100%.png

Liturgie de saint Jean Chrysostome/Prières après la Sainte Communion

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche


Traduction par Alexandre Stourdza.
Imprimerie de Belin-Mandar (p. 113-120).



PRIÈRES


APRÈS


LA SAINTE COMMUNION.


Ayant reçu la Très-sainte communion des Saints et vivifiants Mystères, rendez-en aussitôt de grandes actions de grâces au Seigneur, et dites-lui avec ferveur du plus profond de votre cœur :

Gloire à vous, gloire à vous, Seigneur, gloire à vous.

Puis cette Prière :

Je vous rends grâces, Seigneur Dieu Tout-puissant, de ne m’avoir pas rejeté à cause de mes péchés, mais d’avoir daigné m’admettre à vos Saints Mystères. Je vous rends grâces d’avoir daigné me rendre, malgré mon indignité, participant de vos Très-purs et célestes Dons. Ô Seigneur qui êtes rempli d’amour pour les hommes, qui êtes mort pour notre salut, et qui êtes ressuscité, vous qui nous avez donné ces terribles et vivifiants Mystères, pour le bien et la sanctification de nos âmes et de nos corps ; faites qu’ils soient pour la guérison de mon âme et de mon corps, qu’ils détournent tout ennemi, qu’ils éclairent mon âme, qu’ils l’affermissent dans la foi, dans la charité parfaite, dans l’accroissement de la sagesse et dans l’accomplissement de vos commandements ; qu’ils soient pour l’augmentation de votre sainte grâce, et la possession de votre Royaume ; afin que conservé dans votre sainteté par ces Saints Mystères, et qu’ayant toujours votre grâce présente à la mémoire, je ne vive plus pour moi-même, mais en vous seul qui êtes mon Dieu et mon bienfaiteur. Faites que, sortant de ce monde avec l’espoir de la vie éternelle, je jouisse de la paix perpétuelle dans le lieu où retentissent les éternels cantiques d’actions de grâces de ceux qui tressaillent d’allégresse, et où vos Élus possèdent le bonheur de la vue de la bonté ineffable de votre face. Car vous êtes, ô Jésus notre Sauveur et Dieu, le véritable désir de la joie inexprimable de ceux qui vous aiment, et tout ce qui existe chante vos louanges dans les siècles des siècles. Ainsi soit-il.


PRIÈRE DE SAINT BASILE LE GRAND, ARCHEVÊQUE DE CÉSARÉE EN CAPPADOCE.


Seigneur Jésus-Christ, qui êtes notre Dieu, le Roi des siècles et le Créateur de toutes choses, je vous rends grâces de tous les biens dont vous m’avez comblé, et de m’avoir permis de participer à vos Très-purs et vivifiants Mystères. Je vous supplie, ô vous qui êtes un Dieu rempli de bonté et d’amour pour les hommes, conservez-moi dans votre protection, et comme à l’ombre de vos ailes. Accordez-moi la grâce de pouvoir toujours, et jusqu’au dernier soupir de ma vie, recevoir dignement et avec une conscience pure vos Très-saints Mystères, afin qu’ils soient pour la rémission de mes péchés et pour la vie éternelle : car vous êtes le Pain vivifiant, la Source de toute sainteté, le Dispensateur de tout bien, et nous vous rendons grâce, ainsi qu’à votre Père et au Saint-Esprit, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Ainsi soit-il.


PRIÈRE DE MÉTAPHRASTE.


Ô Seigneur, qui avez bien voulu me donner pour aliment votre Corps sacré, vous qui êtes un feu dévorant les indignes, ne me consumez pas, ô Divin Sauveur ; mais au contraire pénétrez en moi, dans tous mes membres, dans mes os, dans mes entrailles dans mon cœur, enlevez mes péchés jusque dans leurs racines, purifiez mon âme, sanctifiez mes intentions, affermissez mes pensées et mon corps, éclairez mes sens, pénétrez-moi de votre crainte, protégez-moi, défendez-moi, et conservez-moi toujours contre toute parole ou action qui pourrait pervertir mon âme. Lavez-moi, purifiez-moi, et ornez-moi. Corrigez-moi, instruisez-moi et éclairez-moi ; faites que je sois votre demeure, la demeure de votre Esprit unique, et ne permettez pas que je sois celle du péché : et comme par cette Sainte Communion je suis devenu pour ainsi dire votre habitation, faites que tout homme méchant et toute mauvaise passion m’évite comme on évite le feu. Je vous en supplie par l’intercession de tous les Saints, des Chefs des Esprits célestes, de votre Saint Précurseur, des sages Apôtres, et particulièrement de votre Très-pure et Très-sainte Mère. Ô mon Sauveur, vous qui êtes miséricordieux, écoutez favorablement leurs prières, rendez votre serviteur un enfant de lumière : car, ô Dieu de bonté, vous êtes seul la sanctification et la lumière de nos âmes ; et nous vous rendons gloire en tout temps, comme à notre Seigneur et à notre Dieu.


AUTRE PRIÈRE.


Que votre Chair, ô Seigneur Jésus, notre Sauveur et notre Dieu, soit pour moi le gage de la vie éternelle ; et que votre sang précieux me purifie de mes péchés. Que ces Saints Mystères soient pour moi, joie, santé et allégresse. Daignez dans votre second et terrible avénement me placer, quoique pécheur, à la droite de votre gloire, je vous en supplie par l’intercession de votre Très-pure Mère, et de tous vos Saints.


PRIÈRE À LA SAINTE VIERGE.


Très-sainte et bénie Reine, Mère de Dieu, qui êtes la lumière de mon âme enveloppée de ténèbres, qui êtes mon espoir, mon appui, mon refuge, ma consolation et ma joie, je vous rends grâces de ne m’avoir pas jugé indigne de participer au Corps Très-pur et au Sang précieux de votre Fils. Vous qui avez eu le bonheur de mettre au jour la Lumière véritable, daignez éclairer mon entendement. Vous qui avez donné naissance à la Source de l’immortalité, vivifiez-moi, qui suis mort par la malice du péché. Mère charitable du Dieu de miséricorde, ayez pitié de moi : mettez le repentir et la contrition en mon cœur, l’humilité en mes pensées, et donnez-moi de vous invoquer lorsque mon âme est tentée par le péché. Rendez-moi digne de recevoir sans condamnation et jusqu’à mon dernier soupir la sanctification des Très-saints Mystères, pour le salut de mon âme et de mon corps. Accordez-moi les larmes de la pénitence et de la confession, afin que je vous loue et glorifie tous les jours de ma vie, car vous êtes bénie et à jamais glorifiée, dans tous les siècles des siècles. Ainsi soit-il.