100%.png

Ombre d’eau

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Ode et poésies
La Cité des eauxMercure de France (p. 112-113).
◄  élégie
invocation  ►


OMBRE D’EAU


 
Cette statue est charmante
De la femme qu’elle fut
Avant que cette eau dormante
Reflétât son marbre nu ;

Mais dans l’eau qui la reflète
Au bassin ovale et clair
Son ombre me semble faite
Du souvenir de sa chair ;


Et la pensée incertaine
Est telle ou telle, suivant
Que la voix de la fontaine
Se mêle à la voix du vent...