100%.png

Nouvelles poésies (Van Hasselt)/À propos d’un livre d’heures offert à S. A. R. madame la princesse Charlotte

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Odes
Nouvelles PoésiesBruylant et Cie (p. 65-67).


À PROPOS D’UN LIVRE D’HEURES
OFFERT
à S. A. R. Madame la princesse Charlotte
PAR LA COMMUNE DE LAEKEN.





Prabes vires infesto
xxxxLaboranti prœlio.
Sancti-Augustini Hymn.





Ô livre fait d’une pensée,
Ô livre fait d’un souvenir,
Pour la royale fiancée
Sois un phare dans l’avenir.

Toi qui connais sa vie entière,
Ô saint trésor de piété,

Sois pour son cœur une lumière,
Pour son esprit une clarté.

Tout ce qu’il faut qu’un jour on quitte,
Sinon sans larmes, sans remords,
Lieux où le cœur toujours habite,
Toit des vivants, tombeau des morts ;

Patrie où l’on était aimée,
Patrie où l’on nous aime encor,
Terre de souvenirs semée,
Guérets couverts de gerbes d’or ;

Passé, flot charmant qui déferle,
Fait de joie et non de douleur ;
Écrin dont on était la perle ;
Jardin dont on était la fleur ;

Maison de nos rêves remplie ;
Écho dont on était la voix ;
Tout ce que jamais on n’oublie,
Tout ce qu’on n’aime qu’une fois ;

Tout cela vit et se reflète

Dans tes pages, livre pieux,
Qui, lorsque la main te feuillette,
Parles au cœur autant qu’aux yeux.

Beau livre, à celle qui t’emporte
Rappelle tout cela souvent.
Ô clé qui nous ouvres la porte !
Ô conseiller toujours vivant !

Rends-lui chaque devoir facile.
Fais son chemin toujours fleuri.
Dans la douleur sois son asile.
Dans l’orage sois son abri.

Sois le guide qu’elle aime à suivre
Et dont elle écoute la voix.
Fais-la penser toujours, ô livre,
Et fais-la rêver quelquefois



20 juillet 1857.