Ode faite à Rome

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Fragments d’une ode faite à Rome
Chapelle


FRAGMENTS D’UNE ODE FAITE À ROME.

.  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  

Authentiques coquins, lâches petits bourgeois,
Enfants injurieux à ces grands personages
Si savants dans la guerre et dans la paix si sages ;
Vous, neveux bien souvent et bâtards quelquefois
D’un cuistre ou d’un pédant, qu’une épargne de gages
Aura mis en état de corrompre des voix.

.  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  

Quoi ! les processions de ces traîne-sandales
Sont-elles à vos yeux des pompes triomphales,
Pour recevoir ainsi des marauts à bourdon
Sous ces arcs triomphaux et dans ces mêmes portes
Par où rentroient jadis les guerrières cohortes
Qui ramenoient cent rois vous demander pardon ?