75%.png

Nouvelle Biographie générale/Adrien iv

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Index Général A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Firmin-Didot (1p. 327-328).
◄  Adrien iii
Adrien v  ►

ADRIEN IV, 166e pape, Anglais de naissance, succéda, le 3 décembre 1154, à Anastase IV, et mourut le 1er septembre 1159. Après avoir mendié dans sa jeunesse, et épuisé toutes les rigueurs de la fortune, il parvint à la papauté à force de mérite. Il lança un interdit sur la ville de Rome,


parce que des sectateurs d’Arnaud de Bresce avaient blessé le cardinal Gérard dans la rue Sacrée. En 1153, il obtint de l’empereur Frédéric 1er que ce même Arnaud de Bresce lui serait livré pour être jugé et condamné par les cardinaux. Cela fait, le pape va trouver Frédéric à Sutoi, et l’oblige, après deux jours de contestations, à lui tenir l’étrier ; de là il se fait accompagner à Rome par Frédéric, qu’il couronne empereur dans l’église de Saint-Pierre. Il reprend alors le cours de ses démêlés avec Guillaume 1er, roi de Sicile, soulève ses sujets contre lui, et se met lui-même à la tête d’une armée pour aller le combattre. En 1136, Guillaume, réduit à l’extrémité, demande la paix au pape, qui la lui refuse à l’instigation des cardinaux. Mais bientôt la fortune change : les affaires de Guillaume prennent une meilleure face, et Adrien est obligé à son tour de solliciter la paix, qui lui est accordée à des conditions plus douces qu’il ne devait l’espérer. Une lettre hautaine adressée à Frédéric II le brouilla de nouveau avec cet empereur ; révolté de ce que le pape prétendait lui avoir donné la couronne impériale, Frédéric renvoie outrageusement les légats. Le pape se radoucit ; mais les brouilleries ne tardent pas à recommencer, et dès ce moment les longs démêlés du sacerdoce et de l’empire au sujet des investitures prennent naissance. C’est à Adrien que remonte l’origine des mandats ; il est aussi l’auteur des dispenses pour les cumuls ecclésiastiques et la résidence des bénéficiers. [Enc. des g. du m.]

Guillaume de Tyr, liv. XVIII, ch. 26. — S. Thomas de Cantorbéri, L 1, Epist. 24. — Guillaume de Neubrige, liv. II, ch. 6. — Baronius, Pitscus, Aubert, du Chêne. — Platina, Vita Pontificum. — Rossi, Storia d’Italia. — Giannone, Storia civile di Napoli. — Bartoli, Vita di Federigo Barbarossa. — Bower, History of the Popes.