Page:Julien Delaite - Glossaire des jeux wallons de Liège (BSLLW, t. 14 (s. 2), pp. 127-174), 1889.djvu/38

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
— 164 —

Pistole. Les quilles 1, 9 et 8. (V. fig. au mot bèye.)

Pitî. ?

Pitit camp. Un des camps de la balle au camp.

Pitite coide. La petite corde, qu’un seul sauteur manœuvre.

Pitit maisse. Joueur qui lutte le plus longtemps au jeu du grand maître (à l’hite).

Pîwèye. Moule de bouton. Fiche pour tous les jeux, souvent de forme ronde. Toton fait avec un moule de bouton.

Placârd. Rondelle de cuir au centre de laquelle est fixée une corde. Mouillée et appliquée contre un caillou, elle l’enlève de terre en opérant par succion.

Planche. Planche, au jeu de quilles.

Plaquî. Toucher un adversaire au jeu de barres (ine pourèye).

Platte pèce. Cochonnet, Au jeu suivant.

Plate pèce (J. à l’). Le palet. Quelques joueurs choisissent chacun deux pierres plates. L’un d’eux en prend trois, dont une plus petite qu’il lance devant lui. Cela fait, chacun jette ses deux palets improvisés dans la direction de ce cochonnet (plate pèce). Celui qui en approche le plus a le droit de lancer, au tour suivant, le cochonnet, et de jouer le premier. Ce jeu, comme on le voit, n’est pas compliqué. Il ressemble au jeu de boule français, où ces pierres sont remplacées par des boules de moyenne grosseur, et la plate pèce par une boule plus petite d’os, ou de fer, qui porte le nom de cochonnet.

Plate pîre (J. à l’). La pierre plate. (V. chak’trèsse.)

Platène (J. âx). Espèce de jeu de tonneau. Avec douze plaques rondes en tôle, on cherche à recouvrir une plaque de cuivre de même diamètre qui porte un numéro. Ce numéro correspond à un objet à gagner.

Plonquèt (Fer dès). Une pierre plate, une ardoise par exemple, que l’on fait glisser ou rebondir sur une surface liquide. (Syn. fer dès rondaî.)