Odes (Horace, Séguier)/III/28 - À Lydé

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Odes et Épodes et Chants séculaires
Traduction par M. le Comte de Séguier.
A. Quantin (p. 134-135).


XXXIII

À LYDÉ


      En ce jour sacré de Neptune,
Que faire bien ? Sors, active Lydé,
        Ce cécube en un coin gardé,
Et chasse un peu la sagesse importune.


        Là-haut tu vois pencher Phébus ;
Mais, comme si son char dormait encore,
        Tu crains d’apporter cette amphore
Qui va datant du consul Bibulus.

        Nous chanterons à tour de rôle,
Moi Neptunus, ses nymphes au front vert ;
        Toi Latone, d’un luth disert,
Avec Cynthie, un carquois sur l’épaule ;

        Finalement la déité
Qui règne à Gnide, aux cyclades insignes,
        Et qu’à Paphos mènent des cygnes :
La Nuit aura son tribut mérité.