Médée d'Ovide

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche


Médée

Médée est la seule œuvre théâtrale connue d'Ovide, et il semble que celui-ci en tira grand fierté. Elle est malheureusement aujourd'hui totalement perdue. Seuls subsistent deux de ses vers, l'un cité dans Quintilien :

Servare potui, perdere an possim rogas ?
Je t'ai pu conserver, je te pourrai donc perdre ? (traduction Antoine Arnaud & Pierre Nicole, dans La Logique, ou l'Art de penser, 1662)


L'autre, dans Sénèque le rhéteur :

Feror huc illuc, ut plena deo.
Je suis portée de çà, de là, comme d'un dieu possédée. (traduction Wikisource)