.
  • mendrir, v. a., amoindrir, diminuer ‖ v. n., s’amoindrir.
  • menee, s. f., un ou plusieurs sons de la trompe ou corne, son que l’on menait long, qu’on filait, une très longue note, ce qu’on appelle en musique une tenue ‖ cri des chiens ‖ cri, huée, en général ‖ a basse menee, à voix basse ‖ voyage ‖ exploit par lequel un seigneur faisait sommer un vassal de satisfaire à ses devoirs ‖ acte ‖ compagnie ‖ troupe, foule.
  • menegaul, s. m., seigneur, monsieur.
  • menement, s. m., action de conduire, de guider ‖ mouvement ‖ ce qui fait durer ‖ sorte de droit.
  • meneoire, s. f., timon de voiture.
  • mener, v. a., brandir ‖ remuer ‖ exhorter ‖ pousser à bout ‖ influencer ‖ amuser, circonvenir ‖ traiter ‖ gouverner, administrer ‖ être tuteur de ‖ purger ‖ mener une trompe, jouer de la trompe ‖ mener au tambourinet, mener par le nez ‖ mener les mains, frapper à tour de bras, se battre, combattre ‖ mener les mains sur, combattre vaillamment contre ‖ v. réfl., tendre, aspirer ‖ se pourvoir ‖ mener grand train, s’agiter.
  • meneresse, s. f., guide, conductrice.
  • meneril, s. m., outil pour la chasse aux filets.
  • menescal, s. m., artisan.
  • menestral, adj. ; femme menestrale, femme galante.
  • menestralsie, s. f., art du ménétrier, du ménestrel.
  • menestrauder, v. n., faire le métier de ménestrel, de conteur, de joueur d’instruments, de bouffon, de chanteur.
  • menestrauderie, s. f., l’assemblée, les concerts des ménétriers.
  • menestraudie, s. f., art du ménétrier, musique, chant ‖ instrument de musique.
  • menestraudier, s. m., ménestrel.
  • menestraudise, s. f., l’art du ménétrier, l’art de jouer des instruments.
  • 1. menestre, s. f., sorte de soupe ‖ payer la menestre, payer les pots cassés.
  • 2. menestre, s. f., pupille.
  • 3. menestre, s. m., homme de métier, artisan ‖ administrateur, supérieur ‖ serviteur ‖ ménestrel.
  • 4. menestre, s. f., officialité.
  • menestrel, s. m., artisan, ouvrier ‖ serviteur ‖ médecin ‖ officier de justice ‖ officier d’église ‖ vaurien, mauvais sujet.
  • menestrelle, s. f., musicienne.
  • menestrerie, s. f., action de faire de la musique.
  • menestreul, s. m., valet, serviteur.
  • menestreur, s. m., serviteur ‖ ouvrier ‖ sergent ‖ conseiller, instructeur, arbitre ‖ ménestrel, ménétrier.
  • menestrie, s. f., instrument de musique.
  • menestrier, s. m., artisan qui exerce un métier ‖ roi des menestriers, héraut d’armes ‖ adj., de ménétrier.
  • menestriere, s. f., femme qui joue d’un instrument de musique.
  • meneur, s. m., tuteur.
  • meneüre, s. f., action de guider, de conduire ‖ conduite ‖ traits, ce qui sert à atteler.
  • meneurté, s. f., minorité.
  • menimes (par), sorte de juron.
  • meniques (sur), sorte de juron.
  • menistrant, p. prés., qui sert, en charge ‖ adj., qui sert au travail.
  • menistrement, s. m., administration ‖ aide, secours.
  • menistrer, v. a., administrer, prendre soin de ‖ distribuer, donner ‖ servir la messe à ‖ v. n., faire son service, servir.
  • menoier, s. m., manœuvre.
  • menoison, s. f., diarrhée, dysenterie.
  • menon, s. m., T. de caresse, en parlant à une femme.
  • menor, adj. compar., moindre, plus petit, inférieur, d’un moindre prix, d’une moindre valeur, d’un moindre rang.
  • menour, s. m., ménétrier.
  • menourement, s. m., détail.
  • * menroier, v. a., diminuer.
  • mensale, s. f., T. de chiromancie, ligne qui traverse le milieu de la main, depuis l’index jusqu’au petit doigt.
  • mensoie, s. f., voiture pleine, charretée.
  • mensor, s. m., mesureur ‖ fourrier.
  • mensot, s. m., sorte de véhicule.
  • menstre, s. f., menstrues.
  • menstru, adj., qui provient des menstrues.
  • menstruer, v. n., avoir ses menstrues.
  • menstrueus, adj., qui règle les menstrues ‖ souillé par les menstrues ‖ au fém., qui a ses menstrues.
  • mensuraliste, s. m., celui qui composait en déchant, ou écrivait sur le déchant. (Coussemaker).
  • ment, s. m., mensonge.
  • mentable, adj., menteur ‖ mensonger.
  • mentage, s. m., menterie.
  • mental, adj., menteur.
  • mentanze, s. f., commémoration.
  • 1. mente, s. f., mensonge.
  • 2. mente, s. f., intelligence.
  • mentenai, nom de lieu imaginaire ; savoir la voie a Mentenai, mentir.
  • mentenart, adj., menteur, traître.
  • mentereau, s. m., dim. de menteur, trompeur.
  • menteresse, adj. et s. f., menteuse, trompeuse.
  • menteux, adj., menteur.
  • mentevoir, v. a., mentionner, rapporter, retracer.
  • menthastre, s. m., menthe sauvage.
  • menti, adj., qui ment ‖ faux, menteur, en parlant de choses.
  • mentible, adj., décevant.
  • mention, s. f., souvenir ‖ discours.
  • mentionnaire, s. m., répertoire où l’on trouve les matériaux nécessaires à un auteur pour composer.
  • mentir, v. n., faillir, manquer ‖ v. a., faillir à, ne pas remplir ‖ mentir la chose, avancer une fausseté.
  • mentivement, s. m., mention.
  • mentoier, v. n., mentir.
  • mentoivre, v. a., rapporter, faire mention de.
  • menton, s. m., sorte de vêtement ‖ pièce de fer qui reçoit le bout du loquet pour tenir une porte fermée ‖ soustenir le menton a quelqu’un, l’appuyer.
  • mentonal, s. m., menton ‖ mentonnière.
  • mentonet, s. m., dim. de menton.
  • mentonete, s. f., guimpe, capuchon qui prend sous le menton.
  • mentonier, adj., qui appartient au menton.
  • mentoniere, s. f., mâchoire.
  • mentonierement, adv., du menton, d’un signe du menton, tacitement.
  • mentouse, s. f., ancien droit domanial de la châtellenie d’Orléans, qui se prenait sur le vin débité en ville par les cabaretiers.
  • mentres que, loc. conj., pendant que.
  • menu, adj., à mailles menues ‖ a la menue main, en détail ‖ menu vair, fourrure tirée du petit gris ‖ s. m., menu morceau ‖ menue volaille ‖ petite monnaie ‖ T. d’usage en Bretagne pour exprimer la déclaration et le dénombrement que le nouveau possesseur à titre successif doit donner par le menu à son seigneur des héritages en terres et rentes foncières qui lui sont échus à ce titre et qui sont sujets à rachat, pour faire la liquidation de ce droit ‖ adv., finement ‖ rapidement ‖ menu et souvent, avec fréquence et rapidité.
  • menuail, s. m., méchantes petites affaires ‖ petites gens, populace.
  • menuaille, s. f., populace, canaille ‖ sorte de petit poisson.
  • menudet, s. m., sorte de massepain.
  • menue, s. f., sorte de mesure.
  • menuel, s. m., petit cor.
  • menuement, adv., finement ‖ en grand nombre, coup sur coup, successivement ‖ par le menu.
  • menuet, adj., petit, mince, fin, délicat.
  • menueté, s. f., menue chose, minutie, détail.
  • menuier, adj., aminci, mince, menu ‖ qui fait entendre un son aigu, retentissant ‖ léger, frivole ‖ s. m., menaçant, terrible ‖ qui exerce un menu métier ‖ s. m., cor qui fait entendre un son aigu, retentissant.
  • menuierie, s. f., menuiserie ‖ menus ouvrages.
  • menuisaille, s. f., amas de petites choses ‖ menu fretin.
  • 1. menuise, s. f., menu morceau, petit objet ‖ sable très menu, très fin ‖ menu poisson, fretin ‖ T. de mépris, en parlant de personnes, petites gens, canaille.
  • 2. menuise, s. f., le cou-de-pied.
  • menuisement, s. m., diminution, action d’amincir.
  • menuiserie, s. f., menus ouvrages.
  • menuiseté, s. f., petitesse, qualité de ce qui est mince ou petit.
  • 1. menuisier, v. a., diminuer ‖ v. réfl., s’éparpiller.
  • 2. menuisier, adj., qui est fait par le menuisier.
  • 3. menuisier, s. m., ouvrier appliqué aux menus ouvrages.
  • menusaillerie, s. f., amas de petites choses, d’objets de peu d’importance ‖ menu poisson.
  • menusoy, s. m., menue monnaie.
  • menustin, s. m., paille courte qui se trouve dans les gerbes de blé.
  • menuz, s. m., syn. de menuise, petit poisson d’eau douce.
  • meon, s. m., genre de plantes ombellifères.
  • meraler, v. n., accoucher.
  • meraleresse, s. m., sage-femme.
  • merc, s. m., marque, trace, signe distinctif ‖ barres, marques noires qui traversent les plumes de la queue de l’épervier ‖ borne, limite ‖ emplacement.
  • mercadance, s. f., commerce, trafic.
  • mercadant, s. m., marchand.
  • mercadier, s. m., marchand.
  • mercadil, s. m., marché.
  • 1. mercadin, s. m., marchand.
  • 2. mercadin, s. m., marché.
  • mercatoire, adj., commercial.
  • mercator, s. m., marchand.
  • mercenal, adj., de marchand.
  • mercenerie, s. f., profession de mercier.
  • mercenier, s. m., mercenaire ‖ adj., vénal.
  • merceret, s. m., petit mercier.
  • mercerie, s. f., marchandise en général ‖ trafic ‖ boutique de marchand ‖ il a plu sur sa mercerie, il a été maltraité.
  • mercerot, s. m., petit mercier.
  • mercheor, s. m., marchand.
  • merchier, v. a., marquer ‖ remarquer.
  • merci, s. f., grâce, pitié, miséricorde ‖ merci a, grâce à ‖ sa merci, grâce à lui ‖ pour chiere merci, de grâce ‖ présent, cadeau ‖ amende ‖ sorte de redevance ‖ vostre merci, votre grâce.
  • merciable, adj., miséricordieux, compatissant ‖ qui implore la pitié, digne de pitié ‖ qui peut être modéré arbitrairement.
  • merciablement, adv., en accordant merci ‖ en remerciant ‖ en suppliant.
  • merciant, adj., miséricordieux.
  • merciement, s. m., remerciement ‖ sorte de redevance.
  • mercieor, adj., miséricordieux.
  • 1. mercier, s. m., marchand en général.
  • 2. mercier, v. a., remercier ‖ punir.
  • mercin, s. m., merci, récompense.
  • mercres, s. m., mercredi.
  • mercurien, s. m., élève de Mercure, écrivain, auteur satirique.
  • merdaille, s. f., troupe de gens méprisables, d’êtres dégoûtants.
  • merdas, s. m., excrément.
  • merde, adj., avare.
  • merdement, adv., lâchement.
  • merderel, s. m., petit polisson.
  • merderie, s. f., vilenie, infamie, action honteuse.
  • 1. merdier, s. m., lieu rempli d’immondices ‖ excrément.
  • 2. merdier, s. m., polisson.
  • mere, s. f., réservoir de captation d’une source ‖ principale coulée d’un terrier ‖ tout bateau accompagné d’une ou de plusieurs allèges, bateau mâté placé en tête du bateau de remonte ‖ vendange pressurée.
  • 1. merel, s. m., jeton ‖ spécialement, sorte de jetons de présence distribués aux prêtres lors de leur assistance à certains offices ‖ marque, signe, indice ‖ franc merel, marque avec laquelle on s’affranchissait d’un péage ‖ sorte de jeu, la merelemestraire le merel, jouer mauvais jeu, éprouver un revers ‖ coup de fortune ‖ part due ‖ portion, héritage ‖ fait ‖ situation ‖ coup ‖ faire tel merel, faire subir tel traitement.
  • 2. merel, s. m., partie d’une écluse ‖ l’écluse elle-même ‖ le droit payé pour passer l’écluse.
  • merele, s. f., syn. de merel, jeton ‖ solde, gage, gain ‖ sorte de jeu qu’on jouait avec des disques, semblables à nos dames, qui étaient faits de carton, de cire, de plomb ou de cuivre ‖ traiter la merele, s’exposer au danger, endurer de la peine, de la fatigue ‖ traire de bone merele, bien jouer son jeu, son rôle, se tirer bien d’affaire ‖ traire fausse merele, tromper au jeu ‖ traire sauve merele, jouer sans perdre ‖ ne plus traire point ne merele, ne plus jouer ‖ traire autre merele, jouer un autre jeu, se conduire d’une autre sorte ‖ mestraire la merele, jouer mauvais jeu, éprouver un revers, un malheur quelconque ‖ changier la merele, changer le jeu, changer la chance, la face des choses ‖ avoir la merele, avoir le profit ‖ un trait de merele, un coup de fortune ‖ laissier quelqu’un dans la merele, le laisser dans l’embarras ‖ baillier lourde merele, faire un mauvais tour, tromper gravement ‖ avoir celle merele, avoir telle chance, éprouver tel sort ‖ coup.
  • merelier, s. m., table du jeu de merele, sorte de table carrée sur laquelle des lignes partant des angles ou du milieu de chaque côté, et se réunissant au centre, indiquaient la place que devaient occuper, et la route que pouvaient suivre les mereles ‖ le jeu lui-même.
  • merellé, adj., qui a quelque ressemblance avec un merelier.
  • 1. merement, adv., purement.
  • 2. merement, s. m., récompense.
  • merencole, adj., d’humeur noire.
  • merende, s. f., chose méritée.
  • merendé (la), sorte de juron.
  • mereperle, s. f., huître perlière.
  • merer (ses), v. réfl., se rouler.
  • meretrical, adj., de prostituée, de courtisane, propre aux femmes débauchées.
  • meretricial, adj., de prostituée ‖ débauché.
  • meretriciien, adj., de prostituée.
  • meretris, s. f., prostituée, courtisane, femme débauchée.
  • mereur, s. f., tristesse.
  • mergas, s. m., sorte de goéland.
  • merge, s. m., oiseau de mer, le plongeon.
  • merger, v. a., plonger ‖ v. n., être plongé.
  • mergible, adj., qui va naturellement au fond.
  • mergir, v. a., plonger.
  • meri, s. m., œsophage.
  • meridien, adj., de midi ‖ s. m., habitant du Midi.
  • meridiene, s. f., heure de midi.
  • merienal, adj., de midi.
  • meriene, s. f., heure de midi ‖ méridienne.
  • merienner, v. n., faire sa méridienne.
  • merin, s. m., officier de justice en Navarre.
  • merindade, s. f., district d’un merin.
  • merir, v. a., mériter, gagner ‖ récompenser, payer de retour ‖ payer ‖ merir quelque chose a quelqu’un, l’en récompenser ‖ revaloir ‖ merir chier, faire payer cher ‖ s. m., récompense ‖ p. pas. et adj., qui mérite, méritant, digne ‖ en parlant de choses, juste.
  • merit, s. m., récompense.
  • merita, s. m., reliques.
  • meritable, adj., méritoire.
  • 1. merite, s. f., récompense ‖ salaire ‖ punition ‖ remerciement ‖ valeur ‖ moyen employé dans une affaire, dans un procès.
  • 2. merite, adj., qui mérite, méritant, digne.
  • meritement, adv., à bon droit, à juste titre.
  • meriter, v. a., récompenser ‖ meriter quelque chose a quelqu’un, l’en récompenser ‖ l’en punir.
  • meriticque, s. f., sorte de magie.
  • meritoire, adj., qui se livre à la débauche.
  • meriton, s. m., récompense.
  • merlaison, s. f., chasse au merle.
  • merlanke, s. f., merlan.
  • 1. merle, s. m., merlon.
  • 2. merle, s. f., sorte d’étoffe.
  • merlé, adj., de merlons.
  • merlee, s. f., merlon.
  • merlesse, s. f., merle femelle.
  • merlet, s. m., merlon.
  • merlette, s. f., verge de sergent.
  • merlier, s. m., merle.
  • merlot (trottot), s. m., espèce de jeu d’enfant.
  • merme, adj., mineur.
  • mermel, s. m., enfant mineur.
  • mermement, s. m., diminution.
  • mermer, v. a., diminuer ‖ priver ‖ v. a., se diminuer, s’amincir.
  • mermet, adj., petit.
  • 1. meror, adj., plus pur.
  • 2. meror, s. f., chagrin.
  • merovynge, adj., mérovingien.
  • merquable, adj., marquant, remarquable.
  • merque, s. f., représailles ‖ minute, note des notaires.
  • merquet, s. m., signature.
  • merquete, s. f., petite marque.
  • merqueteüre, s. f., état de ce qui est marqué ‖ moucheture ‖ marqueterie, mosaïque en bois.
  • 1. mers, adj., plongé.
  • 2. mers, s. f., marchandise.
  • mersoi, s. m., mer.
  • merveil, adj., merveilleux.
  • merveillable, adj., merveilleux, étonnant.
  • merveillablement, adv., merveilleusement.
  • merveillance, s. f., sujet d’étonnement.
  • merveillant, p. prés., qui s’étonne.
  • merveille, s. f. ; avoir merveille, s’étonner ‖ se demander avec étonnement ‖ se donner merveilles, s’étonner ‖ ne pas dire merveille, se tromper.
  • merveilles, adv., merveilleusement ‖ extrêmement, très.
  • merveilleté, s. f., arrogance.
  • merveilleuseté, s. f., merveille, magnificence ‖ bizarrerie ‖ arrogance.
  • merveillier, v. a., admirer ‖ v. réfl. et n., s’étonner, s’émerveiller ‖ p. pas., étonné.
  • merveillor, adj., qui s’émerveille ‖ merveilleux.
  • merveillos, adj., étonné, frappé d’étonnement ‖ terrible ‖ singulier ‖ qui s’admire soi-même ‖ impétueux, emporté, arrogant ‖ fâché, chagrin.
  • merveilment, adv., merveilleusement ‖ extrêmement.
  • 1. mes, s. m. et f., maison de campagne, ferme, propriété rurale ‖ jardin ‖ habitation, demeure ‖ mes demaine, propriété seigneuriale.
  • 2. mes, s. m., messager, envoyé.
  • 3. mes, s. m., plat ‖ mes de mariage, droit seigneurial en vertu duquel on devait porter dans la maison du seigneur un plat de toutes les viandes qui se mangeaient aux noces ‖ prendre mes, s’associer pour manger ensemble.
  • 4. mes, s. f., moisson.
  • mesaaise, s. f., syn. de mesaise.
  • mesaaisier, v. a., faire du tort, de la peine à ‖ v. réfl., être mal à l’aise ‖ se donner de la peine ‖ p. pas., mal à l’aise, malheureux ‖ incommode, désagréable.
  • mesaccort, s. m., désaccord.
  • 1. mesacointe, adj., qui ne s’y connaît pas, ignorant.
  • 2. mesacointe, s. m., mécompte.
  • mesaesmer, v. a., faire peu de cas de, dédaigner, mépriser.
  • mesafaitié, adj., mal disposé, mal intentionné.
  • mesafaitiement, adv., de mauvaise grâce.
  • mesais, s. m., chagrin.
  • mesaisance, s. f., situation désagréable.
  • mesaise, s. m. et f., malheur, malaise, maladie ‖ chagrin, douleur.
  • mesaisi, adj., mal à l’aise, mécontent.
  • mesaisiement, adv., d’une manière incommode.
  • mesaisier, v. a., faire du tort, de la peine à ‖ v. réfl., se désoler ‖ v. n., être mal à l’aise, être malade ‖ p. pas., mal à l’aise, malheureux, malade ‖ incommode, désagréable.
  • mesaler, v. n., s’égarer ‖ ne pas réussir ‖ v. réfl., commettre un crime, une faute.
  • mesalliement, s. m., mésalliance.
  • * mesamer, v. a., haïr, détester.
  • mesangier, s. m., piège à mésange.
  • mesangiere, s. f., piège à mésange.
  • mesappartenant, adj., qui messied.
  • mesarriver, v. n., arriver mal à propos.
  • mesassis, adj., mal assis.
  • mesatirer, v. a., faire du tort à.
  • mesauner, v. n., mesurer avec une aune fausse.
  • mesavenance, s. f., mauvaise apparence.
  • mesavenant, p. prés., qui ne convient pas.
  • mesavenir, v. n., arriver mal ‖ v. impers., arriver malheur ‖ ne pas convenir, messeoir.
  • mesaventuré, adj., malheureux.
  • mesaventureux, adj., qui a mauvaise chance ‖ malheureux, désagréable.
  • mesavenue, s. f., mésaventure.
  • mesbaillir, v. a., maltraiter ‖ v. réfl., se mal conduire.
  • meschacier, v. n., faire du tort.
  • meschaement, s. m., malheur.
  • meschaille, s. f., malheur ‖ de meschaille, sans succès ‖ sans meschaille, sans faute.
  • meschaloir, v. n., tourner mal.
  • meschanceté, s. f., malheur.
  • meschanceterie, s. f., méchanceté, malice.
  • meschangier, v. n., changer pour devenir pire.
  • meschanterie, s. f., méchanceté, malice.
  • meschantise, s. f., méchanceté, malice.
  • mescharier, v. n., sortir du droit chemin.
  • meschater, v. n., échouer.
  • meschaucier, v. n., faire un faux pas.
  • mescheamment, adv., misérablement, malheureusement.
  • mescheance, s. f., malheur, infortune, fâcheux incident ‖ souffrance, mauvais traitement ‖ misère ‖ faire sa mescheance, faire son malheur, courir à sa perte ‖ manque de capacité, manque d’habileté ‖ méchanceté, action coupable, mauvaise conduite ‖ chose de nulle valeur.
  • mescheant, adj., qui a mauvaise chance, malheureux, misérable.
  • mescheïr, v. impers., arriver du mal ‖ v. n., être malheureux.
  • mescheoir, v. impers., arriver du mal.
  • mescheoite, s. f., malheur.
  • mescheros, adj., sali, noirci.
  • mescheüe, s. f., mésaventure.
  • meschever, v. n., avoir du malheur, échouer, se tromper ‖ v. a., mal fabriquer ‖ faire un mauvais usage de ‖ p. pas., malheureux.
  • meschevous, adj., qui fait du tort, nuisible.
  • meschevousement, adv., malheureusement.
  • meschief, s. m., malheur, calamité, infortune, dommage ‖ dépense.
  • 1. meschier, s. m., ce qui supporte la mèche.
  • 2. meschier, s. m., fabricant de mèches de cheveux, marchand de cheveux.
  • meschin, s. m., jeune homme, jeune gentilhomme ‖ adj., jeune.
  • meschinage, s. m., domesticité, service domestique.
  • meschine, s. f., jeune fille ‖ femme ou fille de noble extraction ‖ dame, demoiselle ‖ fille ou femme attachée au service d’une autre, servante ‖ concubine ‖ meschine de vie, fille de mauvaise vie, meuble servant à tenir la vaisselle, servante.
  • meschinete, s. f., jeune fille ‖ petite servante.
  • meschite, s. f., mosquée.
  • meschoisir, v. a., ne pas reconnaître, méconnaître ‖ v. n., mal choisir, choisir le pire.
  • mesclaigne, s. f., méteil.
  • mesclane, s. f., querelle.
  • mescloz, s. m., mélange d’orge et d’avoine, ou d’orge et de froment.
  • 1. mescognoissable, adj., qui méconnaît, ingrat.
  • 2. mescognoissable, adj., inconnu.
  • mescognoissamment, adv., sans en avoir connaissance, sans le savoir.
  • mescognoisseur, s. m., celui qui méconnaît.
  • mescointe, s. m., inconnu.
  • mesconeü, adj., inconnu.
  • mesconseillier, v. a., donner de mauvais conseils, conseiller de méchantes choses à.
  • mescont, s. m., erreur dans un compte.
  • mescontance, s. f., erreur dans un compte.
  • mesconte, adj., qui compte mal.
  • mescontement, s. m., action de mal compter.
  • mesconter, v. n., se tromper dans un compte ‖ v. a., omettre ‖ tromper ‖ s. m., action de se tromper dans un compte ‖ p. pas., mal compté.
  • mesconteresse, s. f., femme qui cherche à tromper en faisant un faux calcul, un compte inexact.
  • mescopé, adj., coupé à tort, abusivement.
  • mescorder, v. n., détonner.
  • mescorre, v. impers., arriver malheur.
  • mescoup, s. m., coup donné injustement, mal à propos.
  • mescouragier (se), v. réfl., se décourager.
  • mescourtois, adj., qui est courtois mal à propos et maladroitement.
  • mescraindre, v. a., cesser de craindre.
  • mescreable, adj. et s., qui ne croit pas, mécréant ‖ en parlant de choses, fâcheux, pénible ‖ incroyable.
  • mescreableté, s. f., qualité de ce qui est incroyable.
  • mescreance, s. f., incroyance, incrédulité, défiance ‖ erreur de fait.
  • mescreandise, s. f., défiance ‖ incrédulité en matière de foi ‖ fausse croyance, paganisme, hérésie ‖ impiété ‖ faute ‖ au plur., actes d’impiété.
  • mescremoir, v. a., éprouver une mauvaise crainte.
  • mescreü, p. pas., dont la croissance s’est arrêtée.
  • mescroiant, adj., mécréant.
  • mescroiement, s. m., incrédulité.
  • mescroire, v. a., ne pas croire, refuser de croire (quelqu’un) ‖ soupçonner ‖ révoquer en doute (quelque chose) ‖ v. réfl. et n., être incrédule ‖ se mescroire que, soupçonner que ‖ p. pas., mécréant, infidèle ‖ sans foi, trompeur ‖ en parlant d’un dieu, faux ‖ s. m., mécréant.
  • mescroy, s. m., T. de chasse, la perte de la piste.
  • mescuiderie, s. f., outrecuidance, présomption.
  • mesdevenir, v. impers., arriver malheur.
  • mesdire, s. m., médisance, calomnie, mensonge.
  • mesdiseur, s. m., homme médisant.
  • mesdison, s. f., médisance.
  • 1. mesdit, adj., médisant.
  • 2. mesdit, s. m., médisance, calomnie, mensonge.
  • mesdite, s. f., médisance, calomnie, mensonge.
  • mesdonner, v. a., donner mal ou mal à propos ‖ v. réfl., en parlant d’une femme, se livrer, se déshonorer.
  • mesdouter (se), v. réfl., se douter.
  • 1. mesel, adj., attaqué de la meselerieor mesel, le plomb ‖ s. m., homme attaqué de la meselerie.
  • 2. mesel, s. m., hydromel.
  • meseler, v. n., être ladre, être lépreux ‖ fig., se gâter ‖ p. pas. et adj., gâté, corrompu, moisi, puant, pourri.
  • meselerie, s. f., ladrerie, lèpre ‖ hôpital de lépreux.
  • mesellatre, adj., lépreux.
  • meselleux, adj., couvert de lèpre, lépreux.
  • mesentendant, adj., qui entend mal, qui ne comprend pas ‖ mal intentionné, pervers.
  • mesentendement, s. m., malentendu ‖ inintelligence.
  • mesentendre, v. a., entendre mal, ne pas comprendre ‖ v. n., ne pas faire attention, se tromper.
  • mesentendu, s. m., malentendu.
  • mesentente, s. f., malentendu.
  • meserole, s. f., mesure pour les liquides.
  • meserrance, s. f., égarement, faute, tort.
  • meserrant, p. prés. et adj., errant, égaré.
  • meserree, s. f., égarement, faute, tort.
  • meserrement, s. m., égarement, faute, tort.
  • meserreor, s. m., celui qui s’égare, qui commet une faute.
  • meserrer, v. n., s’égarer, sortir de la voie ‖ s’écarter du devoir, commettre une faute, mal agir ‖ être dans l’erreur, se tromper.
  • mesescrire, v. n., mal écrire.
  • * mesesmer, v. a., dédaigner, mépriser.
  • mesestance, s. f., mauvaise situation, fâcheux état des affaires, malaise ‖ déplaisir, chagrin, peine, affliction ‖ mésintelligence ‖ crime, délit.
  • mesester, v. n., arriver malheur.
  • meseür, s. m., malheur.
  • meseüros, adj., malheureux.
  • mesfaçon, s. f., mauvaise façon, défaut, imperfection ‖ infraction, transgression, méfait.
  • mesfaillant, p. prés., délinquant.
  • mesfaillir, v. n., commettre une faute.
  • mesfaire, v. a., faire du tort à ‖ perdre (quelque chose) en punition d’un méfait ‖ v. réfl., commettre une faute, un crime ‖ se déshonorer ‖ se tuer ‖ v. n., faire du tort, nuire ‖ commettre une infraction ‖ médire ‖ p. pas. et adj., qui a mal agi, criminel, coupable ‖ contrefait, malade ‖ vicié ‖ incapable.
  • mesfaisance, s. f., délit.
  • mesfaisant, adj., malfaisant, criminel, nuisible.
  • mesfaite, s. f., dédommagement.
  • mesfaiture, s. f., mauvaise action.
  • mesfesor, s. m., malfaiteur.
  • mesfetor, s. m., malfaiteur.
  • mesfi, s. m., méfiance.
  • mesfier, v. n., avoir de la méfiance.
  • mesgard, s. m., mégarde.
  • mesgarde, s. f., manque d’attention, de soin ‖ méfiance.
  • mesgarder, v. réfl. et n., ne pas se tenir sur ses garder ‖ v. a., garder trop longtemps.
  • mesgeter, v. n., mal jeter, au jeu des dés ‖ v. réfl., dévier.
  • mesgiet, s. m., mauvais compte.
  • mesgouverner (se), v. réfl., se gouverner mal.
  • 1. mesgue, s. m., petit lait, résidu du fromage.
  • 2. mesgue, adj., séreux.
  • 1. meshaigne, s. f., syn. de meshain.
  • 2. meshaigne, adj., mutilé.
  • meshaignement, s. m., estropiement.
  • meshaigneor, s. m., celui qui estropie, qui mutile, qui blesse.
  • meshaignier, v. a., mutiler, estropier, blesser, meurtrir ‖ rendre malade ‖ gâter, détériorer ‖ maltraiter, tourmenter, offenser, violer ‖ v. n., être mutilé, estropié ‖ être détérioré.
  • meshaignure, s. f., estropiement.
  • meshain, s. m., estropiement, mutilation des membres, blessure ‖ maladie, indisposition en général ‖ mal, dommage ‖ empêchement ‖ massacre ‖ tare, mauvais état ‖ conduite qui blesse l’honneur ‖ défaut.
  • meshait, s. m., dommage, tort.
  • meshaitié, adj., mal à l’aise.
  • mesil, s. m., méteil.
  • mesjoer, v. n., tricher au jeu ‖ v. a., tricher (quelqu’un).
  • mesjugier, v. n., mal juger ‖ v. réfl., ne pas être reconnu ‖ en parlant du cerf, mettre le pied de derrière hors de la trace de celui de devant.
  • meslable, adj., mélangé.
  • meslage, s. m., mélange.
  • meslaier, v. a., abandonner à perte (un bien qu’on tenait à cens).
  • meslance, s. f., mélange ‖ trouble, discorde.
  • meslant, p. prés., emmêlé.
  • mesle, s. m., mélange, méteil.
  • meslé, adj., de diverses couleurs ‖ gris ‖ s. m., lainage de couleurs mêlées.
  • meslee, s. f., mélange ‖ foule ‖ méteil.
  • mesleement, adv., confusément, indistinctement, pêle-mêle ‖ ensemble, tout à la fois.
  • mesleïs, adj., querelleur.
  • meslement, s. m., mélange.
  • mesle mesle, adv., pêle-mêle ‖ mesle a mesle, mesle et mesle, a mesle et mesle, mesle peste, brelle mesle, mesle et brelle, pêle-mêle.
  • mesler, v. a., brouiller ‖ mesler les mains, en venir aux mains ‖ mesler le poing el chief a quelqu’un, le saisir par les cheveux ‖ v. réfl. et n., se brouiller, se quereller ‖ v. n., se soulever, devenir orageux ‖ perdre connaissance ‖ p. pas., en disgrâce.
  • mesleur, s. m., celui qui mêle, qui unit ‖ celui qui excite des mêlées, des rixes.
  • mesleüre, s. f., mélange.
  • meslevin, s. m., marchand qui frelate le vin, qui le mélange.
  • meslier (se), v. réfl., se mésallier.
  • meslieus, adj., querelleur, batailleur, brouillon.
  • meslif, adj., querelleur, batailleur, brouillon.
  • 1. meslis, s. m., mêlée, combat ‖ bureau, grosse étoffe de laine rousse.
  • 2. meslis, adj., mêlé de rouge et de blanc, en parlant d’une vigne.
  • mesloier, v. a., mêler, mélanger ‖ v. réfl., s’embarrasser.
  • meslos, s. m., blâme.
  • meslouable, adj., blâmable.
  • meslouer, v. a., blâmer, déconseiller ‖ donner des louanges médiocres ‖ s. m., blâme.
  • mesmarcheüre, s. f., faux pas ‖ blessure résultant d’un faux pas.
  • mesmarchier, v. n., faire un faux pas ‖ v. réfl., se dit des chevaux qui se coupent, qui donnent d’un pied dans l’autre.
  • mesmariage, s. m., ce qu’un serf payait à son seigneur pour pouvoir se marier à une femme de condition libre ou à une serve d’une autre seigneurie.
  • mesmarier (se), v. réfl., se mal marier ‖ p. pas., mal marié.
  • mesmeneor, s. m., celui qui administre mal.
  • mesmener, v. a., malmener, maltraiter ‖ v. réfl., se débattre ‖ v. n., se conduire mal.
  • mesmontance, s. f., délit.
  • mesnable, adj., affable.
  • mesnage, s. m., maison, manoir, palais ‖ séjour, demeure ‖ meuble, ustensile, ce qui sert dans une maison ‖ espèce de nécessaire de table ‖ les habitants d’une maison, la famille ‖ travaux de construction en général ‖ redevance qui se levait sur les maisons ‖ économie ‖ avoir ‖ arrangement ‖ manigance, intrigue.
  • mesnageable, adj., qui sert au ménage ‖ qui peut se ménager, s’épargner ‖ convenable.
  • mesnagement, s. m., aménagement.
  • mesnagerie, s. f., mise en œuvre ‖ administration, travail auquel on préside ‖ manœuvre ‖ soin du ménage, affaire de ménage ‖ économie rurale ‖ gouvernement de la famille ‖ économie.
  • 1. mesnagier, v. n., faire le ménage ‖ habiter ‖ vivre en ménage ‖ v. a., employer, mettre à profit ‖ s. m., droit de prendre le bois nécessaire aux besoins du ménage.
  • 2. mesnagier, s. m., habitant ‖ ouvrier ‖ économe, administrateur ‖ adj., domestique ‖ médiocre.
  • mesnagierement, adv., avec économie.
  • mesnattie, s. f., espèce de tènement, redevance, droit seigneurial ‖ héritages donnés à cens et à rente, à la charge qu’ils ne pourront être démembrés, que les possesseurs seront obligés de résider sur le lieu et qu’après le décès des possesseurs sans enfants ces héritages seront dévolus au seigneur. (Laurière).
  • mesnel, s. m., huche.
  • mesnial, s. m., intime, familier d’un prince.
  • mesniee, s. f., ménage ‖ la maison qui abrite un ménage ‖ ceux qui cohabitent, avec un chef de famille, serviteurs, domestiques, gens de la maison ‖ train, suite et compagnie d’un seigneur, ses hommes d’armes, ses troupes ‖ train de maison ‖ garçon, apprenti ‖ compagnie en général, multitude, troupe ‖ race ‖ les pièces du jeu d’échecs.
  • mesnier, s. m., homme attaché à la maison, domestique, sergent, officier de toute sorte ‖ habitant ‖ tenancier ‖ adj., attaché à la maison ‖ seigneurial.
  • mesnil, s. m., maison.
  • mesnommer, v. a., nommer à tort, donner un nom injurieux à ‖ v. réfl., déclarer un faux nom.
  • mesofrir, v. a., insulter ‖ v. n., adresser des insultes, faire du tort ‖ faire des offres dérisoires ‖ fausser l’hommage juré ‖ v. réfl., se tenir pour offensé.
  • mesoing, s. m., manque de soin, négligence.
  • mesoïr, v. a., ne pas écouter, faire la sourde oreille à.
  • mesolabe, s. m., demi-astrolabe, instrument d’astronomie.
  • mesovrer, v. n., faire des œuvres mauvaises.
  • mespaier, v. a., courroucer ‖ v. réfl., s’irriter, s’inquiéter, s’affliger.
  • mesparant, adj., qui a mauvaise façon.
  • mesparer, v. a., mal fabriquer.
  • mesparlance, s. f., discours déplacé, parole dite mal à propos, injure.
  • mesparlant, adj., médisant.
  • mesparlement, adj., mauvaise parole, parole répréhensible.
  • mesparler, v. n., parler mal, médire, parler sans réflexion ‖ v. a., injurier ‖ s. m., mauvaise parole, propos mal placé, médisance.
  • mesparlier, adj., qui parle à tort et à travers, qui parle mal, qui médit.
  • mesparole, s. f., injure, calomnie.
  • mespart, s. m., départ, partage.
  • mespartement, s. m., départ, partage, division ‖ mauvais partage.
  • mespartir, v. a., partager, diviser ‖ frustrer.
  • mespas, s. m., faute.
  • mespasse, s. f., forfait, action coupable.
  • mespasser, v. n., faire un faux pas ‖ méfaire ‖ v. réfl., se détourner, changer de route : ‖ se mespasser de, abuser.
  • mespenser, v. a., nourrir de mauvaises pensées à propos de ‖ v. réfl., avoir des soupçons ‖ v. n., avoir de mauvaises pensées.
  • mespeser, s. m., mauvais poids.
  • mespillat, s. m., lieu planté de néfliers.
  • mesplaidier, v. n., faire une fausse déclaration.
  • mesplaire, v. n., déplaire.
  • mesplegié, p. pas. et adj., mal cautionné.
  • mespoint, adj., pipé ‖ jouer de dés mespoins, jouer de mespoins, tromper ‖ s. m., mécompte.
  • mespointure, s. f., désavantage, mécompte ‖ coup malheureux.
  • mespois, s. m., mauvais poids ‖ fraude.
  • mesporter (se), v. réfl., se mal comporter, se mal conduire.
  • mesprenance, s. f., défaut, erreur.
  • mesprendement, s. m., méprise.
  • mesprendre, v. n., commettre une faute, un crime ‖ manquer à quelqu’un ‖ transgresser une loi ‖ v. a., commettre, en parlant d’une faute ‖ v. impers., être cause d’un malheur.
  • mespreneur, s. m., infracteur, celui qui contrevient.
  • mespreneüre, s. f., méprise, faute.
  • mesprenture, s. f., méprise, faute.
  • mespris, s. m., estimation au-dessous de la valeur ‖ faute.
  • mesprisablement, adv., dédaigneusement.
  • mesprisage, s. m., fausse appréciation.
  • mesprisance, s. f., mépris.
  • mesprise, s. f., acte offensant, tort.
  • mesprisement, s. m., mépris, dédain.
  • mesprison, s. f. et m., méprise, erreur ‖ tort, faute, action ou parole blâmable ‖ injustice ‖ outrage ‖ mauvais traitement ‖ n’a nient de mesprison, n’a nulle mesprison, il n’y a rien à reprendre, à blâmer ‖ sans mesprison, sans méprise, sans se rendre coupable d’aucun tort ‖ se trouver en mesprison, éprouver de mauvais traitements.
  • mesprisure, s. f., méprise, faute ‖ tort, délit ‖ acte qui prête au blâme.
  • mesprovance, s. f., désapprobation.
  • mesquarré, adj., qui n’est pas exactement carré.
  • messachant, p. prés. et adj., qui sait mal, qui ne sait pas.
  • 1. message, s. m., messager, envoyé ‖ procureur.
  • 2. message, s. m., redevance due au messier ou au seigneur pour la garde des fruits ‖ fonction de messier.
  • messager, v. a., communiquer, débiter (un message).
  • messageresse, s. f., messagère ‖ adj. f., qui appartient à la messagerie.
  • messagerie, s. f., mission, ambassade ‖ message ‖ obligation de servir de message.
  • messagier, s. m., sergent, huissier, bedeau.
  • messagiere, s. f., ambassade.
  • messavoir, v. a., ignorer.
  • messeamment, adv., d’une façon malséante.
  • messeant, adj., qui est dans une situation fâcheuse ‖ s. m., chose pénible.
  • messeillier, s. m., garde des moissons et des vignes, garde champêtre.
  • messel, adj., de messe, qui sert à la messe.
  • messelet, s. m., petit missel.
  • 1. messerie, s. f., droit du messier ‖ étendue de la juridiction du messier.
  • 2. messerie, s. f., état ecclésiastique.
  • messervir, v. a., mal servir, nuire, faire du mal, du tort à.
  • messeur, s. m., garde des moissons ‖ moissonneur.
  • messiau, s. m., Messie.
  • messien, s. m., missel.
  • 1. messier, s. m., missel.
  • 2. messier (se), v. réfl., se lancer, se précipiter.
  • messieur, s. m., messier.
  • messine, s. f., moisson.
  • mession, s. f., saison de la moisson ‖ vacance des tribunaux.
  • messoier, v. n., dire la messe, y assister, l’entendre ‖ v. a., marier par devant le prêtre.
  • messon, s. m., huissier.
  • messonable, adj., prêt à être moissonné.
  • messonage, s. m., moisson, récolte.
  • messonement, s. m., moisson.
  • messoneresse, s. f., moissonneuse.
  • messonerie, s. f., droit sur la moisson.
  • 1. messonier, s. m., moissonneur.
  • 2. messonier, adj., qui sert à la moisson.
  • mestaille, s. f., mauvaise coupe.
  • mestaillier, v. a., mal tailler, mal couper.
  • mestaindre, v. a., mal teindre.
  • meste, adj., triste.
  • mesteillon, s. m., blé mélange de seigle, méteil.
  • 1. mestier, s. m., service, office ‖ besoin, nécessité ‖ le greigneur mestier, l’heure suprême ‖ avoir mestier a quelqu’un, lui rendre service, lui être utile ‖ avoir mestier pour quelque chose, y avoir rapport ‖ officier de la maison d’un évêque ‖ office des jongleurs et des ménestrels ‖ instrument de musique ‖ jouer de son mestier, jouer un tour de sa façon ‖ bas mestier, jeu d’amour ‖ meubles divers ‖ office de salle à manger ‖ sorte de flambeau qui se composait de deux parties : une tige sur pied et une autre partie portée sur la tige et portant les bougies, qui s’enlevait au besoin ‖ instrument de supplice ‖ T. de cuisine, sorte de pâtisserie sèche, de petit four ‖ trame ‖ usine, fabrique ‖ circonscription administrative de Flandre.
  • 2. mestier, s. m., produit d’une infusion ou d’une décoction.
  • mestiot, s. m., sorte de bière.
  • mestisser, v. a., mal tisser.
  • mestivage, s. m., droit qui se levait sur les grains qu’on moissonnait, redevance en grains.
  • mestivailles, s. f. pl., fête de la moisson.
  • mestive, s. f., moisson, temps de la moisson ‖ redevance en grains ‖ l’oison de mestive, la ripaille des moissonneurs.
  • mestiver, v. n., moissonner, couper les blés ‖ v. a., trancher avec la faucille ‖ dépouiller de la moisson.
  • mestivet, s. m., paille du grain appelée ainsi, parce qu’elle est la moindre partie de la moisson dont le seigneur décimateur avait droit de prendre une certaine quantité de gerbes après le battage (Le Clerc de Douy).
  • mestiveur, s. m., moissonneur.
  • mestivier, s. m., moissonneur.
  • mestivot, s. m., moissonneur.
  • mestor, s. m., mauvais tour.
  • mestornee, s. f., mauvais tour ‖ méchanceté.
  • mestorner, v. a., tourner dans le mauvais sens ‖ mal ordonner ‖ v. réfl., se conduire mal ‖ p. pas., sens dessus dessous ‖ fig., faillible, sujet à l’erreur ‖ choqué, blessé ‖ pain mestorné, pain qui n’a pas la dimension voulue.
  • mestraire, v. a., jouer mal un coup ‖ tricher, mal agir ‖ forligner, dégénérer ‖ v. a., perdre par un mauvais coup ‖ gagner en trichant ‖ p. pas., merel mestrait, coup mal joué.
  • mestrait, s. m., tricherie, perfidie ‖ erreur, méprise ‖ mauvais succès.
  • mestraitier, v. a., maltraiter.
  • mesture, s. m., mélange ‖ méteil.
  • mesurable, adj., mesuré, modéré, sensé.
  • mesurablement, adv., modérément, avec mesure.
  • mesurableté, adv., modération.
  • mesurance, s. f., modération.
  • mesure, s. f., accommodement, compromis, ménagement.
  • mesuree, s. f., mesure, borne, limite.
  • mesureement, adv., avec mesure.
  • mesurement, s. m., action de mesurer.
  • mesureresse, s. f., celle qui départ.
  • mesurete, s. f., petite mesure.
  • mesurier, s. m., celui qui mesure.
  • mesus, s. m., abus, excès, méfait ‖ sédition.
  • mesusage, s. m., abus, excès ‖ prévarication.
  • mesusance, s. f., abus, excès.
  • mesusant, p. prés. et s. m., celui qui commet un abus, un délit.
  • mesusement, s. m., abus, excès.
  • mesuser (se), v. réfl., commettre un abus, un délit ‖ s. m., abus.
  • mesvenir, v. impers., arriver du mal.
  • mesventure, s. f., accident, infortune.
  • mesveoir, v. n., voir mal.
  • mesvoier, s. m., s’écarter de la route, s’égarer ‖ v. a., égarer.
  • mesvolance, s. f., malveillance.
  • mesvolu, adj., à qui l’on veut du mal.
  • met, s. f., pétrin, huche ‖ pain de met, pain de ménage ‖ partie du pressoir où le vin coule ‖ vase de différentes grandeurs servant à des usages variés ‖ civière ‖ partie d’une cheminée.
  • metable, adj., qui peut être mis en circulation, qui a cours ‖ qui peut être employé, qui possède toutes les qualités requises ‖ bien doué, capable ‖ qui dépense largement, généreux.
  • metaille, s. f., sorte d’engin de guerre composé de claies chargées de pierres qui se renversaient sur la tête des assaillants.
  • metaillier, adj., de métal ‖ riche en métaux ‖ s. m., ouvrier, commerçant en métaux.
  • metais, s. m., métayer.
  • metal, s. m., mine.
  • metalé, adj., soumis à une préparation, en parlant d’un métal.
  • metallaire, s. m., mineur ‖ ouvrier en métaux.
  • metallicité, s. f., métal.
  • metallin, adj., métallique.
  • metant, p. prés., dépensant, libéral, magnifique ‖ en parlant de monnaie, mis en cours.
  • metaphisical, adj., qui touche à la métaphysique.
  • metator, s. m., arpenteur ‖ fourrier.
  • mete, s. f., limite, borne, frontière, bord ‖ endroit ‖ extrémité ‖ territoire sur lequel un juge exerce sa juridiction ‖ but.
  • metelle, s. f., pomme épineuse du Pérou.
  • metement, s. m., action de mettre, imposition (des mains).
  • meteor, s. m., celui qui met, qui place ‖ dépensier, maître d’hôtel.
  • metonymiquement, adv., par métonymie.
  • metral, adj., qui est en vers.
  • 1. metre, v. a., dépenser, employer ‖ donner en mariage ‖ déposer ‖ substituer ‖ imputer ‖ metre a espee, passer au fil de l’épée ‖ metre une tençon sur quelqu’un, le prendre comme arbitre ‖ metre en ni, s’inscrire en faux ‖ metre son gage, parier, gager ‖ metre des coups, les asséner ‖ metre hors, alléguer ‖ avancer ‖ mette avant, faire connaître ‖ metre outre, prétendre ‖ metre sus, composer (un livre) ‖ établir ‖ bâtir ‖ engraisser ‖ suspendre ‖ metre sus quelque chose a quelqu’un, l’en accuser ‖ v. réfl., être recevable, en parlant de monnaies ‖ se metre en quelqu’un, s’en remettre à lui ‖ v. n., tarder ‖ gager, parier ‖ établir un impôt ‖ p. pas., main mise, action de mettre la main, de saisir ‖ de main mise, en mettant la main sur quelqu’un.
  • 2. metre, v. a., moissonner.
  • 3. metre, s. m., mesure valant quatre boisseaux.
  • 4. metre, s. m., vers.
  • metrefier, v. a., écrire, composer (des vers) ‖ mettre en vers ‖ v. n., faire des vers, rimer.
  • metrefieur, s. m., poète, rimeur.
  • metrical, adj., qui est en vers, versifié ‖ qui a rapport à la poésie.
  • metridat, s. m., contrepoison composé par le roi Mithridate, de trente-six ingrédients, selon Celse, de quarante-quatre, selon Galien, et de cinquante-quatre, selon Pline.
  • metrie, s. f., art de faire des vers.
  • metrificateur, s. m., versificateur, poète.
  • metrificature, s. f., art de versifier.
  • metropolien, adj., métropolitain.
  • metropolitique, adj., métropolitain.
  • mette, s. f., métal.
  • mettent, s. m., mesure de grains, équivalant au tiers de la rasière.
  • metueusement, adv., avec crainte.
  • meublage, s. m., mobilier ‖ les frais avancés pour la culture d’un héritage.
  • meublant, adj., mobilier.
  • meuble, adj., mobile, mouvant, qui peut changer de place ‖ s. m., biens meubles ‖ changement.
  • meublé, p. pas. et adj., qui possède beaucoup de biens meubles, riche ‖ garni, accompagné.
  • meublement, adv., avec mouvement.
  • meubler (se), v. réfl., s’enrichir.
  • meubliaire, s. m., biens meubles.
  • meublier, adj., mobilier ‖ parçon meubliere, partage des meubles, des effets mobiliers ‖ succession meubliere, succession des meubles ‖ hoir meublier, héritier des meubles, survivant des conjoints qui les emporte.
  • meublieresse, s. f., celle qui a l’usufruit des meubles de son mari décédé.
  • meuf, s. m., motif, raison ‖ mode.
  • meuler, v. a., mettre en meule.
  • meulon, s. m., meule, tas, monceau.
  • meulonner, v. a., disposer en meule, entasser, amonceler.
  • meulot, s. m., petite meule.
  • meur, s. m., maturité.
  • meural, adj., qui a la couleur et la forme d’une mûre.
  • 1. meure, s. f., pointe de l’épée.
  • 2. meure, s. f. ; ramener des meures, réprimander.
  • 3. meure, s. f., milieu.
  • meureement, adv., dans l’état de ce qui est mûr ‖ mûrement, avec réflexion ‖ extrêmement.
  • meurei, s. m., endroit où il pousse des mûres.
  • meürer, v. a., faire mûrir ‖ v. réfl. et n., mûrir ‖ suppurer.
  • meureraie, s. f., plantation de mûrier.
  • meuresse, s. f., qualité de ce qui est mûr.
  • meurginé, adj., bien élevé, de bonnes mœurs, de bonne tenue.
  • meurier, s. m., ronce.
  • meuriere, s. f., lieu planté de mûriers.
  • meurissement, s. m., action de mûrir.
  • meurisson, s. f., maturité.
  • meurlon, s. m., espèce de vigne qui donne du raisin blanc.
  • meurole, s. f., lieu où l’on garde les pommes.
  • meuron, s. m., mûre sauvage.
  • meürté, s. f., maturité.
  • meurtrerie, s. f., meurtre, massacre.
  • meurtrier, adj., placé dans une meurtrière.
  • meurtrissement, s. m., meurtre.
  • meutier, s. m., jaugeur, tonnelier.
  • meutin, s. m., certaine partie de la charrue.
  • meutir, v. n., syn. de esmeutir, fienter.
  • mezellade, s. f., espace entre deux sillons.
  • mi et mege, adj., qui est à la moitié, au milieu ‖ s. m., milieu ‖ a mi, au milieu de ‖ pendant ‖ par mi, au milieu de ‖ moitié ‖ droit de moitié ‖ se mettre en mege a, chercher les moyens de ‖ coillir en mege, amener à tel état, réduire.
  • miauleïs, s. m., miaulement.
  • miauleur, adj., qui miaule.
  • miauwer, v. n., miauler.
  • mibatre, v. a., battre au milieu.
  • micanon, s. m., instrument à cordes.
  • michaut, s. m., tête.
  • miche, s. f., miette ‖ petit pain blanc ‖ gâteau ‖ objet de peu de valeur.
  • michee, s. f., sorte de mesure de farine.
  • michelet (faire le saut), loc., se livrer à la galanterie.
  • michelois, s. m., monnaie byzantine portant l’effigie de l’empereur Michel.
  • 1. michelot, s. m., sorte de petit gâteau de fleur de farine pétrie avec du lait.
  • 2. michelot, s. m., pèlerin qui se rend au Mont-Saint-Michel.
  • michete, s. f., petite miche, pain.
  • michier, v. a., assommer.
  • michon, s. m., sot.
  • michot, s. m., petite miche.
  • michotte, s. f., petite miche.
  • micraine, s. f. V. Migraine.
  • micreü, adj., de médiocre grandeur.
  • microist, s. f., T. de droit rural, bail à moitié des produits.
  • mictual, adj., propre à faire uriner.
  • midenier, s. m., sorte de mesure pour le vin.
  • * midieux, interj., Dieu m’assiste !
  • mie, s. f., miette ‖ ne mie, pas du tout, nullement.
  • miee, s. f., quantité de mie.
  • mielas, s. m., nielle.
  • miellee, s. f., hydromel.
  • miels, adv. ; qui miels miels, que miels miels, a qui miels, à qui mieux mieux ‖ miels et miels, de plus en plus ‖ au miels venir, à tout le moins ‖ miels de, plus de ‖ adj., meilleur ‖ s. m., la meilleure partie ‖ avantage.
  • mielsaude, s. f., hydromel.
  • mielsvalue, s. f., plus-value, profit, bénéfice.
  • miement, adv., nullement.
  • mier, adj., pur ‖ simple, entier, complet.
  • mier (se), v. réfl., s’émietter.
  • mies, s. m., hydromel.
  • miesier, s. m., brasseur d’hydromel.
  • miessee, s. f., hydromel.
  • miette, s. f., petite amie.
  • mïeur, s. m., instrument pour émietter.
  • mieuxvaille, s. f., plus-value, avantage pécuniaire.
  • 1. mievresse, s. f., mièvrerie.
  • 2. mievresse, adj. f., mièvre.
  • miglaive, s. m., espèce de hallebarde.
  • mignarde, s. f., femme galante, maîtresse ‖ petite fille.
  • mignarder, v. a. ; mignarder sa mine, faire la mine ‖ p. pas. et adj., caressant.
  • mignol, adj., agréable, caressant.
  • mignonnellet, adj., dim. de mignon.
  • mignonner, v. a., bien traiter ‖ v. n., faire le gracieux.
  • mignonnerie, s. f., état de mignon ‖ troupe de mignons.
  • mignonnet, adj., dim. de mignon.
  • mignonneté, s. f., qualité de ce qui est mignon ‖ office de mignon.
  • mignot, adj., mignon, mignard, gentil, joli, élégant, gracieux, caressant ‖ au mignot, avec élégance ‖ s. m., mignon.
  • mignotant, adj., doucereux, caressant.
  • mignotement, adv., joliment, gentiment, élégamment, d’une manière gracieuse et caressante.
  • mignoter, v. n., faire des mines doucereuses et langoureuses ‖ v. a., rendre joli, arranger avec élégance et coquetterie, donner un air de coquetterie à.
  • mignoterie, s. f., gentillesse, caresse.
  • mignotet, adj., dim. de mignot.
  • mignotie, s. f., gentillesse aimable, air engageant et caressant, caresse, gâterie ‖ galanterie.
  • mignotis, s. m., caresse ‖ gentillesse, petit cadeau.
  • mignotise, s. f., gentillesse aimable, cajolerie ‖ coquetterie, afféterie ‖ babiole ‖ au plur., attraits séducteurs, délices.
  • mignotot, adj., dim. de mignot, gentil, mignon.
  • migraigne, adj. f., qui occupe la moitié du crâne.
  • 1. migraine, s. f., dépit.
  • 2. migraine, s. f., nom de l’étoffe écarlate pour la fabrication de laquelle la décoction de cochenille était moins forte que pour la graine ‖ grenade, engin de guerre.
  • migrenier, s. m., grenadier, arbre.
  • migrer, v. n., passer.
  • mijour, s. m., le milieu du jour, midi ‖ sud.
  • milan, s. m., sorte de poire.
  • milandre, s. m., squale de la Méditerranée.
  • milante, nom de nombre, mille ‖ mille fois.
  • milete, s. f., dim. de mille, mesure itinéraire.
  • miletiere, s. f., oiseau qui se nourrit de millet.
  • milfoil, s. m., millefeuille.
  • 1. miliaire, s. m., millésime.
  • 2. miliaire, adj., de millet.
  • milice, s. f., escrime.
  • miliere, s. f., champ de millet.
  • militer, v. n., faire la guerre.
  • miliuein, adj., placé au milieu, moyen.
  • millace, s. f., millet.
  • millaine, s. f., nombre de mille.
  • * millaret, s. m., monnaie de bas argent imitée de la monnaie des Musulmans et portant le nom de Mahomet ; on s’en servait dans le commerce du Levant.
  • millarge, s. f., chair gâtée, pourrie.
  • millargeux, adj., pourri, où il a des vers.
  • mille, s. f., prostituée.
  • millegraine, s. f., chêne de Jérusalem, chêne de Paradis.
  • millenier, s. m., chef militaire qui avait mille hommes sous ses ordres.
  • milleraie, s. f., champ semé de millet.
  • millerine, s. f., champ semé de millet.
  • millesiesme, adj., millième ‖ s. f., la millième partie.
  • milliasse, s. f., sorte de tuile.
  • millier, s. m. ; derrain millier, dernier jour, dernière extrémité, position critique.
  • milliet, s. m., sorte de serpent.
  • 1. million, s. m., milan.
  • 2. million, s. m., sorte de tuile ‖ débris en général.
  • milloque, s. f., maillet || bouillie de millet.
  • milsoudier, s. m., cheval de la valeur de mille sous ‖ homme qui pouvait dépenser mille sous par jour ‖ pensionnaire qui recevait mille sous par an.
  • milsoudor, adj., de la valeur de mille sous ‖ de prix, précieux ‖ s. m., coursier de prix.
  • min, s. m., lieu où se vend en gros le poisson de mer aux poissonniers qui le revendent en détail ‖ cri poussé par un marchand qui désire se faire adjuger un poisson.
  • minage, s. m., droit perçu au nom du seigneur qui fournit la mine ou la mesure, et qui paie un mesureur pour faire constater légalement la quantité de grains que vendent les marchands ‖ pension, rente viagère telle que celle que les pères se réservent en abandonnant leurs biens à leurs enfants ‖ marché.
  • minageur, s. m., percepteur de l’impôt sur la mensuration du grain ou des vins.
  • minagier, s. m., syn. de minageur.
  • minassif, adj., offensif, menaçant.
  • minatoire, adj., menaçant.
  • 1. mince, s. m., rejeton.
  • 2. mince, s. m., petite monnaie qui valait un demi-denier.
  • mincement, adv., d’une manière mince, mesquine.
  • mincerie, s. f., pauvreté, qualité de ce qui est pauvre, mesquin.
  • mincet, adj., un peu mince.
  • minceté, s. f., qualité de ce qui est mince, ténuité.
  • minchoir, adj., qui sert à hacher.
  • mincier, v. a., couper en petits morceaux.
  • mincqueur, s. m., sergent du min.
  • mindokes, s. f. pl., béquilles.
  • 1. mine, s. f., sorte de jeu ‖ mettre en la mine, mettre comme enjeu, exposer, sacrifier ‖ estre mis a mine, jouer sa vie || mettre a la mine, gaspiller.
  • 2. mine, s. f., minium.
  • 3. mine, s. f., minéral.
  • 4. mine, s. f., souche.
  • 1. minee, s. f., sorte de mesure agraire ; à Chauvigny, la minee équivalait à quarante pas au carré ; à Bressuire, la septrée de terre contenait deux minées.
  • 2. minee, s. f., action de pratiquer une mine.
  • minel, s. m., sorte de mesure.
  • minement, s. m., galerie souterraine.
  • 1. miner, v. a., menacer.
  • 2. miner, v. a., exterminer ‖ v. réfl., décroître, finir.
  • minerable, adj., minéral.
  • minerailles, s. f. pl., minéraux.
  • mineralier, s. m., ouvrier en métaux.
  • minerie, s. f., mine.
  • minerois, s. m., minerai.
  • 1. minete, s. f., petite mine, petite façon.
  • 2. minete, s. f., sorte de jeu de dés, la mine ‖ table sur laquelle on jouait à ce jeu.
  • 3. minete, s. f., cuvette, baquet.
  • minetier, s. m., mineur.
  • mineux, adj., de pure simagrée ‖ qui fait des mines.
  • mingre, adj., chétif.
  • mingrelet, adj., chétif.
  • mingrelin, adj., chétif.
  • minié, adj., peint au minium.
  • 1. minier, s. m., mineur.
  • 2. minier, s. m., mine.
  • miniere, s. f., mine.
  • 1. minime, s. f., note qui vaut la moitié de la semi-brève dans le plain chant musical ‖ minute.
  • 2. minime, adj., de couleur brun marron comme l’habit des minimes.
  • ministerial, adj., qui administre ‖ s. m., ministre.
  • ministeriallement, adv., en qualité de ministre.
  • ministrable, adj., qui peut être guéri.
  • ministracion, s. f., administration || service.
  • ministrance, s. f., soin.
  • ministrateur, s. m., ministre ‖ administrateur, surveillant.
  • ministrerie, s. f., salle de l’école de droit à Poitiers, où se lisaient les Institutes.
  • ministresse, s. f., celle qui accomplit, qui exécute ‖ servante ‖ femme de ministre.
  • ministrot, s. m., misérable petit ministre.
  • minois, adj., minaudier.
  • 1. minon, s. m., sorte de mesure.
  • 2. * minon, s. m., sorte de minéral.
  • minopet, s. m., jeune homme.
  • minoracion, s. f., diminution.
  • minorage, s. m., minorité.
  • minorer, v. a., diminuer ‖ purger.
  • minorete, adj. f., mineure ‖ s. f., sœur mineure.
  • minorité, s. f., ordre des frères mineurs.
  • minotel, s. m., sorte de mesure, dim. de minot.
  • * minu, s. m., minute.
  • minucion, s. f., diminution ‖ saignée.
  • minue, s. f., minute.
  • minuer, v. a., diminuer ‖ fendre ‖ minuter, écrire ‖ v. n., diminuer.
  • minuite, s. f., heure de minuit.
  • minuité, s. f., petitesse d’un objet.
  • minutaire, s. m., protocole.
  • minuteur, s. m., celui qui minute.
  • 1. mion, s. m., miette.
  • 2. mion, s. m., sot.
  • mionner, v. n., chanter, fredonner.
  • miostade, s. f., sorte d’étoffe.
  • mipartement, s. m., division par le milieu ‖ compartiment.
  • mipartie, s. f., sorte de vêtement.
  • mipartisseüre, s. f., partage par le milieu.
  • mirabilité, s. f., merveille ‖ position admirable.
  • mirable, adj., admirable, merveilleux ‖ grand, fort, puissant.
  • mirablement, adv., admirablement.
  • miracle, s. m. ; miracle de S. Widewert, épilepsie.
  • miracleur, s. m., faiseur de miracles.
  • mirail, s. m., miroir || lieu d’où l’on a une belle vue.
  • miraillier, s. m., miroitier.
  • miral, s. m., verre.
  • mirauder, v. n., bayer.
  • miravile, s. f., merveille.