Nouveaux contes berbères (Basset)/85

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Ernest Leroux, éditeur (Collection de contes et de chansons populaires, XXIIIp. 47).

85

L’homme et la tourterelle (160).
(Oulâd Ben H’alima).

Un homme avait chez lui une tourterelle qu’il gardait dans sa maison. Il partit un jour pour un pays éloigné. Elle lui dit : « Mon maître, écoute-moi. Répète mes paroles aux autres tourterelles quand tu les rencontreras. » Elles firent semblant d’être mortes. À son retour, l’homme lui dit : « Les tourterelles sont mortes. » Elle fit aussi semblant d’être morte ; il la tira de sa maison et la jeta dehors. Alors elle s’envola au ciel et lui dit : « Mon maître, les tourterelles n’étaient pas mortes ; elles m’ont montré le moyen de partir de chez toi. »