Page:Nouveau Larousse illustré, 1898, VII.djvu/204

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


191

— Mur. Recommencer la manœuvre de caler un mat.

—— 'l‘euhu. Dresser t-t llxor un Joint qunlmiique. il l'olir o but! avec la .‘arlope.i Ilot'li- t recaler. Sorte le botte daim aquollo. au ttoyeti d'une Vil on boit ermindo a iia iartie Intérieure par une cale de nlt‘mc I'IIEIIIÏ'I'I‘. il est louiblo de ttuiinti-tiir «les hais que l'on veut tailler il oti— [Ieh en coupe tlroue ou l‘lt Itittsse i:uu tu.

80 meuler, v. pr. lvltro recule. cale e nouveau.

amazone: tlfin-miiu — ilu pri'it'. re. et ilu lat. ne «un, n‘ét‘hautferi n. f. l'hysiq. Itelcveutent sntiilaiti t'l tpontané de la tompt'wratut' ieiiilant le refroidistsenient. - Enncn. Le phonometio l ti la i'émlrurm'e se rattache Illl changements tl'titats allotropi-lnes. Selon tout-v vrai— tomblanco. par iiuiin d'une sorin un t‘roiiemeiii tnu'l'tt‘llt‘. I Mm doacond auuleasouu dn la ll'llllbtrmlllffl à laquelle loi: le produire nûrlllnll‘lllt‘lll la trainfortnaiion allntrupi- Il”; puis cette transformation se. prtiduit tout a l'ill|[\ en ut. beaucoui de chaleur. l'ltlllllll' se produit la

rl laatiou d'un iquide surfoti-lu uu d'une dissolution

iuruturde.

mafaanitajîn.m.i\ction di-ri-i-all‘aterutinavire. musnn v. a. Mur. Calfater de tioutenu. maman v. a. Call'otltrer ile nouveau.

Incarnation tt. in. Chass. Instrument. au moyen du- aol on redonne aux douilles

ilatecl le calibre exact do “urine dent on so ttert. ançaaotn n. m. Morceau m‘t‘ll‘lhl't'lll'. le bots ravale dans une tar- .le de aa longueur. de te le sorte que l'extrémité du ravav

amont est terminoo en portion du cercle.

M (do l'ilal. rieaiiitii-e. hruder‘» v. a. Archéol. Orner de tournures: RÉLAHHR un Li-uciii-t.

Watt (JoseplI-Glaude-Anthclme). médecin fran-

ala. cousin du banquier Ret‘atuter. no a Rochefort. iAin)

In 17'“. mort à Paris ou I352. ll l'ut rucu docteur eti 1799 Il nomme médecin onlinaire do l'llûteLDieu on tsoü. Lent-é les son ddhut dans uuo certaine fraction de l'aristui'rniio tu rialo. il rie jeta dans la Restauration et embrassa les d ultramoutaiuoa. Nomme professeur au Collège do France et a la Faculté. il refusa. après la révolution de luiuegdo prêter lo serment a la nouvollo monarchie. Il a Vulgariad en France l‘usage du spt‘culum. Fécon-l en res- tourcea. audacieux et souvent heureux. il eut. de son \'t\':lnl iine grande réputation. mais il ii'a rien laisse de durnlilc.

ma (Jeanno—Françoise-Julic-Adelaïde BERNARD. lame). neo s Lyon en I777. morte s Paris en Isw. Son pore. banquier a Lyon. l'ui titain a Paris en tîsi. avec une haute position dans lestinances de la ville. iar la pro- Loctien du ministre Calenno. ll tit elevcr sa tll e a Ville- rranclie. puis a Lyon. dans lo couvent de la Déserte. A partir de l'âge de quinze ans. elle vocut n Paris. ruo des


Boite a recaler.






Il! Meunier. d'aprol Davtd (bourre).

aintaqures. dans l'hôtel on son pore rernvait luxueuse- ont hommes politiques. ecrivains ot financiers. Parmi t‘es anion. elle choisit. pour faire de lui son mari t nom. le an uler Recauiler. beaucoup plus ego n'elle. et qui la tna ddra. t-ll.comme - unoont‘nnt - p ullit que i-omme ne tune. Bu tîn.son ma: ayant acheté l'hlitel Nerker. le t la connaissance tlo de Stabl. qui la ilopeigiiit na Corbin avec une ardente sympathie. Ce rut surtout u tempe du Consulat qu'elle attira autant-d‘elle ttn groupe. ajouta plus nombreux. d'adoratours et d'admirateurs : driou et Natthieu do Montmorency. Lueien Bonaparto. oreau Bornadette. qui obtint de lionaparto la grâce du uqnler Bernard. dovonu directeur des postes. et eoni- mll dans une affaire politique. Elle avait un art très licol de décourager les passions qu'elle provoquait.sans mais les rebuter. Poncho voulut mettre cette Ililtsnnco inervlce de son manne et essaya do faire do . I' Reva- ter une dame d'honneur do la maison impériale: elle n‘y (tua et htt ainsi amende A passer dans l'opposition. enta ne iddost personnelles quo par l‘influence do ses mari a nt subi de antls mvors do fortune. a prot. chu I- do Suol. Elle y vit le uguate do tisse, le neveu du grand Frédéric.

nt elle eut vite fait la conqueto; elle songoa alors n un

vorco. an uel son mari consentait volontiers. mais qui turtaat n'a ntit Jam s. Exildo par ordre de l'l-împoreur plus de quarante lieues de Paris. ello se flxo dans la t illo de son mari. a Lyon. ou elle sonmot a olle lo doux










illancho. comme naguère elle avait soumis le jeune Ani— re. En tala. elle entreprend un voy on ltalio: a imo. elle connaît Catiova. et s aples o le reçoit un ae- oll empressé do la part du roi Joaohim Murut et de la ne Cantine. En tut-in!» se dévelop la grande inti- M de M" Reeamier at'rc Benjamin onstant. Dans les amteros annooa de la Restauration. Reoamier dprouva o seconde fois de grandes pertes d‘argent; alors. en

RÉCALIËSCENCE — RECENSEMENT

titis. M" ltt’e-‘altiirr tu! retira a l'.\ll'lu.\"'{lu\":ul l-"ln su lia de plus t‘lt plus nie. l'lizitratiliriatul. qui '14 '. t‘ a l'Abba)u-aut-l:.uis .viiiiuii- tu 4't'llirl‘ et ll‘ «tu-u du lu._-.\ Aigrt. dt'lpulltllll'. i uoiqii il i-iit Ulll' mande alfeotioti pour aou amie. Lllült‘flull‘lüttil la lit partons mntlrir au puint qu ou il!!! elle se nativa (t itiinin, «l ou elle ttnit pourtant par revonir. Dos lors. lln l"lllh‘lll'rnlll n"‘lllful‘ucllll'lll lt‘tir thllettso désahum-o. tttittittrt'n il un t‘l‘r"ln numnmur 43.1. luit-atours et d'aniin. lin tain. elle atziit ri-fuw tl i-puuu-r Chateaubriand. Aveugle. attt-iiilt- d'une attaque «il: 1"IIJ— lera.ello le suivit liietitot 11mn la tulnlit'. — M" ltcratnit'r a souvent Illhplrt! Il‘h artistes tlu son lL'tltps. \ous I'ltofünâ. outre le fameux portrait :ti- [tari-l (I.uu\'rt' .qui n'ont mal- heureusement qii unc ubaurlio. un portrait de (iorard. un médaillon en lironze de bail-l il‘.\tigeh. eti'.. elle a servi de uiodelo au huste de [Mm-u. du Canin-a.

Rècamler t 0l vHNIlm tz'r t‘utiitmt-nfltishcæ. 'rttttLrt mm I'Al'lltltx nu .\t- i (Paris. les: et Madame Reconnu. les amis de sa Jeunesse et sa correspondance intime, par l‘auteur ries Suiireiiii-i i/it ,lI-' Ilr‘lfllllllt’r l'a- rttl. 1’172). M" Kiëeatnior n‘avait Jillllnl‘t -uni t'etiitiii- itit lettres; cauneuse remart ualile. Illl'n‘Clllt'llM'llll‘lll apte a comprendre et même a neviner. elle s'eiait mnteniee «li- i‘ittte glaire. Aurtsi avait-elle ordonne qu'aprùn‘ sa mort tous ses papiers fussent brilles sans exception. L'ordre ni- t'tit pas oxturute, ou il ne le {ni que partiellement. ("ont i'o qui n permis d‘écrire les ileux ouvrages Ci-dessus iii- «liqui‘s. dont le titre marque exactement le I‘Ullll‘ltll. Il» sont l'œuvre do M" Lenorniatid. nièce et tille adoptive de M" Rocamior. C‘est assez dire qu'il ne faut les tîonhul- ter qu'avec réserve. llit contiennent au reste de» docu- ments curieux. notamment des lettres de celui qui allait cire Napoléon lll. une lettre de Victor Hugo. etc.

RECAIIONNAGE to-tiuj”) a. ui. Renvoi. retour par ca- mionnage do colis qui avaient (-té expédiés par camion nage.

RECAIPBR kan] v. n. Camper de nouveau.

RÉCAMURB irad. rrcanieri n. f. Archéol. Broderie eu reltot‘sur un hrocart. uno soierie historia-.41.“ récamures ltlu xvi' au xvttt' 5.] étaient des ornements faits au métier Sur le tissu lui-même en rajoutant des fils croisés de SUIL' ou d'argent.)

RECANA'I‘I. Ville d'ltalio (Marches [prov. de Mare- rataj i; 4.150 hab. Intéressante cathédrale. Patrie du poète I.i‘opardi. A l0 kilom.. sur lo borul de l'.-\(lriatique. est l'urtu Ilet'iiiialt'. le chef-lieu de la commune (qui a 20.000 hahi

RÉCAPHULATEUR. 'rlucr: n. Personne qui récapitule. qui fait. une recapitulatiou.

RÉCAPITULATIP. IVB ailj. Qui sert à récapituler: Eiiu- iriérulioti R-t-JL‘AI'ITL'IA'I‘IVB.

RÉGAPI’I‘ULA’I'ION isizon — rail. récapi‘iiitaim n. t. ke- pétition sommaire. résumé do ce qui a dejà été dit ou écrit : La nucuurunntos de tutu les urgumcnlt.

— Rhétor. Partie de la peroraisou qui consiste dans l‘énumération précise des principaux points du discoun.

—- ENCYCL. Biol. Récapitulation culot/étiéli'que. C'est la

ndo loi hiogénetiquo de Fr. Moller. exprimée par ‘. Haeekel. sous cette forme saisissante : l'onlogetiit- ou développement embryonnaire de l'individu eSt la recapi' tulation hrevo et rapide de la phylogénie ou développo- ment paléontologique de l‘espèce. V. t-sroonstsu.

RÉCAPI'I‘ULER (lat. rccitptltilurc. proprem. a revenir sur les points princi aux n'. de rr. eu arrioro. et capitu- liiiii, pomt principal de capul. ili's. têtoj) v. a. Résumer. redire sommairement.

REMURSR v. a. Capturer de nouveau.

amontsa'rton cri-ri) n. f. Action do restituer du carhono a l'acier. quand il en n perdu.

nacanaomsnn utu prof. n. et de carbone) v. a. Res» tituor du carbone : RscARnorttsxtt l'acier.

“(MESURER v. a. Carburor de nouveau: Rscsaat'aan l’acier.

REGARDER v. a. Cariler de nouveau.

malin”; rot des Wisigoths. né en fils. mort a To— lèdo ou out. ll succéda. en 586. a son pore Movigtld. ll prohiba l'ariauisnio et chercha n s'attacher ses sujets romains en prenant leurs modes. en faisant du latin la langue unit-telle de l'bîlat et de l'Église. Au dehors. il traita avec l'l-Impire d'Orient. repoussa une invaSion des Vascons et reconquit Carcassonno.

“CARRELAGE ika-rr-Iaj') n. m. Raccommodage de vieux souliers.

REGARWR (L'a-ra. — Se conjugue comme carreler) \'. a. Carroler de nouveau : HEA‘AKRELBR une pitre. — Ressemeler : Rituanva du rutilirn.

ancannnuun ikiM-r‘i n. ni. Ressemeleur: Rticutiut- LEUR dt‘ SUN/ler

nutriment: ika-rrl n. f. Pop. Ripaille. repas abon- dant.

manitou [Ira-r1] (en). v. pr. Pop. Se redresser. se donner de l'importance.

REPASSER iknm'i v. n. Casser de nouveau.

— Agri . Ilrciiuri' iiiie let-rt. Lui donner un nouveau labour. a ires qu'elle a porti‘i «tu hle.

u Tee iii. Ilrriurri' iiui- peau. La tremper dans l'eau. pitts. après l'av0ir étendue sur le chevalet. pnser des— sin un couteau a tratii'haut rnntl. pour détruire sa raideur en vue de recevoir les manipulations postérieures.

RBCASSIS (kit-m n. m. Agrte. Terre qui a oie recassee.

RECATHOLICISER in — du Vprdf. re. et de mlhoh‘cinri v. a. Faire revenir au catholicisme.

amusant (ktll v. n. Causer. converser de nouveau: Nom en nucauaxnoss.

ascavnn (sa). v. pr. Jeux. Refermer sa cave. c'est— a-diro mettre ilaiitro argent sur le ta is. quand ou a perdu tout celui qti‘ou y avait mis au de ut do la partie.

RDCCO. comm. d'ltalie iLi urie [prov. do Gêhuîl. sur le bord do la mer; 6430 ha . Commerce de fruits et d'huiles. Aux environs. couvent de la Corvara. ou fut en- fermê François l" (laezii.

m“? (aëntil. ANTE [tour reliant: du lat. rui- drre] adj. Dr. t'ont. ReStdent. omieilie. -— n. ni. Feod. Vassal qui etait oblige a résidence.




l


l

autant. i, t a

itwlrr a ’(ul‘itlullll en qull fin-.-


ziv..it la .11, ir.it.'i..' “l 'rlt-r .a lut-lq‘itii -- 'lu auln- i'l‘l'J’ 43.5"1’1' Jr tut al t.i- i.” in. r'mvui

RECEIT r. n ni lt: i rut lrr il Je un.» guru-tian:

a‘l'V‘, .i .i' 'ln- Î.n.A'..li‘.‘ llJll'e. t-alzitm

RECEL uri u ni'ul \trt ‘1' 'rr-Irt't li. Lti fait -lr tlt 'J'nif INÀ ilt' -a- lit r. n in lAAIAAI'll l‘. 'r').ub'—liYCJtiI'ltl. t..- s “lui-ta l'rauluiu-tiwinvtit suus'ra t- nu C'"1‘.httl.’ retraite utit“. '4"l'.l'!l"\ Un lîa' intui. animaux:

r V LUI t«l..l Il; .il v'.i i l i n..i' t'fv‘ l nie. dans la 1mn un 4 min l... v unir ii. -n


latin !V.IÎ\.Ï_I' q.- Îl"‘t.MA..\ l.

i-tn-tte, des un)”. il" i» tl une A Ullllltuitùill“. Cuht'Ullrlr. \'. lll\t z

ll. 11m.! ln'li -


.i, nuit,

l‘ail il‘.


.i.u...t- 4A .s






Plainte I‘Cr’witltt‘ ,ii. «i .i nini nt. .i re- '1' v-n tmiv u i l‘ll parue. de». i himm t'liirtot .v .i.. "N"... ..., ..I i,—.. .,.,_ laiilv «l uti i rilltt' u‘i il llll ,..i i»: I‘.J.tt' - Uhlflil tutiq. . tli: i'e - riliiu mi Ill' t c il. lii t tu n art t_.' ,

2' Mini l'un lÂA'llltl'\ .iiia l'i'tltl'\ 'll' lion “in-roux. frai ti- l('ll\t' travaux lur. m a i. llti‘\ .o» ii. :.\.. ir . .t .w il aviiir.«l:iiis l iiih-riït ilu t.i.lli. {M l le tout tu. guirlia- -- \ liieiis ttit-uliles un t.“ili"ulli"\ ‘utlitti art ‘ t.

l' Tout individu qui au li-viu. rt" eti- ou r... in: en .ni-"

tirs armes. "lulltttults nu (lut-lu utlltlall‘t'a. dans il'\ tas Lutin.“ qui: l‘i'ux uu lt‘w rl‘KIÜ'IÂÀVUi.‘ Üul')rt‘l"h‘ leu! ttit-t t li tente. est puni de la nitïnie pt'l - qur' tauteur tu ‘lt. 4' Quiconque a ri- ou t’a. li cadavre il une p » sonne hottllt‘lvlt'l‘. ou tiiurte tirs su eu de l‘Ithlt‘ rt Min» sures. est puni de sur mois a deux atn de prisnti. et il utit' amende do 50 a son t’ran-‘s. sans preiuniim nie p unes ‘ll‘a‘ graves s'il a parliCtpe au l‘l'lllll‘ ‘L'. pi-n .art. 33': z 5" (leur qui ont. rt-wf-le uu fait I't'4'l'il'l' des pi-rsontim qu‘ils savaient avoir commis des Frlmi'i emportant peint- afflictive sont punis d‘un emprisonnement de 3 mu t. a 2 ans: careption. toutefois. est fait» pour 1m pure .4i mère, lils ou tille. i‘puux. frero ou bll'ur tlt's malfaiteurs re céles. ou pour leurs allies au mente degre t." peu. 311.!!" 6' Quiconque a rotule ou t'ait recr-li-r ira espions ou l. — soldats ennemis envoyés a la découverte. et qu il a connu- pour tels. est condamne s la peine dr- mort L peu. art. u 7' Le fait d'avoir. sciemment. rem-le ou pris à son sn-r \'tCt.' un insoumis. est puni d'un enipriwtitit-nieiit i u. se les CirCoustaticcs.il'une 3100048th" ulu ILJuill. les: .art

mm Iré. muni n. l'll. Action de rœeler it Action do cacher un accuse uu un rondamiie. r Itenlr nient de grottes". Action d‘une femme qui (Cil! sa gros- sesse. pour supprimer ensuite le part.

RECÉLER si — du prt‘f. t'v‘. et de celer. Change e" en r devant une a) llaht- muette : .Iv- l‘ICr‘l' .' excepte au lut. et au pr v. dit t‘otiilit. : J»- roci-lei'iii. .‘ou rrcclmutini v. a. Gap Il et rai'hcr. en parlant d'une rliose ue l'un sait être liEtittJJt du bijoux. it'ai-her randuleusenietit : Rtlt'l-ZLER nuit luirlie de lu aurrrui'rm. pour [rani-u In h. . Carlin-r. pour soustraire aux recherches de la . Rat: tut un duri‘lrur. ontenir. renfermer: La montagnes de Iu








— Fig. Contenir en soi: kantien un qmne de mort.

— v. n. Yener. Se iiit du vert”. quand il reste deux ou trois jours dans son enceinte suis en sortir.

Recéle’, e'e part. pass. du v. Receler.

—— n. m. Action de rereler. recel. l Recelemeut des et. l'cts d‘une succession. d'une SOCICH‘. etc. l Action de (a- t‘her un arcusé. de lui donner un refuge.

Se recéIer, v. pr. >e cartier. se retirer: La tourte sr nucuunvr dans In troiit.

RBCBLBUR. EUS: n. Personne qui recèle. qui se ren-i Coupable. de recel.

— REM. D'après l'Aead.. ancxuzva. scse. s‘écrit-eut sans accent; RPÏKLKR. aVE‘C accent.

— l’aov. S'il n'y avait point de moteur, il n'y aurait point de voleur. Le recel favorise le vol.

RÉŒŒN‘I‘ ira-man) adv. Nouvellement. depuis peu de temps.

RÉCENCB (tenu) n. f. Qualité de ce qui est récent. .l’eu us.)

RECENSD unan — suhst. verh. de Nffllkfl'l n. f. Tevhn. Nouveau contrôle qu'on applique sur les tète: de lupu- terio et d'orfevrerie qunn-t e tise chaan e poinçon.

— Action de presser les grignon: après les avoir mie dans l'eau chaude: "In/l ilr nanas.

RWSEIENT .mn‘trtmnn — rad. retenter-l n. m Adttiin. Opération qui Collîlk'll‘ n évaluer la population d'un ays a l'aide de procédés de statistique.

-—— Lomni. Ventication de marchandises. de leur qual.le. de leur quantité. de leur pouls.

— Dr. ean. Audition de temeins. à la suite d'un mu"- nitoire publie par ordonnance d'un Juge lalquo.

— l-‘dod. Recrutement ilr firf. Reconnaissance générale ile tiers, effectuée a certaines opaques. et qui permetuit au haut sulerain de faire entrer dans sa vassalile du terres dont la mouvance etait incertaine.

—— Millt. O eratton par laquelle on fait l'inventaire. (r. let classant 'apres les services qu'ils peuvent rendre. de tous les animaux. voitures. etn. susceptibles vi'i‘tre requis en t'as ile‘guerre pour le serviet- de l'amiee. t Il’f'fll’flll'l: iii-rjmnu nddotLOperatwn tar laquelle est eut-In- riiaque antiee par les maires. pour a formation de la classe. la liste desjeunes gens domit'iliiis dans leur rommntie ayant atteint l'Age de vingtans révolus dans l‘année preseilentv

— ENCYCL. Adnitn. Des la plus haute anti-iuiti‘. les gou- vernements avaient remnnn la nécessite du TY‘FMI(”|P"II on en signale en Chine douze cents ans avant lere clin- twnne. Cependant. il n‘y a pas eu lie recensements zone» raux cher les grands peuples avant le atx' Dtt't'lt‘. En France. le premier est de lsvtt. Il t'u: as<er mal fait. et le rhiñ'ro de JJJILWS habitants qu'il -innna est pro- blématique. En l5l3. un so-‘oti-i dénombrement donna I9.lo‘l.t25 habitants. La Recuiumtinn rit un rm-en<ement en lut tao.tet 57:. habIn A partir il:- lïtl. nn prit thalu. Inde de procéder régulierenient tous les ont. aus a un recensement.

An mil“, Les tableaux de riflllllïlnl sont dresses par les maires. sou sur la ili-rlnration a laquelle snnt tenus les jeunes gens. leurs parents on tuteurs. sait d'office d après les registres de l'etat eiril et tous autres renseignements. Ce! tableaux doivent être arhefcs lo 3| decembre. et