Mozilla.svg

Nouveau Chemin de la croix/Treizième station

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Imprimerie générale A. Côté et Cie (p. 57-59).

TREIZIÈME STATION.


Jésus est descendu de la croix et remis à sa mère.



La mission de la croix est finie, et Jésus peut maintenant en être détaché. Elle devait être pour lui une source de mérites infinis et racheter l’humanité. C’est fait ; consummatum est, tout est consommé. C’est pourquoi le corps est détaché de la croix, devenue inutile ; et il est remis à sa mère qui reconnaît à peine le fruit de ses entrailles tant il est défiguré.

Le même sort nous attend. Un jour, qui est peut être bien proche, après notre crucifixion dans les terreurs et les angoisses de l’agonie, notre âme s’envolera vers la patrie ; et notre corps descendu de la croix — c’est-à-dire délivré enfin de toute douleur, — sera remis à notre mère, la sainte Église.

Elle nous recevra sur ses genoux, comme elle nous a reçus au jour du baptême, et, gémissant tristement, elle dira à son époux Jésus : « Voyez comme nos enfants sont fatigués, et comme leurs yeux sont fermés à la lumière de ce monde ; donnez-leur le repos et la lumière de l’éternité, requiem æternam dona eis Domine, et lux perpetua luceat eis !