Livre:Joachim Ambert - Histoire de la guerre de 1870-1871, 1873.djvu

éléments Wikidata
élément Wikidata
La bibliothèque libre.
TitreHistoire de la guerre de 1870-1871
AuteurGénéral Joachim Ambert Voir l'entité sur Wikidata
Maison d’éditionHenri Plon
Lieu d’éditionParis
Année d’édition1873
Fac-similésdjvu
AvancementÀ corriger

Pages

1 2 3 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222 223 224 225 226 227 228 229 230 231 232 233 234 235 236 237 238 239 240 241 242 243 244 245 246 247 248 249 250 251 252 253 254 255 256 257 258 259 260 261 262 263 264 265 266 267 268 269 270 271 272 273 274 275 276 277 278 279 280 281 282 283 284 285 286 287 288 289 290 291 292 293 294 295 296 297 298 299 300 301 302 303 304 305 306 307 308 309 310 311 312 313 314 315 316 317 318 319 320 321 322 323 324 325 326 327 328 329 330 331 332 333 334 335 336 337 338 339 340 341 342 343 344 345 346 347 348 349 350 351 352 353 354 355 356 357 358 359 360 361 362 363 364 365 366 367 368 369 370 371 372 373 374 375 376 377 378 379 380 381 382 383 384 385 386 387 388 389 390 391 392 393 394 395 396 397 398 399 400 401 402 403 404 405 406 407 408 409 410 411 412 413 414 415 416 417 418 419 420 421 422 423 424 425 426 427 428 429 430 431 432 433 434 435 436 437 438 439 440 441 442 443 444 445 446 447 448 449 450 451 452 453 454 455 456 457 458 459 460 461 462 463 464 465 466 467 468 469 470 471 472 473 474 475 476 477 478 479 480 481 482 483 484 485 486 487 488 489 490 491 492 493 494 495 496 497 498 499 500 501 502 503 504 505 506 507 508 509 510 511 512 513 514 515 516 517 518 519 520 521 522 523 524 525 526 527 528 529 530 531 532 533 534 535 536 537 538 539 540 541 542 543 544 545 546 547 548 549 550 551 552 553 554 555 556 557 558 559 560 561 562 563 564 565 566 567 568 569 570 571 572 573 574 575 576 577 578 579 580 581 582 583 584 585 586 587 588 589 590 591 592 593 594
TABLE DES MATIÈRES

Dédicace.
LIVRE PREMIER.
Chapitre Ier. — La Prusse et l’armée prussienne. — La Prusse à la paix d’Utrecht. — Le grand Frédéric d’après ses Mémoires. — Il a fait la Prusse à son image. — Les successeurs de Frédéric II. — Campagne de 1806. — 1806 et 1870. — Lettre de Napoléon Ier au roi de Prusse. — Les places fortes prussiennes en 1806. — Proclamation d’une municipalité. — Le baron de Stein et le général Scharnhorst. — Le service obligatoire, la landwehr et le landsturm. — Projet d’organisation militaire de Napoléon Ier. — Émeutes à Berlin. — L’armée prussienne. — L’Allemagne de madame de Staël et l’Allemagne de Henri Heine. — La journée vous appartient 
 1
Chapitre II. — En France avant la guerre. — L’Empire libéral. — La corruption est-elle nouvelle ? — L’Empereur veut modifier la constitution militaire. — Garde nationale mobile. — Études militaires de l’Empereur. — Plans de campagne en général. — Ressources de la France en personnel et en matériel au moment de la guerre. — Étions-nous prêts ? — L’opposition est responsable de nos malheurs 
 38
Chapitre III. — La guerre au point de vue français et au point de vue prussien. — La guerre de Sept ans. — Proclamations et déclarations de Napoléon III. — Les guerres du premier Empire 
 66
Chapitre IV. — L’armée française. — Le ministère de la guerre. — L’école africaine. — L’état-major, les généraux. — Le soldat français. — Les remplaçants. — Les armées professionnelles et les armées populaires. — Un mot de M. de Bismarck sur notre armée 
 72
Chapitre V. — Responsabilité de la guerre. — Le prince Léopold de Hohenzollern. — Le Times. — Attitude modérée du duc de Gramont. — Intrigues de M. de Bismarck. — Berlin dans la soirée du 13 juillet 1870. — Récit du Times dicté par M. de Bismarck. — Les précédents diplomatiques. — Modération du gouvernement français. — La scène d’Ems, d’après le roi de Prusse. — L’Empereur a voulu éviter la guerre. — Déclaration du roi de Prusse. — Les Allemands poétisés par Lamartine 
 92
LIVRE DEUXIÈME.
Chapitre Ier. — Débuts de la campagne. — Nos frontières du Rhin. — Plan de campagne. — Position des corps d’armée le 2 août. — Affaire de Sarrebrück le 2 août. — Conduite du général Frossard à Sarrebrück. — Combat de Wissembourg le 4 août. — Combat de Spickeren-Forbach le 6 août. — Bataille de Wœrth (Frœschwiller) le 6 août 
 113
Chapitre II. — L’Empereur veut concentrer l’armée près de Metz. — Démission du maréchal Lebœuf. — Le maréchal Bazaine est appelé au commandement de l’armée du Rhin. — L’opposition à la Chambre. — Bataille de Borny, 14 août. — Départ de l’Empereur pour Châlons. — Bataille de Gravelotte, 16 août. — Le maréchal Bazaine jugé par les Prussiens 
 134
Chapitre III. — Pensées de Montaigne. — Le maréchal Bazaine. — Réflexions sur les deux armées en présence. — Bataille de Saint-Privat, le 18 août. — La journée des Dupes, 26 août. — Conférence. — Bataille de Noiseville, 31 août et 1er septembre. — Opinion d’un officier supérieur de l’armée de Metz 
 150
Chapitre IV. — Deux gouvernements. — La réunion des Chambres fut une faute. — Conseil de guerre au camp de Châlons. — Le maréchal Bazaine est nommé généralissime. — Projet de l’Empereur de retourner à Paris. — Réflexions qui modifient ce projet. — Situation de l’Empereur et de l’impératrice. — Résolution du duc de Magenta. — Dépêche du maréchal Bazaine qui change cette résolution. — Une opinion de Napoléon Ier. — Marche de l’armée du maréchal de Mac-Mahon. — Arrivée de l’Empereur à Sedan. — Il refuse de se rendre à Mézières, ne voulant pas quitter l’armée. — La place de Sedan. — La bataille. — L’Empereur. — Déclaration des généraux Ducrot, Douay et Lebrun. — Rôle du général Lebrun. — Le

général de Wimpffen et M. de Moltke. — L’Empereur se rend auprès du

roi de Prusse, qui a exprimé le désir d’avoir une entrevue avec le souverain de la France. — Capitulation. — Départ de l’Empereur le 3 septembre. — Encore un mot sur la bataille. —• Notre cavalerie. — Les Bavarois à Bazeilles. — L’Allemagne et la France 
 170
Chapitre V. — Sedan et Paris 
 205
LIVRE TROISIÈME.

{{table|titre= Chapitre Ier. — L’armée du maréchal Bazaine sous les murs de Metz. Le maréchal et les officiers de la garde nationale. — M. Régnier. — Ses conventions avec le maréchal Bazaine. — Ce qu’avait tenté M. Regnier en Angleterre. — M. Régnier et M. de Bismarck. — Le général Bourbaki part pour l’Angleterre. — Deux télégrammes. — Projet de sortie. — Attitude du général de Coffinières. — Le maréchal Bazaine après le combat du 7 octobre. — Conseil de guerre. — Le général Boyer est envoyé à Versailles par le maréchal Bazaine. — Réponse du roi de Prusse. — Réponse de M. de Moltke. — Nouvelle mission du général Boyer. — Mission du général Changarnier. — Capitulation. — Le maréchal refuse les honneurs de la guerre. — Nos drapeaux. — Départ du maréchal Bazaine|page= 217}}

Chapitre II. — Insurrection du 4 septembre 1870. — Cette insurrection a imprimé à la guerre un caractère particulier. — Hostilité des gouvernements et des peuples. — Lettre de M. Jules Favre qui accrédité M. Thiers auprès du gouvernement anglais. — Réponse de lord Granville. — Les fonctions publiques. — L’exécution de l attentat. — Les comédiens de la troupe.— Le patriotisme, d’après M. Jules Simon. — La guerre à outrance. — La Révolution. — L’Impératrice. — Soldat, catholique et Breton. — Despotisme républicain. — Protestations. — Le retour du soldat prisonnier et le cri dont on le salue. — L’ouvrier 
 241
Chapitre III. — Retraite du 13e corps de Mézières à Paris. — Le général Vinoy. — Formation du 13e corps le 16 août.— Sa composition. — Départ du 13e corps pour Mézières. — Le capitaine de Sesmaisons auprès de l’Empereur. — Le dernier acte de souveraineté de l’Empereur. — Après la bataille de Sedan, le général Vinoy prend le parti de battre en retraite. — Difficultés de la retraite. — À un kilomètre de Saulcis-aux-Bois. — Marches de nuit. — À Chaumont-Porcien. — Arrivée à Paris 
 270
Chapitre IV. — Capitulations, sièges, places fortes. — Législation sur les capitulations. — Capitulation de Baylen en 1808. — Capitulation d’une place de guerre. — Capitulation en rase campagne. — Décret du 1er mai 1812. — Les places fortes. — Nouveau système des Prussiens pour les sièges. — Nombre d’hommes tués par le bombardement 
 282
Chapitre V. — Prise de Marsal, le 14 août. — Prise de Laon, le 9 septembre. — Prise de Toul, le 23 septembre. — Hommage rendu par les Parisiens à la ville de Strasbourg. — Siège de Strasbourg. — Le général Uhrich. — Les autorités civiles dans une place assiégée. — Les tombes des pères 
 295
LIVRE QUATRIÈME.
Chapitre Ier. — Marche des armées allemandes sur Paris. — Investissement. — Les Prussiens voulaient éviter une intervention diplomatique. — Ils auraient pu s’emparer de Paris le 19 septembre 
 306
Chapitre II. — Le gouvernement impérial avait approvisionné Paris. — Forces appelées à la défense de Paris. — Le général Trochu. — Un souvenir de 1523. — L’intérieur de Paris pendant le siège. — Les hommes du 4 septembre. — Services immenses rendus par le génie et par l’artillerie. — Bombardement de Paris. — Travaux entrepris. — Combat de Creteil, le 17 septembre. — M. Jules Favre à Ferrières. — Le ministre de la guerre de la République. — Réponse de M. de Bismarck. — Affaire de Châtillon. — Combat des Hautes-Bruyères le 22 septembre 
 312

{{table|titre= Chapitre III, — Siège de Paris. — Arrestation du maréchal Vaillant. — Reconnaissance sur Chevilly et l’Hay, 30 septembre. — Combat de Bagneux, Page:Joachim Ambert - Histoire de la guerre de 1870-1871, 1873.djvu/595 Page:Joachim Ambert - Histoire de la guerre de 1870-1871, 1873.djvu/596 de M. Gambetta. — Retraite de la deuxième armée le 11 décembre. — Difficile retraite. — Jugement de l’ennemi. — Les généraux dans la guerre en province. — La retraite sur Vendôme. — Combat de Morée. — Affaire de Freteval, 14 décembre. — Combats du 15 décembre.— Chanzy conserve ses positions. — Nouvelle retraite. — Dépêche du général Bourbaki au gouvernement. — Encore nos armées. — Le général Chanzy au Mans. — Un plan de campagne de M. Gambetta. — Ce plan n’est pas approuvé par le général Chanzy. — Les Allemands à Saint-Calais. — Lettre du général Chanzy au général des Allemands. — Réponse. — Combats de Saint-Quentin et de Courtalin. — Opérations de la deuxième armée. — Positions de l’ennemi le 6 janvier. — Marche de l’ennemi. — Le camp de Conlie. — Bataille du Mans le 11 janvier 1871. — Retraite de la deuxième armée. — Le Mans occupé par l’ennemi. — Chanzy voulait battre en retraite sur Alençon. — M. Gambetta lui ordonne de marcher vers la Mayenne. — Difficultés de la retraite. — Arrivée à la Mayenne les 16 et 17 janvier. — L’armistice. — Le général Chanzy fait partie d’un conseil de guerre singulièrement composé. — Le général Chanzy, député. — Le militaire doit rester étranger à la politique. — Pertes des Allemands pendant la guerre de 1870-1871|page= 499}}

Chapitre V. — La flotte. — L’amiral Bouët-Willaumez. — Le général Trochu nommé au commandement des troupes de débarquement. — Nous étions en retard de six semaines. — Pourquoi le vice-amiral Bouët-Willaumez n’a pas fait bombarder Kolberg. — L’amiral est mort du deuil de la patrie. — Bienheureux sont les morts. — Rôle de la marine 
 529
Chateaudun. — Les poètes et les peintres. — Jean de Dunois. — La municipalité de Châteaudun. — Le comte Lipowski et le sous-préfet. — Arrivée des Allemands devant Chàteaudun le 18 octobre. — Bombardement. — L’ennemi tourne une barricade et pénètre dans la ville. — Pillages, incendies. — La femme du paralytique. — Le vieux capitaine Michau. — L’hôtel du Grand-Monarque. — La fuite des femmes et des enfants pendant la nuit. — Le pétrole. — Les otages de Chàteaudun à Orléans. — Encore à Chàteaudun. — Les juifs allemands. — Douze maisons brûlées par les projectiles, et cent quatre-vingt-treize par le pétrole. — Douze cadavres carbonisés. — Chàteaudun a bien mérité de la patrie. — Les droits de la guerre et le devoir du citoyen. — Proclamation du général-major Senden. — Le pont de Fontenoy. — Saint-Cloud. — La guerre au point de vue de l’antiquité. — Proclamations prussiennes.— Le prince royal de Prusse et le commandant Duhousset 
 537
Le Remède au mal 
 561
Résumé. — Conclusion 
 573
FIN DE LA TABLE DES MATIÈRES.