Nobiliaire et armorial de Bretagne/H

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
◄  Tome II
I  ►
H

Habasque, en français Doux (le), sr de Trégoadalan, par. de Plougasnou.

Réf. et montres de 1427 à 1543 dite par., év. de Tréguier.

D’or à deux lions l’un sur l’autre de gueules. (G. le B.).

La branche de Trégoadalan fondue en 1568 dans la Haye.

Habel, sr de la Touche, par. de Pleven, — de Meurtel, par. de Plévenon, — de Penguilly, par. de Landehen, — de la Haydurand, — de Saint-Mirel, par. de Plénée-Jugon, — de Kerhuis, — de Kermarquer.

Anc. ext., réf. 1670. six gén. ; réf. et montres de 1441 à 1535, par. de Pleven, Plévenon et Saint-Polan, év. de Saint-Brieuc.

D’argent à trois hures de sanglier de sable, arrachées de gueules.

Alain, témoin à une donation de Geoffroy de Penthièvre. à Saint-Aubin-des-Bois en 1167 ; Pierre, sr de la Touche et Anne Paignon, sa compagne, décédés en 1438.

Haffont (du), sr de Kerulat, par. de Plobannalec, — de Lestrédiagat, par. de Treffiagat, — de Kerescant, — de Pratmaria, par. de Locmaria. ext., réf. 1669, neuf gén., réf. et montres de 1426 à 1562, par. de Plonivel, flobannalec, Treffiagat et Beuzec-Cap-Caval, év. de Cornouaille.

De gueules au pigeon d'argent, membré et becqué d'or.

Henri, vivant en 1426, épouse Amice de Lezongar ; une fille à Saint-Cyr en 1788 ; un capitaine d'infanterie, fusillé à Quiberon en 1795. (Famille éteinte de nos jours).

Haicault, sr du Pont. par. de Thourie. Déb., réf. 1668, ress. de Vitré.

D'argent à la bande d'azur (Arm. 1696).

Un maire de Châteaubriant en 1696.

Haichois (de La), voyez MÉlOnkl (le).

Halegoat ou Halegoeï (du), sr dudit lieu, de Lanhével et de Locmaria, par. de Plouzané, — de Boisandré.

Anc. ext., réf. 1670, six gén., réf. et montres de 1427 à 1534, dite par., év. de Léon.

D'azur au lion d'argent, accomp. de trois coquilles de même (Sceau 1418).

Jean, époux de Bazile de Kerjean, père de Guillaume, homme d'armes dans une montre de 1420 pour le recouvrement de la personne du duc ; Guillaume, épouse vers 1534 Marguerite de Mesnoalet.

La branche aînée fondue en 1383 dans Poulpiquet.

Halegoet (du), sr de Kergrec'h, par. de Plougrescant, — de Guermel et de Kerbeulven, par. de Penvenan, — de Coataliou, — de Gouraval, par. de Prat, — de Kernizan, — de Luzuron, par. de Camlez, - de Kervily, — de Lostang, — de Grandchamp, — de tlhef-du-Pont, — de la Roche-Rousse, par. de Quessoy, — baron de Beaumanoir, par. du Leslay, — sr de Kerisper, — marquis de Tracy, en Normandie.

Anc. ext. chev., réf. 1668, douze gén., réf. et montres de 1427 à 1543, par. de Plougrescant et Prat, év. de Tréguier.

D'azur au lion morné d'or. Devise : Ker guen hag haléguec (Blanc comme du saule).

Charles, vivait en 1380 ; Alain, son fils, époux de Clémence de Kergrec'h, père de Fraval, homme d'armes de la retenue de Jean de Penhoôt en 1420, marié 1o à Marion de Botloy, dame de Guermel ; 2o à Anne de Coataliou, Olivier, écuyer du duc d'Anjou, qu'il suivit en Pologne en 1574, puis gentilhomme de la chambre et chevalier de l'ordre du Roi en 1582; Philippe, conseiller au parlement en 1577 et ambassadeur vers la reine Elisabeth pendant la Ligue, frère de Guillaume, évêque de Tréguier en 1593, † 1602; trois autres conseillers au parlement de 1601 à 1641 ; Madeleine, abbesse de Saint-Georges de Rennes en 1693.

La branche de Guermel fondue en 1573 dans du Bourblanc ; la branche de Kergrec'h fondue en 1663 dans Cambout de Coislin.

Hai.gouet (du), voyez Poulpiquet (de). Halgan, sr de Beauvais.
Déb. réf. 1668, ress. de Rennes.
Un vice-amiral de nos jours.

Hallay (du), sr dudit lieu, par. de Landéan, — de Bouteville, par. de Montour, — du Bois-Macé et de la Borderie, par. de Rhetiers, — de Montbrault, par. de Fleurigné, — de la Coquillonnaye, — de la Verrière, par. de Saint-Donatien, — de Kergouanton, par. de Trélévern, — de Pontpéan, par. de Brutz, — du Plessix-Mayneuf, par. de Saint-Didier, — comte de Montmoron, par. de Romazy, — sr du Pontavice, par. de Tremblay, — de Champsavin, par. de Louvigné-du-Désert.
Anc. ext. chev., réf. 1669, douze gén. ; réf. de 1427 à 1513, par. de Landéan, Montour, Rhetiers, Fleurigné, Saint-Didier et Brutz, év. de Rennes.
D'argent fretté de gueules (Sceau 1383).
Guillaume, archer dans une montre de 1356, épouse Josseline de Saint-Gilles ; Jean, capitaine de Saint-Aubin-du-Cormier en 1381, scellait d'une tête de maure, cantonnée d'une étoile ; deux chevaliers de l'ordre en 1578 et 1627.
Cette famille, alliée en 1576 à celle de Coëtquen dont elle a pris le nom après l'extinction des Coëtquen, a produit un lieutenant-général des armées du Roi en 1814 ; un membre a été admis aux honneurs de la cour en 1762.
La branche de Bonteville fondue dans Ray. (Famille éteinte en 1883).

Hallenaut, sr de la Villecolvé, par. de Plélo.
Anc. ext., réf. 1669, neuf gén., réf. et montres de 1423 à 1535, par. de Plélo, év. de Saint-Brieuc. De gueules à dix billettes d'argent.
Sévestre, vivant en 1469, père de Pierre, marié vers 1509 à Catherine Marc'hec.

Hallouin, sr de la Mochonnière, par. de Saint-Similien, - de la Houssinière, par. de Saint-Donatien, — de la Pénicière.
Maint, réf. 1670, par les privilèges de la mairie, et autorisé en 1787 à partager noblement.
D'or au cœur ailé de gueules, surmonté d'une ancre de sable ; au chef d'azur chargé de trois étoiles d'argent.
Pierre, échevin de Nantes en 1667, sous-maire en 1670.

Haloret, sr des Maisonneuves, par. de Saint-Malon.
Réf. et montres de 1427 à 1513, par. de Saint-Malon, év. de Saint-Malo.
De sable au lion d'argent, orné de gueules (Arm. de l'Ars.).

Halna sr de la Ville-Cadio. par. de Saint-Glen, — des Portes, par. de Saint-Melaine de Lamballe, — du * Fretay et de Boismiilly, par. de Maroué, — de la Mettrie, par. de Cuguen, — du Chesnay et de la Rivière par. de Mégrit, — de la Haute-Rivière, par. d'Évran, — du Val, — des Domaines, par. de Corseul. l'intend. en 1713 et par arrêt du parl, de 1773, dix gén. ; réf. et montres de 1423 à 1535, par. de Saint-Glen, év. de Dol, Saint-Melainede Lamballe et Maroué, év. de Saint-Brieuc.

D'argent au chevron de sable, accomp. en chef de deux haches d'armes, adossées de même. Devise : Arcana servant.

Jean, vivant en 1441, épouse Perrine Malet ; un général de division en 1870y 1881, frère d'un contre-amiral en 1877.

Hamaht, sr de la Chapelle.

D'argent au sanglier passant de sable, accomp. de six merlettes de même (Arm. 1696).

Un procureur au présidial de Rennes en 1696 ; un greffier en chef aux requêtes en 1780.

Hamarts, sr de Richelieu, par. de Lalleu, — du Bourboullier, par. de Loroux-enFougerais.

Ext. réf. 1669, sept gén. ; réf. et montres de 1479 à 1513, par. du Loroux, év. de Rennes et Saint-Père-Marc-cn-Poulet, t\. de Saint-Malo. D'argent à trois rencontres de buffle de sable.

Guillaume, sergent du sire de Laval à Saint-Jcan-sur-Couaisnon en 1478; Robert, fils Raoul, épouse vers 1495, Jeanne Gilles

Hamkl (du), sr de la* Bothehère, du Pavillon et du Val, par. de Moisdon, év.de Nantes.

D'azur au chevron d'argent, accomp. de trois croisettes fleuronnées d'or.

Anne, fils d'Ambroise, sr de la Haye, originaire de Châteaubriant, anobli en 1701 ; un audiencierau parlement do Pau en 1722, f en charge.

Hamel (du), sr de Saint-Etienne.

D^b. à l'intend. en 1710, ress. de Rennes. De sinople à trois roses d'argent.

Une famille de même nom et armes a été maintenue à l'intendance de Cacn en 1666.

Hamelin, baron de l'Empire.

Ecartelé aux i et A : d'argent au cygne de sable ; aux 2 et 3: d'azur à l'ancre d'or.

Un sous-lieutenant de vaisseau en 1786, contre-amiral en 181 i ; un vice-amiral en 1847. Hamelinaye (de La), voyez Jan.

Hamon sr de lu Haye, par. de Laugonnet, — de la Haye, du fostier, de Pelven, de Kergustic, de Kerlido, de Keruon, du Gollotet de la Garenne, par. de Vieuxbourgde Quiutin, — du Kerolivier, par. de Saint-Gilles-Pligeau, — de ( oèlmartin, — de la Longrays, par. de Sainl-Martin-des-Prés, — de Kerroignant et de Kervers, par. de Haut-Corlay, — de Kerambellec, par. de Laniscat — de la Villerault, par. de Cesson.

Ane. ext., réf. 1669, huitgén., réf. et montres de 1448 à 1562, par. de Langonnet, Vieux-Bourg, Saint-Gilles, Haut-Corlay etLaniscat, év. de Cornouaille.

D'azur à trois urjnelets d'or. Devise : Ha mon ami.

Henri, fils Eon, sr de la Haye, vivant en 1448, épouse Jeanne de Coetquévéran ; une fille à Saint-Cyr en 1742.

Hamon, sr de Placen.

Réf. 1543, par. de Plésidy, év. de Tréguier. Porte Irois rocs d'échiquier (Sceau 1448).

Jean, abbé de Sainte-Croix de Guingamp, † 1452: Ires, de la paroisse de Plésidy, anobli et fi'anchi en 1466; Guillaume, a un feu de rabais pour sa maison de Placen, en 1543.

Les s"de Kereven,.paroisse de Pédernec, de Kerguézen, paroisse de Maêl et de Penangoaz, paroisse de Beuzec-Conq, déboutés il la réformation de 16G0.

Hamon, sr de Locrenan, de Kerbourdon et de Kersenant, par. de Plestiu, — de Ker- mouden, — de Barac'h, par. de Louannec, — du Quilly Kéf et nontresde 1427 à 1543, par. de Pleslin, év. de Tréguier. D'azur au chevron d'argent, aceomp. de trois roses dé même. Fondu dans Goaffuec.

Hamon, sr de Lavalot, par. de Taulé.

Réf. et montres de 1426 à 1481, par. de Taulé, év. de Léon.

De sable fretté d'or ; au franc canton d'argent, chargé d'une tour de gueules. Voyez Kergariou. Moderne : Marc'hec.

Hamon, sr de Bouvet, de la Lande et de Peltanche, par. de Port-Saint-Père, — du .bïeil, par. de Fougeray, — de la Roche-Servière, dans les Marches, - du Mortier, — de la Flocelière et de Cerisay.cn Poitou, — de la Gillière, par. de la Haye-Fouassière, — de Lucinière, par. de Nort.

Réf. de 1429 à 1513, par de Port-Saint-Père et Fougeray, év. de .Nantes, Vieuxviel et Bazouges-Ia-Pérouse, év. de Rennes

Ecartelé aux 1 et 4 : de gueules à trois haches d'armes d'argent ; aux 2 et 3; trois huchets ; aliàs : sur le tout : de Guide (Sceau 1516).

Guillaume, homme d'armes dans une montre de 146*, capitaine du Loroux-Bottereau en 1484, marié à Guillemette Guibé, dont : 1" François, abbé de Saint-Méen etévêque de Nantes, † 1531 ; 2» André, abbé de Saint-Gildas de Rhuis et évêque de Vannes, † 1527; 3" Isabeau, abbesse de Saint-Georges de Rennes, ~ 1530; 4o Olivier, sr de la Gillière ; 5o Françoise, mariée à Hardy de Jaucourt, s' du Vault.

François, oncle des précédents, capitaine de Fougères et vice-amiral de Bretagne en 1501, se distingua à la bataille de Ravenne ei: 1512 où il fut tué; René, autre frère de Guillaume et de François, abbé de Paimpont, ï 1521.

La branche ainée fondue en 156" dans Maillé.

Hamon, sr de Penanru, par. du Minihy de Léon.

Rif. et moiUics de 1448 à 1503, dite par., év. de Léon.

D'argent à la fasce d'azur, accomp. de trois macles de même ; A/iàs : d'argent à la croix alésée d'azur, cantonnée de quatre maries de même Sceau 1.392). Devise : Ârabat (Il ne faut}.'

Yves, chevalier on 1392.

Hamok. sr de la Sauvagère, — de la Grange. Déb., réf. 166s, ress. de Sainl-Malo

Robert, syndic de Dinan, l'un dos conjurés qui remirent cette ville- au Hoi on 1598. Hamonnaye (de La), voyez Rabian.

Hamonou, sr de Kerherniou, par. de Ploumagoar, — de Kefbiquct, — de Bachan, — , des Fresches, — du Quartier, — de la Villeblanehe.

Anc. ext.. réf. 1670, 0 gén.; réf. et montres de 14'27 à 1543. par. de Ploumagoar, év. de Tréguier.

De sable à trois colombes d'aryenI, membréeset becquées de gueules

Jean, écuyer de la paroisse de Ploumagoar et Prif/ent, receveur des comptes de Guingamp, entendus dans l'enquête pour la canonisation de Charles de Blois en 1371 ; Rolland, l'un des signataires de l'accord entre les habitants de Guingampet le comte de Penthièvre en 1555.

Hamonou, sr de Trébenvel, par. de Plougasnou, év. de Tréguier.

D'argent à trois fasecs de gueules, qui est Trogoff ; à la bordure componnée d'argent et de gueules (G. lo B.).

Han (du), sr dudit lieu et de Launay, par. de Montreuil-le-Gast, — de Breilsamin, par. d« Marcillé-Raoul, — de la Mettrie, — de Montgerval, — de la Grimaudaye, — vicomte de Hressant, — sr de Tessas, — de la Pichardière, par. de Cherrueix, — de Pontgirouard, par. de Carfaniain, — de Bertry, par. de la Rouëxière, —marquis de Poulmic en 1651. par. de Crozon, — sr de Quillivénec, par. du Tréhou, — de Keraëret, par. de Plougoulm, - de Leslem, par. de Plounéveutjr, — de Kerallias, par. de KersaintPlabennec.

Anc. ext. chev., réf 1668, neuf gén ;réf. et montres de 1478 à 1513, par. de Montreuil, Marcillé et Saint-Rémy-du-Plain, év. de Uennes, Carfantain et le Hirel, év de Dol.

D'argent à la bande fuselée de sable, soutenant un lion morné de gueules.

Robin, écuyer de la retenue d'Olivier de Mauny en 1380, épouse Melchiore le Bouteillcr, de la maison de la Chesnaye ; Jean, procureur-général aux Grands-Jours de Bretagne en 1550 ; quatre conseillers au parlement depuis 1554.

La branche de Poulmic fondue dans la Porte d'Artois, puis Rousselet de Cliâteaurenaud et d'Es/aing.

Hangest (de) (orig. de Picardie). sr dudit lieu, — d'Avesnecourt, — d'Arzillières, — de Genlis, — de Neuville-le-Roi, — de Montmort.

D'argent à la croix de gueules, chargée de cinq coquilles d'or.

Guillaume, panotier de France en 1304 ; Florent, tué au siège de SainWean-d'Acre en U91 ; Bogues, panetier, puis maréchal de France en 1352; Jean, maître des arbalétriers en 1403; autre Jean, grand maître des arbalétriers en 1407; f à Azincourt en 1415; Charles, abbé de Prières et évêque de Noyon † 1528 ; frère & Adrien, grand échanson de France, en 1520, celui-ci père de Jean, évêque de Noyon † 1577.

Haray (du), sr de la Gobelière.

Déb. réf., 1668, ress. devantes.

Jean, docteur en la faculté de médecine de l'Université de Nantes en 1668.

Harcourt (d') (orig. de Normandie), comte d'Harcourt et d'Aumale, — sr de Montgommery, — de Bonnétable, — d'Olonde, - de Beuvron, duc et pair de France.

De gueules à deux fasecs d'or. Devise : Gesta verbis prxvenient et Le bon temps viendra.

Cette illustre maison a produit deux maréchaux, un amiral, un grand queux, deux maîtres des eaux et forêts de France, et une abbesse de Saint-Sulpice de Rennes on 1550 † 1577. La branche ainée fondue en 1417 dans la maison de Lorraine.

Hardaz (du) (orig. du Maine), sr dudit lieu et de Hauteville, au Maine, — de Coaisson, par. de Messac, — du Bois-Greffier, — de Juvigné. Anc. ext., réf. 1669, huit gén., réf. de 1427 à 1513, par. de Messac, év. de Rennes. De gueules au lion d'argent, armé, lampassé et couronné de sable.

Antoine, fils Eonet, épouse vers 1447 Henriette Judeaux ; Robert, conseiller aux GrandsJours puis au parlement en 1554 ; un abbé de Lespau au diocèse du Mans en 1733.

La branche de Bretagne fondue vers 1660 dans Mouraud du Jaroussais ; la branche de Hauteville éteinte en 1874.

Haréa (du).

D'argent à six tourteaux de gueules (Arm. de l'Ars.).

Hardouin, sr de la Coudrière, — d'Argentais, — de Beaumont, — de la Bouillonniore. Déb. à l'intend. en 1669, ress. de Nantes.

D'argent à l'aigle d'azur, tenant de sa patte dextre un foudre de gueules (Arm. 1696<.

Deux auditeurs des comptes depuis 1742.

Hardouinaye (la), par. de Saint-Launeuc, év. de Dol.

Baronnie successivement possédée par les maisons do Beaumanoir, Dinan, Laoal, Scèpeaux, Gondy et par acquêt Cmi ltioO Djisseau ; puis llay, Oeroal, Saint-Pern et ta Lande-Calan.

Hardouineau (orig. du Mai ie), sr du Vivier, — de la Nue. Déb., réf. 1669, ress. de Hennés.

D'argent au griffon de sable (Arm. 1696).

Hardy, sr de la Huielière de la liouxière et de Montrsuil, par. de Chàlillou, — de la Masserie, - de la tiouélelière, par d'Essé, — du Breil, — de la Noë.

Âne. ext., réf. 1668, huit gén., et maint, àl'intend. ea 1704; réf. de 1449 à 1513, par. de Chàtillon en Vendelais, Pocé et Vitré, év. de Rennes.

D'argent à quatre aiglons d'azur, membrés et becqués d'or. André, sr de la Rouxière, vivant en 1449, épouse Jeanne Panard.

Hardy, sr du Plessis, par. de Parcé, — du Rocher, — de la * Largère, par. d'Étrelles, év. de. Rennes.

D'azur à deux épées d'or en sautoir ; au chef d'hermines.

Les enfants de Louis Hardy, bourgeois de Vitré, ont un métayer franc au lieu noble du Plessis, paroisse de Parce en 1513; cette famille a produit un commissaire des États, maire de Vitré, député aux États de Bretagne de 1786 et aux États-Généraux do 1789, dont le fils a été anobli en 1819, pour reconnaître les services de son père-; un général de brigade en 1860.

Harel, sr de Lépau, par. de Vertou, — de la Coutancière, par. de la Chapelle- sur-Erdre, — de la Noe, par. de Saint-Nazaire, — de Cronigan, par. de Saint- Lyphard. Ext., réf. 1670, cinq gén., ress. de Guérande.

D'or au lion morné de gueules.

Raoul, épouse vers 1540 Guillemette de Brouères ; Jean, auditeur des comptes en 1606.

Harel, sr de la Bouyère et du Plessix-Coudray, par. de Landujan, — du Bouays, par. de Pacé.

Réf. et montres de 1427 à 1513, par. de Landujan, év. de Saint-Malo.

De gueules au lion d'argent ; au chef d'or, chargé de trois bécasses de sable. (Arm. de l'Ars).

Bertrand, abbé de Saint-Jacques de Montfort, y 1448. Fondu dans Tirecoq.

Harembert, sr de la Razinière, — de la Joulinière, — de Laubriais, — de la Grée, — de Cimbré.

D'argent au chevron de gueules, accomp. de trois trèfles desinople (Arm. 1690).

Etienne, avocat au parlement, vivant en 1670, épouse Andrée Bizeul ; trois conseillers au présidial de Rennes et un maître des eaux et forêts de Fougères depuis 176C ; un colonel de chasseurs à cheval en 1826, † 1828.

Harens.

Porte trois croissants (Sceau 1597).

Robert, abbé de Saint-Jacut en 1584, fils de Bertrand et de Thomine Gautier, † 1600.

Harlay (de), (orig. de Paris), sr de Sancy, — de Montglas, — de Keranhoat, par. de Loperhet, — de Coëtjunval, par. de Ploudaniel, — de Penhoadic, par. de Guiclan.

D'argent à deux pals de sable.

Jean, chevalier du guet en 1461 et êchevin de Paris en 1485, bisaïeul d'Achille, premier président au parlement de Paris, f 16!6; Robert, grand louvetier de France en 1612: Achille, ambassadeur en Turquie, puis évêque de Saint-Malo et abbé de Saint-Méen, † 1646, Achille, conseiller d'Etat, épouse en 1683 Louise du LouPt, dame de Keranhoat, Coôljunval et Penhoadic, dont Louise-Madeleine mariée en 1711 à Christian-Louis de MontmorencyLuxembourg, maréchal de France, † 1746.

Harman, sr de la Motte, — de l'Isle, ress. de Diuan.

De gueules à un homme à demi-corps d'argent, armé d'une cotte et hache d'armes d'or et d'un bouclier de même. (Arm. 1696).

Harmoye (de La), sr dudit lieu, par. du Bodéo.

Réf. et montres de l'»81 à 1562, par. du Bodéo, Bothoa et Plouncvez-Quintin, év. de Cornouakle.

D'or à la croix engreslée d'azur.

Harouys, sr de la Rivière, de la Seilleraye, de l'Épinay et de la Pétorie, par. de Carquefou, — de la Touche, par. de Thouaré, — des Montils-Férusseau, par. de Haute-Goulaine, — de Teillé, pnr. de Saint-Herblain. Ext., réf. 1668, cinq gén , ress. de Nantes

D'or à trois bandes de gueules, chargées chacune de trois tètes de licorne d'or.

Olivier, trésorier général de Bretagne en 1530, marié à Guillemette de Franchepierre, dont Guillaume, secrétaire du Roi et greffier en chef criminel au parlement en 1551 ; Charles* conseiller au parlement en 1573; quatre maires de Nantes de 1571 à 1625; le premier desquels, Guillaume, refusa d'obéir aux ordres du duc de Montpensier. pour la Saint-Barthélémy, et sauva les calvinistes de Nantes ;Charles, fils du précédent, emprisonné par le duc de Mercœur en 1588, comme tenant le parti du Roi ; Louis, fils du précédent, premier président aux comptes 1«19 ; Guillaume, trésorier des Etats, marié en 1699 à Madeleine de Coulanges. (Fondu dans Becdelièvré).

Harpedane (orig. d'Angleterre,) sr de Belleville, de Montaigu, de Sainte-Flavie, de Cosnac, de Mirambeau et de Richemont, en Poitou.

Gironné de vair et de gueules de douze pièces (Sceau 1309), qui est Belleville.

Jean, connétable d'Angleterre, et capitaine général de l'armée anglaise en Guyenne en 13b«, puis chambellan du roi Charles VI, marié à Jeanne de Clisson, dame de Belleville, dont Jean, époux de Jeanne de Penthièvre, père et mère de Jean, marié 1* à Marguerite, fil'e naturelle de Charles VI et d'Odette de Champdivers, 2o en 1458 à Jeanne de Blois. Du premier lit vinrent 1o Louis, chambellan de Louis XI : 2o Gilles, dont la postérités'estéteinte en 1755.

Harpin, sr de Lourme, par. de Saint-Marc-Ie-Blane, — d'Escures, par. de Javené, — de Marigny, par. de Saint-Germain-en-Coglais, — châtelain de la Chesnaye en 1572, — sr de la Coudraye.

Réf. 1478 à à 1513, par. de Saint-Marc-le-Blanc et Javené, év. de Rennes.

D'argent à l'aigle impériale de sable.

François, président à mortier en 1581, † 1607, épouse Thomasse Champion dont Jeanne* mariée en 1596 à François le Sénéchal, sr de Carcado. Tome II. 2

Harquin, sr de Trességuer, par. de Plouriu, — de Kerouzien, par. de Ploumoguer, — —. du Carpont, — de Kervemiou. — de Kergouvier, — de Kerjean.

Ext., réf. 1669, huit gén. ; montres de 1481 à 1534, par. de Plourin et Ploumoguer, év. de Léon.

D'argent à deux chevrons de gueules, accomp. de trois roses de même. Maurice, vivant en 1427, épouse Marie de Lesguen.

  • Harrington (orig. d'Angleterre), sr de la Grandmaison, — de Richebois, — de la

Corderie, par. de Saint-Servan Maint. au conseil et par lettres-patentes de 1727 et par arrêt du parl. de 1770.

De sable au sautoir [aliàs rfretlé) d'argent, chargé en cœur d'une maclc demême. Devise : Nodo, firmo.

Guillaume, chevalier, obtint du roi Henri V concession de terre en Normandie pendant l'occupation anglaise de 1420 et épousa Catherine de Courtenay ; Thomas, chevalier de Saint-Lazare en i 729.

Harscouet ; sr de Kervézio, de Maugouër, de Kerléanmarec, de Kertanguy, de * SaintGeorge et de Kerhingant, par. de Plouha, — de Goasbihan, — du Poullou, — de Keralbin, — de Quélen, — de Trohadiou, par. de Trédarzec, — de Keramborgne, — de Châleau-Croc, par. de I'ordic, — de * Keravel, — de Kermain, — de Keriquet, par. de Ploèzal, — de Kerascouël, par. de Ploubazlanec.

Anc. ext., réf. 1669, huit gén.; réf. et montres de 1423 à 1543, dites par., év. de Saint-Brieuc et Tréguier.

D'azur à trois coquilles, d'argent. Devise : Enor ha franquiz. (Honneur et franchise).

Geoffroy, de la par. de Plouha, mentionné dans deux chartes de Boauport en 1237 et 1253; Geo/frui, et Eon, priseurs commis par Charles de Blois pour faire une assiette de biens à Isabeau d'Avaugour en 1354 ; Alain et Jean, écuyers dans des montres de 1375 à 1382; Eonnet, varlet de Marguerite de Bretagne, comtesse de Porhoet et au nombre de ses légataires en 1428, prête serment au duc entre les nobles de Tréguier en 1127 et épouse Marguerite le Merdy ; un page de Monsieur en I780; un officier au régiment de la Sarre, fusillé à Quiberonen 1795.

Harscouet, sr de Dourdy, par. de Loctudy.

Réf. et montres de 1426 à 1481, par. de Plozévet et Loctudy, év. de Cornouaille.

Jean, entendu dans une enquête de 1410, exhiba aux commissaires en 1426 des lettres d'anoblissement de 1423, signées du duc Jean V,

Harscouet, sr de Kervengar et de Pradalan, év. de Tréguier, — de Saint-Cosme, év. de Nantes. Déb., réf. 1669, ress. de Guérande.

D'argent à trois chouettes de sable (G. le B.).

Philippe, gouverneur du château du Taureau en 1643; un lieutenant de la cour royale doMorlaixen 1696; un maire de Morlaix en 1707; un sous-lieutenant de vaisseau en 1787. Harsculphe.

D'or à l'émanche de trois pièces do gueules (Sceau 1273), comme du deux et Lansaniel.

Unvoyer de Dol en 1273.

Haste (le), srde la Combaudière, par. d'ingrande, — du Pont-de-Bray.

Maint. réf. 1669, 0 gén., et à l'intend. en 1698, parles priviléges de la mairie. D'argent à trois merlettes de gueules.

Jean, greffier en chef aux comptes en 1629, receveur des décimes et échevin de Nantes on 1652.

Hastelou, sr de Trélan, par. de Saint-Martin-sur-Oust, — de la Ville-Macé, par. des Fougeretz, — de l'Abbaye-Mouraud, par. de Sixt. Réf. et montres de 1426 à 1481, dites par., év. de Vannes.

Porte trois croissants (Sceau 1400, Blancs-Manteaux).

Hastelou, sr des Noos, — de la Hachouaye, par. de Mordelles, — des Verrières, par. du Rheu.

Réf. de 1427 à 1513, dites par., év. de Rennes.

D'argent à trois têtes de loup de sable, coupées de gueules (Sceau 1429, Mss. Gaigniêres).

Hâtais (de La), par. de Guer, cv. de Saint-Malo.

De gueules à la croix pattée et alésée d'argent (Arm. de l'Ars.).

Hattes, sr du Bouays, par. de Pacé, — de la Planche, par. de Bazouges-sous-Hédé

— de Méjusseaume, par. du Rheu, — de la Grosse-Vache, par. de Vignoc, — de la Croisille, par. de Saint-Symphorien.

Réf. de 1427 à 1513, dites par., év. de Rennes.

D'azur au lion d'argent, chapé de gueules (Sceau 1381).

Pierre, sénéchal de Rennes en 1384. La branche de Méjusseaume fondue dans le Bart puis Coêtlogon.

Haudeneau Ou Hodeneau (orig. du Nivernais, y maint. en 1667), sr de Breugnon, près Clamecy, — de Coètamour et de Kerohiou, par. de Ploujean, év. de Tréguier. Maint. par arrêt du parl. de 1786, huit gén., re?s. de Morlaix. D'azur au chevron accomp. de trois étoiles, le tout d'or.

Un lieutenant-général des armées navales en 1779; un membre admis aux honneurs de la cour en 1768.

Cette famille s'est alliée en Bretagne aux Rospiec et aux Oriot de Coatamour.

Haugoumar, sr de la Colinaye et de la Gaudonnaye, par. de Saint-Jean-sur-Couaisnon,

— de la Fayelle, par. de Moigné, — de la Morlaye, par. de Saint-Aubin d'Aubigné, — de la Guichardière, par. de Cornillé, — de la Rivière.

Réf. de 1453à 1513, dites par., év. de Rennes.

De gueules à trois rencontres de cerf d'or (Arm. de l'Ars).

Jean, conseiller du duc, anobli en 1484; Jeanne, dame dela Guichardière, mariée à Pierre d'Argentré, père et mère de Bertrand, sénéchal de Rennes, auteur de l'histoire de Bretagne, publiée en 1582.

La branche de la Colinaye fondue avant 1513 dans du lié.

Halgoumar, srde Lermo, par. de Morieux, — de la Fosse, — du Bois-Julienne, par. de Tramain, — de la Ville-Hélan, par. de Meslin, - des * Portes, par. de Noyai, — de la Daniais, par. de Plestan, - de la Touche-Faramus, par. de la Maloure, — de Quefféron, par. de Maroué.

Déb. réf., 16C9; réf. et montres de 1423 à 1569, par. de Plénée-Jugon, la Maloure, Plestan et Maroué, év. de Sainl-Brieuc.

De gueules au chevron d'argent, accomp.de trois losanges de même (Arm. 1600); alias: d'argent à trois fasces de sinople.

• Geoffroi et son fils se disent nobles et sont contrariés à la réformation de 1423; Jean* prête serment au duc entre les nobles de Jugon en 1437; Jean, l'un dos égaillcurs de la réformation des louages de Saint-Igneuc en 1478; Jean, sr de la Touche, marié avant 1569 à Hélène Urvoy de Closmadeuc ; Jacques, s7 de la Fosse, épouse vers 1600, Jeanne Roger, fille d'Augustin, capitaine de Lamballe en 1591; plusieurs commandants de la milice bourgeoise de Lamballe depuis 1623.

Halgoumar, sr de la Morissais

Déb., réf. 1669, ress. de N'aoles.

De gueules à trois masses d'armes d'or en pal (Arm. 1096).

Hautbois (du), sr dudit lieu, par. Saint-Jarques de la Lande, év. de Rennes.

D'azur à Irois écussons d'argenl, chargés chacun d'une moucheture de sable (Arm. de l'Ars.).

Moderne Brégel.

Hautbois (du), sr de Buzuec, par. de Mellac, — de Kerizouet, par. de Guidél, — de Kerimerc'h, par. de Bannalec. Réf et montres de 1426 à 1536, dites par., év. de Cornouaille et Vannes.

D'or à trois tourteaux de gueules ; aliàs : ù trois têtes de léopard (Sceau 1381).

Pierre, devait un chevalier à l'ost du duc en 1294; Pierre, ratifie le traité de Guérande en 1J81 ; Charles, conseiller-clerc aux Grands-Iours de Bretagne en 1495, éveque de Tour nai en 1510, puis premier président aux aides de Paris en 1513 ; Guillaume, procureur en cour de Rome en 1457, mort dans cetto ville en 1463 et enterré à Saint-Yves des Bretons.

La branche de Kerimerc'h prit au xiv» siècle les nom et armes de Kerimerc'h pur alliance avec l'héritière de cette terre, voyez Kerimerc'h.

Iiaut-cilly (du), voyez Bernard.

Havart, sr de la Havardière, par. d'Acigné, — de la Taultière, par. de MarcHlé-Robert,

— de la Roncière, — du Boisjean, par. de Ploubalay, — de la Haye, — du Plessis,

— de (Jallac.

Réf de 1427 à 1513, dites par., év. de Rennes.

D'argent à deux havets (hameçons) de gueules en sautoir (Arm. de l'Ars). La branche aînée fondue dans Lambert.

Haveloose (d'), bourgeois de Nantes.

D'argentau chevron d'azur, chargé de trois rosesd'or et accomp. en pointe d'une cane do sable, nageant sur une mer d'azur (Arm. 1696).

Havis, sr de Kerneret.

Déb., réf. 1669, ress. de Ploërmel.

François, alloué de Rouan à Pontivy, en ;669.

Hay (ramage de la Guerche), srdu Breil, par. de Saiul-Gilles, — de la Corbinaye, —, baron des* Nétumières en 1629 etsr de Montebœuf, de la Touche et de la Toullerie, par. d'Erbrée, — de U Iloussaye, et de la Rivaudière par. de Chevaigné, — du Plessfac, — de Launay. par. de Bédée, — de la Montagne, par. de Visseiche, —marquis du < hastelet en 1682, par. de BalazA, sr de la Boissière — baron de Tizé, par. de Thorigno, — sr de Couéllan, par. de Quitté, — de Bonteville par. de Mon tour, — de Kcranrais, par de Plouaret — de Longlée, — de Vaufleury, - de la Sicaudais et de la Meschinière, par. d'Arlhon, — du Fiémorble, par. de Betton, — de Rochefort, par. de ce nom, — marquis de la Dobiais, par de Saint-Jean-sur-i ouaisnon, — sr de la Ro:he, - de Verdilly, — de Barinvillers, — baron de la Haidouinaye, par. de SaintLauneuc, srde Saint-Jouan del'lsle, par. de ce nom, — des Masures, par. de Châtillonen-Vendelais.

Anc. ext. chev., réf. 1668, treize gén.; réf. de.1427 à 1513, par. de Saint-Gilles, Erbiée, < bevaigné et Arthon, év. de Rennes et Nantes.

De sable au lion morné d'argent (Sceau 1298).

Guillaume, chevalier, conseiller du duc Jean II et sénéchal de Nantes, meutionné dans des chartes de Saint-Georges de Rennes de 1279 à 1303 ; Jean, sr du Breil, vivant en 1350, marié à Marguerite le Ncptuin, dame des Netumières ; Guillaume, chevalier, au service du roi Charles V dans les guerres de Normandie en 1375 ; Guillaume, né en 1392, † 1503 à à l'âge de cent onze ans ; Jean, licencié ès lois, notaire apostolique et impérial, rapporta en ii-45 au château du Guildo, l'acte de renonciation de Gilles de Bretagne au partage que lui avait assigné le duc Jean V son père ; plusieurs conseillers aux Grands-Jours et au parlement sédentaire et présidents à mortier depuis 1555; Paul, conseiller d'État, premier président au parlement de Chambéry, l'un des quarante de l'Académie française, de l'époque de sa fondation, f if'J6, frère de Daniel, abbé de Chambon au diocèse de Poitiers et l'un des quarante de l'Académie auquel succéda Bossuet, f 167:, trois pages du Rode 1694 a 1731 ; un abbé de Celles, au diocèse de Poitiers, en 1771, évêquo de Saint-Flour, puis de Grenoble, † 1788.

La branche du Breil fondue en 1510 dans Keradreu.v ; la branche do Couellan fondue en 1659 dans Derval, puis Saint-Pern.

Ha Y, sr du Plessix-Vivier, par. d'Orvault, — de Cercole.

Maint, par les commissaires en 1698 et à l'intend. en 1712. D'azur au sautoir ondé d or, cantonné de quatre étoiles de même, celle dela pointe soutenue d'un croissant d'argent (Arm. 1696). Un lieutenant du prévêt au comté nantais en 1696.

Hay (orig d'Irlande), sr de * Slade, — de Hill, — de Lourmeau, — de la Rairie. Maint, au conseil en 1763, ress. de Saint-Malo.

D'argent à trois écussons de gueules. Devise :Serva jugutn, rcnovate animos.

Guillaume, fils de Jacques et d'Anne Whitte s'établit à St-Malo en 1698, et épousa Sophie Butler ; cette famille alliée aux de Monti, Libault, Soussay et la Goublaye a produit depuis 1775, un lieutenant des maréchaux de France à St-Brieuc, un gentilhomme de la chambre de Monsieur, et des officiers aux régiments de Walsh, Chasseurs des Alpes, et Royal-Champagne, chevaliers de St-Louis.

Haydurand (de), sr dudit lieu, — des Perrières, par. de Landehen, — du Rocher, — du Fresne, — de la Villeroux. — du Plessix.

Anc. ext., réf. 1669, cinq gén., et maint. à l'intend. en 1701 ; réf. et montres de 1423 à 1476, par. de Landehen, év. de Dol et Plénée-Jugon, év. de Saint-Brieuc.

D'argent à trois chevrons de sable.

Geoffroy, sr des Perrières, vivant en 1469, épouse Marie Goyon.

La branche aînée fondue dans Habel puis Chaton ; un général de brigade en 1880.

Haye (de La), sr dudit lieu, et de Kercamaret, par. de Larré, — de Silz et du Coscat, par. d'Arzal, — de Lauvergnac, de Trescalan, de Clis, de Coëtpéan et de la Lande, par. de Guérande, — de la Ville-James, — de Corrolec, par. de Camoël, — de la Ville-au-Fèvre, par. de Saint-Nazaire, — de fléguer, — du Plessix-au-Chat, et de Vaux, par. de Dingé, — de Lussé, — de Budy, — de Toulhouët, par. de Sulniac.

Anc. ext. chev., réf. 1668, onze gén., et maint. à l'intend. en 1699; réf. et montres de 1426 à 1536, par. de Larré, év. de Vannes. De gueules à trois coquilles d'argent.

Josselin, fils Gillot, chevalier, vivant en 1350, père de Guillaume, vivant en 1383, marié a Marie de Rosmarho ; Nicolas, chevalier de l'ordre en 1622.

Un chef de chouans, dans l'armée de Georges Cadoudal, tué à l'affaire de Grandchamp en 1795.

Haye (de La) (ramage de Plumaugat), sr dudit lieu et de Guernarc'han par. de Plouarct, — de Coëtfer

Réf. et montres de 1426 à 1535, dite par., év. de Tn»guier.

D'argent à trois bandes d'azur, qui est Plumaugat ; au franc-canton aussi d'azur, voytz Kerbihan.

Haye (de La), sr de l'Isle, de Kerbabu et de Penvern, par. de Plougasnou, - de Castellenec, par. d'Henvic, - de Kerlaudy, par. de Plouénan, — de Luzec, par. de Saint-Thégonnec, - du Rohou, par. de Plouézoc'h.

Ane. ext., réf. 1669, huit gén.; réf. et montres de 1427 à 1543, par. de Plougasnou et Plestin, év. de Tréguier.

Bandé d’or et d’azur ; au canton de gueules, chargé d’une fleur de lys d’argent, qui est de l’Isle

Guyomarc’h, vivant en 1445, épouse Denise de l’Isle.

La branche de l’Isle fondue dans Toupin ; la branche du Rohou et do Kerlaudy fondue en 1670 dans du Dresnay.

Haye (de La), sr de Kerhingant et de Kergomar, par. de Servel, — de Lanzéon, par. de Plounévez-Lochrist.

Ane ext., réf. 1669, cinq gén. ; réf. et montres de 1427 à 1481, par. de Servel, év. de Tréguier

D’azur au léopard d’or, à la cotice de gueules brochante. Raoul, fils Guillaume, épouse vers 1181, Annette do Kerbouric. La branche de Lanzéon fondue dans Toulgoët puis le Gualès.

Haye (de La), sr dudit lieu et de la Fores’, par. de Rréal, — de la Bousselaye, par. de Rieux — de Quenhoët, par. de Saint-Jean Brévelay, — de la Ville-Davy, par. de Mauron.

Anc. ext., réf. ’669, six gén.; rôf et montres de 1426 à 1513 par. de Bréal, Ploërmel et Taupont, év. de Saint-Malo.

D’argent à trois merlettes de sable.

Pierre et Bertrand, son fils, de la paroisse de Taupont, franchis en 1140.; Jean, fils Pierre, vivant en 1503, marié à Marie, dame de la Bousselaye.

La branche de Quenhoet fondue vers 1683 dans Guervazic.

Haye (de La), sr dudit lieu, de la Cochaye et de la Giraudaye. par. de Bédée — de la Chaussonnière et du Qnengo par d’Irodouer, du Chantier, par. de Chienni, — de Cru’hon, — d’Andouillé, par. de ce nom, — de Rnmelin, — de la Gontraye,

— de Trémereuc, par. de ce nom, — de Coëtmeur, — de Changé, — de Lesnouan,

— de Laubriais, par de Landujan, — comte de ’Plouër en 1747, par. de ce nom,

— sr de la Villeneuve, — de la Ville-Treux, — du Poncel, — de la Ville-Jacquin,

— de la Villedo, — de la Briautais, — des Vignes, — des Vergers, — de l’Orme,

— de Tourdelin, par. de Saint-Thual.

Anc. ext., réf. 1669, huit gén., et maint. à l’intend. en 1701; réf. et montres de 1427 à 1513, par. de Bjdée, Irodouer et Chienné, év. de Saint-Malo et Rennes.

D’argent au sautoir de gueules, cantonné de quatre billettes de même, comme le Noan.

Alain, vivant en 1420, épouse Thomasse GirTart ; Rolland, secrétaire du duc en 1487 Pierre, conseiller au présidial de Rennes en 1566; Alain, chevalier de l’ordre en 1605 ; un inestre de camp de dragons, marié vers 1716, à la fille du maréchal de Contades.

La branche de la Chaussonnière fondue dans Patras.

Les srs de la Rosière, de Grandville, paroisse d’Ercé et de Boishue, paroisse de Cancale, déboutés à la réformation de 1670.

Haye (de La), sr du Plessix, du Sable et de la Motte-Aleman, par. de Sainl-Nazaire, — dela l'asquelais, par. de Savenay, — du Cartier, — de Kerlouis, — de Coètmelanpar. de Ménéac.

Anc. ext. réf., 1671, huit, gén., et maint. à l'intend. en 1701 ; rél' de 1426 à 1447, par. de Saint-Nazaire et Indre, év. de Nantes.

De gueules à trois bandes d'argent.

Mahé, fils Geoffroi, vivant en U48, marié à Jeanne Gautrel ; Pierre, abbé de Meilleray en 1521 ; un page du Roi en I694; un membre de la branche de Kerlouis, fusillé à Quiberon en 1795.

Haye (de La), sr dudit lieu, par. de Saint-Hilaire-des-Landcs, — de Saint-Crespin, par. de Saint-Marc-le-Blane.

Anc. ext , réf. 1671, onze gén. ; réf. de 1436 à 1513, dites par., év. de Rennes.

D'argent au lion de sable.

Jean, marié en 1393 à Marguerite de Linières ; des gouverneurs de Fougères depuis 1567 ; Henri, chevalier de l'ordre en 1622.

Haye (de La), sr de Gondart, par. de Miciac sous Bécherel. Réf. 1448, dite par., év. de Sainl-Malo.

D'argent à la fasce de gueules [aliàs : chargée de trois tètes de maure (Sceau 1389,, accomp. de trois trèfles de sinople.

Hayb (iie La), sr dudit lieu, par. de Cléden-Poher, — de Kerligonan, par. de SaintHernin,.— de Kermabilo.

Montre de 1481, en équipage d'homme d'armes, par. de Cléden-Poher, év. de Cornouaille.

D'azur à l'arbre d'argent, le tronc chargé d'un cerf passant d'or (G. le B). La branche aînée fondue dans Prévost.

Haye (de La), sr dudit lieu, par. du Rheu. év. de Rennes.

D'argent à deux épées de sable au sautoir, accomp. eu chef d'un croissant de même (G. le B ), voyez Guiny (du).

Fondu dans Francliel, puis Porcon et Robinault.

Haye (de La), sr de Penanguer.

D'argent à trois fleurs de lys d'azur (Arm. de l'Ars).

Haye (de La), (orig. de Paris), sr du Pellem.

Appelé à l'arrière-ban de Cornouaille en 1694.

D'azur à la tête de licorne d'argenf, soutenue ci'un croissant de même (Arm. 1690).

François, secrétaire du Roi à la grande chancellerie en 1588, aïeul de Louis-Gérard, anobli en 1697.

Hatk 'de La), (orig. de Gascogne).

Porte une bande coloyée de six mouchetures d'hermines.

Jean, évêque de Vannes en la73 † 1571: Louis, frère du précédent, évêque de Vannes en 157 4 † 1588.

Hayks (des).

De gueules à trois fasces d'argent, treillissées de sinople ; à la bordure dentelée d'or (Arm. 1696).

Mathieu, référendaire à la chancellerie en 166>.

Hayes (des). sr de la Sionnière, par. de Teillé, — du Houssay, par. de Trans, — de la ntnpellière, par. de Maumnsson.

Réf. de 1429 à 1454, dites par., év. de Nantes. Porte trois quintefeuilles et une bordure (Sceau 1381).

Guillaume, croisé on 1190 (cab. Courtois); Guillemot et Jean, du pays de Goêlto, ratifient le traité de Guérande en 1381.

Hayers (des), sr de la Menuraye.

D'azur à trois gerbes de blé d'or (Arm. de l'Ars.).

Un secrétaire du Roi en 1060, qui obtint ses lettres d'honneur en 1682.

Hayeux (des), s* dudit lieu et des Chénes-Jouneaut, par. de Cnipiaéai, — de Restinois, par. de Meslan, — de Saiul-Thutieu, — de Kerancvol, par. de Mel^ueu, — de Kerhuel.

Ext. réf. 1669, *<'pt gén., réf. 1513, par. de Campcnéac év. de Saint-Malo.

De gueules à trois coqs d'or, armés, crêtes, becqués et barbelés d'argent. François, vivant en 1)13, père de François, marié : 1o à Françoise le Maignan ; 2» à Yvonne de la Boulaye ; un chevalier de Malte on 1 779. (Famille éteinte).

Hayrie (dela), voyez Hubert.

Heaulme, sr dela Guidoire, par. d'Aigrefcuille, — duPlessix, par. de Saint-Viaud, — de \» Belottiere et de la Gruais, par. de lîamt-l'ère-en-Retz, — du Pont-Béranger, par. de Saini-Hilaire-de-Clialéous, — de la Rigaudiére, par. de Chauve, — de la Rousselière, par. de Frossay. Réf. de 1429 à 144 J, Sainl-Père-en-Retz, Saint-Hilaire et Chauvé, év de Nantes.

Porte une croix cantonnée de quatre heaumes avec leurs volets (Sceau 1402, Blancs-Manteaux).

Pierre, l'un dns nobles dela baronniedeRotzen 1333 ; Jean, abbé do Pornic en 1524 † 1562. La branche ainée londuc dans Giffarl puis Coniyan ; la branche de la rigaudièra fondue en 1535 dans Hubert.

Hébert, toyez Aussonvilliers (d').

Hédé, év. de Rccni s, ville et juridiction ducale, puis royale, avec droit de députer aux Eiats, et château assiégé en 1154 à 1168.

Tous II. 3

Hector (orig. duQuercy, maint, ea Poitou ea 1666), srde Tirpoil, — de Versigay, — de Marle, — de Beaumont, — de Closemont.

D'azur à trois tours d'or, qui est Hector ; écartelé d'argent à la bande de sable, chargée de trois molettes d'argent qui est de Mar1e (La Ch. des B.).

Christophe, prévêt des marchands de Paris en 1586 ; un président au Grand-Conseil en 1631; un intendant d'Alencon en 1666; un lieutenant-général des armées navales en 1782, commandant de la marine à Brest, marié à Jacquette de Kerouartz, veuve d'Alain-François le Borgne de Keruzoret.

Hédel[n (orig. dn Bourbonnais), sr de Couriolles, — de la Souchais, — de Montaléon. Maint, à l'intend. en 1700, sept gén.

D'azur au chevron d'or, accomp. en pointe d'un rossignol de même.

François, sr du Moulin-le-Roy, rend aveu en 1508; Jacques, gouverneur de Belle-isle en 1660.

Héder (le), sr de Kersquiffit, par. de Plouzané, — de Kerlambert, — de Kerlazret. Anc. ext. réf. 1669, huit gén., réf. et montres de 1427à 1503, par. de Plouzané, év. de Léon.

D'or à trois chevrons d'azur. Devise : Hederx adherent et sustinent. Paul, vivant en 1442, épouse Basilie du Drénec.

Héliand (or. du Maine), sr de la Touche, — de la Molière.

D'or à trois aiglons d'azur, becqués et membrés de gueules. Deux auditeurs des comptes de 1643 à 1709.

Hélias, srde Kerallic, par. de Lantréguier, — de Kerouriou, par. do Kermaria-Sulard. Réf. et montres de 1427 à 1543, dites par., év. de Tréguier. D'argent à trois étoiles de sable, une quintefeuille de même en abyme. Hervé, de la paroisse de Taulé, anobli par grâce du duc en 1426.

Hélias, sr de Kerangoas, par. de Guengat.

Réf. et montres de 1536 à 1562, dites par., év. de Cornouaille. Guiomarc'h et Jean, son fils, anoblis en 1530.

Hélidic, év. de Tréguier.

D'or à la fasce de sable (G. le B.), comme Percevas.

Héliès (orig. de Guyenne), sr de Crec'helez, — de Kerengar, par. de Sibéril, — de Kerprigent et de Trépompé, par. de Saint-Martin-des-Champs, — de Mouslerou, par. de Ploujean, — de Boiséon, par. de Lanmeur. Maint. à l'intend. en 1702, ress. de Morlaix.

D'azur au foudre ailé d'argent.

Guillaume, audiencier aux aides de Bordeaux en 1688, acquéreur du comté do Boiséon.

Héliguen (le), sr duditlieu el des Salles, par. de Bréhand-Moneontour, — de l'Hostellerie, par. de Ploufragan, — de la Villehales, par. de Pléneuf, — de la Houssaye, — de la Touche, — de Mauny.

Anc. ext., réf. 1670, six gén., el maint. à l'inlend. en 1702; réf. et montres de 1423 à 1535, par. de Bréhand-Moneontour, Pléneuf et Saint-Âlban, év. de St-Brieuc.

D'or à quatre burelles de gueules ; au franc quartier écartelé d'or et d'azur, qui est Tourneminc.

Jean, vivant en 1469, épouse Marie Galabois.

Hellandière (de La), sr dudit lieu et de Maltouche, par. de Tremblay, — de Beauvais, par. de Servon. Déb., réf. 1671, ress. de Rennes.

D'argent à la bande de gueules, chargée de trois fleurs de lys d'or.

Helleau (de), sr dudit lieu, par. de Lanvaudan, — de Pourapa, par. de Plougoulm. Réf. et montres de 1448 à 1534, par. de Lanvaudan, év. de Vannes, Plougoulm et Cléder, év. de Léon.

De gueules à la fasce ondée d'or, accomp. de six besants de même. Voyez Le Borgne, Portzmoguer et Saint-goueznou.

Hellez (du), voyez Pitot.

Hello, sr de Kerborn et de Kernysan, ress. de Vannes, — de Bérullcs.

D'argent à l'aigle de gueules, cantonnée de quatre mouchetures de sable (Arm. 1696).

Jean, trésorier de France à Vannes en 1696; un capitaine de grenadiers au régiment de la Tour-du-Pin, chevalier de Saint-Louis, blessé à l'affaire de Corback en 1760.

On trouve Macé, sergent de la paroisse de Saint-Avé, évêché de Vannes, exempt de fouages pour son office en 1448.

Helloco (le), srde Bossant, par. de Saint-Gilles-Pligeau, év. de Cornouaille. Olivier, vivant en 1605 père de Claude marié en 1645 à Suzanne le Mintier.

Hélory, srde Coëthélory, par. de.Cavan, — de Kermartin, par. du Minihy-Tréguier,

— de Kergarrec, par. de Quimper-Guézennec, — de la Girardais et du Fougeray, par. de Plédéliac.

Réf. et montres de 1427 à 1543, par. de Quimper-Guézennec, év. de Tréguier et Plédéliac, év. de Saint-Brieuc.

D'or à la croix engreslée de sable, cantonnée de quatre alérions de même. Devise: A tout dix.

Hélory, fils de Tanolc, marié à Azou du Plessis, père et mèred'Y»e«, surnommé l'avocat des pauvres, né en 1253, au manoir de Kermartin, † 1303, canonisé en 1347 et patron de l'évéché de Tréguier ; Alain, évêque de Tréguier en 1330, † 1338; Guillaume, prête serment au duc entre les nobles de Tréguier en 1437.

La branche de Kermartin fondue dans Bèrard, d'où la seigneurie de Kermartin a passé successivement aux Quèlen, Trolong, le Saint, Pavic, la Rivière, la Fayette et par acquêt Quèlen.

Hémery (ramage de Cavan), sr de Kerurieu, par. de Plouizy, — de Kerboulio, — de Kermérault, par. de Cavan, — de la Fontaine-Saint-Père, par. de Plourhan, — de Lezeven, par. de Langoat, — de * Goascaradec, — de Kergroas, - de Rochefort, — de Kergadiou, par. de Guimaëc, — de Leingouêz, par. de Locquirec, — de Roc'hrleuz, — de Kerplat, par. de Ploumiliau. — de Lanvagen, par. de Crozon, - de la VilleErnault.

Anc. ext.. réf. 1669, six gén., réf. et montres de 1427 à 1543, par. de Plouizy, Cavan, Langoat, év. de Tréguier, et Plourhan, év. de Saint-Brieuc.

D'or à trois chouettes <le sable, membrées et becquées de gueules (Sceau 1381), qui est Civan, un anneiet des ;ible en abyme ; aliàs: à la bordure de gueules (Sceau 1395). Devise : Sans larcin.

Bizien, ratifie le traité de Guérande en"!381; Mathieu, abbé de Landévennec, † 1496; Guillaume, puiné de Kerurien, vivant en 14*1, épouse Tiphaine de Kergadiou ; Guillaume, sr la Fontaine Saint Père, chef d'une autre branche, épouse vers 1515 Françoise Botherel ; un capitaine de cent pistoliers en 15b0-, une fille à Saint-Cyr en 1754.

Hémery, sr de Nais, par. de Sucé, — de Préaubert, par. de Saint-Nazaire, —• de Beau- regard. - de Boismorin, — de Lestaadière, - de Romillé, — de Charmois. Déb., réf. 1668 et à I'intend. en 170*, ress. de Nantes. Un secrétaire du Roi en 1712.

Hénaud, sr de la Palue, demeurant au Faou. Déb., réf. )670 ress. de Chaleaulin.

De gueules au mouton d'argent (Arm. de l'Ars.).

Hénault (orig. de Picaidie), sr de ' hampronay, — de Bertaucourt.

D'or à trois fusées accolées de gueules (Arm. de l'Ars.); aliàs : losangé d'or et de gueules.

Pierre, homme d'armes do la compagnie du s* du Liscoêt, en garnison à Quintin en 1591.

HBnCouët (du), sr dudit lieu, de Radeuneuc etde Cohporh, par. de Monterblanc.

Réf. et montres de 1427 à 1536, dite par. et par. de Plaudren, év. de Vannes.

Paié d'argent et de sable ; au chevron de gueules, chargé de trois coquilles d'or, brochant \Blancs-Manteaux).

Olivier, prisonnier des Anglais à la bataille de Beuvron en 1426. La branche aînée fondue dans Chôteautro.

Hengoat (de), sr dudit lieu, par. de ce nom, — de Kermouster, par. de Langoat, — du Gcffellic. Réf. de 1427, par. de Langoat, év. de Tréguier. De sable à une aigle d'argent. Fondu dans Lot.

Henleix (de), sr dudit lieu, par. de Saint-Nazaire, — de rhezine, par. de Chantenay, — de la Lardrère, par. de Remouillé.

Réf. de 1426 à 1428, par. de Saint-Nazaire et Chantenay, év. de Nantes. Fondu en 1558 dans la Lande dit de Machecoul.

Hennebont (d'), sr dudit lieu, ville et château, év. de Vannes, — de Quéménet-Héboé par. de Saint-Caradec, — de Coëtbras, par. de Noyai.

Pour antiques : un arbre arraché, le tronc chargé d'une aigle à deux têtes (Sceau 1263 ; aliàs : sept rustres (Sceau 1334).

La ville porte :d'azur au vaisseau équipé d'or, ses voiles d'argent, sem<5es d'hermines de sable (Arm. 1696).

Huèlin, sire d'Hennebont, témoin à la fondation du prieuré de Locoal en 1037; Eudes, fondateur de l'hêpital de PontscorflT en 1255.

La brancheainée fondue au commencement du xui' siècle dans la maison de Lion ; la branche de Coôtbras a fini à Geoffroy, vivant en 1288, père d'Adelice, mariée: !• à Olivier de Lanvaux ; 2o à Eudes Picaud, sr de Tihenry.

Hennequin (orig. de Champagne), sr de Boinville, — d'E-quevilly, — de Fresne, — d'Assy, — de Cury.

Vairé d'or et d'azur ; au chef de gueules, chargé d'un lion léopardé d'argent. Devise : Coronabo.

Oudinot, anobli par lettres de 1559; Pierre, échevin de Paris en 1529; kytmr, évoque de Rennes en io?3, f I59G ; Pierre, conseiller au parlement de Bretagne en 1630: deux lieutenants-généraux en I?8j et 1811, chevaliers désordres du Roi.(Famille éteinte en 1870).

Les srs de Villermont, en Picardie, de même nom et armes, maintenus aux aides de Paris en 1680, existent encore.

Henrion, sr de Ponihus, demeurant par. de Saint-Martin-des-Champs. Déb. réf. 1669, ress. de Morlaix.

Henbiot, voyez Henryot

Henry, S* d3 Lannay, — du Vaurouel — du Quengo, par. de Saint-Samson. — de la Moite et du Bois-Hellio, par. de Ploërmel, — de la Ville-Gicquel, par. de Pleudihen, de * Kergoët, — de Coëlquentel.

Ane est. chev., 1669, dix gén., réf. et montres de 1527 à 1535, par. de SaintSamson et Bréhand-Loudéac, év. de Saint Brieuc, et Ploërmel, év. de Saint-ilalo.

De gueules à trois épées d'argent en pal, les pointes en bas. Devise : Potius mori quàm fœdari.

Pierre, écuyer dans une montre d'Olivier de Clisson en 1375, eut de Céleste, sa femme: 1o Guillaume, père de Louis, contrêleur et argentier dela duchesse Isabeau en 144J, duquel descendait Robert, capitaine des francs-archers de l'évêché de Saint-Brieuc en 1551; 2» Pierre, marié vers 14.7 à Eonnette le Voyer, auteur de la branche du Quengo, éteinte de nos jours et de la branche de Kergoôt qui existe encore.

On trouve Hervé, croisé en 1248, (cab. Courtois); mais nous ne savons à quelle famille Henry il appartenait.

Le sr du Boisroullier, paroisse d'Éréao, débouté à la réformation do 1668.

Henry (ramage des précédents). sr de Vieilleville et de la Noë, par. de Sérent, de

Bolial, par. de ce nom, — de Lannée, par. de Saint-Marcel

Anc. ext, réf. 1669, huit gén.; réf. et montres de 1481 à 1536, par. de Sérent, év. de Vannes.

De sable à trois épées d'argent, les pointes en bas. Jean, vivant en 1419, épouse Guillemette le Provost.

Henry, srde Beauchamp, de Kerprat et de la Ville-Urvoy, par. de Plélo, — de Kergarff, — de Beaucours.

Anc. ext , réf. 1668, six gén., réf. et montres de 1423 à 1535, par. de Plélo, év. de Saiut-Brieuc.

Parti d'argent et de gueules à deux roses de l'un en l'autre. Devise : Toujours en ris, jamais en pleurs.

. François, vivant en 1519, épouse Marie de Dolo.

Henry, sr de la Villeguesseau, de la Motte et de la Grandville, par. de Plourhan, — de Kerhoualenant, par. de Crozon, — de la Vieuville, — de la Grange, — des Noës, — dela Fontaine-Bouché, iar. <eLantic, — de la Morlaye, — de Kerloaz, — de Kermorvan, — de *Karmadec, — rie*Kermartin.

Anc. ext., réf. 1669, neuf gén. réf. et montres de 1423 à 1535, par. de Plourhan, év. de Saint-Brieuc.

De sable à l'aigle éployée d'argent.

Perrot, partage à, viage en 1405 et épouse Alice Gicquel ; Yves, conseiller au parlement en 1636 ; un membre admis aux honneurs de la cour en 1788; ungénéral de brigadeen 1888.

Henry, sr de la Molle et du Vaurouil, par. rie Saint-Gilles. Réf. rie 1427 à 1513, < ile par., év. de Rennes.

D'or à trois têles de loup arrachées de sable (Sceau 1396).

Guillaume, de la paroisse de Vern, entendu dans l'enquête pour la canonisation de Charles do Blois en 1371.

Henry, sr rie Keryven et <'e Kermen, jar. rie Taulé, — du Héder, — du Band, par. de Plouzév>dé, — e Trévégan.

Anc. ext., réf. 1670, quatre gén., réf. et montres de 1448 à 1534, par. de Taulé et Plouvorn, év. rie Léon.

D'argent au sanglier de sable en furie, accomp. de trois étoiles aussi de sable. Devise : Sans brésiller.

Guillaume, procureur syndic et miseur de Saint-Pol en 1422; Jean, vivant en 1534, épouse Bazilic de Trévégan. Le sr des Landes, demeurant à Morlaix, débouté à la réformation de 1670.

Henry. sr de Ponthuet, de Tirienglas et de Penhoët, par de Lanmeur.

Réf. et montres de 1431 à 1543. dite par., év. de Dol, enclaves de Tréguier. D'or à trois quintefouilles de gueules.

Henry, sr de Guillérien, — de Belestre, — de la Heuzelaye, — du Coudray. — de

Cormeray, — de Lestard, par. de Montauban.

Maint, réf. 1671 ; 0 gén., et à l'intend. en 1700, ress. de Rennes.

D'azur au lion d'urgent, armé et lampassé de gueules, une fasce d'or brochante.

Jean, srde Guillerien, greffier criminel du parlement en 1623; Jacques, son fils et ses petits-fils Jean et Jacques, anoblis par lettres de 1676, pour services rendus par eux et leurs auteurs en qualité de conseillers au présidial de Rennes depuis 1609; Guillaume, s* de Belestre, maître des comptes en 1652, maintenu en cette qualité en 1671.

Henry, sr de ia Chesnaye, — de la Plesse, — de Marigné, par. de l'Hermitage, — de la Ferrière. Maint, au conseil en 1681 et à l'intend. en 1706, ress! de Rennes.

D'azur à la fasce d'argent, accomp. de six étoiles d'or, 3. 3., posées 2 et 1.

Julien, secrétaire*du Roi en 1638, fen charge en 1649, marié à Léonarde Monneraye ; Jean, anobli en 1681 par lettres vérifiées en parlement en 1732; Toussaint, époux de PélagieCornulier, père de Jean-Bapliste, conseiller au parlement en 1718, † 1727.

Henryot, sr de Trorozec, — de Kerezep, par. de Plougrescant. Réf. et montres de 1427 à 1543, dite par., év. de Tréguier. Moderne : Droniou.

Her, en français Héritier (l'), sr de Kerouriou, par. de Pédernec. Déb., réf 1670; réf. 1543, dite par., év. de Tréguier. Rolland, abbé de Sainte-Croix de Guingamp en 1512.

Héraudais (de La).

Une aigle cantonnée d'une étoile à sénestre (Sceau 1405, Blancs-Manteaux).

Hérault (orig. de Normandie, y maint, en 1463, J598 et 1666), sr de Dragey, — de la Benoistière, — de la Bassecour, — de la Vallée, — des Fresches. Anc. ext., réf. 1669, six gén., ress. de Rennes. D'argent à trois canes de sable, membrées et becquées d'or (Sceau 1415).

François, au nombre des 119 gentilshommes qui défendirent le Mont-Saint-Michel contre les Anglais en 1423; Hèmery, chevalier de l'Hermine en 1445; Guillaume, épouse vers 1500 Thomasse de Talvende ; François, épouse en 1535 Saturnino de Saint-Clair.

Les srs de Séchelles, de même nom et armes, ont produit un intendant de la généralité de Paris en 1739 et un conventionnel, décapité en 1704.

  • Herbais (d') (orig. des Pays-Bas), sr dudit lieu, — de Hontois, — de la Villecasau, — de Thun, — d'Avine.

D'argent au lion de gueules, accomp. de huit coquilles d'azur en orle.

Jacques, margrave de la juridiction d'Anvers, gentilhomme de l'empereur Charles-Quint et chevalier de Saint-Jacques-de-1'Épée en 1550, † 1580, sixième aïeul de François-Xavier lieutenant au régiment de la marine en 1774, capitaine au régiment d'Auxerrois en 1778 établi en Bretagne, où cette famille s'est alliée depuis 1767 aux Prigent de Quèrébars, Kermercfhou, Floyd et Keranflec'h.

Suivant la chronique d'Hrmricourt composée en 139», cette famille tire son origine d'un frère puîné de Renavd, comte de Dammartin et de Boulogne, nommé Raes, lequel pour avoir trempé dans une révolte contre Philippe-Auguste en 1H1, sortit de France etépousa à Liège Alix de Warlusée. L'un de ses descendants par alliance, au xive siècle, avec l'héritière de Herbais, en prit le nom et les armes.

Herbert, sr du < haurheix, par. de Saint-Alban. l)éb., réf. 1668, ress. de Saint-Brieuc. Jean, taxé aux francs fiefs en 1555.

Hercé (de) (orig. du Maine, y maint. en 1669;, sr dudit lieu, — du Coudray, — de Hubesnard.

D'azur à Irois herses d'or.

Robin, dans une montre passée à Angers en 1380; François, fils Jean, épouse en 1529 CatherineRabinard ; unefilleà Saint-Cyren 1732; un évêquede Dol en 1767, et son frère grand-vicaire de Dol et prieur de Kernitron de Lanmeur, fusillés à Quiberon en 1795 ; un évéque de Nantes en 1838 † 1849.

Herée (oiig de Flandre), sr de Sèvres, — de Vaudoy. Maintenu par arrêt de.-- aMesde Pari- en i613.

1argent au chevron de sable, accomp. de deux coquilles de même en chef et d'une étoile de gueules en pointe.

Jean, bourgeois de Paris fit une fondation à Saint-Gcrmain-le-Vieil. où il fut inhumé en l.si1 ; Claude, conseiller au parlement de Bretagne en 1599, puis au parlement de Paris en 1603.

Ilénisi-é (le) sr du Vaurien el de la Villeanne. par. de Saint-Cast.

Deb.. réf. 1670 ; réf. et montres de 1439 à 1535, par. de Saint-Cast et Pluduno, év. de Saint-liiïeuc

D'argent à un aigle de sable et un greslier de même en pointe, accosté de deux étoiles de gueules.

Hérisson, sr de la Villc-Hellouin, par. de Médréac, — des Chesnays, — du Vaut ion, — de la Molle-Jean, — des Landes, — de * Beauvoir, — de la Ville-Henry, par. de Plourin, — du Humain.

Admis aux Ëtat- de 1768 et maint, par arrêt du parl, de 1789, onze gén.; réf. et mmins de 1448 à 1513 par. de Médréac et Landujan, év. de Saint-Malo.

D'argent à trois hérissons de sable.

Bertrand, vivant en 11^7, épouse PhiHppotte Ruffier ; René, gentilhomme de la vénerie du Roi en 1083; René, secrétaire <lu Roi près la chancellerie de Metz en 1701, marié à Jeanne Gris ; un volontaire tué au combat de Saint-Cast en 1758; un capitaine au régiment Colonel-Général <inlanterie) en 1789.

La branche ainée fondue en 1566 dans d'Espinay.

Hermain, sr de la Motte, — de l'Isle.

Déb., réf 1668 et à l'intend en 1701, ress. de Saint-Malo.

Hermine (de L'), sr de Gouèllan et de la Vallé e, par. de Guitté. Réf.et montres de 1440 à 1513, dile pu., év. de Saint-Malo.

D'azur à la croix ancrée d'argent, guivrée d'or (Arin. de l'Ars.).

Jean, croisé en 1218 (cab. Courtois).

La branche ainée fondue dans Boisjean, puis Ray, Derval et Saint-Pern.

Hernjthon Ou Ernothon (orig. de Paris), baron du Pont-l'Abbé, — vicomte de Coëtmeur, — sr de Kerobèzao, — de Langouët, — de Trévily, — de Kergos, par. de Clohars-Fouesuaut.

D'azur à trois molettes d'éperon d'or.

Jean, secrétaire du Roi en 1650, père de François-Joseph, maître des requêtes de l'hôtel en 1680, marié à Marie-Renée du Fresnay ; un conseiller au parlement en 1713; un maire de Quimpcr, servant d'armss de l'ordre de Saint-Lazare en 1726.

La branche du Pont-l'Abbé fondue dans d'Argouges ; la branche de Kergos fondue dans Kernafflen.

Hersart (orig. d'Angleterre), sr de la Hersardaye, par. de Plédéliac, — du VauCourouné et de la 'luérissaye, par. de Quinteui:, — de la * Villemarqué, par. d'Hénanbihen, — de la Villeghquel, par. de Pleven — des Préaux, — de Saint-Briac,

— »ie Kerbaul, par. de Châtelaudren.

Anc. ext., réf. 1669, cinq gén. ; réf. et montres de 14Î3 à 1535, par. d'Bénanbihen, Quiutenic, Pleven, Saint-Aaron et Saint-Potan, év. de Saint-Brieuc.

D'or à la herse sarrasine de sable (Sceau 1381). Devise : Evertit et œquat.

Guillaume, croisé en 121» (cab. Courtois); Geoffroi, forestier héréditaire de Lamballe en 1250; autre Guillaume, fils Geoffroi, forestier en 1292, donne aveu et dénombrement de ses droits d'usage dans la forêt dela Hunaudaye en 1291; Jean, père de Rolland, épnn via 1317 Jeanni du Cambout ; Jean et Geffroi ratifient le traité de Guérande en 1381 ;Jean, Q\s Birtn>ii, sT le la Villenunui, vivant on 1515, marié à Louise Colas, de la maison de la Barre ; un commandant du château du Taureau en 1771. La branche ainée londue avant 1400 dans Bernard de la Bernardais.

Herstfelt (orig. de Flandres). sr de la Pannière.

D'argent au chêne de sinople, chargé au pied d'un cerf de gueules (Arm. 1696).

Hervé, sr de KergolT par. du Mioihy de Léon, — de Mezéven, — de Kerasmont, par. de Siberil. — de Trémoguer, — de Kervilliou, — de keranhorre, — du Tertre

— de Kerguz, — du Penhoat (en français Chefdubois).

D'argent à trois triflasda sable (G. le B.> ; alias : échiqueléd'argent et de sable, au croissant d'argent en abyme (Arm. 1696 . Devise : Plus penser que dire.

Jean et ses frères partagent en 15 ï6 à RoscoT, les héritages à eux échus de la succession d'Alain Hervé et de louhenne le Stregnon, leurs père et mère.

Cette famille, alliée aux Pilguen, Sioc'han, Pappe, Kermenguy, le Borgne de Trévidy, YEstang, Jacquelol et Parcevaux, n'ayant pas fait de preuves suffisantes en 1668, a obtenu de nouvelles lettres-patentes en 1815.

Un sénéchal de Léon, subdélégué de l'intendance et commissaire des États, décapité en 1793.

La branche do Kergofi* fondue dans Tanouarn.

Tome II. 4

Hervé, Sr du Rusquec, par. de Saint-Caradec-Trégomel, - du Boisno et de Kermarquer, par. de Ploërdut, — de Goullo, par. de Plouray. - du Quélennec.

Déb., réf. 1669, ress. de Carhaix ; réf. et moutres de 1426 à 1536, par. de Saint-Caradec, év. de Vannes.

D'azur à la fasce d'hermines, accomp. de sept macles d'or.

Jean, de la paroisse de Meslan, pauvre varlet qui hante les guerres et est vaillant archer, a esté ès siège de Châteauceaux et à la poursuite de Monseigr qn 1420, et semble qu'il devroit être quitte.

Hervé.

Montre de 148!, par. de Saint-Broladre, év. de Dol. Georget, anobli en 1466.

Hervé, sr de la Bauobe. — de la Pillotière et de la Prémaignerie, par. de Vieillevigae,

— de * Beaulieu — de la * Provostaye, — de Bréverolles.

, Déb. à l'intend. en 1702; montre de 1543, par. de Vieillevigae, év. de Nantes.

Un éehevin de Nantes en 1697; un secrétaire du Roi en 1766.

Hervieu (orig. de Normandie, y maint. en »463), sr de Saulcemesnil, — de Couais- npn. — de la Vente, — de Quiliempré, — de Mel'ac. Anc. ext., réf. 1669, sept gén., ress. de Ploërmel.

D'azur au chef d'argent, chargé d'un lion léopardé de gueules. Charles, s'établit en Bretagne en 1575 et épousa Florimonde du Pré.

Hervo, év. de Cornouaille.

Montres de 1481 à < 562, par. de Saint-Michel et Saint-Colomban de Quimperlé.

D'argent à la bande d'azur.

Prigent, partable, tenant fief noble en 1481; un général de brigade en 1807, baron de l'Empire, tué à la bataille d'Eckmulh en tS09, et fils d'un notaire de Quimperlé, parait issu de la même famille.

Hervouer, sr de la Pilletière, par. de Saint-Philbert, — du Pasty, — dela Forest, par. de Saint-Mars-de-Coutais, — de Londonnière, — de Genest-Jahan, par. de Saini-Mesme, — de l'isle, par de Fresnay, — de la Roberie.

De gueules au rencontre de bélier d'argent, cantonné de quatre mcrlettes affrontées d'or (Arm. 1666).

tin correcteur des comptes en 1704.

Heuc (du), sr dudit lieu, par. de Quéménéven, — de Lezongar, par. d'Esquibien,

— de Lestiala, par. de Beuzec-Cap- laval, — de Kerfeunteniou, —, de Kerraoul. Ane ext. chev., réf. 1670, sept gén. ; réf. de 1426 à 1536, par. de Quéménéven

et Belize:, év. de Cornouaille.

D'argent à la rose de gueules, boutonnée d'or, qui est du Heuc ; au chef d'azur, chargé d'une croix alésée d'or, qui eit Lezongar ; aliàs : écartolé de Lezongar el du Heuc.

Hervé, prit du service en France en 1372; Jean, épouse vers 1500 Marie, dame de Lezongar ; Charles, ctaev* de l'ordre du Roi en 1600, marié à Jeanne Jégado.

Heursau, sr du Temple.

D'argentà la bande degueules, accostée de deux molettes de même (Arm. 1696). Jean, avocat-général aux comptes en 1870.

Heuhtault, sr de la Villejan, — du Liscouêt, — de Bricourt, — de la Marre, par. de Mon treuil sous Pérouse. Déb. r f. 1668, ress. de Saint-Malo.

D'azur à trois étoiles d'or, un croissant d'argent en abyme, voyez Jou(de La).

Un secrétaire du Roi en 1694. v

Heuse (de La) .

Paié d'or et d'azur ; au chef de gueules, chargé de trois molettes d'argent (Arm. de l'Ars.).

Olivier, prête serment au duc entre les nobles de Lamballe en 1437.

Heusafr', en français Ouë.ssAnt (d'), sr dudit lieu, par. de ce nom, — de Kervasdoué, par. de Plouzané, — de Kerléan, — de Kerzélez.

Ane ext., réf. 1669, sept gén.; réf. et montres de 1446 à lf)34, par. de Ploumoguer et Ploudalmézeau, év. de Léon.

Ecartelé aux 1 et 4 : d'or à la fasce de sable ; aux 2 et 3: de gueules plein. Devise : Mar couez, en em saff (S'il tombe, il se relève).

Jean, vivant en 1518, marié à Jeanne de Kerosven.

Cette famille, éteinte de nos jours, tirait son nom de l'île d'Ouêssant, depuis plusieurs siècles passée en d'autres mains, et érigée en marquisat en 1597, en faveur du sr de RieuxSourdèac.

Heuzey (orig. de Normandie, y maint. en 1463, 1599 et 1666), sr de Gréville, — de la Vallée, — de Bréfontaines, - du Taillis, — de Restolles, par. de PlouagatChàlHaudren.

D'argent à la houssette ou botte de sable en pal, éperonnée d'or.

André, sr de Gréville, vivant en 1463, père de Gillette, mariée à Pierre Potier, sr du Boisroger et de Courcy, † 1524; un conseiller au parlement en 1729.

Hévé (le).

D or au chevron de gueules, accomp. de trois trèfles de même (Arm. de l'Ars.), comme Hosman.

  • Hévin ( orig. d'Irlande^, sr de la Thébaudaye, par. de Gévezé, — du Margat. Déb. à Pin tend, en 1706.

D'azur à une ancre d'argent, accomp. en chef de deux étoiles de même.

Pierre, avocat à Rennes, marié en 1620 à Julienne Billefer, dont : Pierre, célèbre jurisconsulte, procureur-syndic et premier député de Rennes en 1671, † 1692 ; un chevauléger de la garde du Roi, blessé au combat de Steinkerque en 1692; un greffier en chef aux enquêtes du parlement en 1756.

Hezou (le), sr de Kervily, par. de Pleyberchrist.

Réf. et montres de 1426 à 1538, par. de Plounévez-Lochrist, Lannilis et Plouguerneau, év de Léon. D'argent à la croix échiquetée de gueules et d'argent. Marie, épouse vers 1540 Jean, Huon, sr de Kerézélec.

Hiaulu (de).

De gueules à la fasce d'argent, accomp. en chef de trois étoiles de même (Sceau 1306.).

Hidoux (le), sr de Renou, par. de Bréhand-Moncontour.

Rbf. et montres de 1423 à 1534, dite par., év. de Saint-Brieuc.

Porte une bande {aliàs : une fasce) chargée de trois coquilles (Sceaux de 1374 à 1415; aliàs : une croix pattée, cantonnée à dextre d'une rose (oceau 1418).

Hidriou, sr de la Sauldraye, par. de Plélo, — des Loges.

Déb., réf. 1669; réf. et montres de 1423 à 1535, par. de Plélo, év. de SaintBrieuc.

D'or à un saule de sinople.

Jean, puissant de corps et de biens, anobli par lettres du duc et en débat pour sa noblesse en 1»23 ; Alain, son fils, sergent du duc, prête serment entre les nobles de Goéllo en 1437.

Hilary, sr de Quinipily, par. de Baad, — de la Touche, par. de Moustoirac, — de Kerhorlay, par. de Guidel, — de Cootbilly.

Réf. et montres de 1427 à 1536, par. de Moustoirac, Guidel et Guénin, év. de Vannes.

Porte un lion rampant couronné (Sceau 1316) ; aliàs : de sable à dix besants d'argent ; au canton d'or, chargé d'un lion d'azur (Sceau 1381).

Jègou, trésorier du vicomte de Roban en 1312 ; Jean, ratifie le traité de Gu érande en 1381. La branche de Quinipily fondue au xiv« siècle dans Languèouêz ; la branche de Coetbilly fondue en 1694 dans Provost.

Hilguy (du), sr dudit lieu, par. de Plougastel-Saint-Germain, — de Restaudou, par. de Tréméven. Réf. et montres de 1427 à 1481, dites par., év. de Cornouaille.

Guillaume, écuyer tranchant de Marguerite de Bourgogne, comtesse de Richemont en 1126.

La branche aînée fondue dans Lezongar, puis Quèlennec et Visdelou.

Hillerin (orig. de Poitou), sr des Brosses, — du Bois-Tissandeau. De gueules à trois roses d'argent.

René, écuyer du maréchal de Montjean en 1518, était fils naturel de George», duc de Glarence et do Renée de Montrelais ; Jean-Baptiste, conseiller au parlement en 1692.

Hillion (p), sr dudit lieu, par. de ce nom, — des Douves, par. de PlénéeJugon, — de la Ville-Etienne et de la Porte-Rouët, par de Saint-Alban.

Réf. et montres de 1423 à 1535, par. d'Hillion, Saint-Alban et Saint-Aaron, év. de Saint-Rrieuc.

Porte une bande chargée de trois macles et côtoyée de six coquilles (Sceau 1276); aliàs : trois coquilles, au chef chargé de trois macles(Sceau 13811, comme Percevaux.

Rolland, fait une fondation à Saint-Aubin-des-Bois en 1219 ; Guillemot, ratifie le traité de Guérandeen 1381 ; Guillaume, prête serment au duc entre les nobles de Jugon en 1437. Le sr de la Maison-Blanche, paroisse de Ploufragan, débouté à la réformation de 1668.

Hindray ou Hindret (du), sr dudit lieu et de la Motte-Jehan, par. de Saint-Coulomb. Réf et montres de 1428 à 1513, dite par., év. de Dol. D'azur à trois heaumes d'argent, panachés de gueules. La branche ainée fondue dans Cartier.

Hindret (du), sr de la Cordonnais par. de Montfort, — de Castembert, — de Charmont, — de Beaulieu, — de Ricourt. — de Ravenne.

D'azur à trois bandes d argent, chargées chacune de quatre trèfles d'azur ; aliâs: 'bandé d'or et de gueules, l'or chargé de six trèfles d'azur, 1. 3. 2, et le gueules de six trèfles d'or, 2. 3. 1 ; au chef échiqueté d'argent et de sinople (G. G.).

Un référendaire à la chancellerie en 1686, anobli en 1698.

Hindrkuff (du), sr dudit lieu et de la Béraye, par. de Caden, — de Claseul, par. de Carentoir.

Anc. ext., réf. 16o9, six gén. ; réf. et montres de 1427 à 1536, par. de Caden et Pluherlin, év. de Vannes.

D'argent à trois molettes de sable, une alouette de même en abyme. Devise: Hilaris mnne tendit ai alla.

Jean, marié àTiphaine de la Chateigneraye, veuve en 1499.

Hingant sr de Kerhingant, par. de Saint-Quay, — de Kcrduel, par. de PleumeurBodou. — de la Salle, par de Perros-Guirec, — du Roc'hou, par. de Lanvézéac, — de Kerizac, par. de Plouizy, — de Kerdavid, — du Faou, — de Kerascouët, par. de Ploubazlanec, — de Chateau-Croc, par. de Pordic. — de Kerigouault, — de Crec'h

• alsi, — de Rosooêt, — de Penlan, — de la Ville-Mario, par. de Saint-Ouay, — de Kerbihan.

Anc. ext., réf 1668, neuf gén.; réf. et montres de 1427 à 1543, par. de Pleumeur-Bodou et Pordic, év. anc. ext., réf de 1668, neuf gén. ; réf et montres de 1427 à 1543, par. Pleumeur-Bodou et Prodic, év. de Tréguier et Saint- Brieuc.

De sable à trois épées d’argent, garnies d’or ; aliàs écartelé de Kerduel (Sceau 1502)

Jean, ratifie le traité de Guérande à la Roche-Derrien en 1381 ; Jean, vivant en 1417 épouse Jeanne de Kersaliou ; Raoul, leur fils, épouse en 1477, Catherine, dame de Kerduel ; un conseiller au parlement en 16U ; un page du Roi en 1709.

Fondu au xviiie siècle dans Los.

Hingant.

D’argent au treillissé de gueules cloué d’or, semé de roses de gueules, une dans chaque claire-voie (Sceau 138H), comme Gurnier.

Thèbaut, ratifie le traité de Guérande à Guingamp en 1381.

Hingant, sr du Hac, par. du Quiou, — de Floville, — de Gardisseul et de Trémaudan, par. de Plestan, — du Bois-Bintin, par. de Talensac. — de Bintin, par. de Cintré, — de Cicé. par de Brutz, — de Saint-Tual, par. de ce nom, — de la Tiemblaye, par de Saint-Samson-Jouxte-Livet, — du Boishue, par. de Lanhélin, — de * Saint-Maur, — de la Ville-Tréhen — du Bourgneuf, — des Croix, — de Toullan.

Anc. ext., réf. 1668 huit gén. ; réf. et montres de 1423 à 1535, par. du Quiou et Talensac, év. de Saint-Malo, Plestan, év. de Saiot-Brieuc, Cintré et Brutz, év. de Rennes, Saint-Samson Épiniac et Lanhélin, év. de Dol.

De gueules à la fasce d’or, accomp. de six billettes de même, 4. 3. (Sceau 1401).

Geoffroi, chevalier, de la paroisse de Plestan mentionné dans une charte de Boquen en 1292. Olivier, ratifie le traité de Guérande en 1381 ; Charles, sr du Hac, vivant en 1389, père de Jean, chambellan du duc François I et son ambassadeur en Ecosse, se trouva aux sièges de Pouèncé et de Fougères, où Henry son frère fut tué en 1449 et épousa Guyonne de Bintin ; un volontaire au combat de Saint-Cast en 1758 ; un conseiller au parlement en 1782, f \Stl.

La branche aînée fondue dans Tournemine ; la branche du Boishue fondue dans Ttrcoq puis Guéhenneuc. Hircé (orig. d’Irlande) sr de Keranroux, — de Kerelou, par. de Chateauneuf-du-Faou, — du Carpont. Déb. à l’intend. en 1704; rôles de l’arrière-ban de Cornouaille et de I/on en 1694 et 1708.

D’argent au chevron de sable (Arm. de l’Ars.); aliàs : accomp. de trois harpes de même.

Jean, naturalisé en 1606, épouse Elisabeth Capitaine.

Hirel (du), sr dudit lieu, par. de Plédran, — de la Juallère, par. de Corseul. Réf. 1513, par. de Hénon et Corseul, év. de Saint-Rrieuc et Saint-Malo.

D’argent à trois croisilles de sable (Mss. Gaignières).

Geoffroi entendu dans une enquête pour le recouvrement des biens de l’église de Dol en Uol ; Guillaume, ratifie le traité de Guérande en 1381 ; Françoise, dame du Hirel, mariée à Jean Budes, tué à la bataille de Rosbec en 1382. de la Haye, — de la Doubrie, par. de Guigner», — de la Fonlaine. Réf. et montres de 1427 à 1543, par de Guigaen, év. de Saint-Malo.

D'argent à la fasce fuselée de sable, surmontée à dextre d'une fleur de lys de même (Arm. de l'Ars.).

Hirgarz (de), sr dudit lieu, par. de Crozon.

Réf. et montres de 1426 à 1562, par. de Crozon, év. de Cornouaille.

D'or à trois pommes de pin d'azur. Fondu dans Kèrèrault puis Bègasson.

HlrlAYk (Dk la).

D'azur à trois fleurs de lys d'argent, au lambel de gueules. (G. le B.).

Hoche Dé, sr de Belair, — de la Pinsonnais, par. de Nozay, — de la Guémerais, par- de Derval.

Anobli sous la Restauration en 1817.

D'azur au chef d'argent, chargé de trois trèfles de sinople.

Un correcteur des comptes en 1719.

Hommet (du) (orig. de Normandie).

D'argent à trois fleurs de lys de gueules.

Richard, archidiacre de Bayeui, puis évêque de Dol, † 1164.

Hommeau (de L'), voyez Lhommeau (de) .

Honoré, en breton Enoret (l), sr de Mesguéau, par. de Plougasnou, — de Kertanguy, par. de Garlan, — du Loc'h, — de Kermorvan, par. de Plouigneau, — de Goasmelquin, par. de Plouégat-Guérand, — de Leslem, par. de Plounéventer, — de la Forest, par. de Loctudy, — de Penfrat et de Kernicher, par. de Landudec, — de Kerambiquet, par. de Kerfeunteun, — de Keradennec, — de Keralias, par. de Kersaint-Plabennec.

, Ext , réf. 1670, huit gén., ress. de Quimper ; réf. et montres de 1481 à 1543, par de Garlan, Saint-Mathieu de Morlaix, Plouigneau et Plouégat-Guérand, év. de Tréguier.

Losangé d'argent et de sable, qui est Leslem, à la cotic» de gueules brochante ; au franc-canton de pourpre, chargé d'un dextrochère d'argent, soutenant un épervier de même, voyezKerangomar.

Olivier, vivant en 1443, épouse Mazuelle Marc'hec, dame de Mesguéau ; Pierre, auditeur des comptes en 1511. , Fondu dans Aileno.

Hôpital (de L'), sr d'Escoublac, par. de ce nom, — de la Bouëxière, par. de Nivillac, dela Rouardais et de la Roche, par. de Bains, — du Mottay, par. d'Evran, — du Portal, par. de Saint-Judoce, — de Grand-Clos, — de Kerlouët, — de Biller, par. de Saiat-Vincent-sur-Oust, — du Gueyvon, par. de Saint-Vran.

Ane. ext., réf. 1669, neuf gén.; réf. et montres de 1427 à 1536, dites par., év. de Nantes, Vannes, Saint-Malo, Dol et Saint-Brieuc.

De gueules au coq d'argent (Sceau 1306) ; aliàs : d'argent à la bande de gueules, chargée d'un coq d'argent, membré et crêté de gueules, accostée vers le chef d'une merlette de sable.

Pierre, donne quittance aux exécuteurs testamentaires du duc Jean II en 1306 ; Pierre sénéchal, procureur général et juge universel de Bretagne de 1403 & liii, marié à Perrine de Muzillae ; Gilles, chevalier de l'ordre et capitaine de la noblesse du comté nantais en 1543.

Les ducs de Vitry, de Château-Villain et de Risnay, du nom de l'Hêpital, portent de gueules au coq d'argent, ayant au col un écusson d'azur, chargé d'une fleur de lys d'or par concession d'Henri IV ; ils ont produitdeux frères, maréchaux de France en 1617 et 1643.'

Hoquerel, srde Beaumont, par. de Coulon de Montfort. Réf. 1513, dite par., év. de Saint-Malo.

D'argent à la bande de gueules, à la bordure d'or (Sceau 1308, Blancs-Manteaux). Jamet, originaire du Maine, fait un échange à Vitré avec Guy de Laval en 1308.

Hosman, srde Rosyven, par de. Lothéa, év. de Cornouaille.

D'argent au chevron de gueules, accomp. de trois trèfles de même (G. le B.), cojnme le Hévé.

Hostellier (l'), sr de Lesnaudière.

D'azur au chevron d'argent, accomp. de trois roses d'or (Arm. 1696). Nicolas, trésorier de France en Bretagne en 1696.

Hostis (an), en français Hostellier (l'), uoyezLnostis.

Houdet (oiïg. de Champagne).

De gueules à la gerbe d'or, liée de même, surmontée de trois étoiles d'argent et . accomp. de trois billettes de même, deux en flancs et une en pointe.

Un procureur de la capitainerie de Monceaux en 1760, père d'un greffier en chef au prêsidial de Meaux et aïeul d'un lieutenant-ginSral criminel en 1776, député du bailliage de Meaux aux Etats-Généraux de 178 <, dmt des descendants, anobhs sous la Restauration, se sont alliés en Bretagne aux Lesquen de la Minardais et aux du Breil de Pontbriand.

Houeix, sr de la Forest, pir. de dessala. Deb., réf. 1669, ress de Saiol-Brieuc.

Vincent, marié à Olive Poulain, veuve en 1527, tenait le lieu de la Forest prochement à foi et rachat de la cour de Moncontour.

Houel srdu Traon.

Réf. 1513, par. de Saint-Meloir-des-Ondes, év. de Saint-Malo.

D'or à une tête d'aigle arrachée de sable (Sceau 1413).

Houet, sr du Chêne-Vert, par. de Ploërmel, — de Kercheu, — du Boizy, par. de Saint-Patern.

Maint, par arrêts du parl. de 1736 et 1752, dix gén., ress. de Ploërmel.

D'argent au chevron brisé de gueules, accomp. de trois fouilles de houx de sinople, 2. 1, et surmonté d'une étoile de gueules.

Plusieurs procureurs du Roi au présidial de Vannes au xvtit» siècle.

Houitte, sr de Langretière, par. de Bonaban, — de la * Chesnais, év. de Saint-Malo. Anobli par lettres du Roi en 1814.

D'hermines, au chef endenché d'azur, chargé de trois étoiles d'or. Devise: Dieu et labeur.

Houlle (nu), sr dudit lieu et du Vaugaillard, par. de Merléac, — du Val, par. de Huégon, — de Tronscorff et de Goësformant, par. de Langoëlao, — de la Garenne, — de la Vigne, par. de Languidic, — de Kerespertz.

Anc. ext., réf. 1671, huit gén.; réf. et montres de 1426 à 1562, par. de Merléac, év. de Cornouaille, Guégon et Langoëlan, év. de Vannes. D'azur à la croix engreslée d'argent.

Gilbert, alloue de Rouan en 1322; Gilbert, écuyer dans une montre d'Olivier de Clisson en 1375; Gilbert, épouse vers 1427 Marguerite, dame de Tronscorff ; Jean, sénéchal de Vannes, puis conseiller au parlement en 1558.

La branche aînée fondue dans Baud puis Loisel ; la branche de Tronscorff fondue vers 1613 dans Berthou.

Houlle (de La), sr dudit lieu, par. de Montertelot, — de la TrébouIIière, par. de Merdrignac, — du Casse!, - de Quéhéon, par. de Ploërmel.

Maint. par arrêt du parl, de 1676; réf. et montres de 1427 à 1513, dites par., év. de Saint-Malo.

D'argent à trois macles de gueules.

Houmeaux (des), sr dudit lieu, par. de Mouzeil, — de Clermont et de Bourmont, par. de Pannecé, — du Boismaqueau, par. de Teillé, — de Châleau-Fremont, par. de Saint Herblon. — de la Pèrochère et de la Renouardière, en Anjou. D'argent frelté de sable.

René, servait à l'arrière-ban d'Anjou en 1442; Claude, chevalier de l'ordre et gentilhomme de la chambre du Roi en 1(532.

La branche ainée fondue dans Chomart, d'où la seigneurie des lloumeaux a appartenu successivement aux Butai/, Charette, Kermèno, Gaxtinaire et Paris : la branche du Boismaqueau et de Château-Fremont fondue en 1632 dans Cornulier.

HOUrMkLIn (DU).'

Maint. réf. 1669, 0 gén., réf. 1513, par. d'Hénansal, év. de Saint-Brieuc.

De sable à douze étoiles d'or, 4. 4. 4, qui est Saint-Guédas, au filet de même brochant en barre sur le tout.

Jean, avoué (bâtard) de feu Guyon de Saint-Guédas en 1513; Jean, anobli en 1613. Tome II. 5

Houbmelin (du), voyez Métaor (le). Hourmelin (du), voy. Normand (le).

Houssay (du), sr dudit lieu, par. de Trans, — de la Clérissais, par. de Moisdon, — de la Marchardière.

Anc. ext., rér. 1671, sept gén.; réf. cl montres de 1444 à 1544, par. de Moisdon év. de Nantes.

D'argent à trois porcs-épics de sable.

Jean, vivant en 1445, épouse Jeanne Pierre, de la maison de la Plesse ; un conseiller au parlement en 1570.

Houssave (de La), sr dudit lieu, par. de Saint-Martin-sur-Oust, — de Ranléon, par. de

Quédillac, — de Maugremieux, par. de Guégon, — de la Moraodais, par. des Fou

gerets, — de la Chauvaille.

Anc. ext. chev., réf. 1668, six gén., réf. et montres de 1426 à 1536, dites par.

et par. de Saint-Maden, év. de Vannes et Saint-Malo. i

Echiqueté d'argent et d'azur de six tires (Sceau 1378).

Alain, capitaine de Rennes en 1380 ; Eus tache, maréchal de Bretagne en 1400 ; Alain, son fils, marié à Marguerite de Montauban ; Jean, épouse en 1500 Jeanne de Maigné.

La branche de Maugremieux fondue au xve siècle dans Langourla. On trouve Jean, croisé en 1218 (cab. Courtois); mais nous ne savons à laquelle des familles la Houssaye il appartenait.

Houssaye (de La), sr dudit lieu et de Cojalu, par. de Gaël, — de la Chapelle, — de la Poscherais.

Anc. ext., réf., 1668, huit gén., rif. et montres de 1440 à 15i3, par. de Gaël, év. de Saint-Malo.

De sable à trois jumelles d'argent ; aliàs : écartelé de Coja/it (G. le B.).

Olivier, épouse vers 1372 Thomine du Cambout ; Geoffroy, vivant en 1410, épouse Jeanne de Trécesson ; Guillaume, fils des précédents, épouse Jeanne Rouxel, dame de Cojalu.

Houssaye (de La), voyez Vicomte (le). Houssaye (de La), voyez Potier.

Houx (du), sr du Bodel et du Bezit, par. de Caro, — de la Biardais, — de Penhoël» par. de Maure, — des Basses-Bouëxières, par. de la Gacilly, — du Valmarquer, par. de Guer.

Anc. ext., chev., r'f. 1669, dix gén. ; réf. et montres de 1427 à 1513, par. de Caro et Maure, év. de Saint-Malo.

D'argent à six feuillesde houx de sinople ; aliàs: une croix cantonnée de qùalre feuilles de houx (Sceau 1381). Devise : Fou qui s'y frotte.

Guillaume et Jean son fils, scellent en 1280 les lettres d'Olivier de Montauban portant changement de bail en rachat ; Eon, vivant en 1370, épouse Jeanne Mahé; Jean, ratifie le traité de Guérande en 1381.

La branche du Bodel fondue vers 1540 dans Téhillac.

Houx (du), sr de Kerigo, par. de Surzur, — de Penhoët," par. de Fégrcac, — de la Filonnière et de la Seilleraye, par. de Carquefou. Réf. de 1459 à 1448, par. de Surzur, év. de Vannes et Carquefou, év. de Nantes.

De gueules à trois épées d'argent, la pointe en bas.

On trouve Alain, croisé en 1248 (cab. Courtois) et Jean, sr du Couëdic, chevalier de l'ordre en 1608 -, mais nous ne savons à quelle famille du Houx ils appartenaient.

Huart, sr de la Fosse-Poisson, par. de Noyal, — de la Noë, — de Bœuvres, par. de • Messac, — du Boschet, par. de Carentoir, — de la Grande-Rivière, — de la Garoulais, — de la Bourbansais, par. de Pleugueneuc, — de la Roche-Colombière, — de la Barre.

Ext. rèi. 1669. trois gén. ; réf. 1513, par. de Noyal-sous-Bazougcs, év. de Rennes. D'argent au corbeau (aliàs : gerfaut), de sable, becqué et membré d'azur.

François, flls de Gwyonet petit-fils de Jean, secrétaire du Roi en 1594, marié à Louise Qouault ; plusieurs conseillers au parlement depuis 1621. Fondu en 1731 dans la Forest d'Armaillè.

'Hubaudiere (de La), sr des Doyries, par. de Pacé, ress. de Vitré.

D'azur à trois têtes d'aigle arrachées d'argent (Arm. 1696).

M» César, de la paroisse de Parcé, poursuivi comme ligueur par le sénéchal de Rennes en 1590 ; Eusèbe, vivant en 1690, marié à Perrine Cochet.

Hubert (orig. d'Orléans), sr de Farouville, — de la Noue, — de la Villautreys, — du Bas-Plessis.

D'argent à un chien de Saint-Hubert de sable (G. le B.).

Hubert, sr de la Vesquerie, par. d'Arthon, — de la Rigaudière, par. de Chauvé, — de la Ville-Bessac, par. de Frossay.

Ext. réf. 1668, cinq gén., ress. de Nantes.

D'azur à deux coquilles d'argent ; au franc canton d'or, chargé d'un oiseau de sinople.

Jean, srde la Vesquerie, épouse vers 1535, Jeanne Heaulme, dame de la Rigaudière Jean, abbé de Pornic en 1565, † 1580.

Fondu dansdei?rwc.

Hubert, (orig. d'Anjou), sr de Lasse, — de la Rochefordière et de la Martinière, par. de Ligné, — de Crévant.

Maint. réf. 1669, ress. de Nantes, à patre et avo.

D'azur à l'aigle éployée d'or ; à la fasce de gueules brochante, chargée de trois roses d'or.

Sept conseillers au parlement depuis 1582.

Hubert, sr des Godelayes, par. de Mordelles, — de la * Hayrie et de la Cucuais, par. de Goven, — de la Massue, par. de Cuguen, — de la Haye, par. de Derval, — de la Sauldraye, — de la Ferrière, — du Bois-Anger.

Ext., réf. 1669, sept gén. ; réf. et montres de 1479 à 1513, par. d°, Mordelies et Goven, év. de Rennes et Saint-Malo. D'argent à trois jumelles de gueules.

Etienne, forestier et officier des bois, non contribuant à cause de son office, réformation de 1427, paroisse de Liffré ; Robert, abbé de Saint-Jacques de Montfort, † 1463; Philippe, sr de la Hayrie, vivant en 1479, épouse Jeanne de la Haye ; deux auditeurs des comptes de 1524 à 1573; un général de division en 1884.

Les srs du Parc, paroisse de Ploufragan, de Saint-Piat, par. de Pleudihen, et des Perrières, déboutés à la réformation de 1669.

Huny, srde Keruzec, — de Kerlosquet, par. de Saint Caradec-Trégomel, — du Pontgrossard par. de Maroué, — de Kerguen, par. de Saint-Caradec d'Hennebont, — du Cosquer, — de Trégouët, — de Talhoiwt, par. de Nostang, — de Keroman, par. d'Inzinzac. Déb., réf. 1670, ress. d'Hennebont.

D'azur au chevron d'argent, accomp. de trois roses de même. (G. le B.).

Jean, procureur du Roi à Hcnnebont, conseiller au parlement en 1573, otage des habitants d'Hennebont entre les mains du duc de Mercœuren 1590; deux référendaires en 1634 et 1638 ; deux conseillers au parlement do 1573 à 1679.

Huchet, sr de la Huchetaye, - de la* Bédoyère, par. de Talensae, — de * Cintré et du Plessis, par. de Cintré, — de Kerbiquet, — de la Hidouze, de Langoët, des Abbayes et de Peillac, par. de Guer, — de Rédillac, et du Pont d'Ars, par. de Saint-Jacut, — de la Villechauve, par. des Fougerets. — de la Roche. - du Val-au-Houlle. par. de Guégon, — de la Villebeuve, — de'Quénétain, par. de Saint-Uniac, — dela Besneraye, — du Boisbrun, — de la Thébaudais et de Bessac, par. de Pipriac, — de Bellouan et du Chaucheix, par. de MôQéac — de Châteautro, par. de Guilliers. — de Monterfil. par. de ce nom, — de Keiuzas, par. de Plouzaué, — du Bois-Garin, par. de Sixt, —vicomte de Tréguil. par. d'Iffendic.

Anc. ext., réf. 1668, neuf gén., rél. etmontres de 1427 à 1513, par. de Talensae, év. de Saint-Malo.

D'argent à trois huchels de sable, qui est Huchet ; écartelé d'azur à six billettes percées d'argent, 3. 2.1, qui est la Bédotjère. Devise : Hostibus et ferris et aussi: Honor et caritas. »

Guillaume, écuyer dans une montre de 1418 ; Bertrand, secrétaire d'Etat et du conseil du Duc en 1421, garde des sceaux et ambassadeur en Angleterre, épouse Jeanne, dame de dela Bédoyère ; plusieurs procureurs généraux et conseillers au parlement depuis 1577 , un chevalier de Malte en 1645; deux chevaliers de Saint-Michel en 1648; deux pages du Roi en 1719 et une fille à Saint-Cyr en 1764; un membre admis aux honneurs de la cour en 1784.

Hudklor ou Heudelor, sr de Kerbiquet, de la Grée-Mareuc et de Lohingat. par. de Guer, — du Plessix, par. de Loutehel, — de Ramponnet, par. de Caro, — de Guéhoux.

Ane. ext. chev., réf. 1670, neuf gén.; réf. et montres de 1420 à 1513, par. de Guer et Loutehel, év. de Saint-Malo.

De sable à la croix pleine d'argent, cantonnée de douze fleurs de lys de même.

Pierre, fils Olivier, vivant en 1444, épouse Marguerite de laNoe, damede la Grée-Mareuc ; Louis, chevalier de l'ordre en 1626. La branche de Kerbiquet fondue dans Bastard.

Hue (orig. de Normandie, y maint. en 1641 et 1071), sr d'Escures, — de Montaigu, — de Longueville, — de la * Colombe, — de Sully, — de Sevedavy et de Langevinière, par. de Saints. Maint, par arrêt du parl. de 1783, ress. de Rennes.

D'azur à la colombe d'argent, tenant en son bec un rameau d’olivier de sinople.

Jean, anobli par la charte générale des francs fiefs en 1470 ; deux pages du roi et de la reine en 1750 et 1766;un maréchal de campent780; un président à mortier en 1784, † 1811. La branche de Langevinière éteinte dans la Landelle puis la Choûe de la Mettrie.

Huelnan, sr de Kersimon, par. de Crozon. Déb., réf. 1009, ress. de Chùteaulin.

Huet, sr de Kerlan, par. de Servel, :— de Bouillon, par. de Plémy.

Réf. et montres de 1423 à 1535, par. de Plémy, év. de Saint-Brieuc, et Ploulec'h, év. de Tréguier.

D'azur à l'aigle éployée d'argent, becquée et membrée de gueules.

Les srs de Brangolo, par. de Plémy, de même nom et armes, ont produit un subdélégué de l'Intendance à St-Brieuc, et se sont fondus dans Rogon.

Huet (orig. d'Angleterre), sr du Collet, par. de Bourg-des-Moutiers, — de Loyaulx, par. de Fresnay, — de Livresac et de la Villefougeré, par. de Nozay, — de Bédaudu, par. de Vay, — de la Bellière, par. de Pucpui, — de la Torche, par. de Saint-Jeande Béré. Réf. de 1428 à 1454, par. de Nozay et Vay, év. de Nantes. Porte deux bandes chargées de coquilles ; aliàs: de molettes (Sceau 1365).

Gautier, chevalier anglais de l'armée de Jean Chandos, en Bretagne, puis capitaine des Grandes Compagnies qu'il accompagna avec du Guesclin en Espagne en 1367, gratifié par le Duc, des seigneuries du Collet et de Loyaulx ; Pierre, abbé de Beauport en 1442, chargé de l'information des miracles de saint Vincent-Ferrier.

Huouet, sr de la Rivière, par. de Saint-Armel, — du Bois-Robin, par. de Marcillé,

Réf. de 1427 à 1513, dites par., év. de Rennes.

D'azur à quatre burelles d'or, accomp. de huit besants de même.

Heroé, évèque de Saint-Briéuc en 1431, † 1436 ; un connétable et lieutenant du gouverneur de Rennes de 1472 & 1482.

Fondu dans Valleaux.

Huirion.

Porte un quintefeuille (Sceau 1276).

Geoffroi, scelle en 1276 les lettres du duc portant changement de bail en rachat.

H CM) RI Èrk (Dk la).

D'azur à trois bandes d'or (G. le B.), comme Langourla et Néret.

Hcllin (crig. d'Anjou), srde la Fresnaye, — de la Molle-Chelun, — de la Pommeraye, — de la Celle, — de Saint-Amadour, — du Margat, — du Boischevalier. Maint. par arrêt du par!, de 1775, treize gén., ress. de Rennes.

De gueules à deux bondes d'aigent, accostées de trois besants de mémo entre les bandes : aliàs : d'azur à la bande d'argent, accostée de six besants d'or.

I

Regnaud, sr de la Fresnaye, vivant en 1379, marié à Marguerite de Saint-Aignan ; LouisRené, marié en 1743 à Suzanne du Bois-Taillé, père et mère de Jean-Louis, conseiller au parlement en 1775.

Hulot (orig. de Champagne), srdu Maipas, — de Mazerny, — d'Osery.

D'or à la fasce crénelée de gueules, sommée d'une hulotte (chouefte) de sable, tenant une épée d'argent dans la patte dextre et accomp. en pointe d'une bande d'azur. Devise : Dors je veille.

Un échevin de Cbarleville en 1773, père d'un maréchal do camp d'artillerie, créé baron en 1817 † 1843.

La branche de Mazerny a produit un baron de l'Empire en 1813, lieutenant-général en 1825 ; la branche d'Osery a produit un maréchal de camp, créé comte en 1816, père d'un contre-amiral f en 1878.

Les armes de cette dernière branche offrent des variantes avec les précédentes.

Hui.in ou Huplin, srde la Porte, — de Beauchesne. Maint, au conseil en 1701, ress. de Fougères.

D'argent à la fasce d'azur, chargée de trois coquilles d';irgenl, et accomp. de trois croix de Malte de gueules.

Hunaudaye (la), par. de Plédéliac, év. de Saint-Brieuc.

Seigneurie érigée en baronnie en 1187 en faveur de François Tournemine, et successivement possédée depuis par les familles la Mot te-Vau clair, Rosmadec, Rieux, TalhouU et Guèhenneuc de Boishue.

Hco, sr de Kerjéan, par. de Lesbin-Pontscorff, — de Keroman, par. de Plœmeur.

D'argent à trois croiseltcs recroisettées de gueules, accomp. de trois annelets mal ordonnés d'azur (Arm. 1696).

Hcon (ramage de Léon et Penhoét), sr de Lavalot-Cozou, par. de Ploudiry, — de Herlan, par. de Saint-Thégonnec, — du Squiriou, par. de Braspartz, — de Trohéon, par. de Siberil.

Réf. et montres de 1426 à 1534, dites par., év. de Léon et Coruouaille. D'or au lion morné de sable, quiest Léon ; brisé d'une fasce en divise de gueules, qui est Penhoét.

Eon, sr de Trohéon, tué à la bataille d'Azincourt en 1415, épousa Annette du Chastel. La branche ainéo fondue dans Kerhoênt, puis la Foresl et du Parc. i

Huon (ramage des précédents), sr de *Kerhuon, de Kermadec et de Kermabgeffroi, par. de Ploudiry. — de Kerlaudy, par. de Flouénan, — de Penanroz, par. du Tréhou, de Kerlézérien, par. de Saint-Thonns de Landerneau, — de Penhep et du Bndonn, par. de Dirinon, — de Gorréconq, — de Kervasdoué, par. de Plougoulm, — de Lanhouardon, par. de Plabennec, — châtelain de Trogoff, par. de Plouégat Moysan, —srde Lohars-an-Coat et du Tromeur, par. de Bohars.

Anc. ext. chev., réf. 1669, onze gén., réf. et montres de 1426 à 1534, par. de Ploudiry et Plouénan, cv. de Léon.

D'or à trois annelets d'azur, 2. I, cantonnés de trois croisettes. recroisettées de même, 1. et 2; aliàs : d'or à trois croisettes recroisettées d'azur, 2. 1, accomp. de trois annelets mal ordonnés de même. Devise :Atao de virviqiten (Toujours à jamais).

Hervé, fils Huon, sr de Kerhuon, prçvêt féodé héréditaire de la vicomté de Léon, marié à Pigette Saladin, dame de Kermadec, fit confirmer en 1307 par Hervé de Léon, les lettres d'exemption de rachat octroyées en 1270 par Guyomarc'h de Léon, à Gérard Saladin, père de la dame de Kermadec ; Guyomarc'h, écuyer dans une montre de 1378; Olivier, époux de Catherine le Vayer, écuyer du corps et de la chambre du duc, raccompagna à Amiens pour secourir les Français à la bataille d'Azincourt en 1415; Main, chevalier de l'ordre du Roi, l'un des gens d'armes du prince de Conti en 1649, marié en 1654 à Anne de Pensornou, dams de Trogolf ; deux pages du Roi en 1762; un grand nombre d'officiers distingués dans la marine, dont deux tués à l'assaut de Carthagène en 1697 ; un chef d'escadre Y 1787, et un des commandants de l'expédition d'Entreeasteaux à la recherche de la Pérouse en 1791, qui a donné son nom à plusieurs archipels, dans l'Océanie ; un enseigne de vaisseau, commandant la canonnière la Claymore, tué à Paris par les fédérés, en mai 1871.

Huon (ramage des précédents), sr de Kérézclec et de la Roche-Noire, par. du Tréhou, de Bodrézal, par. d'Hanvec, — de Guernamblouc'h, par. d'Irvillac, — de PenhoatHuon, par. de Guimiliau, — de Kerillio, par. de Plouvoru, — de Lesguern, par. de Saint-Frégan.

Anc. ext., réf. 1669, huit gén., réf. et montres de 1446 à 1534, par. du Tréhou et Plouvorn, év. de Léon.

De gueules à cinq croisettes recroisettées d'argent, posées en croix. Devise: Endra bado birviquen... (Tantqu'elle durera, jamais...)

Hervé, vivant en 1446, épouse Jeanne Courtois, de la maison du Botquénal ; Alain, chevalier de l'ordre du Roi en 1650, marié à Louise de Kerret, † 1676. La branche aînée fondue dans VEstang.

Huon, srde Kerliézec, par. de Dirinon, — de Trégoat, — de Lavalot, — de Kerbrat, — de Keruizan, — de Keraléhan, par. de Plougastel-Daoulas.

Anc. ext. chev., réf. 1669, huit gén., rcf. et montres de 1426 à 1562, par. de Dirinon, ev. de Cornouaille.

D'or au chevron de gueules, accomp. en pointe d'un corbeau de sable.

Guillaume, épouse en 1427 Jeanne de Kernezne. Famille éteinte dans Coatarel.

Huon, sr de Lanonver et de Bourgerel, par. de Plougonver.

Réf. et montres de 1427 à 1481, par. de Plougonver et Bourbriao év. de Tréguier.

D'argent à deux fasces d'azur ; aliàs: d'argent à trois bandes ondées d'azur (Sceau 1418), aliàs : trois coquilles accomp. d'un croissant ; à la bordure engreslée (Sceau 1416).

Prigent, reçoit une montre à, Bouiges en 1418.

La branche de Bourgerel fondue vers 1500 dans Léon.

Hcon (ramage d'Huon de Lanonver), sr de Keiflec'h, — de Kergadou, par. de Calanhel. — de Kerdavy, — de Kerauffret, par. de Maël-Pestivien, — de Lezénec, de Keramédan, de Rosgourel et de Kcrsanton, par. de Plounévez-Lochrist, — de Kerguz, — de Remarquer, — du Plessix, — de Keraudy, — de Kerusval, — de Kermabusson, par. de Plestin,

Anc. ext., réf. 1669, huit gén.. réf. et montres de 1427 à 1562, par. de Tlou

gonver et Bourbriac, év. de Tréguier, Maêl-Pestivien et Calanhel, év. de Cornouaille.

D'argent à trois chevrons de gueules, une 'fasce d'azur brochante (Sceau 1415).

Morice, prête serment au duc entre les nobles de Tréguier en U37; Olivier, son fils, vivant en 1481, épouse Jeanne de Cot'tgoureden.

La branche de Kergadou fondue en 1605 dans du Parc ; la branche de Kermabusson fondue en 1725 dans le Gualès ;

Hurault (orig. du Blésois), sr de Saint-Denis, — comte de Cheverny en Sologne en 1577,

— marquis de Vibraye, au Maine en 1625.

D'or à la croix d'azur, cantonnée de quatre ombres de soleil de gueules (La Ch. des B.).

Raoul, trésorier de France sous Louis XII et François Ier, † 1527 ; Philippe, chancelier de l'ordre du Saint-Esprit à sa création en 1578. et chancelier de France, † 1599 ; Don is, abbé de Paimpont etévéque d'Orléans en 1586 ; deux lieutenants généraux des armées du Roi et trois maréchaux de camp, depuis 1704; un pair de France de nos jours.

Cette famille s'est alliée en Bretagne aux Kernévunoy, Hérault, Boisli've, Bréhant et Lorgeril.

IIus, sr de la Bouchetière, — du Bois-Sébastien, — de la Trocardière, par. de Rezé, — du Bois-Hus, par. de Saint-Donatien, — du Chesnay, par. de Saint-Grégoire. Réf. 1513, par. de Saint-Grégoire, év. de Rennes.

D'argent à la bande vivrée de gueules, accomp. de six merlettes de même, 3 3, posées 2. et 1, comme l'Argentaye.

Deux maîtres des comptes en 1533 et 1543 ; Gabriel, trésorier des États en 1590, maire de Nantes en 1599 ; Oudart, conseiller au parlement en 1606; Michel, greffier en chef aux requêtes en 1603.

Iiusson sr de Penlaëz, par. de Spézet.

Déb., réf. 1670, ress. de Carhaix.

Huteau (orig. du Languedoc), sr des Burons, — de la Haye-Pallée, par. de Mouzillon, — — de Cadillac, par. de Noyal Muzillac, — de Kerroué, de Kerénec, — — du Plessix, par. de Puceul, — de la Ménauraye, par. de' Locmalo, — du Liscuit, par. de Péaule.

Maint. réf. 1668, 0 gen., ress. de Nantes.

D'azur à trois étoiles d'argent.

Un maître des comptes en 1610 ; deux présidents aux comptes en 1644 et 1671 -, un conseiller au parlement en 1651, et un maire de Nantes en 1659. La branche de Cadillac fondue en 1674 dans Lannion. Les srs d'Amours en Languedoc, du nom de Huteau, sont de la même famille.

flux, sr de la Portecamus, par. de Billio, — de Kervily, par. de Berric. Réf. et montres de 1481 à 1536, dites par., év. de Vannes.

Jacques, abbé de la Vieuville en 1470 ; Olivier, abbé de Saint-Aubin-des-Bois en 1442, † 1483. La branche de la Portecamus fondue dans Gueroazic.