100 percent.svg

Nada

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Œuvres de Jean LahorAlphonse Lemerre, éditeurL’Illusion (p. 281).




NADA


d'après une eau-forte de goya


 
Un mort s’est redressé pour revoir la lumière;
Il tend son long dos maigre et soulève la pierre,
Qui trop lourde à nouveau va retomber sur lui;
Sans doute un peu de jour en sa fosse aura lui,
Troublant et réveillant sa prunelle hagarde;
Un autre mort est là, sans l’aider, qui regarde,
Et ricane, accroupi devant le trou béant,
— Celui-là résigné sans doute à son néant.