100%.png

Nécrologie, 2e trim. 1830/01

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche


NÉCROLOGIE.


Le grand-duc de Bade.

Son Altesse Royale le grand-duc de Bade, Louis est mort à Carlsruhe, le 30 mars dernier, à la suite d’une attaque d’apoplexie nerveuse dont il avait été atteint. Son frère et successeur, le grand-duc Léopold, a immédiatement pris les rênes du gouvernement et a fait publier la proclamation suivante :

« Nous, Léopold, par la grâce de Dieu, grand-duc de Bade, duc de Zabringen, etc., savoir faisons :

« Il a plu au Tout-Puissant de rappeler à lui, ce matin à deux heures moins un quart, S. A. le prince Louis, grand-duc de Bade, duc de Zabringen, notre bien-aimé frère, et de nous plonger, ainsi que la famille grand-ducale et tout le duché, dans un deuil profond.

« Cet événement inattendu a fait passer le gouvernement du Grand-Duché entre nos mains, en vertu des lois de notre maison et du pays ; nous avons déjà pris les rênes de l’état, et nous le faisons savoir à tous nos sujets, en les invitant à être aussi dévoués, aussi fidèles, aussi soumis aux lois actuelles et futures, qu’ils l’ont été à l’égard de notre illustre frère et des lois qu’il a rendues.

« Nous donnons en même temps l’assurance que notre ferme volonté est de maintenir religieusement la constitution du pays, de travailler à sa prospérité autant qu’il sera en notre pouvoir, et de conserver à chacun ses droits, ses dignités et ses emplois ; nous confirmons expressément en même temps nos serviteurs dans les postes qui leur sont confiés.

« Donné avec notre signature et scellé du sceau de l’état, dans notre capitale et résidence.

Carlsruhe, le 30 mars 1830. Signé Léopold.

Baron de Berstett.
D’après les ordres de S. A., Eichrodt. »


Le grand-duc de Hesse-Darmstadt.

Le grand-duc de Hesse-Darmsladt, Louis X a suivi de près son épouse dans la tombe. II paraît que la douleur qu’il avait ressentie de cette perte, que tous ses sujets avaient vivement partagée, a hâté la fin de sa carrière. Ce prince est mort le 6 avril dernier à l’âge de 77 ans. Son fils vient de lui succéder sous le nom de Louis XL

Le Capilaîre Boteler.

Le capitaine Boteler, chargé par le gouvernement anglais de relever la côte occidentale d’Afrique, est mort au mois de janvier dei’nier abord de l’Hécla qu’il commandait, à la hauteur de Sierra Leone. Les lieutenans Tamba et Wilson, le chirurgien et tous les autres officiers de ce vaisseau, ont péri victimes du climat malsain de cette côte. M. Boteler avait accompagné le capitaine Owen lors du relevé que cet officier avait exécuté de la côte orientale d’Afrique et de l’île de Madagascar. Les services qu’il rendit dans celle expédition désastreuse par la grande mortalité qui eut lieu à bord des navires anglais, valurent à Boteler le grade de commandant. Il se disposait, il y a deux ans, à publier le journal qu’il avait tenu de cet intéressant voyage, lorsque le gouvernement lui confia la mission dans laquelle il a succombé.

Le major Rennel.

Le plus grand géographe de notre siècle, le major Rennel, vient d’être enlevé aux sciences qu’il avait si glorieusement cultivées pendant sa longue carrière terminée à 88 ans. Il a été inhumé à l’abbaye de Westminster le 6 avril. L’Atlas du Bengale, la Géographie d’Hérodote, de savans mémoires sur les divers voyages de découvertes encouragés par la société africaine de Londres, restent comme des monumens impérissables de l’érudition, de la sagacité, de la profondeur de cet homme célèbre. Nous aurons soin de recueillir, pour l’offrir à nos lecteurs, le juste tribut d’éloges que les diverses compagnies savantes dont il faisait partie ne manqueront pas de payer à sa mémoire.