Page:Mance - Testament olographe de Damoiselle Jeanne, 1672.djvu/3

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.


Je nomme pour excecuteur de mon presan testamant monseigneur l’ilustrissime et tres reuerandissime euesque de Petrée[1], nostre tres digne prelat, supliant tres humblemant sa grandeur et dens le plus profons respect qu’il m’est possible qui luy plaise de me pardonner ceste hardiesse que ie prand d’avoir ozé le nommer pour une choze de sy petite consideracion, mais que ie creu estre necaicaire pour le bien et le repos de ceste maison et afin que ny mes parans ny autres ne viene à troubler ou à inquieter ceste maison. Je suplie tres humblemant sa grandeur de l’auoir aggreable et que, sy tos que ie cerés trepassée, les portes de mon apartemant soies fermée au dehors, et que tout mes papiers tant pour mon particulier que pour l’ospital et les lestres qui me seront enuoiée de France luy soies mise entre ses mains, et qui luy plaise de faire prier Dieu pour le repos de mon ame.

C’est de quoy je suplie tres humblemant sa grandeur et que j’espere de sa bonté pour l’amour de Dieu.

Fait par moy, sousignée administratrice de cest hospital à Montreal ce troisieme de juin mil six cent soixsante neuf en la maison où ie fais l’administracion de l’ospital††, signé par moy Jeanne Mance.

†† qui apartien ausy aus pauures dudit hospital. 16 feurier 1672. Jeanne Mance. Je veux et desire qu’an l’abcance de monseigneur l’evesque de Petrée, monsieur Soüart soit executeur de mon presant testament et luy absant ie desire et veut que ce soit le superieur eclesiastique des seigneurs de l’ile de Montreal. Fait audi Montreal le 16 fevrier mil six cent septante deux. Jeanne Mance.
J’aprouue les trois mots sur la derniere ligne. J. Mance, 16 feurier 1672.


Paraphé par moy greffier de l’ord° de monsr le bailli d’ille de Montreal de ce jour, Ne Cartier, ce dix neufie juin XVIe soixante treize

Basset
greffier
  1. François de Montmorency-Laval (1623-1708), vicaire apostolique de la Nouvelle-France et évêque titulaire de Pétrée (Pétra, Jordanie) de 1658 à 1674. NdÉ.