Page:Prosper Guéranger - L'année liturgique - 1858 - Tome 1.djvu/274

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
240
L'AVENT

    Felix ita Puerpera
Evæ lege liberrima
Concepit sine masculo,
Peperit absque gemitu.

Heureuse Mère ! affranchie de la loi d’Ève, elle a conçu sans le secours de l'homme, enfanté sans gémissement.

    Dives Mariæ gremium !
Mundi gestavit pretium
Quo gloriamur redimi
Solilii jugo debiti.

Sein de Marie, riche trésor ! Il a porté le prix du monde, ce prix glorieux de notre rachat, à nous qu’il a dégagés d’une dette accablante.

    Quam Patris implet Filius,
Sanctus obumbrat Spiritus,
Cœlum fiunt castissima
Sacræ puellæ viscera.

Le Fils du Père repose en elle, l’Esprit-Saint la couvre de son ombre ; les très-pures entrailles de la Vierge sont devenues le Ciel.

    Sit tibi laus, Altissime,
Qui natus es ex Virgine ;
Sit honor ineffabilis
Patri, Sanctoque Flamini.

Louange soit à vous, Très-Haut, né d’une Vierge ; ineffable honneur soit au Père et au Saint-Esprit.

    Amen.

Amen.



Prière du sacramentaire gallican.


(In Adventu Domini, Oratio post Prophetiam.)

Auteur de la lumière, qui fécondez toutes choses, vous qui venez visiter un peuple indigne de cet honneur, et qui par la bouche du bienheureux Jean, accomplissez les oracles prophétiques qui retentirent dans les siècles, en même temps que vous les exécutez par les œuvres qu’il fait paraître au désert ; accordez à votre peuple, qui vous en supplie, la grâce de vous servir sans crainte, afin que, par les entrailles de votre miséricorde, étant remplis de science, nous méritions d’être dirigés par la vérité.
Opifex lucis alme, plebis visitator immeritæ, qui illa prophetalium vaticiniorum oracula, quæ sæculis fuerunt nuntiata, beati Joannis ore exples, opere perficis, professione peragis ; concede plebi supplici tibi sine formidine famulari ; ut per viscera misericordiæ repleli scientia, veritate dirigi mereamur.