Page:Dictionnaire topographique, historique et statistique de la Sarthe, Tome I - Julien Remy Pesche.djvu/656

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.

plus beaux morceaux de gros minerai noir-bleuâtre. On y rencontre aussi une argile blanche, très-pâteuse, au-dessous du lavoir. — Le minerai de Hauteclair, voisin des précédens, n’a plus qu’un attelier en activité. Il fournit du grès à très-gros grains, contenant des coquilles, de grosseurs variables jusqu’à 30 millim. (1 pouce) de diamètre. Le minerai de fer se rencontre dans presque toutes les communes qui environnent les Berçons : à S.-Aubin-de-Locquenai, Montreuil, Mont-S.-Jean, Douillet, S.-Christophe-du-Jambet, Ségrie, etc ; et plus au nord, à S.-Léonard et Assé-le-Boisne, où l’exploitation est différente, comme nous l’avons dit à la géologie de ce dernier article. Ces divers minerais servent à alimenter les forges de l’Aune et de la Gaudinière, en Montreuil-le-Chétif et en Sougé-le-Ganelon, et d’Orthe (Mayenne).

BERDIN, ruisseau qui prend sa source sur le territoire et à 3 kilom. au S. O. de la ville de Sillé-le-Guillaume, coule du N. au S. ; arrose les communes de Rouez-en-Champagne, Crissé, Tennie, où il se jette dans la rivière de Vègre à 1/2 kilom. à l’O. de ce dernier bourg, après un cours de 7 kil., pendant lequel il fait tourner un moulin à blé et reçoit trois autres petits ruisseaux.

BERFAY, ou BERFAI, BERFER ; Berfeïo, Berofacium ; commune dont le nom a une étymologie analogue à celle de Beaufay qui précède, sans que nous puissions l’expliquer convenablement. Du canton et à 7 kilom. 1/2 S. de Vibraye, de l’arrondissement et à 9 kilom. N. de Saint-Calais ; à 19 kil. 1/2 E. du Mans. Autrefois du doyenné de Saint-Calais, dans l’archid. de Montfort ; diocèse du Mans ; élection de Château-du-Loir. — Distances légales, 8, 10 et 50 kilomètres.

descript. Bornée au N., par Vibraye ; par Valennes, à l’E. ; au S., par Conflans ; à l’O., encore par Conflans et par Sémur ; sa forme est celle d’un ovale s’étendant du N. O. au S, E,, dans lequel le bourg se trouve au tiers de l’extrémité E. — Le bourg entoure l’église au N., à l’O. et à l’E. ; celle-ci n’a rien de remarquable ; clocher en flèche assez élevé. — Cimetière attenant à l’église.

populat. De 95 feux jadis, elle est de 146 actuellement, qui se composent de 378 indiv. mâles, 398 fem. ; tot., 776, dont 119 dans le bourg.

Mouv. décenn. De 1803 à 1812 inclusiv. : mar, 43 ; naiss., 212 ; déc., 227. — De 1813 à 1822 : mar, 51 ; naiss., 285 ; déc., 215.