Ornithologie du Canada, 1ère partie/La Fauvette des pins

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Atelier typographique de J.T. Brousseau (p. 192-193).

LA FAUVETTE DES PINS.[1]
(Pine Creeping Warbler.)


Cet oiseau, assez commun en Canada pendant l’été, se suspend à l’extrémité des branches et se cramponne sur le tronc des arbres pour donner la chasse aux petits insectes ; en hiver il se retire dans la Caroline où les bois de cèdres et de pins continuent d’avoir une grande attraction pour lui.

« Le mâle a la tête, la gorge et tout le dessous du corps d’un jaune éclatant, et très foncé sur la première partie ; un trait noir sur chaque côté de la tête ; le dessus du cou et du corps d’un jaune tirant sur l’olive ; les ailes et la queue d’un gris bleuâtre ; l’extrémité des couvertures alaires blanches, ce qui donne lieu à deux bandes transversales sur chaque aile ; cette couleur domine aussi sur les barbes internes des huit pennes les plus extérieures de la queue et sur les couvertures inférieures ; le bec est noir, et les pieds sont bruns.

« Ils se nourrissent des bourgeons de pin et d’insectes. Ils lient leur nid à une branche horizontale ; ce nid est construit d’écorce, de bois carié, de ceps de vigne ; l’intérieur est quelquefois doublé avec la dépouille d’un nid de guêpes et de feuilles de pin. Les œufs sont au nombre de quatre, blancs, tachetés de brun vers le gros bout. Ces oiseaux voyagent par bandes de vingt à trente : on les reconnaît facilement à leur manière de s’élever de terre et de se poser sur la cime des arbres. »

Longueur totale, 5 pouces ; envergure, 8 pouces.


  1. No. 198. — Dendroica Pinus. — Baird.
    Sylvicola Pinus.Audubon.