Mémoires d’une ex-palladiste parfaite, initiée, indépendante/02/Incident comique

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

INCIDENT COMIQUE. — D’après le récit fait par mon éditeur à l’un des membres de la famille où j’ai mon asile, un monsieur s’est présenté, il y a quelques jours, à la Librairie Antimaçonnique demandant dans des termes pleins d’instance la faveur d’un entretien particulier avec moi. Cet excellent monsieur prenait le plus grand intérêt à ma personne. Il baragouinait un charabia dont le baroque était encore relevé par un accent quasi-tudesque. — Un noble étranger, quelque peu original, allez-vous dire. — Attendez un peu.

Pour original, le charabiant monsieur a tenu à le paraître. Avec une munificence qui rappelait presque Artaxerxès, dans un élan non calculé (oh ! non !) de son ardeur sympathique, il a offert Dix mille francs pour être conduit auprès de moi. Mon éditeur, quoique n’étant pas Hippocrate, a refusé le présent de cet homme si généreux et si enthousiaste.

Je me suis fait dépeindre le noble étranger. Son signalement répond avec exactitude à celui de Moïse Lid-Nazareth. — Ô vieux Simon, tu n’es vraiment pas habile dans tes choix !