Ornithologie du Canada, 1ère partie/La Fauvette Blackburnian

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Atelier typographique de J.T. Brousseau (p. 199-200).

LA FAUVETTE BLACKBURNIAN.[1]
(Blackburnian Warbler.)


Cette Fauvette, assez rare aux États-Unis, se montre régulièrement tous les printemps à l’ouest de la province, et a été remarquée dans les environs de Hamilton, par M. McElraith, naturaliste de cette ville. C’est un oiseau solitaire.

« Les petits buissons, les broussailles qui croissent dans les marais et sur leurs bords, sont les endroits où elle se cache alors, et où elle trouve les insectes dont elle se nourrit ; elle les cherche aussi, mais moins souvent, à terre et dans les herbes. On ne connaît pas son pays natal, ni les contrées qu’elle parcourt à l’automne avant de retourner dans le sud ; car elle ne fréquente point alors celles où elle se trouve au printemps. Elle tire son nom d’un amateur anglais du nom de Blackburn, qui résidait à New-York, et qui paraît l’avoir le premier signalée aux naturalistes des États-Unis.

« Ce bel oiseau a trois bandes longitudinales sur le sommet de la tête, celle du milieu est jaune, et les autres qui lui servent de bordure sont d’un beau noir. Cette dernière couleur couvre l’occiput, la nuque, le dos, le croupion, les plumes scapulaires, les petites couvertures des ailes, les pennes et les six intermédiaires de la queue ; elle forme aussi sur chaque côté de la tête une petite bande qui part du bec, passe à travers l’œil, et qui est surmontée d’un trait jaune ; les six pennes les plus extérieures de la queue sont blanches et frangées de gris en dehors ; la paire qui leur succède n’est blanche qu’en dessous ; cette couleur domine aussi sur les couvertures des ailes, sur les barbes extérieures des pennes secondaires, sur le bas-ventre et les plumes du dessous de la queue ; le jaune orangé qui brille sur la gorge, ainsi que sur le devant et sur les côtés du cou, est interrompu par une raie noire, laquelle descend des joues à l’insertion de l’aile ; ce bel orangé se dégrade insensiblement sur la poitrine, sur le ventre et est parsemé de taches noires sur les côtés ; le bec et les pieds sont de cette dernière couleur. »

Longueur totale, 4 , envergure, 7 .


  1. No. 196. — Dendroica Blackburnea. — Baird.
    Sylvicola Blackburnea.Audubon.