Noelz de Jehan Chaperon/Sur « Adieu m’amye ; adieu, ma rose »

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Noelz de Jehan Chaperon, dit le Lassé de repos
(p. 37-38).

X

Aultre Noel sur : Adieu, m’amye ; adieu ma rose.


1Pour honnorer la doulce rose
Qui a porté le beau bouton
Chascun de nous en soy compose
En prose ou rime quelque baton
Et le mettons sur ung doulx ton ; 5
Qu’erreur n’y soit par nully pris,
Car des humains c’est le canton
voA qui est deu honneur et pris.


2De tous bergiers la passerose
Est pour nous tous ça bas venu, 10
Et sans elle, bien dire le ose,
Ung plus grand mal fust advenu ;
De riens ne estoit a nous tenu,
Non pourtant voulut [la] mort prendre
Pour noz pechez, tout contenu, 15
Dont en [la] croix on le vit pendre.


3Après qu’il eust la bouche close
Au fond d’enfer est descendu,
Auquel l’avoient par longue pose
Les péres sainctz la attendu ; 20
A chascun d’eulx il a rendu
La liberté suyvant ses ditz,
Et sans arrest, en ce temps deu,
Les a menez en paradis.


Ainsi soit il de nous.


Amen !


Tout par soulas.