Page:Beaugrand - Lettres de voyages - France, Italie, Sicile, Malte, Tunisie, Algérie, Espagne, 1889.djvu/66

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
69
LETTRES DE VOYAGE

passe par Lyon sans s’y arrêter, commet une faute irréparable ; et tous ceux qui m’accompagnent disent comme moi. Nous redescendons et nous visitons en passant l’ancienne chapelle de Fourvières, située à côté de la nouvelle église. C’est un édifice sans valeur architecturale mais qui est très fréquenté comme pélérinage. Elle possède une Vierge noire qui est littéralement tapissée d’ex-voto. Pour descendre en ville, nous prenons, au-dessus de l’église, le passage du Rosaire. C’est un sentier agréable en lacets qui aboutit à la montée St. Barthélémy, qui nous conduit dans des côtes et des escaliers nous rappellant Québec et sa rue du Sault-au-Matelot. Nous visitons en passant la cathédrale Saint Jean qui est une des églises les plus curieuses de France et qui date du xiie siècle. Nous employons le reste du jour à visiter les autres édifices publics et nous remettons au lendemain l’examen du Palais-des-Arts qui contient un des musées les plus importants de France. Nous visitons l’église d’Ainay fondée au vie siècle ; l’église St. Pierre qui a un portail romain du ixe siècle ; l’église St. Nizier qui date du xve siècle ; l’Hôtel-de-Ville ; le théâtre des Célestins ; la place des Terreaux ;