Page:Chaudon, Dictionnaire historique, 1766 tome 4-QUA-ZYP.djvu/556

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


ZAC ZAC | 547 sa passion pour l’Astrologie & sa ma nie de tirer des horoscopes. Il sou tient , dans ces Commentaires , que par les Principes d’Aristote , on ne peut donner des preuves de l’immor talité de l’Ame. • ZABULON , sixiéme fils de Jacob & de Lia , nâquit dans la Mésopo tamie , vers l’an 1748 avant J. C. Jacob , donnant au lit de la mort sa derniére bénédiction à ses enfans , dit à Zabulon , qu’il habiteroit sur le bord de lamer,&dansleportdes vaisseaux , & qu’ii s’étendroit jusqu’à Sidon. La Tribu de Zabalon eut en effet son partage dans le pays qui s’étend depuis la mer de Galilée à l’Orient , jusqu’à la mer Méditerra née à l’Occident. ZACAGN : , ( LAURENT-ALExAN DRE ) critiquc & littérateur Italien , mort à Rome vers 172o , eutun goût décide pour l’etude Ecclésiasti que. 11 entra de bonne he# re dans 1es orires , qui, en le d# ra§ des soins du siecle , lui laissoient plus de loisir pour vâquer à l’étude. il regar3a les langues comme un moyen pour réusir , ies apprit , & ayant fait connoître son érudition par quelques ouvrages, il fut placé en qualité de Garde dans la Biblio theque du Vatican. Cet emploi le mit a portée de déterrer plusieurs monumens Ecclésiastiques dont il publia le recueil sous ce titre : Col lečFanea Mnnu ment crum vererum Ec cles e Gréce & Latin«, in-4°, Reme, I 698. ZACCHIAS, (TAUL ) Médecin du Pape 1nnocenr X , mort à Rome sa patrie en 1659 , à 75 ans , cultiva 1es Belles- Lettres , la Poësie-, la Mu sique , la Peinture , & toutes les sciences. La varieté de ses connois sances ne nuisit point à son appli cation à la Médecine. On a de lui, 1. Un Livre intitulé : Questiones Me doc -Le-ales, dont il y eut plusieurs Editions , & l’une entr’autres de Lyon en 1726 , en 3 Tom. in-fol. Cet ouvrage trop diffus , offre beau coup d’érudition , de jugement & de solidité, & il est nécessaire aux Théo logiens qui s’appliquent à l’étude des Cas de conscience. II. Un Traité , en Italien, intitulé : La Vie quadra gesimale. III. Trois Livres , en Ita lien , sur les Maladies hypocondria ques , &c. ZACHARIE , fils de Jéroboam II , Roi d’Israël , succeda à son pere, 769 ans avant J. C. , mais son régne ne dura que six mois ; car s’étant rendu criminel aux yeux du Seigneur , comme ses peres , Sellum , fils de Ja bès, conspira contre lui , le rua à la vue du peuple , & prit sa place. ZACHARIE : fils de Jyada , Grand-Prêtre des Juifs , & de Joca bet,filledeJorar,RoideJuda, succeda à son pere dans le souverain Pontifieat , & fut imitateur du zèle que cet illustre Grand Prêtre avoit pour la gloire de Dieu. Après la mort de ce saint Pontife , qui par sa piété & sa fermeté avoit contenu Joa , dans son devoir , ce Prince séduit par les discours fiâteurs de ses cour tisans , consentit au rétablissement de l’Idolâtrie. Zacharie , rempli de l’esprit divin , voulut s’opposer à ce culte sacrilège, mais le peuple exci té par Joas lui-même , l’assomma à coups de pierres. - ZACHARIE , l’un des douze pe tits Prophêtes, fils de Barachias, & petit-fils d’Abdo , fut envoyé de Dieu en même-temps qu’Aggée pour en courager les Juifs à bâtir le Temple, & ce fut la douziéme année du regne de Darius , fils d’H)st aspes , 52o ans avant J. C. On ignore le temps & le lieu de la naissance de Zacharie, & le silence de l’Ecriture sur ces deux points , rend suspect tout ce que les Commentateurs en disent. La prophétie de Zacharie est divisée en quatorze Chapitres , & ce qu’il y dit touchant le Messie est si clair , qu’il en parle en Evangéliste plûtôt qu’en Prophête : exulra saris filia Sion , jubila filia Jerusalem , EccE REx TUUS VENIET TIBI, justus & Salva. ror : ipse pauper & ascendens super asinam , & super pullum fîlium asna. ZACHARIE , Prêtre de la famillé . d’Abia , étoit époux de sainte Eti sabeth cousine de la sainte vierge. L’Evangile dit que son épouse & lui ; MIn2