Marie (Auguste Brizeux)/Hymne, II

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

MarieAlphonse Lemerre, éditeur1 (p. 152).
◄  Marie
Jésus  ►

 


Hymne




I


Des autels renversés par la fureur civile
Nous bâtirons un temple au milieu de la ville,
Et, de nos pleurs purifié,
Nous le consacrerons, ce temple, à la pitié.

II


De toutes les vertus vous êtes la plus douce,
Tendre et chère pitié ! Mais chacun vous repousse ;
Les hommes ferment à la fois
Les yeux à vos beautés, l’oreille à votre voix.

III


Sur la place publique, afin qu’on le contemple,
A la douce pitié nous bâtirons un temple ;
Et pour dire son divin chant,
Tous entreront, hormis le lâche et le méchant.


Février 1831.