Nuit de lune

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Joseph von Eichendorff Nuit de Lune (1835)

Traduction Wikisource


C’était comme si le ciel
Eût embrassé la terre,
Comme si dans la clarté des fleurs,
Elle eût à rêver de lui.

L’air passait à travers champs,
Les épis se berçaient lentement,
Les forêts bruissaient doucement,
Tant la nuit était claire d’étoiles.

Et mon âme étendait
Largement ses ailes,
Volait à travers des campagnes calmes,
Comme pour rentrer chez elle.