Page:Bataille - Théâtre complet, Tome 9, 1922.djvu/165

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


ACTE TROISIÈME

Une pièce au premier étage de l’Institut Claude-Bernard. C’est une pièce donnant sur la chambre de Madame Bouguet. On voit, dès le premier abord, qu’elle sert de bureau. Le buste de Pasteur sur une vieille cheminée Régence. Boiseries du vieil hôtel. Une table de bois blanc. Un tableau au mur. Chaise longue, meubles très simples.



Scène PREMIÈRE


MADAME BOUGUET, MARCELLE, HERVÉ, UN ÉLÈVE, puis TALLOIRES


MADAME BOUGUET, (se promenant de long en large les mains derrière le dos.)

Combien avez-vous fait de litres de sérum ?


HERVÉ.

Sept.


MADAME BOUGUET.

Et les ampoules ?


HERVÉ.

Les nouvelles ne sont pas encore arrivées, Madame.


MADAME BOUGUET.

Vous auriez déjà dû envoyer quelqu’un à Bercy. Je l’exige. Comment se comporte le cheval ?


UN ÉLÈVE.

Aucun changement apparent dans la tumeur, Madame ; mais il y a un cobaye qui me paraît présenter une sérieuse aggravation. Celui qui est à gauche en entrant est mort, avec l’injection pure sans colloïde.