éléments Wikidata

Livre:Deubel - La Chanson balbutiante, 1899.djvu

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Deubel - La Chanson balbutiante, 1899.djvu
TitreLa Chanson balbutiante : Éveils. Sollicitudes. La Chanson du Pauvre Gaspard
AuteurLéon Deubel Voir et modifier les données sur Wikidata
ÉditeurPréface de Léon Vannoz
Maison d’éditionImprimerie de Alfred Jacquin
Lieu d’éditionPoligny
Année d’édition1899
BibliothèqueBibliothèque nationale de France
Fac-similésdjvu
AvancementÀ corriger

Pages

TABLE DES MATIÈRES

Préface 9

Candeur 13

EVEILS 17

Ballade de la Roulotte 19

Le Ru 21

Projets 22

L'Eau stagnante 24

Le Soir au seuil 26

Les Reflets 27

L'Effroi 29

Allégresse 31

SOLLICITUDES 33

La Chanson des choses 37

Les yeux morts 39

Ame de vieille dévote 41

Les Offusqués 43

Les Varlets 45

Les Chats sous la lune 46

Minet 48

Soir sur la lande 49

Le Chemin creux 49

Parc mort 52

Les Bébés 53

Le Petit Vieux 54

Le Sommet 55

LA CHANSON DU PAUVRE GASPARD 57

Acte d'Amour 63

Offrande 65

I. Voici ma vie, humble et plaintive 67

II. Elle n'est digne, en vérité 69

III. La croix que je m'en vais traînant 71

IV. Entends qui pleure 73

V. La lumière rose se navre 74

Bonheur 75

VI. Tes tristes combats, mon coeur 77

VII. Bonheur! négation d'autrefois 79

VIII. En un missel d'ivoire et d'or 81

IX. Ecoute la chanson du soir 82

X. Ses mains sont des bibelots rares 84

XI. Dans son minois qu'aube une flamme 86 XII. Sois la troublante 87

XIII. La clarté tue, yeux clos, repose 89

XIV. La lumière de tes yeux gris 90

Désespoir 93

XV. Sous le ciel si gris 95

XVI. Le soir où tu me fus lointaine 97

XVII. Tous ces mots divins et maudits 98

XVIII. Les yeux mi-fermés 100

XIX. Le soir est beau comme une femme 102

XX. Le soir est clos comme une tombe 104

XXI. L’inflexion des vieux airs 106

XXII. Il est ce soir, mon cœur 108

XXIII. Ils sont vacants de tes paroles 109

XXIV. Les squelettes des arbres mornes 111

Résignation 113

XXV. J’avais conçu le rêve hautain 115

XXVI. Ces voix hallucinantes dans le soir 116

XXVII. De vieux souvenirs 117

XXVIII. La surannée et grise chambre 119

XXIX. Le silence orgueilleux jouit de son ampleur 120

XXX. Les Chanaans si bleus 122

Finale 125


Poligny, imp. Alfred Juacquin