Page:Nietzsche - Le Crépuscule des idoles.djvu/76

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cette page a été validée par deux contributeurs.


est musique du « convive de pierre », — que toute musique doive sortir des murs et ébranler l’auditeur jusqu’en ses entrailles ?… C'est seulement ainsi que la musique agit ! — Sur qui agit-elle ? Sur quelque chose que l’artiste noble doit laisser en dehors du domaine de son action, — sur la masse ! sur les impubères ! sur les blasés ! sur les malades ! sur les idiots ! sur les wagnériens !