Nobiliaire et armorial de Bretagne/J

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
◄  I
K  ►


J

Jacob, sr de la Basse-Ville, de Kerigou et de la 'Villeneuve par. de Crozon. — de Ker

jégu, près Guingamp, — de Pontguennec et de Runaudren, par. de Perros-Guirec,

du Prado, par. de Vildé, — du Lescoët, — de Lesquivit, par. de Dirinon.

Déb., réf. 1670, ress. de Quimper et Lannion.

De gueules au chevron d'argent, accomp. de trois coquilles de même (G. le B.), comme Perrot.

Michel, abbé de Saint-Maurice de Carnoët, , † 1554 ; Amaury, alloué de Tréguier en 1594.

Jacobin (le ;, sr de Keramprat, de Mesarc'han et de Brondusval, par. du Minihy de Léou — du Dourduff, de l'Estarjg et de Kervasdoué. par. de Plougoulm, — de Kercourtcis, par. de Plouguer-Garhaix, — de Chef-du-Bois, par. de Locamand.

Anc. ext. chev , réf. 1668, huit gén. ; réf. et montres de 1443 à 1534, par. du Minihy, év. de Léon.

D'argent à l'écu d'azur en abymé, accomp.de six annelcts de gueules, mis en orle, comme Lanuzouarn et le Ny.

Jean, époux en 1143 de Jeanne de Roscoët, père et mère d'Yves, marié à Jeanne le Rouge, de la maison du Bourouguel ; Henry, abbé do Saint-Mathieu en 1515; trois conseillers au parlement depuis 164C.

La branche de Keramprat fondue en 1704 dans Butault ; la branche du Dourduff fondue vers 1714 dans bernai.

Jacquelot (orig d'Anjou) sr de la Mothe et de la Villeneuve, par. de Quistinic, — du * Boisrouvray, par. du Theil, — de Beaufort par de Plerguer, — baron de Camzillon, par. de Mesquer, — sr du Gué-de-l'He, par. de Plumieux, — de la Sauldraye, par. de Guidel.

Ext., réf. 1609, six gén., ress. de Rennes.

D’azur au chevron d’argent, accomp. en chef de deux mains dextres de même, et en pointe d’une levrette assise, aussi de même, colletée d’or.

Jean, conseiller au parlement de Paris en 1553, père d’Adrien, conseiller au présidial d’Angers, marié à Jacquemine des Landes, dont : Adrien, conseiller au parlement de Bretagne en 1576, marié à Lucrèce Nouault ; plusieurs autres conseillers au parlement de Bretagne ; un gentilhomme ordinaire de la chambre du Roi en 1650, et un vicaire général de Vannes, abbé de Saint-Jean-des-Prés en 1784.

Le sr de Sainte-Catherine, débouté à l’intendance en 1699.

Jaffrez, en français, Geffroy.

Jagu, sr de Trobescont, par. de Saint Laurent.

Réf. et montres de 1427 à 1543 dite par. et par de Trézélan, év. de Tréguier.

De sable à trois fasces d’or.

Jagu, sr de Mesaudren, par. de Guimaëc, — de Pratmeur, — de Pontizac. — de Langouëre, — de Kerangouëz, par. de Plougasnou — de Kersalio et de Launay, par. de Pleubihan, — de Kernéguez, par. de Saint-Mathieu de Morlaix.

Maint. par arrêts du parl. de 1683 et du conseil en 1699, sept gén. ; réf. 1543, par. de Plougasnou et Saint-Mathieu de Morlaix, év. de Tréguier.

De sable au lion d’argent, accomp. de trois étoiles de même.

Thomas, gouverneur du château du Taureau en 1572.

Jahou, sr de l’Épinay, par. de Saint Symphorien, — de la Turpendoie, par. de Laillé. Réf. de 1427 à 1513, dite par. et par. de Chartres, év. de Rennes.

De gueules à la fasce d’argent, accomp. de trois croissants de même (Sceau 1419).

Guillaume, avocat d’assise en cour-laye, non contribuant en 1427.

* Jaillard (orig. du Poitou), y maintenu en 1667), sr de la * Maronnière, — duMoiron, — de Saint-Juire.

D’azur à trois tours d’or. Devise : Turres fortitudo tenuit.

Un chevalier de l’ordre en 1596 ; une fille reçue à Saint-Cyr en 1688 ; un chevalier de Malte en 1688.

Cette famille s’est alliée en Bretagne aux Perron, Blanchard du Bois de la Musse, Rado du Matz, Pantin de la Guère et Parcevaux.

Jaille (de La) (orig d’Anjou), sr dudit lieu, — de Pordic, par. de ce nom, — de Saint- Michel-du-Bois, — baron de Mathefelon et de Durtal, — sr de la Haye, par. de Saint-Mars de l’Olivier, — de la Provostière, par. de Bonneuvre.

Réf 1443, par. de Saint-Mars et Bonnœuvre, év. de Nantes.

D’argent à la croix fuselée de gueules (Sceau 1196); aliàs : d’or au léopard lionné de gueules, accomp. de cinq coquilles d’azur (Sceau 1300).

Yves, témoin d’une donation à Lehon en 1119, fit une donation à la Vieuville en 1179 ; Yves, fils du précédent se croisa en 1199, et fut père de Nicolas, qualifié miles, dans un acte de 1234 passé à Candé ; Yvon, fils de Nicolas, épousa vers 1263, Mahaut, dame de Pordic ; Yvon, fils des précédents, marié à isabeau de Coësmes, veuve en 1300 et mère d’autre Yvon, tué au siège de la Roche-Derrien en 1317.

La branche ainée a fini k Marguerite, mariée à Hardouin de la Porte, baron de Vezins, , j-en 1408 ; la branche de Saint-Michel a Uni k Marguerite f en 1554, mariée 1o à René du Mate, 2o à René de Scépeaux.

  • jaille (de La) (ramage des précédents, maint, à l'intend. de Tours en 1668), sr de Beuxes, en Lodunois, — de la Roche-Talbot, par. de Souvigné, près Sablé, — de Marsilly, - des Blonières, — de Thou, — de la Garde, — du Gentay, — du Chastelet, par. de Saint-Jean-sur-Erve, — de la Pellerinais, par. de Saint-Berthevin, — de Longlée, par. d'Asnières. Maint. à l'intend. en 1701, ress. de Fougères.

D'argent à la bande fuselée de gueules (Sceau 1356) aliàs : à la bordure de sable, chargée de huit besants d'or, qui est des Roches.

Emery, fils Emery, sénéchal d'Anjou en 1207, marié à Léotice des Roches, dont il prit les armes ; Tristan, sr de Beuxes, marié à Eléonore de M aillé, accompagna du Guesclin en Galice en 1386; Tristan, fils des précédents, épousa Lorette d'Anjou, dame de la RocheTalbot et fut conseiller de Louis, duc d'Anjou et roi de Sicile en 1421.

Chrétien, sénéchal d'Anjou, témoin au traité de mariage d'Yolande d'Anjou avec François comte de Montfort en 1431 ;Aymar, sr de la Roche-Talbot, témoin au traité de mariage de Louis de Rohan, sr de Montbazon avec Renée du Faou en 1491; René, sr de Marsilly et François, sr des Blonières, gentilshommes de la maison du comte de Montbazon en 1540. Un commandant en chef de l'artillerie de Charette, tué en 1796 à l'affaire de la Bigaudière ; une fille à St-Cyr en 1749; un général de brigade en 1870,1889; frère d'un général de division en 1877 et d'un contre amiral en 1883.

Jallet, sr de la Verrouillère.

Déb. à l'intend. en 1712, ress. de Saint-Brieuc.

D'argent au coq de gueules, cantonné à sénestre d'un tourteau de sable, chargé d'une étoile d'or (Arm. 1696).

Deux maires d'Angers en 1715 et 1738.

JAllier, sr de la Renaudière, par. de Saint-Donatien, — de Châteaufremont, par. de Saint-Herblon.

D'argent au chevron de sinople, accomp. en chef deux croisettes de même et en pointe d'une molette de sable.

Jean, général des finances, puis maître des comptes en 1570.

Jambu (le), sr de la Lande, par. de Châtillon-sur-Seiche, — de Brays par. de Cesson, — de Lézardière, par. de Saint-Père-en-Retz, — de Pontpierre, — des Renaudières.

A.ne. ext. réf. 1669, huitgén., et maint. à l'intend. en 1702; réf. de 1427 à 1513, par. de Châtillon et Cesson, év. de Rennes.

Ecartelé aux i et 4 : d'argent à la houssette de gueules, éperonnée d'or ; aux 2 et 3 : d'argent au lion de sable, couronné d'or ; aliàs : une croix pattée, cantonnée de quatre lionceaux (Sceau 1421).

Alain, commissaire pour la réformation des fouages de Rennes en 1427 ; Pierre, épouse vers 1540 Jeanne du Brell.

JAM

James, sr de Gardisseul, par. de Plestan, — de la Ville-Carré.

Réf. et montres de 1423 à 1475, par. de Plestan et Bréhand-Moneontour, év. de Saint-Brieuc. D'argent à sept mucles d'azur.

François, sr de la Ville-Carré, prévêt dos maréchaux en 1577 et capitaine de Ploennel laissa de son mariage avec Louise le Carme, une fllle unique, Louise, mariée à Jean du HaIegoétsr de Kergrec'h.

La branche de Gardisseul fondue en 1526 dans Forsanz.

Les srs des Déserts, paroisse d'Etables, de Sieurnes et de la Villeauroux, appelés à l'arriere-ban, de 1569; leurs descendants déboutés à la réformation de 1669, ont donné plusieurs syndics à Saint-Brieuc depuis 1620. t ï »'*V~- - '"9 ,

James, sr du Clos, par. de Carfantain, — de la Villemeen, par. de Baguer-Morvan. Réf., 1513, dites par., év. de Dol. D'azur au chef d'or, chargé d'une ruse de gueules.

Guillaume, secrétaire du duc et auditeur des comptes en 1413; Thomas, né à SaintAubin-du-Cormier, archidiacre de Penthiêvre, prieur de Pirmil, évéque de Léon en 1178, transféré à Dol en 1482, ambassadeur du duc vers Sa Sainteté en i486, † 1503, et enterré dans sa cathédrale aux frais de son neveu, Jean, chanoine de Dol et prieur de Lehon.

On trouve Robert, croisé en 1258 (cab. Courtois); mais nous ne savons à quelle famille James il appartenait.

Jamet, sr de la Chèze, par. de Bonnœuvre, — de la Varenne, par. d'Auverné, — de Vézin et du Planty, par. de Marcillé-Robert. D'argent au sapin arraché de sinople (Arm. 1696). Guillaume, abbé de Prières, † 1631.

Jametz, sr de la Porte-Noire, de Roscoff. Déb., réf. 1669, ress. de Lesneven.

Jamin, sr de Coëtronec, év. de Cornouaille.

D'or à deux bisses entrelacées et affrontées d'azur en pal. Pierre, de la paroisse de Glomel anobli en 1474.

Les srs de la * Roche, paroisse de Landivisiau et de la Uoussaye, ressort de Lannion, de même nom et armes, déboutés à la réformation de 1669.

Jaminaye (de La), sr de la Villeneuve, par. de Carentoir.

Anc. ext., réf. 1670, huitgén.; réf. et montres de 1427 à 1536, par. de Caren- toir, év. de Vannes. D'or au cerf passant de gueules, chargé sur l'épaule d'un croissant d'or. Jacques, vivant en 1427, père de Louis, marié à Michelle de Uellouan.

Jamois ou Jamoays, sr du Hil, — des Fontaines, — de la Musse, — de la Morvon- naye, iar. de Saint-Pierre.de Plesguen, — du Paty et de la Bruyère, par. d'Iffendic. Déb. réf. 1668 ; réf. 1513, par. de Saint-Pierre de Plesguen, év. de Dol. Tome II. 7

Parti d'azur et d'argent, à trois colombes de l'un en l'autre, celle de la pointe sénestrée d'une hallebarde d'or, fûtée de sable, la pointe en bas (B. L.); aliàs . d'azur à troisjers de hallebarde d'argent, les pointes en bas (Arra. 1696).

Julien, contrêleur à la chancellerie en 1678 : trois procureurs-syndics de Rennes d 1682 à 1691.

Jamonnières (des), voyez Juchault.

Jan, sr de la Haye, — de la Faveraye, — du Plessix-Madeuc, — de la Sauldraye, — de la Hamelinaye.

De sable à deux brochets d'argent, mis en bandes, mordant une aiguille de même, mise en barre.

Jérême, avocat général aux comptes en 1628; Vincent, sr du Plessix-Madeuc, confirmé ou anobli entant que besoin par lettres de 1702; un lieutenant-général en 1814, baron de l'Empire.

Jan, sr de Bellefontaine.

D'azur au chevron d'or, accomp. en chef de deux étoiles et en pointe d'un mouton, le tout d'or (Arm. 1696).

Un conseiller du Roi, receveur et miseur de la ville de Vannes en 1696. Jandière (de La), voyez Chanoine (le).

Janwére (de La).

D'hermines à la fasce d'azur, accomp. de trois channes ou marmites de gueules (G. le B.), comme du Plessis.

Jando.

De gueules au pal d'or, chargé de cinq chevrons de sable (G. lo B.).

Jannjere (la), par. de Monnières, év. de Nantes.

Vicomté en 1641, en faveur du sr Barrin, voyez Ba.krin. et marquisat sous le nom de la Galissonnière en 1G58.

Janson, sr de Pontglan.

D'argent à deux fasces de sable, à la bordure de même. (G. le B.).

  • Janzé.

Coupé au 1 : d'or au chevron de gueules, accomp. de deux hures de sanglier de sable en chef et d'un lévrier passant de même eu pointe ; au 2: d'azur à trois bandes d'hermines.

Un baron de l'Empire en 1809, élevé à la dignité de comte en 1819, avec institution de majorat sur la terre de Kerguêhenneuc, paroisse de Bignan.

Jaouen.

De gueules au lion d'or, acccmp. de trois besants d'argent (G. le B.), voyez Jouan.

On trouve Jehan Jaouen, dela paroisse de Ploumoguer, anobli en 1472; mais nous ne savons s'il appartenait à cette famille.

Jaouen, sr de Kerlosquet.

Déb., réf. 1668, ress. de Morlaix. D'argent au greslier de gueules (G. le B.). Sébastien, greffier de la juridiction de Penzéen 1868.

Jaquemet (orig. du Dauphiné).

D'azur à la croix alésée, soutenue d'une clef et d'une épée en sautoir, le tout d'argent. Devise : Bonus pastor animatn suam dat pro ovibus suis. Un évêque de Nantes en 1849 f à Nantes en 1869.

Jar (le).

D'azur à la poule essorante d'or (G. le B.).

Ce nom est employé dans la réformation do 1513, paroisses d'Ercé-en-Lamé, Fercé et Saint-Père, évêchés de Rennes et Saint^Malo.

Jar (le), sr de Penboat, par. de Plouédem, — du *CIesmeur, — de Tréyer, par. de Crozon, — de Lannoster, par. de Plabennec, — du Mesguen, par. de Ploudaniel.

Anc. ext., réf. 1670, huit gén., réf. et montres de 1426 à 1534, par. de Plouédem et Plabennec, év. de Léon.

D'argent à la poule de sable, crôtée et barbelée de gueules, becquée et membrée d'or. /

Tvon, épouse vers 1440 Mahotte Hervé; un chef d'escadre en 1784.

Jardin (orig. de Poitou), sr de la Motte. Déb., réf. 1670, ress. de Nantes. De sable à une plante de tubéreuse d'argent, tigée et feuillée de sinople (Arm. 1696).

Jariel (le), voyez Jarriel (le ;.

Jarnage (orig. du Berry), sr de la Planche, — de la Rivière, — de Landiguiac'h, par. de Plounévez-Lochrist, — de Kerangarz. Ext., réf. 1669, cinq gén., ress. de Lesneven.

De gueules à deux chevrons d'argent, accomp. en chef de deux croissants dp même et en pointe d'un scorpion d'or.

Jean, épouse vers 1475 Catherine de la Taille, dame de Coignée, en Gâtinais ; Jean, petitfils des précédents, s'établit en Bretagne, par son mariage avec Béatrix de Kerlezroux, dame de Landiguiac'h ; une fille à Saint-Cyr en 1725.

Jabnigan, sr de Trégayec et de Kermartin, par. de Guidel, — de Lanorgant et de la Téhellière, par. de Bédée.

Réf. et montres de 1448 à 1536, par. de Guidel et Plumelec, év. de Vannes, et Bédée, év. de Saint-Malo.

D'az ur au chevron accomp. de trois Lésants, le tout d'or (Sceau 1415), comme Fontaine.

Jarnigan, sr de la Hautière, par. de Chantenay, — de la Rabinière, par. de Nort, — des Marais-Gautier, — de la Perrière, — de Villevert.

Ext., réf. 1670, trois gén. et maint, à l'intend. en 1700 par les privilèges de la mairie.

D'argent à l'aigle de gueules, soutenu d'un globe d'azur, cerclé et croisettéd'or: . aliàs : d'azur, à la croix ancrée d'or.

Jean, échevin de Nantes en 1578, épouse Marguerite GelTroy.

JABnOuen ou Jarnouan, sr de Beaurocher, par. de Guenroc, — de la Ville-Lambert, par. de Plorec, — de la Barre, par. d'Ivignac. Réf. et montres de 1448 à 1515, dites par., év. de Saint-Malo.

D'argent à trois hameçons de gueules.

Jean, croisé en 1248 (cab. Courtois) ; Jean, ratifie le traité de Guérande en 1381 ; Jeanne, mariée à Jean de Beaumanoir, sr de Kermoraud, † 1439.

Le sr des Nouettes, paroisse de Roz-sur-Couesnon, débouté à la réformation de 1668.

Les srs de Villartay, de même nom et armes, ont produit Guy, procureur au parlement, marié en 1620 à Gillette le Meslif.

Jarret, sr de Troze, par. de Marcillé-Robert, — de la Trousselière, de la Giffardière et de Ménant, par. d'Essé, — des Roches, — de la Mairie, par. de Braye-sur-Maulne, en Anjou.

Ane ext., réf 1669, cinq gén., réf. de 1427 à 1513, dites par., év. de Rennes.

D'argent à la hure de sanglier de sable, arrachée de gueules, aliàs : cantonnée à dextre d'un tourteau d'azur (Sceau 1419).

Guillaume, écuyer de la retenue de Bonabes de Rougé, sire de Derval en 1351 ; RaouM, l'un des commissaires de la réformation de Marcillé en 1427; René, épouse en 1483 Charlotte Amart ; Louis, connétable de Rennes en 1520 père de 1o Hardy qui a continué la filiation en Bretagne ; 2o Artur, auteur de la branche établie en Anjou, maintenue à l'Intendance de Tours en 1668.

Jarriel ou Jariel (le) (orig. du Maine), ir de la Hubaudière, — de la Haussière, — des Chatelets, — des Touches.

D'argent au chevron de gueules, accomp. de trois jars de même (Arm. 1696).

Jacques, sr de Fontenay, époux en 1525 d'Anne Turpin père et mère de: 1o Robert, député de Fougères aux Etats en 1554, père d'Hélène mariée en 1579 à Gilles Guérin, sr de la Grasserie, 2o Léonard, auteur des srs des Touches, qui ont produit un lieutenant au bailliage d'Ernée en 1651, deux procureurs au grenier à sel d'Ernée, depuis 1694, et un conseiller à la barre ducale de Mayenne en 1766. [ocr errors]

Jarhii,, év. de Saint-Brieuc.

Alain, croisé en 1248 (cab. Courtois) ; Michel, écuyer dans une montre de 1371 ; Pierre, prête serment au duc entre les nobles de Lamballe en H37.

Jaijdonnet, sr de Lavau.

D'azur au chevron d'or, accomp. de trois têtes d'aigle arrachées d'argent (Arm. 1696).

Deux auditeurs des comptes depuis 1645. Jaunay (du).

Porte trois filets à prendre des oiseaux, chargés chacun de quatre oiseaux (Sceau 1270).

Jaunay, sr du Cosquer.

Déb. 'réf., 1669, ress. de Guingamp.

D'azur à trois oiseaux d'argent, naissant d'un nid d'or, regardant un soleil de niAmeàdextre, et accomp. à sénestre d'un croissant renversé d'argent (Arm. 1096).

Jauhéguy (orig. d'Espagne), sr de Castellien, par. de Meillars, — de Kerbertrand, —

— de Penarpont, — du Val, — de Lestriourez, — de Kergoadalez. Déb. réf. 1669 et appelé à l'arrière-ban de Cornouaille en 1636. D'argent à quatre loups de sable, posés 2 et 2 (Arm. 1690). Martin, naturalisé en 1581 ; un miseur de Quimper en 1610.

Jay ou Geay (le) (orig. de Poitou), sr de la Gestière, — de la Coutaudière, — du Pré,

— de Kerdaniel.

D'or au chevron de gueules, accomp. en chef d'un geai au naturel (alids : d'un aiglon de sable) à dextre, d'un croissant d'azur à sénestre et d'un pin de sinople en pointe.

André, prévêt général de Poitou, anobli en 1008; une branche de cette famille fondue dans Briun, puis Kervêno.

Un évéque de Cahors du même nom, en 1681, † 1693.

Jazier, sr de la Garde.

Déb. à l'intend. en 1702, ress. de Nantes.

De sable au chevron d'argent, accomp. de trois trèlles de même (Arm. 1090). Jean-Baptiste, trésorier de France, à Nantes, en 1696.

Jean, sr du Fresne, — de la Taudais, — des Portes, — de la Haye, par. de Neuillac, près Pontivy, — de Saint Martin Deb., réf. 1669, ress. de Dinan.

D'argent à la bande de sable, chargée de trois losanges d'argent et accostée do deux coquilles de gueules (Arm. 1696).

Jean, sr de la Grandville.

Déb., réf. 1669, ress. de Dinan.

D'or à la gerbe de sinople ; au chef d'azur, chargé d'une croisette pattée d'or (Arm. 1696).

Maurice, audiencier à la chancellerie en 1682, † en charge.

Jean, voyez Jehan.

Jégado, sr de Kerolain, de Coètmézec et de Kernern, par. de Lanvaudan, — de Kerlot, par. de Plomelin, — du Sac'h, par. de Guilligomarc'h, — de Coëtizec, par. d'Inguiniel.

Réf. et montres de 1426 à 1536, par. de Lanvaudan, Inguiniel et Guilligomarc'h, év. de Vannes. De gueules au lion d'argent, armé et lampassé de sable.

Jean, commandait une compagnie d'ordonnance du Duc, à Montlhéry en 1465 ; autre Jean, gouverneur de Concarneau, força Fontenelle à lever la siège de Quimper, en 1597; Jean, fils du précédent, député de la noblesse aux Etats généraux de *614, gentilhomme de la Chambre et chevalier de l'ordre du R»i en 1625; Pierre, fonda en 1652, l'abbaye de Kerlot, dont Elisabeth, sa sœur, fut la première abbesse. Fondu dans Bahuno.

Jégo, sr de la Berthelotière, par. de Guérande, — de Praderoy, par. de Mesquer. Réf. 1513, par. de Saint-Guénolé de Batz, év. de Nantes.

Ecartelé aux 1. et 4. d'argent à trois chevrons de gueules, besantés d'or ; aux 2. et 3 : d'argent à deux fasces de sable, à la bordure de gueules, besantée d'or, comme du Val de Keravéon.

Guillaume, de la paroisse de Batz, anobli en 1460.

Jégou, sr de Kerloaguennic, de Kervillio et de Kerguinezre, par. de Saint-GillesPligeau, — vicomte de Kerjean, par. de Glomel, — sr de Mezle-Carhaix, par. de ce nom, — de Paule, par. de ce nom, — du Dréorz, par. de Priziac, — de * Saint-Nouay, par. de Plouray, — de Trégarantec, par. de Mellionnec, — du * Laz, par. de Carnac.

Anc. ext. chev., réf. 1669, neufgén., réf. et montres de 1543 à 1562, par. de Saint-Gilles-Pligeau, év. de Cornouaille.

D'argent au huchet de sable, accomp. de trois bannières d'azur, chargées chacune d'une croisette pommetée d'or. Devise : Nec spes me mea fefellit.

Pierre, procureur général de Goéllo en 1428, épouse Catherine Berthelot ; Eon, fils des précédents, marié à Olive du Disquay ; Tristan, capitaine d'une compagnie d'arquebusiers au siège de Douarnenez en 1595, avait épousé en 1580 Catherine Canaber, de la maison de Kerlouôt.

Trois chevaliers de Malte depuis 1650 ; un président aux enquêtes en 1657 ; un conseiller au parlement en 1681, et un évêque de Tréguier en 1694, † 1731.

La branche aînée fondue à la fin du xviie siècle dans Bougé du Plestis-Bellière, puis Lorraine-Elbeuf.

Jégou, sr de Kerverryet du Merdy, par. de Plésidy, — de Rumarquer, par. de Plouizy, — de Goazhamon et de Couperel, par. de Senven-Lehart, — du Tromeur, — de Kerivoalan.

Anc. ext., réf. 1668, huit. gén., réf. et montres de 1427 à 1543 par. de Plésidy, év. de Tréguier.

D'argent au croissant de gueules, accomp. de trois coquilles de même.

Jean, prête serment au duc entre les nobles de Tréguier et Goello en 1437 ; Julien, auteur des seigneurs de Kerverry, vivant en 1447, épouse Marguerite Péan ; Alain, auteur de la branche du Merdy, vivant en 1481, épouse Jeanne de Cléauroux.

Jégou.

Porte une rose ou quintefeuille ; au chef plein (Sceau 1283, mss. Gaignières).

Eudes, témoin dans une reconnaissance de rente au profit du duc, assise sur le havage de Lannion en 1283.

Jégou, sr de Toulbrunoët, par. de Merléac, — de Penanvern et de Trégoadallen, par. de Plougasnou, — de Kermorial, — de Kerdibeoc'h, — de Kerlary.

Ext., réf. 1670, six géh., ress. de Morlaix, réf. et montres de 1426 à 1536, par. de Merléac, év. de Cornouaille.

D'argent au chevron de sable, accomp. en chef d'un croissant de même.

Guillaume, exempt de fouages par lettres du duc on 1451 marié à N. de Guernc'hoz, dame de Toulbrunoôt ; Jean, vivant en 1500, épouse Olive de Cléguennec.

La branche de Toulbrunoôt fondue dans Uzille.

Jégou.

De gueules au chevron d'argent, accomp. de trois papillons de même.

Charles, abbé de Daoulas en 1519, reconstruisit le chœur de son église, où il fut inhumé en 1535.

Jégou, sr du Rohou, par. de Lanvézéac, — du Pouliat, par. de Berhel. Réf. et montres de 1427 à 1543, dites par., év. de Tréguier.

D'azur à trois macles d'or.

Jéguic, sr de Locmaria, par. de Plumelin, — de Kerniquet, par. de Haut-Corlay, — de la Villegros, — de Kervazio, — de Kerhoat, — de la Motte, —[de Keranguiriec, — d'Estang-Hingant, par. de Meslan.

Anc. ext , réf. 1670, cinq gén. ; rér. et montres de 1448 à 1536, par. de Plumelin, év. de Vannes.

D'argent au chevron de sable, accomp. de trois feuilles de houx de sinople.

Pierre, vivant en 1513, épouse Isabelle le Bloy, dame de la Villegros.

Le sr de la Villerouault, paroisse de Tréal, débouté à la réformation de 1670.

Jehan, sr de Penanguer, par. de Trégrom, — de Lesleinou, par. de Trébeurden, — de Peuamprat, — de Kervégant, — de Kerbabu, — de Lespoul, par. de Duault, — de Saint-Gilles, — des Isles, — de Launay, — de Carnabat, par. de Plouizy, — de Rosangavet.

Ext., réf. 1670, cinq gén., et à l'intend. en 1700, ress. de Lannion.

D’argent à la fasce d'azur, accomp. dn trois chouettes de sable, membrées et becquées d'or ; aliàs : d'azur à trois pigeons d'argent, parés de gueules (G. le B.).

Laurent, de la paroisse de Pommeret, anobli en 1451; Michel, vivant en 1530, épouse Catherine le Guilloizer. Fondu dans Lêsèleuc.

Jehannin, év. de Cornouaille.

D'argent à sept molettes de sable. 3. 2. 1.

Guillaume, fait hommage au vicomte de Rohan en 1396; Pierre, et ses hoirs, de la paroisse de Glomel, anoblis en 1175; Jean, chanoine do Tréguier, testa en 1188- et fut inhumé dans la cathédrale.

Jéhannot, sr du Tertre, par. de Saint-Quay, — de Penquer, — de Kerfeimteutij — de Kergestin et de Kersauson, par. de Plouha.

Ext., réf. 1669, sept gén., réf. et montres de 1469 à 1513, par. de Saint-Quay et Tréveneuc, év. de Dol et Saint-Brieuc.

D'argent à la croix fleurdelysée de sable, soutenue de deux lions affrontés de même.

Guillaume, anobli en 1441, épouse Catherine Olivier ; Guillaume, abbé de la Chaume en 1456 ; mais nous ne savons s'il appartenait à la même famille.

Jenville (de).

D'azur à six rats ou glés d'or, 3. 2. 1. ; au chef d'argent, chargé d'un lion naissant de gueules, armé, lampasséet couronné d'or (G. le B.).

Jennière (de La).

De gueules à trois gresliers d'hermines, enguichés d'argent et embouchés d'or (G. le B.), comme Maigné.

Jeune (le), sr de la Morlaye, par. de Missiriac, — de Ramponnel, par. de Caro.

Réf. et montres de 1481 à 1513, dites par., év. de Vannes.

De gueules à la croix d'argent, cantonnée de quatre épis de blé de même (G. le B.).

La branche de la Morlaye fondue vers 1525 dans la Pommeraye ; la branche de Ramponnet fondue vers 1550 dans Callac.

Jeune (le), en breton Iaouancq (le), sr de Botiguéry, par. de Saint-Thonan, — de Trémoguer et de Kerbaronnou, par. de Ploudaniel.

Anc. ext., réf. 1670, six gén. ; réf. et montres de 1453 à 1534, par. de Lesneven, Saint-Thonan et la Forest, év. de Léon.

De sable au renchier ou cerf d'argent ; aliùs : d'or à deux jumelles de sable ; un croissant de même en abyme entre les deux jumelles (G. le B.

Thomas, se croisa en 1248 (cab. Courtois) ; mais nous ne savons à quelle famille le Jeune il appartenait ; Jean, doyen du Folgoat en 1441; Lucas, épouse vers 1481 Stéphane de Brézal.

La branche aînée fondue dans Parscau.

Jeune (le), (orig. d'Anjou).

D'argent au chevron d'azur, accomp. de trois molettes de gueules.

Gilles, conseiller au parlement en 1597, marié à Françoise Bouault. Le sr de Orandmaison, auditeur des comptes en 1736.

Les srs de Malherbe et de la Vincendière, en Bretagne, alliés aux Budan et aux Euchet, portent les mêmes armes.

Jelne (le), sr de Kerasmoat, par. de Taulé, — de Kerincuff, par. de Plouénan, — de Kerbasquiou, par. de 'lougasnon. Réf. et montres de 1445 à 1534, dite par., év. de Léon.

De sinople à trois griilets ou sonnettes d'or, comme Kermathéman.

Hervé, anobli en '.445.

Le sr de Lambervez, paroisse du Minihy, débouté à la information de 1670.

Johert, sr de Saint-Georges, par. de Plouescat.

Réf. et montres de 14?6 à 1534, par de Plouguerneau, év. de Léon.

Ecartelé aux 1 et 4 : d'argent à la croix de gueules, qui est Saint-Georges ; aux 2 et 3 : d'azur semé de quintefeuilles d'or, à deux haches d'armes adossées de même.

Une branche de cette famille a gardé le nom do Saint-Georges, voyez Saint-georoes.

Jocet, sr de fîastonnet, par. de Plumelec, — de la vnie-Guihart, par. de Sérent, — de Kervillart et de Kerhalvé, par. de Sarzeau, — de la Roche-Allaire, par. d'Augan,

— de la Noë, par. d'Arzal, — du Pas-aux-Biches, par. de Lanouée, — du Quengo,

— de la Villeneuve, — de Kerfrédou.

Anc. ext. réf. 1668, dix gén. ; réf. et montres de 1448 à 1536, par. de Plumelec et Sérent, év. de Vannes, et Augan, év. de Saint-Malo.

D'azur à l'écureuil d'or.

Eon, maitre-d'hêtel de Jeanne de Navarre, duchesse de Bretagne en 1400 ; Jean, alloué de Plotfrmel, commissaire pour la réformation des fouages de Pévêché de Saint-Malo en 1427, marié à Sévestre de Séverac.

Le srde Kerguennet, paroisse de Plœron, débouté à la réformation de 1870.

.iocet, sr de la Cherquetière, par. de Saint-Melaine de Lamballe, — de Largentais, de Bonespoir, — de la Mettrie, — de Carbusson, — de Lescoublière, — de la Fontaine-Froide.

Ext., réf. 1669, neuf gén.. r f. et montres de 1469 à 1535, par. de Planguénoual et Saint-Melaioe de Lamballe.

D'argent à deux haches d'armes adossées de gueules, accomp. de cinq mouchetures de sable.

Guillemin, de la paroisse de Planguénoual, fils de Thomas et d'Olive, veuve en 1441, fut anobli en 1453 et épousa Jeanne Cochon, dont : 1o Pierre, marié à Olive le Métaér ; 2o Jean, allié à Marie Bîrtho, pbro d" Mihi, époJx d'Anna G!é, dame de là Cherquetière.

Tome IL s

Jocet, srde la Motte-Girault, — du Bois-Moltay, — de la Ville-Canio. Maint. à l'intead. eu 1711, ress. de Saiul-Malo. D'or au lion de contrevair, à la bordure d'azur. Nicolas, sénéchal de Saint-Malo, anobli en 1575. Le sr de la Porte, débouté à la réformation de 1668. ,

Jochaud, sr du Plessix, par. d'Oudon, év. de Nantes.

Tranché d'argent et de sinople, au lion de l'un en l'autre, qui est Bridon.

Mathurin, notaire et procureur de la baronnie de la Musse, flls do Guillaume, et de Françoise Tiger, épouse en 1705 Judith le Feuvre, dame du Plessix, dont: Pierre, avocat au parlement, sénéchal, juge civil et criminel de la juridiction et châtellenie d'Oudon, marié en 1733 à Anne Bridon de Chambriand.

Cette famille s'est alliée aux Libault, Boisguèhenneuc et Boussineau.

Jogues (orig. d'Espagne), sr de Guédreville, en Orléanais, — de la Sauzinière, par. de Saint-Similien de Nantes.

D'or au chevron de sable, chargé de trois étoiles d'or, accomp. en chef de deux rencontres de cerf au naturel et en pointe d'un rocher d'argent, duquel jaillit à sénestre une fontaine, et accosté àdextre d'une cane nageante d'argent.

François, secrétaire du Roi à la chancellerie de Rennes en 1781.

Jolif, sr de la Vigne, du Bignon et de la Daudais, par. de Lieuron, — du Petit-Bois, par. de Piré, — du Clos, — de la Ville-Huehet, par. de Saint-Servan, — du Plessis, — de la Lande.

Déb., réf. 1670, ress. de Saint-Malo.

D'argent à trois têtes de loup arrachées de sable.

Athanase, audiencier à la chancellerie en 1710, f en charge.

On'trouve Olivier Jolif, époux de Jeanne Bourgneuf, non contribuant à cause de sa femme à la réformation des fouages sous le chapitre de Rennes en 1427, pour ce que ladite Bourgneuf est issue de droict estoc de monnoyers, reçus à ouvrer en la monnoio de Rennes.

Jolivet, sr de Treuscoat, — des Isles.

D'argent au chevron de gueules ; au chef de même, chargé d'une fasce bretessôe d'argent.

Pierre, maître des comptes en 1771.

Jolivet, sr du Fresue-Daniel et de la Touche, par. de Néant.

Réf. et montres de 1426 à 1513, dite par., év. de Saint-Malo.

Jollan Oujoulain, sr do Crcnigan, par. de Saint-Lyphard, — de Bauvrau, par. de Saint-André-des-Eaux, — de Clerville, près Blain, — de Varades, par. du Loroux- Bottereau. Déb., réf. 1668, ress. de Nantes.

De gueules au chevron d'argent, accomp.- en chef de deux croissants de même et en pointe d'une étoile aussi d'argent (Arm. 1696).

Jean, sr de Crénigan, membre de l'Assemblée dos sujets du refaire de l'Évéquede .Vantes àGuérande, qui députèrent contre lui à Rome en !471

Jollou, sr de Kerambourg, par. de Broèuuou.

Réf. et montres de 1448 à 1538, par. de Landédaet Lannilis, év. de Léon. Yvon, anobli en 1455, avait accompagné l'amiral de Coétivy au siège du Mans en 1448.

Joly, sr de Coëtmenah, par. de Caden.

Réf. 1536, par. de Caden, év. de Vannes.

D'azur à trois lys de jardin au naturel. (lî. le B.).

Jor.Y, s* de * Rosgraud et de Kerguèvre, par. de Rédené, év. de Vannes.

D'azur à un lys au naturel d'argent ; au chef d'or, chargé d'une croix pattée de sable. Devise : Magnus amoris amor.

Simon-Bernard, sénéchal de Quimperlé en 1774, fils de Simon, capitaine garde-cotes et d'Anne Marchand, épouse en 1763 Catherine-Louise Briant du Stang, dont Jean-MarieThéophile, anobli en 1818.

On trouve Jean, fils Guillaume, sr de Saint-Guenolé, réformation de 1536, paroisse de Saint-MHi-l de Quimperlé ; mais nous ne savons s'il appartenait à la même famille.

Les srs de Fleury, en Bourgogne, de même nom et armes, ont produit un conseiller au parlement de Bretagne en 1629 et plusieurs magistrats au parlement de Paris.

Joly (orig. de Lorraine), srdeMézeray.

D'azur à la fasce d'or, accomp. d'une aigle d'argent en chef et d'une rose de même en pointe. (La. Ch. des B.).

Pierre, procureur général au parlement de Metz on 1610; Claude, évêque nommé de Léon en 1661, avait assisté Mazarin dans ses derniers moments, et fut transféré en 1665 à Agen, † 1678. Il se fit connaître par ses prédications et est cité par Boileau et par madame de Sévigné.

Jonchée, srde la Ville-Doulée, — des Forges, — des Houmeaux, — des Portes, par. de Saint-Ideuc, — de la Croix-'Jibouin, — de la Salmonnaye, par. de Paramé, — des Champs-au-Moine, par. de Saint-Meloir-des-Ondes.

Déb..rof. 1669 et à l'intend. en 1700; réf. et montres de 1479 à 15t3, dites par., év. de Dol et Saint-Malo.

D'azur à la bande d'or, chargée de trois coquilles de gueules, accomp. en chef d'un croissant d'argent et en pointe de deux glands d'or (Arm. 1096).

Pierre, Iranchi pour sa maison des Champs-au-Moine, par lettres du duc de 1461; Jean, armateur à Saint-Malo, reprit l'île de Bréhat sur les Anglais en 1591.

JoXOUÈrk (DK I, a), VO/eZ S.Vgkt.

Johel, sr du Bois-Tnal, — de Mener, — de la Touraudais, par. de Corseul. Réf. 1513, dite par, év. de Saint-Malo. Porte un griffon (Sceau 1400).

Bertrand, procureur de Lamballe en 15Î4, fils de Jacquette de Lcsquen, dame de la Touraudais ; Jean, conseiller au parlementen 1558. [ocr errors]

Joson, sr de Coëtlus, par. <le I lounéwz-Lo'hnsi, — de Kerpiigeut, par. de Taul , — de Quistillic, par. de Châtelaudren.

Anc. ext., réf. 1670, six gén., réf. et montres de 1426 à 1534, par. de Plounévez, Cléder et Taulé, év. de Léon.

D'azur à la fleur de lys d'or, surmontée d'un oiseau de même, voyez CoetanLem, Le Rouge et Sugarde.

Jean, vivant en 1434 épouse Jeanne de Lambezre. La branche de Kerprigent fondue dans VEstang.

Josse. sr de la Boulaye et du Breil-Louvel, par. d'Iffendic — de la Fondrillais, par. de Bois-Gervilly, — de la Touche, par. de Rréleil — du Col'odec, par. de Guer, — du Coudraye, par., de Merdrignac, — du Liscouet, par. de Caro.

Anc. ext., réf. 1670, cinq gén. ; réf. et montres de 1427 à 1513, dites par. et par. de Montaubau, év. de Saint-Malo.

D'argent au chevron de gueules, accomp. de trois coquilles d'azur.

Charles, vivant en 1479, père de Jean, vivant en 1513, mariéà Marie Visdelou. Les srs de la Lande, déboutés à la réformatinn de 160S, et les sr'de Beausolcil, déboutés à l'intendance en 1712, ressort de Saint-Brieuc.

Josse, év. de Saint-Malo.

D'azur à une fleur de lys d'argent ; au chef échiqueté d'or et de gueules, voyez Morinibre (ue La).

Hélène, mariée à Jean Rosier, sr de Pérouset sénéchal de Ploërael en 1560.

Jossemn, ville et chàlellenie, év. de Saint-Malo, capitale du comté de Porhoët.

D'azur au coq d'or, aliàs : parti au 1 : de gueules au lion d'argent, couronné d'or ; au 2 :de Porhoùt (Sceau 1698).

Cette seigneurie, partage des puînés des comtes de Rennes, a passé de cette maison à celles de Fougères, Lusignan, Valois, Clisson et Rohan.

Josselin, par. de Saint-Malo de Jugou, év. de Saint-Brieuc.

D'argent, cantonné au i : d'une fleur de lys ; aux 2. 3 et i: l'une hermine, le tout de sable (Sceau 1414).

Josso, sr du Plessix, par. <)e Theix.

Réf. et montres de 1426 à 1536, dite par., év. de Vannes.

D'azur à trois coquilles d'or.

Fondu dans Rosmadec-Gouarlot, puis Rosmadec-Molac.

iou (oe La), sr dudit lieu, par. de Fay, — de la Bouillonnais, par. de iaint-Étienue de Montluc, — de la Taraterie, par. de Saint-Etienne-de-Mer-Morte, — du Bois-Allaire, par. de l'ontchàleau, — de la Iflaiuhardiore, — de Piuglou et du Vivier, par. de Paulx.

Réf. Cl montres do '427 à lôii, par. »!e Mxillai', Euy, Suc et Saint-Etienne de Montluc, év. de Nantes.

De sable au croissant d'argent, accomp. de trois étoiles d'or (Arm. de l'Ars.), voyez Heurtault.

La branche de la Caraterie fondue en 1651 dans Cornulier.

Jouan, sr. du Mesgouëz, de Guicsané et de Kerdirizien, par. de Plouzané, — de Peunanee'h et de Keranamoal, par. de Milizac, — de Kervénigan, par. du Trébabu, — de la tjarenne, — de Goazambrun, — de la Ville-Jouan, par. de Châteaulin, — de Kernérien, par. de <Juilers, — de *Kervénoaël, par. do Guiscriff, — de Kerbezrec, — de Timother.

Ann'. ext., arrêt du parlement à* 1675, cinq gén. et maint. par arrêt du conseil en 1722; réf. et montres de 1426 à 1538 par. de Plouzané, Saint-Renan, Trébabu, Milizac et Plougonvelin, év. de Léon.

De gueules au lion d'or, armé et lampassé d'argent, accomp. de trois annelets de même, voyez Jaouen. Devise : En Jouan, point de soucis, et Bon renom.

Yvon, vivant en M26 a eu décharge d'un tiers de feu et épouse Mario Calamaign, do la maison de Pontarbleiz, dont Bernard, marié vers 1448 à Bénone de Kermorvan.

Gabriel, conseiller au présidial de Quimper, puis au parlement en 1570; Antoine, capitaine au régiment de Maulevrier, tué au siège de Naijiur en 1695; un lieutenant des • canonniers gardes-cêtes, fusillé à Quiberon en 1795; un capitaine d'Etat-major, tué à Solférino en 1859.

La branche aînée fondue dans Kernezne.

Jouan, sr do Ranzegat, par. de Courg-de Balz, — de Kercassier, de Trévennec et de Lessac, par. de Saint«Aubin de Guérande. Ext.,* rr'l. 1669, six gén., r f. 1513 par. de Saint-Cuénolé d ;Batz, év. de Nantes.

D'azur au chevron d'or, chargé de cinq molettes de gueules et accomp. de trois soleils d'or.

Jean, de la paroisse de Saint-Guenolé, anobli en 1428; Olivier, homme d'armes sous le maréchal de Gyé en 1480 ; Jacques, épouse Marie le Maignan, veuve en 1510.

Jouan ou Jouiiw. voyez Jouhan.

Jiouannic, sr de Coëtdresso et de Kergoton, par. de Mûr, trêve de Saint-Guen, — de Kcruévez, par. de Neuillac, — de Kervilio, par. de Plougoumelen.

Ext., réf. 1668, quatre géu ;réf. et montres de 1536 à 1562, par. de Mûr, év. de i oruouaille.

D'argent à trois cœurs de gueules.

Guillaume, anobli par la duchesse Anne, par lettres de 1488 vérifiées en 1534, père d'Yves, marié en 1539 à Marie de Villequer.

Fondu en 1684 dans Charpentier de Lenvo/t.

Le sr du Perran, procureur fiscal de Pontivy et le sr de Kernigo, paroisse de SaintMayeux, déboutés a la réformation de 1603.

JOuAnnIn. Jouannin

D’or au mont d’azur, sommé d’un lys d’argent, accosté de deux papillons au naturel (Arm. 1696.).

Jean, maire de Saint-Brieuc de 1711 à 1715.

Jouault, sr du Mesnil.

D’argent au chêne de sinople, accomp. de trois hures de sanglier de sable ; au chef de gueules, soutenu d’or, chargé de trois étoiles de même (Arm. 1696).

Christophe, receveur des épices de l’amirauté de Nantes en 1696 ; un avocat général aux comptes en 1700.

Joubert (orig. de Noirmoutier), sr du Collet, par. de ncurg-des-Moutiers, — de la * Primaudière, par. de Bouin, — du Prénouveau, par. de Port-Saint-Père, — de Romainguy.

D’argent au chevron d’azur, chargé de cinq casques d’or, accomp. en chef d’un vol séparé de gueules et en pointe d’un rocher de sable.

Léonard, maire de Nantes en 1762, admis au partage noble par lettres de 1770.

Joubin, sr de la <>ohellière, par. de Bédée, — du Plessis, par. de Saint-Ouen-de-la Rouerie, — de Lozennais, — de Camlou, par. de Saint-Jean-de-Montfort, — de la Motte.

Ext., réf. 1668, 0 gén.; réf. et montres de 1427 à 1513, dites par., év. de Saint-Malo, et Brulz, cv. de Rennes.

Ecartelé aux 1. et 4 : d’argent au pont de gueules ; aux 2. et 3 : d’argent à deux lasces de gueules.

Guillaume, anobli pour avoir été au siège de Chàteauceaux, en 1420 ; Jean, son fils, demeurant au village de Pontréan, paroisse de Brutz, dit avoir grâce de non contribuer et poursuivit là guerre en 1427 ; il devint ensuite châtelain de Montfort et épousa Seraine Cojalu ; Robert, grenetier de Montfort en 1500, marié à demoiselle de Couësmadre ; Raoul, sr de la Motte, épouse, en 1650, Renée de Chateaubriand.

Joicuaud, sr de la Crane, par. de Sévignac, — du Plessix.

Déb., réf. 1668, ress.- de Dinan.

Jiouhan ou Jouan, sr de Lesmoualc’h, par. de Plouhinec, — de Mespcren. par. de Julien, — de Mesmeur, — du Sterdu, près Pont-l’Abbé.

Ext., réf. 1670, quatre gén.; réf. et montres de 1435 à 1536, dites par., et par. de Primelin, év. dcCornouaille.

De sable au sautoir d’or, comme lalioëssière et Dunvel. (T. de Saint-Luc) ; aliàs comme Jouan du Mesgouè’z.

Christophe, fils Raoul, épouse, vers 1580, Jeanne de Pentrez.

Jouhan, sr de Kerroc’hic, par. de Plouvien, év. de Léon, — de la Villegoueznou.

Ext réf. 1670, six gén., ress. de Lesoeven ; réf. et montres de 1448 à 1481, par. de Gourin, trêve du Saint, év. de Cornouaille.

D'or à trois fasces ondées d'azur : aliàs :d'argent au huchelde gueules(G. le B.)

Jean, en plaid avec les paroissiens de Gourin en 1418, se dit noble, pour ôtre marié à une femme extraite de gens nobles ; Bertrand, son fils marié, à Adèle Bernard, se présente pour sa mère à la montre générale de Cornouaille en 1481.

Le sr de Kerival, paroisse de Gourin, débouté à la réformation de 1670.

Jouièhe ou Jouyère [de La.) (orig. du Maine), sr de l'Abbaye, par. de Mauron. Ext., réf. 1669, huit gén., ress. de Ploërmel.

De gueules au château sommé de trois tours d'or, accomp. en chef de deux, t'•toiles d'argent.

Gervais, épouse en i456, Robine Lambert ; Jean-Baptiste s'établit en Bretagne, où il épousa, vers 158J, Gillette Loret, de la maison de la Ville-Davy.

Jouin, sr du Val et de Quéheler-, par. de Sérent.

Déb., réf. 1668 ; réf. et montres de 1427 à 1536, dite par., év. de Vannes.

Jouin, sr de la Châteigûeraye, — de la Tremblaye.

Maint. par les commissaires eu 1699, ress. de Nantes. D'azur à deux chevrons d'argent. Un échevin de Nantes en 1664 et 1689.

Ce nom est employé dans la réformation de 1513, paroisses de Saint-Aubin et Montreuilsous-Pérouse, évêché de Kennes, mais sans attache.

y

Jouin.

D'argent à trois canards de sable ; aliàs : de sable à une cane d'argent (Arm

1690;.

Un receveur de l'amirauté de Brest en 1696.

Jouino, sr du Quistillic, par. de Quimper-Guézennec, év. de Tréguier.

D'argent au sautoir d'azur, chargé de cinq annelets d argent (G. le B.), commn Rio et Marc'hec.

Fondu dans Rio. Jollain, voyez Jollan.

Jouneaux, sr du Breilhoussonx, par. de Plélan-Ie-'ïrand. trêve de Treffendel, de la

Rivière, — de la Motte, par. de Saint-Thurial. — de la Motle-Lizé, par. d'Etrelles, — de Sainte Marie, — de la Noe-Mareuc. Ext. rér, lb69, sept gén., réf. 1513. par. de Plélan-Ie-Grand, év. de Saint-Malo.

De gueules au chevron d'argent, accomp. en pointe d'une épée de même en pal, la pointe en bas ; au chef d'argent.

Olivier, écuyer dans une montre de 1418 ; Georges vivant en 1479, épouse Peirine de la Haye ; Claude, capitaine d'une compagnie d'hommes d'armes en 1589, prisonnier dans une rencontre à Montfort et mis à rançon, obtient un stuf-conduit en 1593; deux conseillers au parlement en 174 4 et 1751.

Jol'rand, sr de Kerlan, — du Tramaio, év. de Saint-Brieuc.

D'azur à six fleurs de lys d'argent ; au chef degmules, chargé d'une tour d'or (Arm. 1696).

Rolland, sénéchal du duché de Quintin en 1690.

Jourdain sr de Couëdor, de la Sauldraye et de Chef du Bois, par. de Guidel, — de Botalau, par. de Landévant, — du Kencun", — de la Villeneuve, par. de Guiscrilî, — de Kerloi, par. de Borné, — de Kerrien.

Anc. ext. ohev., réf. 1669, neuf gén., réf. et montres de 14 48 à 1536, par. de (luidel, év. de Vannes. D'azur au greslier d'argent, accomp. (\o trois molettes de même.

Olivier, vivant en 1 126, épouse Constance du Hautbois, de la maison de Kerizouot. Fondu dans du Bonifiiez.

Jourdain, sr de Kerverzic, par. de Plesliu, — de Kerahel, par. de Botsorhel. Réf. et montres de 1427 a 1543, dites par., év. de Tréguier.

D'azur au croissant d'argent. Devise: Servire Dro, regnare est.

Yvon, chevalier de Malte en 1562.

La branche de Kerverzic fondue en 1632 dans de CJsle ; la branche de Kerahel fondue dans Calloët.

Nicolas, sr de la Croix-Neuve, de même nom et armes, obtint un relief de noblesse en 1639.

Les srs du Farc et de Coutance, paroisse de Taden, de la Guilhommeraye, alloué de Oman, et de la Lande, déboutés à la réformation de 1668 et à l'intendance de 1701 et 1714.

Jourdain, sr du Pellem, par. de Bothoa.

Réf. et montres de 1448 à 1543, par. de Bothoa et Carnoët, év. de Cornouaille. D'or à la bande de gueules, chargée de trois macles d'or, comm? Pellem. Fondu dans Quèlen.

Jourdain.

De gu'jules à un rjucontro de daim d'or, surmonté d'une étoile de même, une rivière de sinople mouvant de la pointe.

Guillaume, et Anne Lempereur, père et mère de Jacques-Louis-Vincent, avocat en parlement et lieutenant-général de l'amirauté de Brest, anobli on 1760, chevalier de St-Michel en 1761.

Joukdan (orig. d'Anjou), sr de Fiée, au Maine, — de Trélan, par. de Guérando D'argent à la fascede gueules, accomp. de trois roses de même. Mathias, conseiller au parlement en 1569 ; un maire d'Angers en 1707. Jourdren sr de Mesléan, par. de Gouesnou, — du Froutven, par. de Guipavas, év. de Léon.

De sable à une bande ondée d'argent, côtoyée de deux l'ers de lance de même li. le B.J,

La branche de Mesléan fondue dans Rivoalen ; la branche du Froutven fondue dans le Chossec.

Joursonnikre (de La), sr dudit lieu, par. de Saint-Luminé de Glisson.

René Couillaud, sr de la Joursonnière, prit lettres de commutation de nom en 1517, pour s'appeler à l'avenir la Joursonnière.

Jousseaume (orig. du Poitou ;. sr de Launay près Thouars, — du Couboureau, — marquis de * la Bretesche en 1657, par. de Maisdon, — sr de la Maillardière, par. de Vertou, — de laClavelière, par de Saint-Luminéde Clisson, — de Tïflauges, en Poitou. Maint, àl'intend. en 1669, sept gén., ress. de Nantes.

De gueules à trois croix pattées d'hermines ; aliàs :de gueules à trois croix patlées d'argent, à la bordure d'hermines ; aliàs: d'argent fretté de gueules.

Jean, comme sujet de la baronnie de Retz, prête serment au duc en 1383 ; Pierre, vivant en 1445, épouse Lu cette Mi Ion ; François, son fils, marié en 1481 à Guyonne de Beaumanoir ; Christophe, chevalier de Malte en 1570; Charles, gentilhomme de la chambre du Roi et chevalier de son ordre, épouse en 1608 Constance de la Poôze, dame de la Bretesche ; un lieutenant-général en 1693, et un maréchal de camp on 1788.

Jousselin, sr de Tondest, par. de Nivillac, — de Trévolo, par. de Bieux.

Réf. de 1 i'26 à 1455, par. de Nivillac, ev. de Nantes, et Rieux, év. de Vannes.

D'azur à trois genettes ou martres passantes d'or, comme de Gennes.

Jean et Pierre, son fils, de la paroisse de Guémené-Penfao, anoblis en 1426 ; Marguerite, épouse en 1552 Louis Bitault, sr du Plessix ; deux maîtres des comptes en 1610 et 1636.

JOUSSklInAYE (Dk La).

D'argent à la quintefeuille de gueules ; au chef d'azur, chargé de trois fers de cheval d'argent (Arm. de l'Ars).

Joyault, sr du Gané, par. de Vieillevigne, — de * Couësnongles, par. de Saint-Jacut. Déb., réf. 1668, ress. de Nantes ; anobli par lettres de 1816.

De gueules à l'urne d'or, accostée de deux branches de lys d'argent, et surmontée de quatre étoiles de même en orle.

Un fermier général du comté de Rieux, père d'un lieutenant de Cadoudal, décapité en 1804.

Joyeuse-ii'arde (la), en breton Castel-gouelet-forest, par. de la Forêt, près Landerneau

Château célèbre dans les romans de la Table-Ronle et dans les légendes, assiégé au vu» siècle par les Saxons ; en 1341 et 1342 parCharles de Blois et Jean de Montfort, et successivement possédé par les maisons de Léon et de Rohan.

Juban, sr des Haulles, par. de Domagné. Déb., réf. 1668, ress. de Bennes.

Jubier, sr du Brossay et de Callac, par. de Guémené-Penfao, év. de Nantes. De sable à trois fleurs de lys d'argent (Arm. de l'Ars). Jamet, épouse en 1502 Thomine de Marbré.

Tome II. 9

Jubin, sr de Kerouran, de Kernizien et de Kerivilly, par. de Plœmeur, — de Penméné par. de Lesbin-Pontscorff, — du Quillio, — de Kerbihan.

Anc. ext. réf. 1669, neuf gén., réf. el montres de 1426 à 1536, dites par., et par. de Quéven, év. de Vannes.

De gueules à la fasce d'argent, accomp. de trois quintefeuilles de même (aliàs: d'or).

Alain, épouse, vers 1400, Guiltemette Ligouffîn, dont Henry, marié: 1o à Marie Jourdain, 2" à Jeanne de Kermorial.

Jucii (du), baron dudit lieu. sr de Tou!annoat et de Pomnarc'li, par de Plouaré, — de Pratanroux, par. de l'euhars, — du Mur, par. de Saiut-Evarzec, — de Liscuit, par. de Laniscat, — de Trohéir, par. de Kerfeunteun.

Réf. et montres de 142<5 à 1536, dites par., év. de Coruouaille

D'azur au lion d'argent, armé et lampassé de gueules (Sceau 1365). Devise : Bien sûr, et aussi : La non pareille.

Le sire du Juch, à l'ost du duc à Ploërmel en 1294 ; Jean, évêque de Léon, -j- 1369 ; Henri, chambellan du due en 1419, épouse Jeannette le Barbu.

La branche ainéo fondue en 1501 dans du Chas tel, d'où la baronnie du Juch a appartenu ensuite aux Gouyon de la Moussaye, Montbourcher et Franquelot de Coigny.

Juch (du), par. de Leuhan, év. de Cornouaille.

Echiqueté d'argent et de gueules (Arm. de l'Ars.).

Juchault, sr de la Bourderie, par. de Haute-Goulaine, — du Blotereau et du GuéRobert, par. de Doulou, — de TEspiuais, par. du Bignon, — du Perron, — de Lourme, — des * Jamonnières, de Monceaux, de la Moricière, du Chaffault, du Pezle et du Puy-1'ain, par. de Saint-Philbert-de Grand-Lieu, — de la Cour, par. de Pannecé, — de Pouillé, par. de ce nom Ext. réf. I66'J, quatre gén , ress. de Nantes.

D'azur à la fasce d'or, accomp. de trois coquilles d'argent. Devise : Spes mea Deus.

Michel, correcteur des comptes en 1583, marié en 1585, à Marguerite le SerlT ; un auditeur, un président et deux maîtres des comptes de 1614 à 1656; un maire de Nantes en 1642 ; un lieutenant-général en 1843, général en chef des troupes pontificales à Castelfidardo et à Ancêne en 1860, † 1865.

Un membre élevé au titre de baron, avec institution de majorat sur la terre de Clairmont en 1817.

Judes, srde la Herbinais.

Déb. réf. 1668, ress. de Rennes.

D'or à quatre fasces deux d'azur et deux de contre-hermines entremêlées (Arm. 1696).

Jugon, év. de Saint-Brieuc, ville et château des dépendances du comté de Penthièvre. Pour les armes, voyez Penthièvre.

JUHKl.

Réf. et mondes de 1 -123 à 1461), par. de Pommeret et Plourhan, év. de SaintBrieuc.

De gueules au croissant d'argent, au lambel de même.

Dom Jean Juhel, noble queux de la cour en 14-11 : Jean, abbé rte Meilleray, député aux États généraux de Paris en 159:t, † 1601. ,

Les srs du Rocher, paroisse de Trjvérec, de Keraly, paroisse de Servel, des Iles et de Kerlan, paroisse d'Étables, et rte la Touche, paroisse de Mordelles, déboutés à la réformation de 1670.

JurgnÉ (de), voyez Clerc (le).

Juigné (de), voyez Brossaud. »

Julienne, s1 du Monœl par. de Bréteil, — de la Gaudière, par. de Landujan, — des (Ihuppelays, par. de Chavagne, — d» Blavon, — de Bourien, — de Belair, — du Vaultier par de Moigné — duFrost par. d'Irodouer, — de la Buzardière, par. de Crédin, — du Cbâtel, par. d'Iffendic.

Maint, par arref du parl, de 1778, douze gén., réf. et montres de l'i27 à 1513, par. de Bréteil. Landujan, Irodouer et Iffendic, év. de Saint-Malo, et Moigné, év. de Rennes.

D'argent à la fasce de gueules, chargée de trois annelets d'or et accomp. de trois merlettes de sable

Thomas, prête serment au duc entre les nobles de Saint-Malo en 1437 ; Pierre, marié à Jeanne le Bigot, † 1569; Gilles, greffier aux Grands-Jours de Bretagne en 1550, puis maitre des requêtes de l'hêtel de la reine Catherine de Médicis, et greffier en chef civil du parlement sédentaire, f i56e

Fondu au Xviii* siècle dans Poulmic et le Métayer.

On trouve Jean Julienne, de la paroisse de Saint-Michel de Saint-Brieuc, employé dans la réformation de 1 440, anobli pour avoir été en 1420, aux sièges do Beuvron et de Pontorson ; mais nous ignorons s'il appartenait à la même famille.

Le sr de Kerléau paroisse de Plaudren débouté à la réformation de 1670.

Ji'lliot, srde la Billais, par. de Donges, — de Bénazé, — de Livandré, — du Plessix, près Saint-Méen, — de la Motte-Anger, par. du Loroux-en-Fougerais. Maint, par arrêt du parl. de 1784.

D'azur au sautoir endenché d'or, cantonné de quatre besants de même (G. G.), cumme l'Epervier.

Un contrêleur à la chancellerie en 1680.

Jullou, sr de Kervelzan, près Landerneau. Déb., réf. 1669, ress. de Lesneven.

Jumeau (le) (orig d'Anjou), sr des Perrières, — de Lavande, et baron de Blou, en Anjou, — sr de * Kergaradec, par. de Plounévez-Lochrist, — de Kerhuet.

Ext., réf. 1668, quatre gén., ress. de Lesneven.

De gueules au léopard d'or.

Jean, chevalier, de la paroisse de Veuille, en Anjou, appelé à l'arrière-ban de 1383; René, sr des Perrières, marié en 1547 à Adrienne le Chevalier, père : l° de René qui a continué la branche angevine éteinte, à laquelle appartenait un commandeur de la Feuillée, f à Malte en 1780; 2o de Louis, sr de Lavande, père d'autre Louis, qui s'établit en Bretagne par son mariage en 1621 avec Louise de Kergùvelen, dame de Kergaradec.

Jumelays (de La), sr d'Escoublère, par. de Châtillon en Vendelais, — des Salles, — de Kergoët, — du Boismarchatid, — de la Villeneuve.

Ext., arrêt du consêil de 1675 et maint, à l'intend. en 1710, neuf gén., ress. de Quimper.

D'argent au lion léopardé de gueules.

Jean, vivant en 1449, épouse Guyonne Hardy, de la maison de la Hurelière ; Jean, sr d'Escoublère, au nombre des ligueurs poursuivi par le sénéchal de Rennes en 1590.

Jumelière (de La) (orig. d'Anjou), sr dudit lieu. — de Martigoé-Briand, — de la Houdinière, par. du Loroux-Bottereau, év. de Nantes.

D'argent à trois fasces d'azur, chargées d'une croix ancrée de gueules ; écartelé cFAncenis.

René, homme d'armes, dans une montre reçue au Loroux en 1484, ratine le traité d'Estaples en 1492. Fondu à la fin du xv' siècle dans Goulaine.

Justel, sr de la Touche, par. de Bruc. • Déb., réf. 1669 ress. de Ploërmel.

Juvénal ou Jouvenel (orig de Champagne), sr des Ursins — baron de Traisnel, — sr de Mormans.

Bandé d'argent et de gueules de six pièces: au chef d'argent soutenu d'or, chargé d'une rose de gueules, qui est des Ursins ou Orsini, en Italie.

Jean, prévêt des marchands de la ville de Paris en 1388, père : l°dc Jean, archevêque de Reims en 1449, duc et pair de France, auteur de l'histoire de Charles VI ; 2o de Guillaume, chancelier de France en 1445. Cotte maison a encore produit un premier président au parlement de Rouen, en 15.S'.), père de Jean, abbé de Saint-Méen et évêque do Tréguier, † 1566.

Juzel, sr du ^osquer, par. de Noslang, — du Camper et du l'air, pir de Kervignae, — de Bothurel. par. de Sérent, — de Saint-Cujan, par de Clégiur.

Réf et montres de 1426 à 1336, par. de .Noslang Gléguer, Kervignao et Sérent, év. de Vannes.

De gueules à cinq étoiles d'or, 2. 2. 1 ; au canton d'azur, chargé d'un lion d'or ; aliàs: un croissant surmonté d'un lambel (Sceau 1118).

Jean, auditeur des comptes en 1425 ; Guillaume, trésorier général du duc en 1487.