Page:Augustin Crampon - La Bible, édition en un volume, Desclée, 1904.djvu/1078

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée
Chap. III, 20.
Chap. IV, 5.
ÉZÉCHIEL.


auras sauvé ton âme. 20Si un juste se détourne de la justice et commet l’iniquité, et que je mette un piège devant lui, il mourra ; parce que tu ne l’auras pas averti, il mourra dans son péché ; on ne se souviendra plus des œuvres de justice qu’il aura faites, et je redemanderai son sang de ta main. 21Mais si tu as averti un juste de ne pas pécher, et qu’il n’ait pas péché, il vivra parce qu’il aura été averti, et toi, tu auras sauvé ton âme.


PREMIÈRE PARTIE.


AVANT LA RUINE DE JÉRUSALEM. JUGEMENT DE DIEU CONTRE SON PEUPLE. [Ch. III, 22 – XXIV].

SECTION I. [Ch. III, 22 – VII].
Cinquième année de la captivité de Joachim.

CHAP. III, 22 – V, 17. — Prophéties symboliques de la ruine de Jérusalem et de la captivité. Le prophète captif dans sa demeure [III, 22 – 27]. Le plan de Jérusalem assiégée [IV, 1 – 3]; le prophète chargé de l’iniquité d’Israël et de Juda [4 – 8]. Le pain de la détresse [9 – 11] et la nourriture souillée [12 – 17]. La dépopulation de Jérusalem, symbole [V, 1 – 4] et explication [5 – 17].

22La main de Jéhovah fut sur moi, et il me dit : « Lève-toi, sors vers la plaine[1], et là je te parlerai.» 23M’étant levé, je sortis vers la plaine, et voici que la gloire de Jéhovah était là, telle que je l’avais vue près du fleuve Chobar, et je tombai sur ma face. 24L’Esprit entra en moi et me fit tenir debout ; et Jéhovah me parla et me dit : « Va t’enfermer dans ta maison[2]. 25Et toi, fils de l’homme, on va mettre sur toi des cordes ; on t’en liera, et tu ne sortiras pas au milieu d’eux[3]. 26J’attacherai ta langue à ton palais, tu seras muet, et tu ne seras pas pour eux un censeur, car ils sont une maison rebelle. 27Et quand je te parlerai, j’ouvrirai ta bouche, et tu leur diras : Ainsi parle le Seigneur, Jéhovah : Qui veut écouter, qu’il écoute, et qui ne le veut pas, qu’il s’en abstienne ; car ils sont une maison rebelle.

4.[4]Toi, fils de l’homme, prends une brique, pose-la devant toi, et tu y dessineras une ville, Jérusalem[5]. 2Mets le siège contre elle, construis contre elle une tour d’attaque, elève contre elle des terrasses, entoure-la d’un camp et dresse contre elle des béliers tout autour[6]. 3Puis prends une poêle en fer et place-la comme un mur de fer entre toi et la ville, et tourne ta face contre elle[7]; elle sera assiégée et tu l’assiégeras. Que ce soit un signe pour la maison d’Israël.

4Puis couche-toi sur ton côté gauche, et mets-y l’iniquité de la maison d’Israël, et tu porteras leur iniquité autant de jours que tu resteras ainsi couché[8]. 5Et moi je t’ai compté les années de leur[9]

  1. 22. Vers la plaine ou la vallée, la campagne qui environnait Tel-Abib et où Ezéchiel eut plusieurs de ses visions.
  2. 24. Dans ta maison, probablement à Tel-Abib.
  3. 25. Des cordes : ces mots doivent probablement s’entendre au figuré (comp. vers. 26). Le prophète doit se réduire pour un temps à un état de réclusion : au lieu d’aller lui-même prêcher au peuple qui refuse de l’entendre, il attendra qu’on vienne le consulter. Cet état doit durer jusqu’à la ruine de Jérusalem (voir xxiv, 25-27).
  4. IV. Trois emblèmes figurent le siège de Jérusalem (vers. 1-3), la durée du châtiment (4-8),les souffrances du siège et de la captivité qui suivra (9-17).
  5. 1. Une brique : les Chaldéens, comme les Assyriens, se servaient de briques, non seulement pour bâtir, mais aussi pour écrire et dessiner. A l’aide d’un stylet triangulaire on gravait sur l’argile molle que l’on faisait ensuite sécher au feu ou au soleil.
  6. 2. Mets le siège contre elle, représente sur la brique toutes les operations du siège. Des béliers, énormes poutres en bois, munies à leur extremité de forts éperons.
  7. 3. Une poêle en fer, plateau en fer sur lequel les Hébreux faisaient cuire leur pain. — Comme un mur entre toi et la ville, pour signifier qu’aucun secours ne saurait lui arriver, le decret divin porté contre elle étant irrévocable. — Et tourne, litt. tu fixeras tes regards contre elle au nom de Jéhovah, tu la regarderas d’un visage ferme, dans l’attitude du juge inflexible dans l’exécution de sa sentence.
  8. 4. Sur ton côté gauche : ce côté se rapporte à Israël, tandis que le côté droit, d’une dignité supérieure, est attribué à Juda. — Mets-y l’iniquité, la peine de l’iniquité, pour la subir, ou plutôt pour en figurer la durée. Le prophète l’y met par le fait même qu’il doit rester si longtemps et si péniblement couché sur ce côté.
  9. La dernière note, celle pour le verset 4:5, est reportée à la page suivante (et cette mention-ci n'apparait pas en « transclusion »)
— 1070 —