Nouveau dictionnaire d’économie politique/MARX (Karl)

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Nouveau dictionnaire d’économie politique
Texte établi par Léon Say et Joseph Chailley-BertGuillaumin (p. 223-224).

MARX (Karl), naquit à Trêves, le 2 mai 1818, d’une famille israélite ; son père était conseiller des mines. Après avoir fait à Bonn de brillantes études de droit, il revint à Trêves et épousa, en 1843, Jenni von Westphalen, dont le frère fut membre du ministère prussien dirigé par M. de Manteuffel. Karl Marx s’adonna à l’étude de la philosophie, de l’économie politique et plus particulièrement des questions sociales ; il prit rang dans l’opposition radicale, devint collaborateur puis directeur de l’ancienne Gazette rhénane. Ce journal ayant été supprimé, il vint chercher refuge à Paris, et y publia, en collaboration avec Arnold Ruge, les Annales franco-allemandes (Deutsch-französische Jahrbücher) et avec Henri Heine le journal En avant (Vorwœrtz). Il fut expulsé de France en 1844 et se rendit alors en Belgique.

En 1847, il écrivit la Misère de la Philosophie, réponse à la Philosophie de la misère par M. Proudhon. La même année, il rédigea, de concert avec son ami Engels, le manifeste du parti communiste, dans lequel se trouvent posés les deux principes qui devaient inspirer le parti socialiste, à savoir : 1o que l’intérêt des ouvriers est partout le même en face des intérêts capitalistes ; qu’il doit, par conséquent, dominer les questions de nationalité ; 2o que les ouvriers n’ont à compter que sur eux-mêmes pour s’affranchir, et qu’ils ont besoin, tout d’abord, de conquérir les droits politiques.

Expulsé de Belgique le 2 mars 1848, il rentra en Allemagne et fit paraître à Cologne, durant quelques mois, la Nouvelle Gazette rhénane, rédigée avec le concours d’Engels, de Lassalle, Wolff, Freiligrath et quelques autres écrivains ; en 1849, ce journal fut supprimé et Karl Marx, poursuivi, se réfugia à Londres où il résida jusqu’à sa mort.

Il publia en 1859, la Critique de l’économie politique, et enfin, en 1867, son ouvrage le plus important le Capital.

L’Internationale, fondée en 1866, avait pour but de mettre en pratique les principes posés dans le manifeste du parti communiste. Karl Mars en inspira les statuts, qui furent élaborés à Londres et adoptés presque sans changement, au congrès de Genève ; il se proposait d’imprimer une direction unique au mouvement socialiste dans les divers pays, tout en laissant une assez grande autonomie aux divers groupes que devait relier l’association. Son influence fut prépondérante dans l’Internationale jusque vers 1872 ; mais le pouvoir qu’il y exerçait excita des jalousies ; au congrès tenu à La Haye, en septembre 1872, il fut en butte à de violentes attaques ; des scissions se produisirent ; son crédit, profondément atteint, diminua rapidement ; ses partisans tinrent encore un congrès à Genève en septembre 1873, mais ce fut le dernier. Karl Marx vécut, depuis lors, dans la retraite et mourut à Londres le 15 mars 1883.

On trouvera l’exposé de ses théories sous le mot Socialisme.

C. D.