Moïse Joessin/02

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
L’auteur éditeur (p. 21-22).

J’AI ENTENDU PLEURER.

I


Là bas, dans la prairie,
N’entends-tu pas pleurer ?
Ah ! c’est la voix de mon amie
Que je désire consoler !


II


Qu’avez-vous donc, maîtresse ?
Comme vous soupirez !
Ami, je pleure de tendresse,
Et je crains de vous trop aimer.


III


De nous aimer, la belle,
Dieu ne le défend pas.
Mon pauvre cœur n’est pas rebelle,
Il est à vous jusqu’au trépas !


IV


Des loups dans la fougère
Menacent vos moutons.
Accourons-y, belle bergère !
Tout le troupeau nous garderons !


V


L’oiseau boit la lumière,
Des papillons, les fleurs :
Tout comme vous, Jeannette fière,
Vous qui savez cueillir les cœurs !